Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 05:13

Suite de ma série dont tu peux lire ici les épisodes 12345678910, 11.

 

Je t'ai laissé devant la maternité, avec ma valise.

Je t'ai dit que même en ce jour du terme de ma grossesse, j'avais peur pour mon bébé?

Cette peur qui ne m'a pas quittée.

 

DSCF6423

 

J'avais mis du mascara waterproof, au cas où je pleurerais.

 

Je suis passées aux vérifications habituelles. Sous le monitoring, la sage-femme m'a secoué le ventre, et j'ai tout de suite imaginé le pire.

Le bébé dormait, il fallait juste le secouer un peu, c'était tout. Pour te dire à quel point j'étais angoissée...


Bref, après les examens, une gyneco est arrivée.

Elle nous a dit que le travail avait très peu de chances de se déclencher dans les 48h, et que c'était le délai qu'ils m'accordaient en plus du terme.


DSCF6406.JPG

 

Que j'avais le choix d'attendre ces deux jours, au cas où...

Ou de passer sur le billard tout de suite.


Ce qui a motivé notre choix, ce fut sa réponse à cette question:

" Est-ce que vous acceptez que l'homme soit présent?".

Si elle avait dit non, nous serions repartis.


Mais elle a dit oui, alors je suis allée prendre une douche à la bétadine, et me taper une des plus grosse honte de ma vie: traverser le couloir de la chambre jusqu'à la salle de césarienne, à poil et pied nus, avec mon ventre à terme, juste recouverte de ce truc cache-rien du tout de l'hosto...

 

 DSCF6458.JPG

 

Pourquoi est ce que, trop souvent, on ne respecte pas votre intimité dans les hostos? Vaste question...Je parie que tu en aurais à raconter, toi aussi!

 

J'ai du attendre, avec l'homme, dans la petite salle près de la salle d'opération. Mes mains tremblaient, je n'arrivais plus à penser ni à me calmer. J'avais peur.

 

Puis je suis rentrée. Assise sur la table d'opération, j'ai senti la petite aiguille de l'anesthésie locale dans mon dos. Puis l'adorable infirmière m'a dit de ne pas bouger, et l'énorme aiguille a pénétré ma colonne vertébrale. Sans que je la sente.

 

L'équipe était super. Très sympa, ils passaient leur temps à plaisanter, ce qui a considérablement contribué à détendre l'atmosphère et à me faire relativiser.

Ils ont réussi à me faire rire, avec le bide grand ouvert!


 DSCF6459.JPG

 

Ils ont dressé le drap bleu sous ma poitrine, et ont fait renter l'homme.

 

Je te raconterais plus tard les détails de cette seconde césarienne...

 

Ce fut très rapide. J'ai senti le scalpel m'ouvrir le ventre. J'ai senti qu'on m'appuyait en haut, que le bébé descendait, qu'on le sortait. Je l'ai entendu crier. On me l'a montré, fugacement.

 

Je crois que je pleurais.

 

Le Cromignon.

 



Partager cet article

Repost0

commentaires

Arwen 21/05/2013 18:18


C'est vraiment un truc qui me choque ça : que tout le monde se fout éperdument du respect de l'humain dans les hopitaux et notamment de la pudeur!

petitdiable 21/05/2013 19:10



Ca m'interpelle toujours!!! Je me demande si le personnel hospitalier n'a jamais été hospitalisé?



Marie mon-nid 20/05/2013 22:12


Vous avez bien bossé, il est magnifique ! En attendant, c'est génial que le papa puisse être présent... C'est ma grande frousse: une césarienne sans présence de l'Homme !

petitdiable 21/05/2013 11:20



ah oui, si ca n'avait pas été possible je crois que j'aurais carrément fait une crise de panique!



Madame Moustick 20/05/2013 15:29


Qu'il est beau !!!

petitdiable 20/05/2013 19:48



Je ne vais pas le lui répéter, on le lui dit tellement! 



Poppy 20/05/2013 10:09


Ca valait le coup de l'attendre cet épisode !! Pas le dernier?? C'est très émouvant en tout cas!!Merci à toi de t'être confié autant !!

petitdiable 20/05/2013 19:48



Le dernier pour mon histoire...



Karya 20/05/2013 07:11


A chaque fois que je lis un épisode, j'ai les larmes aux yeux. Il est vraiment Cromignon !

petitdiable 20/05/2013 19:47







Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog