Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mai 2018 7 20 /05 /mai /2018 05:59
Mes petits bonheurs #265 et ma semaine en images.

Une semaine tronquée pour cause de départ en weekend ici.

 

Je te poste rapidement ma petite récap:

 

Polochon va sur le pot, à la petite école aussi. C'est arrivé d'un coup d'un seul. Ce n'est pas encore du 100%, il y a des accidents surtout à l'école,  mais il est tout content de montrer ses pipis à tout le monde dans le petit pot.

 

On a instauré un nouveau rendez vous hebdomadaire: le gâteau du vendredi soir. Tous les vendredi soirs, pour fêter l'arrivée du weekend, on achète un gâteau pour le dessert.

 

Il a fait un sale temps, mais c'est bon pour la course à pied et le yoga entre filles avec ma grande. En fin de semaine, le soleil et la chaleur sont revenus et on a pu recommencer à manger sur la terrasse, à la grande joie des diablotins!

 

Le chat continue à passer ses siestes sur la table à langer de Polochon. Table à langer que je vais bientôt ranger donc...les paris sont ouverts: où ira t'il siester ensuite?

 

J'ai testé les falafels pois chiches/haricots rouges. C'est très bon et moelleux. A refaire.

 

J'ai goûté le Grill végétal façon cordon bleu de Céréal. Une réussite, on a bien aimé. Je ne mange plus de viande ni de lait ou produits laitiers, et ça m'a fait plaisir.

 

Cromignon a participé au tournoi Tousunix, 2 jours de rencontres sportives avec l'école où ils ont pratiqué des sports très variés, du tir à l'arc au water polo. Il s'est régalé.

 

On a beaucoup joué au dernier jeu arrivé, Crache Dragon de Ravensburger. Original et rigolo.

 

Et sinon bien sûr l'évènement de la semaine, la cueillette des cerises. On a bien bossé, on en a ramené 5 kg, rouges, croquantes et sucrées, un délice. Polochon est tout fier d'en manger et d'enlever le "moyau tout seul moi!". L'histoire ne dit pas combien de kilos on en a mangé en cueillant...

Mes petits bonheurs #265 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #265 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #265 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #265 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #265 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #265 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #265 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #265 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #265 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #265 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #265 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #265 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #265 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #265 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #265 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #265 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #265 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs et ma semaine en images pour Coralie et Madame Parle.

 

Et toi, ta semaine?

Partager cet article

Repost0
18 mai 2018 5 18 /05 /mai /2018 06:39
Le jour où j'ai menti.

Je vais te rassurer tout de suite: il n'y a pas eu qu'une seule fois, bien sûr. Comme tout le monde, il m'arrive de mentir!

 

Que ce soit de pieux mensonges pour ne pas blesser, des mensonges par omission pour éviter les ennuis, des mensonges/pirouettes pour se sortir d'un mauvais pas...évidemment, nous mentons tous.

 

Mais je vais te raconter la première, mais aussi la dernière fois où j'ai menti pour faire du mal délibérément.

 

C'est amusant parce que même si 30 ans et même plus sont passés, je m'en souviens avec une terrible acuité.

 

J'étais en CM2, j'avais 10 ans.

C'était une bonne année pour moi. J'étais dans une bonne classe, j'avais des amis, j'étais forte en sport. Fait étonnant qui mérite d'être souligné, vu qu'ensuite j'ai été terriblement mauvaise au collège. Je faisais l'équilibre sans appui, je marchais sur les mains, je courrais vite...et puis paf un jour je n'ai plus été capable de rien en 6ème.

 

Dans ma classe, il y avait un gamin. Je me souviens bien de lui, il s'appelle Frédéric. Il avait les cheveux chatain clair. Le genre beau gosse, grande gueule, star de la cour.

Il m'embêtait régulièrement. Rien de méchant, mais il se faisait remarquer. Je ne me souviens plus très bien, mais je crois qu'il me tirait un peu les cheveux, tentait de me faire des farces, des blagues...Ca ne fonctionnait pas, je me fichais bien de lui et ne lui accordait ostensiblement aucune attention.

 

Je n'ai jamais été intéréssée par les stars populaires, je suis timide et j'aime fréquenter des gens comme moi.

 

Un jour, j'étais sous le préau de la cour pendant la récréation. Je crois que je jouais à la corde, mais je ne suis plus sûre. Je sais que lui étais en jean et en pull bleu, ça je m'en souviens parfaitement. Son pull était bleu électrique.

 

Je ne le voyais pas, mais j'ai su qu'il avait commencé à courir dans ma direction derrière moi, et tout en courant, il m'a mis un claque sur les fesses. Très fort. Très ostensiblement. Très "pour que toute la cour en profite".

 

Et il a continué à courir, alors que s'élevait un énorme éclat de rire autour de moi.

 

Ma toute première rencontre avec ce qui ressemble à une agression sexuelle.

 

Je me rappelle de la tempète sous mon crâne, de l'impuissance, de l'énorme stress qui a paralysé tous mes membres. Mes copines autour criaient "il t'a mis une main aux fesses!".

Je ne sais plus ce que j'ai fait, je sais que j'étais morte de honte, de peur, de rage et de colère contre le monde entier.

 

Que s 'est il passé ensuite? J'ai tout effacé de ma mémoire. Je suis sans doute simplement retournée en cours et la journée a continué. Je n'en n'ai parlé à personne. J'avais honte, j'ai fait comme si de rien n'était. Je ne connaissais pas les codes: quelle était la conduite à tenir dans un cas comme ça?

 

Quelques temps plus tard, une camarade s'est plainte à l'instituteur de la disparition de sa trousse. Je crois bien que c'était sa trousse, oui. Ou est ce que c'était un billet de 10 francs? Je ne suis plus tout à fait sûre. On va rester sur la trousse.

 

Pendant la récréation, elle avait disparu. Elle pensait qu'un élève l'avait volée en allant ou en revenant de la cour. On a tous un peu cherché, au cas où il s'agissait d'une mauvaise plaisanterie du genre "je jette ta trousse à la poubelle". Sont parfois cons les gamins, hein.

 

On en l'a pas trouvée. L'instit' nous a alors demandé si quelqu'un savait quelque chose.

J'ai levé la main. J'ai dit que j'avais vu Frédéric fouiller dans le sac de la gamine en partant en récré. Je n'avais pourtant rien vu.

 

La tête qu'il a fait à ce moment vaut son pesant d'or, ou de remords, au choix. Evidemment nul n'a remis ma parole en question, moi la bonne élève calme à lunettes du premier rang.

 

N'ayant jamais voulu reconnaître le larcin ni rendre son objet, évidemment, il a été sévèrement puni, ses parents ont été prévenus, etc.

J'ai été heureuse qu'il soit puni, qu'il ait honte,comme j'avais eu honte. Même si ce n'était pas pour la bonne raison.

 

C'était mal, je le savais très bien. Si jamais je le revois un jour, je lui demanderais sans doute pardon.

Cependant je ne regrette pas vraiment, et en connaissance de cause je ferais peut être de même à nouveau. Peut être.

 

Dans les années 80, et encore aujourd'hui hélas pour beaucoup d'entre nous, il était impensable à une gamine de 10 ans d'aller dire à son instit' ou à quelque adulte que ce soit, parents compris, qu'elle vient de se prendre une main aux fesses dans la cour.

D'abord parce qu'on n'y est pas préparées. Oh ensuite, on développe toutes un tas de stratégies pour lutter contre ça mais rarement avec une aide extérieure. Et pas avec une aide venant d'une "autorité". Dans le métro bondé, on cherche à coller son dos à la vitre...

 

Ensuite parce qu'on a honte. Je n'aurais pas pu raconter et donc revivre ça, encore moins à un adulte. Et si jamais ça venait à être étalé de nouveau en public...inimaginable.

 

Et parce que je n'aurais pas pensé et sans doute à juste titre qu'il puisse être puni pour ça.

 

Etre puni pour vol, ça c'était évident qu'il allait l'être. Par contre pour une main aux fesses...je pense que l'adulte aurait plutôt souri...

 

Je n'avais rien prémédité bien sûr, mais d'un coup l'occasion s'est présentée de faire une espèce de justice injuste. Alors je l'ai fait.

 

Evidemment je n'ai jamais recommencé une manoeuvre pareille. Mais j'en ai gardé une sorte de patience infinie pour saisir l'occasion de rendre la monnaie de leur pièce à ceux qui m'ont fait du mal. Si un jour elle se présente, et sans mentir pour autant, ce n'est souvent pas nécessaire.

 

Ce gamin n'était pas méchant, il n'avait je pense pas la moindre idée du mal qu'il m'avait fait. Il était juste élevé dans une société patriarcale de culture du viol, dans laquelle toucher les filles et leur soulever la jupe est un jeu amusant et non une agression.

 

Je voudrais aujourd'hui que pas une petite fille n'ait à user de ce genre de stratagème. Je voudrais qu'elles sachent toutes qu'elles seront protégées et défendues par les adultes. Je voudrais qu'elles soient préparées et qu'elles sachent se défendre, quoi faire, à qui faire appel.

Je voudrais que les petits garçons n'aient même plus l'idée de toucher les filles ou de leur soulever la jupe. Qu'ils soient élevés dans une culture de respect de l'autre et d'égalité entre les humains. Que la lutte contre la culture du viol commence au berceau. Qu'on appelle un chat un chat et une agression une agression. Que la honte soit du côté des agresseurs et non l'inverse.

 

Que le viol soit un crime.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
16 mai 2018 3 16 /05 /mai /2018 06:46
Ma recette de "cruboulé". (Mercredi gourmand)

J'ai posté il y a peu la photo d'une recette qui est devenue assez classique chez nous: le "cruboulé". Sous ce nom rigolo se cache une salade ultra fraîche, crue, à la manière d'un taboulé, mais sans semoule.

 

Si l'ingrédient principal, le chou-fleur, peut étonner voire rebuter, ne t'y arrête pas: c'est vraiment bon, validé par l'homme lui-même qui n'est pourtant pas fan de chou-fleur.

 

Tu veux tenter?

 

Il te faut: 1kg500 de chou fleur, 200g de tomates séchées, 1 poivron rouge ou vert, 1 concombre, 1 gousse d'ail, 1 bouquet de feuilles de menthe, le jus d'1 citron, de l'huile d'olive, 1 cas de paprika, 1 cas de cumin, 1 cas de curcuma, du sel et du poivre. J'ai ajouté un avocat qui me restait dans le frigo, et c'était fameux.

 

Tu mixes les fleurettes de chou fleur lavé, pas trop finement: il faut que le résultat ressemble à de la semoule, pas à de la purée.

 

Tu découpes en dés le poivron et le concombre (et l'avocat si tu choisis d'en mettre un). Tu haches finement ail et menthe, tu fais une sauce avec le jus de citron, l'huile d'olive et les épices.

 

Mélange bien le tout et surtout, laisse au frigo au moins une heure: la fraîcheur est de mise avec cette salade!

 

Je la trouve d'ailleurs meilleure le lendemain.

 

Tu peux t'amuser à surprendre les convives, parce que visuellement ça ressemble beaucoup à un taboulé.

 

Bon appétit!

 

Partager cet article

Repost0
13 mai 2018 7 13 /05 /mai /2018 05:43
Mes petits bonheurs #264 et ma semaine en images.

Cette semaine, les deux jours fériés ont été un peu gâchés par le temps, instable, venteux, désagréable.

Il y a aussi eu des virus qui n'ont finalement pas vraiment affecté les diablotins. Polochon a la varicelle: 20 boutons, rien sur le visage, pas de fièvre, pas de démangeaisons. Juste, il dort vraiment beaucoup. Huhu. Pas si pire hein.

 

Cromignon a un virus dont j'ignorais l'existence: la 5ème maladie. Ces enfants sont formidables, ils nous en apprennent tous les jours! De grosses plaques rouges sur les joues comme s'il avait pris d'énormes coups de soleil, ou baffes...mais non c'est un virus! Sinon pas de fièvre, rien de changé dans son comportement, donc pas si pire non plus. En plus avec les jours fériés, pas de souci pour garder le minus varicelleux.

 

Vendredi, l'homme, la Pouillette, Cromignon et moi ne faisions pas le pont...que faisait l'école de Polochon!!! Heureusement une copine a pu le garder vu qu'elle ne bossait pas ce jour là, sinon je ne sais pas comment j'aurais fait. Je l'aurais pris avec moi au travail, peut-être! Eh oui, nous autres profs avons certes pas mal de vacances mais aucun jour à poser en sus en cas de besoin. Seule belle journée ensoleillée de la semaine, il aura passé ce vendredi, ravi, à s'amuser au jardin avec deux petites copines. Merci!

 

Sinon, j'ai fait des fallafels et des cookies. 

Cromignon a fait du roller avec chat, nouveau sport olympique. 

On a fait une brocante et ramené un splendide ballon rebondissant, quasi le même que j'avais, enfant. 

Avec la chaleur j'ai sorti mes jambes. Oui elles sont blanches, non je ne les ferais pas bronzer, du moins pas volontairement. La mode du mélanome, non merci. Vive la protection 50 et la peau laiteuse. Moi, je m'aime bien comme ça et si la mode dit que c'est moche, je m'en fiche pas mal. Déjà elles sont épilées, c'est une assez grande concession que je fais à notre société sexiste, je ne vais pas faire des UV en prime. Mince alors. 

On a fait un saut à la foire expo de Perpignan, avec des amies. Pas du tout formidable, mais l'occasion pour Cromignon de dévorer une barbe à papa et de faire des jeux anciens.

Au travail j'ai fait une séance en SVT, recherche sur les MST. Ma séance préférée, je ris, mais je ris! Si tu voyais mes 3emes devant les résultats que google leur propose quand ils tapent blennorragie...c'est mémorable. Ils font moins les malins, et on entend en général les mouches voler! Ceux là mettront des préservatifs, et c'est bien le but.

 

J'ai continué dans ma lancée niveau reprise du jogging. J'espère me tenir à 2/3 sorties hebdomadaires. Je suis contente, je tiens bon. Certes on est loin de mon rythme de l'époque où je courrais des marathons, mais je pense être bien partie pour m'entraîner pour de bon à nouveau. Depuis ma dernière grossesse, je n'avais pas encore eu l'énergie de m'y remettre. 

 

 

 

Mes petits bonheurs #264 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #264 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #264 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #264 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #264 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #264 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #264 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #264 et ma semaine en images.

Mes petits bonheurs et ma semaine en images pour Coralie et Madame Parle.

 

Et toi, ta semaine?

Partager cet article

Repost0
6 mai 2018 7 06 /05 /mai /2018 16:29
Mes petits bonheurs #263 et ma semaine en images.

Encore une jolie semaine vient de s'écouler ici.

On a repris le chemin du travail et de l'école mais une nouvelle vacancière parisienne est arrivée pour quelques jours, et ça fait durer l'ambiance off: on s'est cru en juillet. J'aime bien aussi quand les amis nordistes viennent hors vacances, c'est sympa, on est un peu en congés aussi.

 

Le temps a été, comme tout bon printemps catalan, fluctuant: froid, humide, et puis chaud et estival.

On a été à la plage, les enfants ont mangé des glaces et fait châteaux de sable et tours de manège.

On a fait aussi pas mal de jeux de société, Polochon fait des tas de tours, et Cromignon des cabanes. On a été admirer ma grande à l'équitation.

 

Ma copine m'a motivée à chausser mes runnings et je suis partie courir pour la première fois depuis 3 ans. Un grand bonheur! Je cours depuis 15 ans;, j'ai même aprticipé à des courses officielles avec des chronos sympathiques. Depuis ma dernière grossesse, je n'avais pas retrouvé l'énergie de m'y remettre. J'espère que c'est chose faite, c'est tellement agréable. Ma grande est venue avec nous et on va se motiver toutes les deux.

 

J'ai profité de ma vacancière: on a été boire des verres, au restau, et on a bien papoté.

A noter: on a profité d'un verre à la plage pour tenter la photo avec les garçons, la grande était au cheval. Ce fut amusant, et j'espère qu'on arrivera un jour à avoir une série à 5!

 

En cuisine ce fut végétarien/lien/végan selon les jours. J'ai tenté une autre recette de "steaks" végétaux (des galettes de légumes quoi...) aux poivrons: pas mal et bien moelleux mais les enfants n'ont pas aimé.

Dans ma bal j'ai reçu mon joli mug Kangooroule, une jolie boutique que j'adore.

Mes petits bonheurs #263 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #263 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #263 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #263 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #263 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #263 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #263 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #263 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #263 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #263 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #263 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #263 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #263 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #263 et ma semaine en images.

Mes petits bonheurs et ma semaine en images pour Coralie et Madame Parle.

 

Et toi, ta semaine?

Partager cet article

Repost0
4 mai 2018 5 04 /05 /mai /2018 05:25
Avant/après: le climat. [RP VS Perpi].

Voilà un élément qui revient dans les conversation, sans doute le numéro 1.

Le temps qu'il fait.

 

Quand nous avons quittés Paris il y a 6 ans et demi pour Perpignan, c'était évidemment ce dont on nous parlait le plus. Et une des 3/4 trucs qui nous faisaient rêver!

Nous étions venus à Perpignan en vacances, l'été, au printemps, et aussi en automne et ça s'était à chaque fois vérifié: il y fait drôlement beau, chaud, aucun rapport avec le climat froid et humide de la capitale.

Certes.

 

Mais il y a un mais.

Car tout n'est pas si idyllique que les Nordistes peuvent le penser.

 

Alors on ne va se mentir: oui, il fait bien bien bien meilleur qu'à Paris. Mais bien.

 

Avec 300 jours d'ensolleillement par an, le département des Pyrénées Orientales est un des plus enviables en France.

 

L'automne est souvent très doux et agréable. Je ne range les chassures ouvertes qu'en novembre et in n'est pas rare que nous puissions nous baigner jusqu'aux vacances de la Toussaint.

 

L'hiver est doux aussi, il nous arrive régulièrement de déjeuner dehors à Noël et d'avoir un 1er janvier à la plage avec 20 degrés. Cette année, pour la traditionnelle baignade du premier de l'an, l'eau était à 17 et sur le sable on était en tshirt avec 25 degrés.

 

Le printemps est changeant et du genre humide, en Catalogne. Un jour c'est l'été et on se baigne dans la mer à peine trop fraîche, le lendemain il pleut des seaux. Quand les journées estivales tombent le weekend, c'est déjà un peu les vacances. Il y a aussi régulièrement des régressions, jusqu'en mai, ou on passe des bras nus aux écharpes et pulls en 24h. Je me souviens avoir remis du chauffage mi mai l'an dernier. Bon, on devient frileux aussi, en devenant Perpignanais.

 

L'été c'est un enchantement. Il fait beau et très chaud, mais ce n'est pas étouffant car on a le vent .Là où, à Paris, on ne pouvait ni respirer ni dormir, ici on a toujours un souffle d'air et les soirées sont agréablement fraîches. Ca permet de se ressourcer. Loin est le temps où je ne supportais pas les 40° parisiens du mois d'août, à cuire dans le RER et à chercher la clim.

 

Mais il y a un revers.

 

D'abord, ce vent qui est un alié pour les chaleurs estivales est aussi sacrément pénible quand il s'enerve le reste du temps. Et la tramontane a l'énervement facile. En fait j'ai découvert ce qu'est le vent en venant vivre ici car...c'est un peu le pays du vent. Bruyant, entêtant, il nous empêche parfois toue activité extérieure bien plus sûrement que le froid humide parisien. Il n'est pas rare qu'il souffle à plus de 90 km/h, et qu'on soit en alerte jaune./orange/rouge vent violent.

On s'y habitue, ou pas. Moi ça va, je pense m'y faire mais l'homme a toujours du mal.

 

L'autre revers de ce climat chaud: les phénomènes climatiques plus extrêmes.

 

J'ai découvert ici les alertes vent violent, mais aussi les alertes inondations, pluie, submersion, et une couleur dont j'ignorais l'existence: les alertes violettes.

Une à deux fois par an, on est en alerte rouge quelque chose, vent ou inondation. Ca peut être flippant parfois, et je suis contente de ne pas avoir choisi une maison en zone inondable.

 

Lecteurs nordistes, en effet ici le temps est doux mais parfois, ça se paye!

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
29 avril 2018 7 29 /04 /avril /2018 13:05
Mes petits bonheurs #262 et ma semaine en images.

Me voilà au terme de 15 jours de vacances vraiment réussies. Et avec tous les jours fériés qui arrivent, la reprise ne devrait pas être trop violente.

 

Cette semaine ce fut agréable et doux. Le temps était estival et on a fait plein de jolies balades. Au jardin le jasmin est enfin en fleurs et il embaume très fort.

 

Il y a eu de la plage et on a pu se baigner même si elle est encore bien fraîche. Hors saison, on peut emmener le chien qui s'éclate dans le sable avec les garçons. 

 

Il y a eu le retour de l'homme et de Cromignon, partis 5 jours aux championnats de France d'échecs. Cromignon a rapporté 3 points, ce qui est fort honorable.

 

Il y a eu une après-midi en amoureux, et tu sais comme c'est rare pour nous! Alors on a profité, on s'est fait livrer des sushis et on a bullé devant un film.

 

Il y a eu un restau avec une chouette copine. Le restaurant Bio deux anges proposait un menu vegan dans le cadre de VegOresto, et c'était fameux, on s'est régalées.

 

J'ai passé une belle journée en compagnie de Cécile, la talentueuse créatrice de Ptitsy Moloko, et j'ai pu l'admirer créer un porte-bébé de A à Z, quel artiste...pour moi qui ne sait pas coudre un ourlet, c'est magique!

 

Ma grande Pouillette a eu son galop 4, elle n'était pas sûre d'avoir réussi, c'est un grand bonheur que ce soit positif. Perso, je n'en doutais pas.

 

J'ai été faire un saut au marchand de journaux et les enfants ont choisi leur magazine. Évidement, Cheval mag pour la grande, et pour les petits, le dernier Wakou. Il est super sympa, et le jeu central très réussi est joliment illustré par Chadia Loueslati, une illustratrice que j'aime beaucoup.

 

J'ai été inscrire Polochon à l'école, en septembre il fera sa rentrée et je suis sûre qu'il s'en sortira à merveille. Il a hâte! D'ailleurs cette semaine il a fait un bond en avant au niveau du pot, gérant les pipis comme un chef. Je suis très contente, je ne suis pas de ceux qui pleurent quand leur enfant entre à l'école: je pleurerais s'il ne pouvait pas y aller...

 

On est aussi allés à la piscine avec des amis, les enfants se sont régalés. C'était la première fois que j'y emmenais Polochon: au début il était très impressionné et puis il a fonçé faire plouf avec les autres.

 

J'en ai profité pour faire une dizaine de longueurs et ahhhh quel bonheur de retrouver ces sensations...j'ai toujours beaucoup nagé, mais depuis Polochon je n'ai pas encore trouvé l'énergie et le bon créneau pour m'y remettre. Je vais sérieusement me pencher dessus, ça me manque trop.

 

Dans ma bal, j'ai reçu un magnifique ensemble coloré comme j'aime pour Polochon: un sweat et un sarouel cousus par Hope. Je te recommande chaudement cette créatrice, elle a des doigts de fée et ses œuvres sont toujours un régal.

 

Il y a même eu des enfants qui se levaient pas trop tôt et qui ont même poussé 2 fois de suite jusqu'à 9h30, incroybale!

 

Mes petits bonheurs #262 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #262 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #262 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #262 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #262 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #262 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #262 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #262 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #262 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #262 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #262 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #262 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #262 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #262 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #262 et ma semaine en images.

Mes petits bonheurs et ma semaine en images pour Coralie et Madame Parle.

 

Et toi, ta semaine?

Partager cet article

Repost0
22 avril 2018 7 22 /04 /avril /2018 16:12
Mes petits bonheurs #261 et ma semaine en images.

Le moins qu'on puise dire c'est que ce fut chouette, cette semaine!

 

En vacances avec un temps estival de fou, il y a eu un salon du livre jeunesse où Cromignon s'est bien amusé et moi aussi. J'ai rencontré Cardia Loueslasti, une auteure et illustratrice super sympa et très talentueuse. Je te recommande sa BD Famille nombreuse qui est très drôle et touchante à la fois. J'étais comme une groupie pour avoir ma dédicace, huhu!

Cromignon y a fait plein d'ateliers, et vu un spectacle de magie.

 

Il y a eu du portage de grand bébé pour notre plaisir à tous et même la Pouillette qui aime balader son frère en Cliptsy.

 

J'ai fait mon stock de lectures pour les vacances, avec Agatha Christie à l'honneur. 

 

Cromignon a fait une sortie escale avec son école de grimpe, en réel c'est drôlement impressionnant. Il était tout petit sur la grande falaise.

Je l'ai emmené rein que tous les deux voir Sherlock Gnomes, qu'on a bien aimé. Rigolo et efficace.

Ensuite l'homme et lui sont partis 5 jours pour les championnats de France d'échecs, où il s'est bien battu.

 

Pendant ce temps la Pouillette était à un stage d'équitation pendant 5 jours, elle est aussi passée à la radio pour parler de sa classe option sport et de son centre équestre. Huhu, tous mes proches ont été obligés d'écouter! Elle a super bien parlé, j'étais toute fière.

 

Et puis , il y a eu deux copines chéries qui sont venues quelques jours et à moitié en même temps ce qui relève quasi de la science fiction. Quel bonheur!

On a fait les touristes: plages, bars, balades, restau, château cathare de Quéribus...les vraies vacances.

Les premières baignades de l'année, les repas en terrasse, et pour finir une balade le soir à Collioure manger une glace sur la plage.

Leur départ a été rude mais c'était trop bon.

Mes petits bonheurs #261 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #261 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #261 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #261 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #261 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #261 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #261 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #261 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #261 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #261 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #261 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #261 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #261 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #261 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #261 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #261 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #261 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #261 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #261 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #261 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #261 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #261 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #261 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #261 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #261 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #261 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #261 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #261 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #261 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #261 et ma semaine en images.

Mes petits bonheurs et ma semaine en images pour Coralie et Madame Parle.

 

Et toi, ta semaine?

Partager cet article

Repost0
18 avril 2018 3 18 /04 /avril /2018 05:29
10 petites choses [merci la vie #1]

En lisant le blog de Matin bonheur, j'ai eu envie de noter ces petites choses du quotidien, insignifiantes, qui le rendent pourtant gai, heureux, joyeux...tu as compris.

 

En ce mois d'avril 2018, il y a chaque jour:

 

- la voix de Polochon qui m'appelle presque tous les matin. Sa petite voix toute douce, sans cri, qui dit "maman...maman..." gentiment. Pas de stress, pas d'impératif. Il m'appelle tendrement.

 

- le sourire jusqu'aux oreilles de Polochon quand je rentre dans sa chambre. Il se tient au coin de son lit, debout, et il est tellement heureux quand j'arrive qu'il irradie et que forcément, je souris et je sens mon coeur faire un bond.

 

- arriver au travail en avance. Je me laisse toujours une marge de 10/15 minutes le matin, en cas de soucis avec les diablotins. Comme j'ai la chance que les éventuels soucis jusqu'ici se soient quasiment tous réglés plus rapidement, je suis 98% du temps en avance d'une bonne dizaine de minutes.

C'est agréable de ne pas être dans le speed. Comme je n'ai pas la possibilité de prendre mon petit dej' chez moi, je peux boire mon thé, manger un fruit, puis allumer mon ordi, connecter mes comptes (opération qui peut etre très longue...), checker mon agenda pour préparer la journée.

 

- mon organisation qui tient la route, la plupart du temps. Nous sommes à jour pour les repas, les courses, le linge...du coup je suis bien moins stressée par rapport à tout ça. De même, le soir tout est prêt pour le lendemain matin, j'ai un bon rituel assez efficace.

 

- mes 3 diablotins qui jouent bien ensemble chaque jour. Même s'ils adorent surtout les jeux de chahut, tu sais les bruyants qui finissent mal...

 

- La Pouillette qui s'organise bien maintenant. On revient un peu de loin, et ce n'est pas parfait, mais elle a fait de super progrès. Chaque jour ou presque, je la vois grandir, prendre des initiatives, être plus efficace.

 

- Cromignon qui lit de mieux en mieux, et est tout fier de nous montrer une nouvelle page d'un bouquin qu'il a lu seul.

 

- J'arrive à faire un chouïa de sport grâce à fizzup et à aller au yoga presque tous les mardi soir. Au final, les bonnes semaines, il n'y a que 2 jours où je ne fais aucun sport. Bon, fizzup ça reste léger mais c'est déjà ça.

 

- retrouver mon chat et mon chien en rentrant chez moi. Ils sont contents de me voir, ils me font fête chacun à leur manière.

 

-réussir à me coucher assez tôt. Je ne suis pas encore au point, mais je ne me couche plus à minuit passé comme avant. Et certains soirs je suis au lit à 22h, ce qui est un vrai exploit pour moi.

 

 

Et toi, des petits choses qui embellissent ton quotidien?

Partager cet article

Repost0
13 avril 2018 5 13 /04 /avril /2018 05:03
Porter son bébé en été.

Ici, à Perpignan, il fait chaud, très chaud l'été. Heureusement on est loin du côté étouffant de la plupart des grandes villes françaises, Paris en tête, grâce au vent.

 

Je porte Polochon l'été, même à la plage d'ailleurs. Je lis et j'entends parfois des remarques tirées d'idées reçues, des erreurs, telles que "mais l'été il fait trop chaud pour porter un bébé".  ou "ça ne doit pas être bon de se coller comme ça, vous devez beaucoup suer".

 

Et pourtant, je le porte, avec toujours autant de bonheur partagé, parfois sous des températures qui dépassent les 40 degrés. 

 

C'est un excellent moyen de profiter des vacances, des balades estivales, pour les randonnées, en montagne, à la campagne, pour visiter une ville ou un pays...bref, le portage est un allié fabuleux pour passer un bel été avec bébé.

 

Evidemment, nous suons de concert, mais justement, nous régulons ainsi notre température ensemble: rien de tel que le portage en peau à peau par exemple pour faire baisser la fièvre d'un bébé.

 

D'ailleurs, je m'en rend surtout compte quand Polochon descend, comme quoi ce n'est pas particulièrement gênant.

 

Cependant il ya un certains nombre d'astuces pour porter son bébé l'été qui peuvent grandement rendre le portage plus agréable.

 

D'abord, attention à ne pas oublier les indispensables d'un enfant l'été, portage ou pas.

Toujours bien veiller à ce qu'il ait un chapeau pour protéger sa petite tête du soleil. Toujours veiller à protéger la peau du soleil avec une bonne crème. toujours veiller à bien hydrater bébé. Et si possible éviter de sortir et rester trop longtemps dehors aux heures les plus chaudes.

Au niveau des vêtements, le plus léger sera le mieux bien sûr, pour le porteur comme pour le porté. Eviter les matières synthétiques, privilégier les matières naturelles et respirantes.

 

Ensuite il faut bien choisir son moyen de portage.

 

Si on opte pour l'écharpe, mieux vaut éviter la laine. Je sais qu'elle est réputée pour être thermorégulatrice mais à un moment, c'est vraiment trop chaud, je trouve. Selon le type de laine ça peut également piquer, à même la peau.

Une composition 100% coton, ou coton/lin, ou même 100% lin sera bien plus respirante et aérée. D'autres matières comme la ramie, le seacell ou le tencel apporteront également des qualités de légéreté et de fraîcheur.

Evidement il faut aussi privilégier une écharpe plutôt fine.

 

C'est valable aussi pour les slings bien sûr.

Ici l'été je porte en Rétro de Tinge Garden 100% coton au couleurs chaudes et en Solnce Zéphyr 100% lin, si belle, aérienne et estivale, un régal par grosse chaleur. Il y a de nombreuses écharpes qui rendront le portage en été très agréable.

Pour le sling j'ai opté pour Oscha Melba, aux sublimes couleurs chaudes. Coton/lin, il est léger  et soutenant, un régal.

 

On peut également opter pour un mei tai: c'est un bon compromis entre l'écharpe et le préformé à clips. Tout en étant simple et rapide à installer, il peut s'ajuster au porteur et au porté et à chaque morphologie. Moins enveloppant que l'écharpe, il permet  à l'air de circuler et est très adapté au portage par temps chaud. Attention, à éviter pour les nourrissons: il est utilisable de manière optimale à partir de 4/5 mois minimum selon les modèles, le gabarit et la tonicité de bébé.

J'ai opté pour un mei tai Ptitsy Moloko, entièrement made in France, en coton bion, et cousu main par une couturière de talent. Ils sont très jolis en plus. On peut en trouver des neufs sur la boutique en ligne, mais aussi d'occasion sur le groupe FB dédié.

Il y a beaucoup de marques de mei-tais, tous ne se valent pas et la qualité du tissu est importante pour le confort, la sécurité et...la légereté dans notre affaire de porter en été!

 

L'été, un préformé peut être également un bon moyen de porter bébé avec plaisir. S'il ne permet pas un ajustement aussi fin que l'écharpe ou le mei-tai, il a l'avantage de s'installer et s'enlever très simplement et rapidement grâce à ses clips.

L'air circule également bien du coup.

Il en existe également beaucoup, ici on porte en Cliptsy, j'adore le modèle bambin que nous utilisons en ce moment. Egalement cousu main, bio et 100% made in France, il a tout pour plaire et s'adapte vraiment à toutes les morphologies: ici la Pouillette, l'homme et moi l'utilisons tous les trois pour porter Polochon, avec un minimum de réglages entre chaque porteur.

Attention à ne pas prendre de préformé, en règle générale, pour un nourrisson. Comme pour le mei tai, on pourra s'en servir à partir de 4/5 mois minimum. Certains préformés grand public se vantent d'être utilisables dès la naissance grâce à divers systèmes de réduction. Cependant s'il est alors certes utilisable, il n'est pas physiologique ce qui est tout de même dommage. (Mention spéciale pour l'emeibaby, préformé qui peut être physiologique dès la naissance mais demande un minimum de maîtrise du portage physiologique préalable).

 

Et toi, tu connais le portage en été?

 

 

Partager cet article

Repost0

Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog