Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 06:00

Eh oui, parce qu'un Cromignon pareil, ça se mérite.


Suite de ma série dont tu peux lire ici les épisodes 123456, 7.

 

J'ai tardé pour faire ce début de dernier volet de ma petite et douloureuse histoire. Je voulais attendre la rentrée, la rentrée est passée...donc je m'y mets.


 

A la fin du 7ème épisode, tu as pu lire que j'ai fait un test de grossesse positif, mais que je ne me réjouissais pas, pensant à nouveau aller au devant d'une déception, d'une fausse-couche, d'une douleur...


 

Mon gygy m'avait dit: "en cas de test positif, vous venez me voir tout de suite, sans rendez-vous, pour que je vous donne un traitement favorisant la nidation."

J'ai donc filé chez Monsieur Gygy, qui, soit dit au passage, est absolument adorable, délicat et compréhensif. Si tu cherches un gygy en RP, va le voir, il est top.

Avant tout, il m'a fait la fameuse écho pelvienne. Chic, ça devait être ma 20ème dans l'année. Je commençais à perdre toute gène par rapport à cette sonde-violeuse, qui m'avait pourtant tiré des larmes les premières fois.


 

Et là...la dernière fois, pour ma seconde fausse-couche, son visage devant l'écran s'était durci. Avant même d'entendre que tout était fini, j'avais compris. J'ai donc scruté son visage, attendant le verdict. Prête pour l'impact. Dans ma tête: "Va-y, annonce, je serre les dents."

Mais il a souri. Il m'a dit que tout allait bien. Que le petit lascar était en forme, qu'il avait à peu près 3 semaines, et que son petit coeur battait tout à fait correctement.

 

Je me suis retenue de le demander en mariage. Ou de lui offrir toutes mes payes jusqu'à ma mort. Je me suis retenue, parce que ma première fausse couche avait eu lieu à 5 semaines, et que je l'avais su à 9 semaines. Rien n'était fait, je pouvais perdre ce petit têtard, lui aussi. Mais il était là, je l'aimais déjà, et je ferais tout pour le protéger.

 

Je suis repartie avec mon traitement, j'ai foncé à la pharmacie pour ne pas perdre une minute avant de le prendre. Oui, je suis hypocondriaque. On le serait à moins, non?


 

Je l'ai dit à quelques proches, qui ne se sont, pour la plupart, pas réjouis. Ils m'avaient vue si bas qu'il craignaient une 3ème fausse-couche, et 3 fausses-couches en un an, c'est tendu à gérer.

J'ai fait attention à moi, mais pas trop, je ne voulais pas non plus trop m'impliquer, pour ne pas trop souffrir, même si c'est illusoire.

 

 

Une semaine a passé. J'avais quelques nausées, mais rien de méchant. Un matin, je me suis levée plus vaseuse que les autres jours. Et j'ai vu que...je saignais.

 

Je me suis évanouie dans les toilettes. J'ai réussi à me traîner dans le salon, pour dire à l'homme que c'était foutu, que j'étais en train de perdre ce nouveau petit bout. On a levé la Pouillette, car c'était un mercredi, et elle dormait.

Je tenais à peine debout. Tous les trois en pyjama, on est arrivés, je ne sais comment, jusqu'à la voiture. Je m'y suis engouffrée, ma tête tournait, je sanglotais. La Pouillette pleurait. On ne l'avait pas encore prévenue de ma grossesse, donc on a du lui dire le tout, dans un souffle, dans l'ascenseur. Par la suite, elle m'a dit avoir eu peur que je sois en train de mourir. L'homme était crispé sur le volant.J'ai rarement vécu de moment aussi noir.

 

Et on a filé à l'hôpital. 

 

 

La suite au prochain article sur le long chemin vers le Cromignon!

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

P

Quelle épreuve! Je lis tout et je me dis que j'ai beaucoup de chance!
Répondre
P


au final, j'en ai aussi...



M

J'ai eu un grand sourire mais encore des larmes qui arrivent... Vite je file au prochain épisode !!!
Répondre
P


 Ravie que ça te plaise!



K

J'ai arrêté par manque de lecteur. Et l'impression que cela ne servait à rien de remuer tout cela.
Répondre
P


C'est vrai que parfois, il vaut mieux ne pas trop faire ressortir ces émotions.



M

Heureusement que je sais que le cromignon est là !
Répondre
P


patience...il arrive!



K

J'ai commencé à raconter mon histoire sur un deuxième blog : http://zygote.over-blog.fr/


mais j'ai arrêté au 5ème article.


Quelques mois après je suis tombé enceinte.
Répondre
P


Je suis allée lire. C'est très bien commençé! Pourquoi as-tu arrêté? Trop dur de revivre ça?



M

Je souris (je peux me permettre en ayant attendu 20 ans avant de tomber enceinte, non ?...) car j'ai saigné aussi le 1er trimestre en attendant Lynaëlle ! Mais contre toute attente, j'étais
sereine... malgré une fausse couche à 11 semaines... 19 ans auparavant !!! Je suis sûre que, contre toute attente, cette fois était la bonne !... Bravo pour le suspens en tout cas !!! Bizzz.
Mymy.
Répondre
P


J'ai attendu 2 ans pour être enceinte, ça m'a paru interminable, je dois te paraître ridicule...



M

Je lis ton histoire depuis le début , et là aujourd'hui,tu me fait pleurer dés le matin, même si je connais la fin, cela à du être si douloureux si dur émotionnellement ! La nature peut être si
cruel. Bise
Répondre
P


oh, je suis désolée! bientôt ça va très bien finir!



A

aarrrrffff, pas cool de bon matin ton histoire...et en plus, tu maintiens le suspense ! Je n'ai fait qu'une seule
fausse couche dans ma vie : je reconnais que trois dans une même année... Heureusement que je sais que l'histoire se finit bien puisqu'il est là le Cromignon ! 
Répondre
P


On a beau savoir que ça arrive à plein de femmes, ça fait tellement mal quand même! Et oui, bientot la fin! 



M

Argh, on peut dire que tu sais mettre du supsens toi ! Quel parcours, vraiment vous avez vécu du hard core avant l'arrivée du Cromignon !!
Répondre
P


Ben ça n'a pas été un long fleuve tranquille, c'est sûr!



S

moi qui m'attendait à une fin heureuse, je pleure de bon matin! bisous
Répondre
P


Ohhh non, pleure pas, le Cromignon est là, ça va bien se finir!



S

et tu nous comme ça ?!! eh oh je veux la suite !!!!
Répondre
P


 bientôt...



Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Parrainage Le Closet

Pour ta première box Le Closet offerte, c'est par ici!

Recherche Sur Le Blog

Parrainage Igraal

Pour gagner du cashback sur Igraal, c'est par ici!