Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 05:05

DSCF6366

 

Je dois être atypique


Mais partout je lis et j'entends des femmes, des mères, qui culpabilisent de tout:

de laisser leur enfant à garder, de vouloir prendre du temps pour elles, de s'occuper plus du petit dernier que des autres, de laisser leurs enfants à la cantine, de leur faire ou non tel ou tel vaccin...de tout et son contraire...


Et aussi la nostalgie du temps qui passe:

"2 mois déjà! 1 an déjà! 5 ans déjà! Mon bébé se lave tout seul déjà!

Que ça passe vite!"


Moi? Non.


Je ne culpabilise pas de laisser mes enfants.

Je ne dis pas que ça n'est pas difficile, surtout les premières fois. Mais je ne culpabilise pas.


Parce que je sais qu'ils ont besoin de se détacher de moi.

Parce que j'ai aussi besoin de me détacher d'eux.

Parce que c'est bon pour eux de voir d'autres endroits, d'autres gens.

Parce que c'est bon pour moi de faire des choses seule ou en amoureux.

Parce que je ne serais pas une maman épanouie si je n'étais qu'une mère.

 

Je ne culpabilise pas des choix que je fais pour eux.

Parce que je les fais en pensant faire ce qui est le mieux.

Parce que je décide d'après les infos dont je dispose.

Parce que je ne suis pas un robot et que je suis faillible.

Et que je l'ai accepté.

 

Je ne suis pas nostalgique du temps qui passe et qui les fait grandir, qui les rend plus forts, plus grands.

J'ai aimé chaque âge, avec ses joies et ses difficultés.

J'aime les voir devenir plus autonomes, parce que c'est la preuve qu'ils s'épanouissent et que je ne me plante pas trop.

J'essaye de bien profiter des spécificités de chaque étape.

Justement pour ne rien regretter.

Pour passer avec joie à la phase d'après.

 

Paraphrasant Fabe, je peux te dire que je fais ce que je peux avec les moyens du bord, et que ça n'est pas une mince affaire.

Et je suis plutôt fière de moi.

 

Vraiment, la nostalgie et la culpabilité de la maternité, je sais que c'est le quotidien de beaucoup.

Mais ça n'est pas le mien.

 

Et toi?

Partager cet article

Repost0

commentaires

Lilly-Tricot.fr 05/04/2013 14:40


Tu as raison!


je n'ai pas d'enfants (et j'en aurais pas avant un moment) mais j'aimerai arriver à réagir comme ça le moment voulu


en plus du coup tu dois te sentir bien, plus détendue... ce qui est mieux pour les moments de famille!

bonne journée à bientôt 

petitdiable 09/04/2013 20:03



Tu seras sans doute une maman détendue, alors! 



lili 05/04/2013 13:46


je suis comme toi, je ne culpabilise pas. Ils ont leur vie à la maison, leur vie avec nous, mais aussi celle sans nous, avec leurs copains, leurs jeux... pourquoi culpabiliser? le pire, c'est que
souvent le mien s'éclate plus au centre aéré qu'à la maison!!


Apres tout, nous aussi nous aimons des moments sans eux : aller au sport, regarder un film... alors pourquoi eux n'auraient pas leurs moments? ! bisous

petitdiable 09/04/2013 20:03



Exactement! 



lilyla 05/04/2013 11:47


ici, je ne culpabilise pas d'emmener ma fille chez la nounou MEME pendant mes périodes de chômage ... des fois, ça me fait drôle de voir tout ce qu'elle sait faire et je suis fière de participer
à cette autonomie nécessaire à son bon développement ! On est responsable de son enfant mais tant qu'on prend à coeur ses responsabilités où est la nécessité de culpabiliser ou de couver ?


Il faut les laisser grandir avec amour ... enfin c'est ce que je crois !

petitdiable 09/04/2013 20:02



Je pense comme toi!



Egyptia 05/04/2013 10:29


J'aime bien cet article, je connais beaucoup de femmes qui devraient le lire pour arrêter de culpabiliser et de vivre dans la nostalgie ;)


Ce n'est pas mon cas, à chaque fois que mon fils grandit et fait de nouvelles choses je trouve qu'il est à l'âge le plus génial, et du coup comme chaque période est mieux que la précédente je ne
risque pas d'être nostalgique du passé ^^ Pas de culpabilité non plus parce que je l'élève exactement comme je le voulais, je fais mes choix en faisant confiance à mon instinct et sans me laisser
influencer, c'est le plus important je pense :)

petitdiable 09/04/2013 20:02



Je suis un peu comme toi, je trouve tellement que chaque période est chouette que j'en oublie la précédente!



Soma 05/04/2013 10:15


Le plus difficile est d"assumer ses choix... ms parfois, le choix est limité.
On fait en effet du mieux qu'on peut avec ce qu'on a... et parfois on voudrait aussi pouvoir faire autrement. 

petitdiable 09/04/2013 20:01



C'est vrai, mais si on ne peut pas, c'est comme ça et j'essaye de vivre avec.



yeude 05/04/2013 10:06


Je suis une grande nostalgique, pas tant que je la trouve mieux plus petite, mais je ne veux rien oublier d'elle. J'aime la voir grandir, j'ai aimé ses premiers "Areuh", aujourd'hui, je ne les
entends plus, ils ont été remplacés par les "Pa pa papa pa papa pa pa !", je les aimais ces "Areuh", les "Pa papa pa..." sont géniaux aussi mais voilà, je trouve que le temps passe trop vite !!!

petitdiable 09/04/2013 20:01



ah oui, les papapapapapa, trop mignon!



la patate douce 05/04/2013 10:02


Je retiens deux choses très vraies dans ce que tu écris, deux choses qui reflètent également ma façon de penser :


"Je ne culpabilise pas des choix que je fais pour eux


Parce que je les fais en pensant faire ce qui est le mieux.


Parce que je décide d'après les infos dont je dispose.


Parce que je ne suis pas un robot et que je suis faillible.


Je fais ce que je peux avec les moyens du bord, et ça n'est pas une mince affaire. Et je suis plutôt fière de moi"


Il m'arrive de culpabiliser pour certaines choses, mais désormais je me dis que je fais déjà mon possible pour leur apporter : de l'amour, de la confiance, de la sécurité, de la joie, de
l'autonomie, de la capacité à croire en eux, en les autres, en nous, et à grandir. Et je fais, effectivement, comme je peux, avec mes propres capacités et mes propres limites. Et c'est déjà
beaucoup !

petitdiable 09/04/2013 20:00



Voilà, on fait ce qu'on peut, on fait au mieux!



Cha Pilou 05/04/2013 09:56


Ah oui pour la nostalgie: je l'ai aussi du nouveau-né et premiers mois mais par contre si je trouve que ça passe vite j'ai hâte les prochains progrès en même temps parce que j'adore voir mes
puces granbdir fières de leurs exploits et puis avec l'autonomie et les acquis se sotn d'autres jeux/échanges/choses diverses que l'on peut faire. En fait j'adore toutes les phases, nostalgie oui
mais plutôt souvenirs, je n'échangerais pas avec maintenant. J'apprécie aussi que l'autonomie leur vienne, ça soulage aussi faut bien el dire. Et j'aime pas al phase propreté c'est chiant,
stressant bref j'aime pas ^^

petitdiable 09/04/2013 19:59



ah oui, ça n'est pas toujours une période facile!



Cha Pilou 05/04/2013 09:53


Je susi d'acc avec toi.
Perso je n'aime pas les extrêmes, pour tou il y'a un juste millieu -> pour ça aussi.
Il y'a la mère qui pleure de tout dans son coin et ne laisse pas l'enfant grandir, qui l' étouffe et que je ne trouve pas saint (pourtant je t'assures dans le genre mère poule je suis pas mal!
lol). Et pui cette mère comme je vois dans ma belle famille, qui a fait un enfant mais on se demande pourquoi? Normalement faire un enfant signifie être prêt, laisser sa vie de jeunes fous
derrières pour uen autre vie différentes mais agréable aussi. Là c'est on les laisse dès tout bébés (comprendre moins de 6 mois) chez les grands parents habitant de l'autre côté de la france
 pour se barrer à l'autre bout du monde pendant 1 semaine sachant qu'il y'a eu 15jours d'abscence du père à l'autre bout du monde déjà...
en gros sur 1 semaine de vances il y'aura: une journée de route partagée avec les enfants, un enfant qui pleure et un qui ne tardera pas à petre malade, suivit d'enfants chez papis mamie seuls,
suivit de maman nous récupère et re uen journée de route. On arrive à la maison brale bas de combat du retour et le lendemain hop on nous colle chez la nounou maman et papa retournent au taf.
Verdict 0 temps avec leur gosses, que de l'égoïsme. ça se ressent dans le comportement de la première forcémznt car c'est tout le temps comme ça: carrière et plaisir couple et égoïste en prem 's
et les gosses prennent ce qu'il reste ou ne sont jamais là. Voilà une autre extrême que j n'aime pas... non qui m'horripile en fait! O-O . Dans ce cas là on fait pas de gosses! Non mais oh!
Après si au début c'est dur toutes ces petites choses que tu dis, effectivement, il faut juste choisir quelqun de confiance et profiter de cet instant pour soit ou à deux sans culpabiliser:
l'enfant survivra si on s'absente 3h!


Mon homme a une devise: "Je me fait passer en premier car si je ne suis pas bien ma famille ne l'est pas non plus, si je suis bien ma famille sera heureuse" ... j'approuve! Passer en premier ne
veut pas dire égoïsme (il ne l'est pas je te rassure ^^) mais juste que se sentir épanouie, bien , est essentiel et aménera le bien être dans al famille. 
Enfin bref j'aime beaucoup ton article, très juste, très vrai et avec un juste milieu ;)


bisouilles 

petitdiable 09/04/2013 19:59



Contente que ça t'ai plu! 



Marie mon-nid 05/04/2013 08:48


Ben moi, je suis nostalique de la maternité et de la période du tout nouveau-né, puis du bébé, mais en même temps, j'ai hâte de voir mes enfants franchir les étapes, parce que je suis curieuse du
reste... Ambivalence, quand tu nous tiens...

petitdiable 08/04/2013 08:35



Les contradictions féminines!



Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog