Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 novembre 2019 3 13 /11 /novembre /2019 08:10
L'allergie au poulet, le jour férié et la suée.

Aujourd'hui je te raconte notre épopée du jour, et crois-moi, pour une épopée, c'en est une.

 

Il y a quelques mois, nous étions à table. Polochon mangeait une tranche de "jambon de poulet", aliment douteux dans lequel le poulet ne doit pas intervenir tant que ça...et pourtant, comme tu le verras ensuite.

 

Tout à coup, je remarquai autour de sa bouche des rougeurs étranges qui n'étaient pas là quelques minutes auparavant.

Habituée que je suis à scruter les signes d'allergies alimentaires depuis ma grande Pouillette, devenue entre 3 an et 12 ans allergique progressivement à raison d'une ou deux par an aux: noix, noisettes, amandes, pistaches puis tous les fruits à coque, pommes, pêches, brugnons, nectarines, cerises, alouette, j'ai de suite tilté.

 

Lisant la liste des ingrédients dudit "jambon de poulet", je me suis dit qu'il y avait de fortes chances que sa réction soit liée à un des nombreux additifs plus chimiques les uns que les autres. J'ai gardé ça dans un coin de ma tête, note pour plus tard.

Quelques semaines après, même aliment à table. Même effet.

Polochon semblait ne rien ressentir, ni brûlure ni picotement ni gêne. Mais cette fois la réaction était plus grosse, quelques boutons sut les lèvres, comme des petites cloques.

 

Ma note pour plus tard est devenue: pour le moment, plus de "jambon de poulet" à table. Revenons aux classiques, vive le cochon. Perso, je ne mange pas de viande alors...et le reste de la famille ne s'en est pas plaint. En passant j'ai décidé d'en prendre du plus clean, c'est toujours ça de pris et vive le bio.

 

Jusque là j'étais persuadée que Polochon réagissait à un additif. Qui ne semblait présent dans aucun autre aliment. Le mot "allergie" me semblait encore trop fort mais je comptais bien en parler au docteur à la prochaine visite.

 

Nous sommes, un soir, allés au restaurant. Chouette, des menus enfants un peu plus originaux que d'habitude, avec escalope de poulet en choix de viande. Polochon a choisi ça et l'effet ne s'est pas fait attendre. A la moitié de son escalope, tournant la tête vers lui, le choc: mon fils s'était transformé en Kim Kardashian. Bouche gonflée en cul de poule, prète à exploser sous l'effet du silicone? Non, de ce qui était maintenant sans aucun doute une allergie!

 

A moins qu'un additif ait été également présent dans cette escalope (tout est possible, je m'y accrochais encore...), il était donc allergique au poulet...sisi.

 

J'ai alors pris immédiatement RDV chez notre allergologue, mais forcément quelques semaines après. Un allergologue, ça ne se voit pas en urgence. Et encore j'ai trouvé que c'était rapide.

 

L'allergologue, sans retard, rapide et agréable, a mis direct Polochon à l'aise. Tellement qu'il lui a mis un dinosaure sur la tête en lui disant "il te vomit sur la tête bahhhhh". A l'aise le gamin. Et son cabinet est très sympa et adapté aux enfants, pour les aider à patienter.

Bref, réaction confirmée: allergie au poulet.

La bonne nouvelle c'est qu'on tente une désensibilitaiton qui, si tout va bien, peut etre rapide.

La mauvaise c'est qu'on est repartis avec un PAI, un protocole pour la cantine, et qu'il faut leur fournir une trousse de secours. Rien d'insurmontable, je suis habituée avec ma grande. Mais!

 

C'était mercredi. Je me suis dit que j'allais gérer ça tranquillou le weekend, le poulet n'étant que très très rarement au menu de la cantine, et pas prévu jeudi ni vendredi. Le weekend est arrivé et là, le drame. Que vois-je au menu du mardi? Poulet rôti!

Le truc impossible! Il n'y en a jamais! Et puis comment ça se gère ça, poulet rôti dans une cantine??? Ils vont tous vouloir la cuisse, les mômes!

Lundi était férié évidemment sinon je n'aurais eu aucun stress mais là...comment gérer ça?

 

Deux possibilités: il est refusé à la cantine et il ne me reste plus qu'à aller pleurer un jour enfant malade chez mon medecin alors que je n'en ai que 5 en tout pour tous les enfants jusqu'en juin. Ou avec un peu de chance, ils le prennent et il mange le reste, il y avait un bon menu ce mardi.

 

Le matin c'est l'homme qui l'a emmené, avec son PAI. Moi, j'étais déjà au travail depuis 1h15, en plein cours. J'avais cours jusqu'à 11h20. Entre 2 "Kyllian, silence!", je scrutais les nouvelles sur mon téléphone (pas bien la prof!).

 

Finalement, au terme d'appels telephoniques et de negociations qui ont valu à l'homme d'être en retard (et à la 5ème 6 de ne pas avoir l'interro prévue, il y a au moins des heureux dans cette affaire!) Polochon a pu aller à la cantine mais, il n'a pas été possible qu'il mange normalement en évitant simplement le poulet. Ils ont demandé qu'on fournisse un panier repas.

 

Et qui s'y est collé, hum?

 

J'avais cours jusqu'à 11h20. J'ai réussi à laisser ma collègue finir et à filer à 11h10. C'est là que tu vois tout l'or que c'est de vivre à 4 minutes de son travail, et d'avoir l'école de ses enfants à 5 minutes également. A la maison, je lui ai bricolé un pique-nique (chips, sandwich jambon/fromage, tomates cerises, compote, clémentine) et j'ai foncé, cheveux en l'air et suante comme un veau. Evidemment, j'ai patienté devant l'école, la directrice étant également instit', elle ne pouvait pas laisser sa classe comme ça. Mais j'ai réussi et crois-moi si je te dis que je ne suis pas peu fière d'avoir géré ce foutoir sans nom.

 

Je n'ai pas pu déjeuner moi-même, mais j'ai toujours des galettes de riz au travail...un peu maigre certes, il faudrait que je pense à laisser des casse-croûtes pour les cas d'urgence!

 

Maintenant, reste à acheter la trousse d'urgence et à surveiller les menus de la cantine comme de l'huile sur le feu...et à continuer sans fautes la déssensibilation de Polochon en espérant que cette damned allergie ne soit bientôt plus qu'un vieux souvenir cocasse.

 

Et chez toi, des allergies?

Partager cet article

Repost0

commentaires

LuciledeGuinzan 13/11/2019 13:27

Pfiou, effectivement quelle aventure ! Tu m'as fait rire quand même !! Heureusement que ça n'a pas été grave au final. J'espère qu'il ne prend pas le chemin de sa sœur et qu'il pourra être désensibilisé, oui, c'est quand même un stress de devoir faire attention à tout ce qu'ils avalent. La seule réaction de ce type que j'ai observée ici c'était avec l'aubergine quand mon p'tit boy en était encore à ses purées. Mais c'est une fausse allergie qui se manifeste facilement chez les plus jeunes à cause du taux élevé en histamines de cet aliment. Depuis plus aucun souci, mais sur le coup seule avec mon bébé je ne faisais pas la fière !

PetitDiable 16/11/2019 21:00

je te souhaite de ne jamais avoir à gérer ce genre de souci!

lizagrece 13/11/2019 09:00

Les jambons de poulet - cordon bleur - tout ça sont des aliments industriels transformés donc susceptibles de déclencher des allergies ... Rien de tel qu'un bon poulet élevé au grain dans une ferme. On en trouve ches les volaillers ou les bouchers artisanaux. C'est plus cher mais c'est tellement meilleur ! ... Maintenant quand l'allergie s'est déclenchée mieux vaut s'abstenir - du moins pour une période plus ou moins longue.

PetitDiable 13/11/2019 09:47

c'est le poulet en lui-même qui est déclencheur de l'allergie ici

Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog