Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 janvier 2018 7 14 /01 /janvier /2018 07:15
Mes petits bonheurs #247 et ma semaine en images.

Une semaine de reprise, assez douce sans rien de bien extraordinaire ici.

 

Une magnifique nouvelle pour une de mes chères amies, et ça c'est chouette. J'en ai pleuré de bonheur.

 

Des câlins au chat .

 

Une galette avec des copains, les petits ont eu la fève et moi je n'ai eu que des photos floues....

 

Une virée dans un parc de jeux indoor, parce qu'il a pas mal plu.

 

Un nouveau jouet pour Polochon, offert par une très chic copine, merci copine, il adore son joli cheval à bascule. Je n'ai encore eu que des photos floues!

 

Ma santé étant meilleure, j'ai pu reprendre la yoga, avec ma grande.

 

Quelques sorites parc/jardin/forêt entre les gouttes.

 

Je ne mange plus de lait (ni produits laitiers) depuis quelques semaines, je tournais aux yaourts de soja en dessert, et j'ai découvert cette crème sans soja, aux amandes, au riz et à l'avoine: A bicyclette. J'ai goûté la version nature et j'ai bien aimé.

 

 

Mes petits bonheurs #247 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #247 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #247 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #247 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #247 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #247 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #247 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #247 et ma semaine en images.

Mes petits bonheurs et ma semaine en images pour Coralie et Madame Parle.

 

Et toi, ta semaine?

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2018 3 10 /01 /janvier /2018 07:07
2017 et son bilan.

Allez, cette année encore je prends 30 minutes pour ce petit exercice bien sympatique: le bilan de l'année écoulée.

Une drôle, d'année, 2017!

 

Entre encore 4 mois en congé parental, jusqu'en avril, puis ma reprise à un nouveau poste très agréable où je tente de faire mon trou. Travailler à 4 minutes en voiture de chez soi, c'est le rêve. Et pour la première fois de ma carrière, je ne suis pas en zep. Ca change vraiment. C'est reposant. J'aimais bien mes zep, je m'y sentais comme un poisson dans l'eau, et c'était mon élément. Mais un peu plus de calme ne fait pas de mal. Je dois retravailler toutes mes séances du coup, elles sont trop courtes...

Je suis à temps partiel à 80%, et je compte y rester aussi longtemps que possible. Ce n'est pas du luxe quand on a trois diablotins. Evidemment il faut pouvoir, on fait des sacrifices pour ça, et ça en vaut la peine.

 

Etonnament alors que j'appréhendais vraiment cette reprise, ça s'est bien passé et en douceur. Je ne me sens pas épuisée, j'arrive à gérer à peu près tout de front. Bien sûr il faut faire des choix et je ne peux plus passer autant de temps en cuisine que je le voudrais, on ne se voit quasi pas en amoureux avec l'homme, chaque minute compte, mais ça va, je me sens bien.

Tout n'est pas parfait et loin de là au travail, mais ça avance même doucement.

 

L'homme a travaillé jusqu'à début juillet à 200 km de la maison, il passait plusieurs jours et nuits par semaine loin de nous, et je ne me suis pas privée pour me plaindre de tout gérer au quotidien. Ce n'était pas facile! Je respecte d'autant plus ces parents solos avec plusieurs enfants dont c'est la vie pour toujours et pas que pour quelques mois. On n'a pas le droit à l'erreur quand tout repose sur nos épaules, et une gastro c'est la catastrophe.

Ca m'a apporté beaucoup de force, d'indépendance et de confiance en moi.

 

Et puis il est revenu, avec son agrégation enfin finalisée, et on a vraiment savouré la fin de cette épreuve. Maintenant on a attaqué tout ce qu'on veut faire dans la maison, et il y en a! L'été, on a refait la chambre de la Pouillette. Puis celle de Polochon. Maintenant on fignole et on va passer à notre chambre. Moi qui déséspérais de voir cette maison enfin nous ressembler, je vois que ça a bien avancé.

 

En 2017 j'ai repris la lecture, j'adore lire mais parfois je n'en prends pas le temps. La reprise du travail m'a motivée. Et ça fait du bien! J'en sui à une dizaine de livres depuis mai, c'est encore peu mais j'étais quasiment à zéro avant.

 

Alors que je ne m'occupais pas de moi du tout jusqu'en septembre, j'ai repris le yoga à la rentrée. Alors certes, rien à voir avec mes menus équilibrés et mes 5h de sport minimum par semaine d'avant Polochon, mais tout de même, je suis contente de moi. C'est un premier pas.

 

En 2017 j'ai été opérée du col de l'utérus et les nouvelles sont très bonnes, plus de lésions qui craignent du boudin, plus de virus mal plaçé. Par contre j'ai eu de sacrées complications qui durent encore aujourd'hui même si le pire semble etre derrière moi, enfin.

 

Ca m'a motivée pour franchir un pas de plus vers le véganisme que je vise à terme. Je ne mange déjà plus de viande depuis 3 ans, et en 2017 j'ai arrêté le lait et tous les produits laitiers. C'est super dur, je te l'avoue, mais je tiens bon et je suis fière d'avancer selon mes principes.

 

En 2017 je suis heureuse d'avoir été bien entourée. Mes proches ont montré qu'ils étaient là, j'ai pu compter sur eux dans les joies et les difficultés.

 

J'ai tenté d'être là aussi pour ceux que j'aime et qui m'aiment. Des amies ont vécu de douloureuses épreuves, j'ai fait tout ce que j'ai pu pour être présente et les aider. J'espère avoir réussi.

 

Mes diablotins ont poussé. Polochon a 2 ans, Cromignon 6 et la Pouillette 15. On a fait de belles fêtes pour leurs anniversaires à tous les trois, c'est important pour nous. Ils vont bien et c'est plaisir de les voir évoluer.

 

Polochon est très appliqué et persévérant, sans être têtu. Il est passionné de puzzles et s'en sort vraiment bien. Il va dans une "prématernelle"" qui est géniale et il y est très épanoui. Cromignon a toujours son caractère particulier, entier, avec lui c'est blanc ou noir et ce n'est pas forcément facile. Il est passionné d'échecs et est même champion départemenal d'échecs dans sa catégorie. Il est en CP et tout se passe bien, il sait lire maintenant et pour cce qui est de compter...c'est cromignon quoi, je ne m'inquiète pas pour lui!

 

La Pouillette est toujours folle d'équitation, elle fait du cheval en otpion sport au lycée car elle est en seconde maintenant. Très heureuse d'aller au lycée, au cheval, elle a plain d'amis et est en pleine forme. Un peu plus de boulot en classe ne serait pas du luxe mais je ne lui en veux pas, c'est compliqué d'être ado! Elle a un super projet d'avenir, et je crois complêtement en elle.

 

En 2017 je suis tombée amoureuse. D'un chat. C'est dingue, je n'ai jamais aimé les chats. Je ne leur faisais pas confiance. Je n'en n'ai jamais eu et je n'en voulais pas. Et puis ce chat s'est invité. J'ai d'abord tenté de le chasser, mais rien à faire. Et quand le chien l'a laissé manger dans sa gamelle, j'ai baissé les bras et je lui ai payé du sheba. Maintenant il fait mon bonheur, il est magnifique, adorable, doux comme personne et s'éclate avec les efnats. Je vire mêem mon homme du lit s'il a décidé de dormir avec moi. Et quand il veut sortir ça me brise le coeur! Il a quelque chose de magique, ce chat, pour m'avoir complètement convertie comme ça. Je suis devenue une mémere à chat et j'en suis très heureuse. Parfois je le regarde et je me dis qu'il manquait à ma vie. Ne rigole pas, je l'aime! Et il fait de moi ce qu'il veut.

 

En 2017 j'ai eu la chance de profiter, de n'avoir plus de parasites, de personnes toxiques ou jugeantes, dans les pattes. Et comme un cercle vertueux, j'ai l'impression d'avoir même près de moi plus de gens qui ne m'apportent que du bon. Les blessures du passé, les séquelles des trahisons restent malheureusement, comme cette peur à chaque fois que je reçois du monde, cette angoisse de ne pas être parfaite et qu'on me critique, qu'on se sente supérieur, qu'on me rabaisse pour un grain de poussière ou une tâche. Mais j'en ai pris conscience et maitnenant, je me fais violence pour ne pas céder à cette envie de tout récurer à fond dès qu'une copine passe prendre un café.

 

En 2017 j'ai passé une nuit dans une yourte avec mon homme et les diablotins. 3 nuits au camping dans un mobil home. Je suis allée au salon du portage Bébé portation de Paris, et ca a été formidable. Une révélation. On est aussi allés 4 jours à Paris en août, ca a été rapide mais agréable, pour voir la grand mère de l'homme surtout.

 

En 2017 on a fait aussi plein de projets, mais ça, je t'en reparlerais plus tard!

 

Et toi, tu as aimé 2017?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2018 1 08 /01 /janvier /2018 11:51
Mes petits bonheurs #246 et ma semaine en images.

Je suis encore en retard, mais j'ai plein d'excuses, pour ma récap' de la semaine. Les vacances, les sorties, les copains, le réveillon, la galette, tout ça m'a tenue bien loin de mon ordi.

Alors très vite et en vrac il y a eu un très chouette 31 décembre avec les copains venus passer quelques jours à la maison, des balades à la plage, dans les parcs, des décos même si Nöel est passé, des sablés encore aussi.

 

L'homme a ensuite pris Cromginon pour aller voir des proches de passage à Paris. Je suis restée avec la grande qui préférait rester avec moi, et le petit. Trop compliqué et trop de bordel, d'aller à Paris à 5 pour 3 jours en décembre, je ne me sentais pas de me farcir un quasi déménagement. 

 

C'était rigolo et la maison était toute calme!

 

J'en ai profité pour faire des trucs avec ma grande: un repas de sushis, un ciné pour voir Kedi des chats et des hommes (très joli film, si on aime les chats et Istanbul, à voir!), une virée shopping dans une boutique de fringues d'occasion très sympa où on est reparties chargées en n'ayant dépensé que 30 e (tout à 4e, même mes bottes en cuir quasiment neuves!) et surtout une belle journée au ski.

 

En parlant de ski, je n'avais pas skié depuis 3 ans. Entre la grossesse, l'année suivante avec mes complications, et l'an dernier en congé parental, je n'avais pas pu. Et je n'ai pas non plus fait de sport depuis 3 ans, ou presque. Reprendre avec 6h de ski, ça pique!

 

J'ai d'abord cru que je ne savais plus skier, puis c'est revenu et je me rend compte que je skie tout de même bien mieux qu'il y a une dizaine d'années. Je ne ressemble toujours à rien, j'ai le style "patate qui roule", mais je descends à peu près tout (en râlant quand c'est trop bossu). Une belle journée où on s'est régalées.

 

Pour finir j'ai gâché le samedi en voulant nettoyer mon évier à fond et en dévissant les bondes. Après avoir tout récuré, j'ai voulu tout remettre et là j'ai vu qu'une vis était introuvable...apres l'avoir cherchée 2h (mais où est cette fucking vis???) l'homme a été en acheter une, mais ce n'était pas bonne...bref on a bricolé et ça tient mais on a perdu les 5h de 'après midi! Ca m'apprendra à faire dur zèle, tiens.

Heureusement j'ai reçu le même jour mon très joli snood en Tinge Garden BND, je l'adore il est tout doux.

Je te souhaite évidemment une bien bonne année 2018 pleine d'humour et de petits bonheurs.

Mes petits bonheurs #246 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #246 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #246 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #246 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #246 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #246 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #246 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #246 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #246 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #246 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #246 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #246 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #246 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #246 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #246 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #246 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #246 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #246 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #246 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #246 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #246 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #246 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #246 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #246 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #246 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #246 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #246 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #246 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #246 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #246 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #246 et ma semaine en images.

Mes petits bonheurs et ma semaine en images pour Coralie et Madame Parle.

 

Et toi, ta semaine?

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2017 7 31 /12 /décembre /2017 15:54
Mes petits bonheurs #245 et ma semaine en images.

Ah, dernier jour de l'année! Me voilà pour ma récap', malgré: les préparatifs de réveillon du jour de l'an, les vacances, les amis à la maison, et la grippe!

 

Une semaine de vacance, de balades, de portage en Ptitsy Moloko toujours aussi confort avec mon Polochon, 25 mois 11 kg.

 

Dans ma BAL, mon cadeau de Noël: un snood et des mitaines en Tinge Garden, par Maptina Créas. Mais aussi le magnifique pantalon en laine tricoté main pour Polochon par Des Mailles en douceur, avec mes 4 tawashis pour remplacer les éponges. Je suis complètement fan!

 

J'ai aussi reçu de bien jolies bouillottes Ptitsy Moloko en Chateau Coco. Un bien chouette cadeau de fin d'année! Aussi belles que réchauffantes pour le corps et le coeur.

 

Un Noël très réussi, des diablotins gâtés et heureux.

 

Un peu de microbes.

 

Des amis qui arrivent de loin pour fêter le nouvel an avec nous, et je n'en profiterais que peu vu ma grippe.

 

Encore une semaine sans lait, je tiens bon. J'ai fait 2 écarts: un petit chocolat de Noël mangé chez une amie, et une petite part de bûche glacée au réveillon. En ce moment c'est encore moins évident de pas craquer. Mais je m'accroche et j'ai fait du lait d'avoine maison pour remplacer le lait animal dans les préparations, comme dans le riz au lait.

 

Un copain de Cromignon a dormi à la maison et on a bien ri au matin en découvrant leur plan pour la nuit.

 

Le chat continue à faire mon bonheur.

 

Quant à mon bestnine de l'année, j'ai craqué je l'ai fait avant le 31, j'avoue. Je l'aime bien, on est tous dessus, et le portage est encore bien présent.

 

Allez je file, j'ai réveillon et grippe!

 

Bonne année 2018!

 

 

Mes petits bonheurs #245 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #245 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #245 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #245 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #245 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #245 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #245 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #245 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #245 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #245 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #245 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #245 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #245 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #245 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #245 et ma semaine en images.

Mes petits bonheurs et ma semaine en images pour Coralie et Madame Parle.

 

Et toi, ta semaine?

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2017 3 27 /12 /décembre /2017 06:40
100 cartes pour le 100ème jour d'école.

Cette année, Cromignon est en CP. Dans son école, chaque année a lieu la fête du 100ème jour d'école, qui est je crois fin janvier ou début dévrier.

 

Ce jour là, les enfants vont participer à plein d'acitivités ludiques autour du chiffre 100.

Une bonne idée pour aboder le système décimal en s'amusant.

 

Pour préparer cette sympathique journée, les enfants ont une mission: réunir une collection de 100 objets. Ils devront ensuite les présenter de manière à pouvoir les compter facilement, par exemple groupés par 10.

 

Avec Cromignon, on a d'abord pensé à des cailloux. Des feuilles mortes. Des coquillages. On aurait pu les coller sur une feuille par 10, par exemple, ou en faire une autre création comme un herbier, un collier...

Mais on n'avait pas le coup de coeur.

 

Cromignon m'a suggéré les cartes Pokemon, ou les billes...facile. Pas besoin d'aller les chercher plus loin que dans sa chambre! Evidemment on a préféré continuer à chercher autre chose de plus créatif.

On a alors eu une idée un peu folle: pourquoi ne pas collectionner 100 cartes postales?

 

Il faut savoir que Cromignon adore recevoir du courrier, et qu'il est bien souvent déçu devant la boite aux lettres qui ne recèle en général que des enveloppes pour les parents.

C'était un pari un peu fou, mais on s'est dit qu'on allait essayer!

 

J'ai donc lancé un appel sur les réseaux et ça a été fantastique...incroyable même.

Merci du fond du coeur à tous les participants, il est tellement heureux, et tous les jours en recevant ses cartes venues d'un peu partout! Certaines sont rigolotes, d'autres très belles, on se régale à les regarder. il y en a même des fait-main, vraiment superbes.

 

Aujourd'hui, il lui manque exactement 19 cartes, il en a reçu 81. C'est juste génial!

Je pense finir en en achetant un lot en brocante s'il en manque encore, et en attendant si le coeur t'en dit n'hésite pas à lui en envoyer une.

 

On les regarde, on les regroupe par tas de 10 qu'on attache entre elles avec un élastique, en manipulant ainsi il comprend mieux le systéme décimal, c'est vraiment une chouette idée de la part de l'école. Et je les lui lis, je lui montre d'où elles viennent, la géographie est aussi à l'honneur.

 

Et chez toi, des collections?

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2017 7 24 /12 /décembre /2017 07:20
Mes petits bonheurs #244 et ma semaine en images.

Dernière semaine avant Noël, ce soir c'est le réveillon, je suis comme une gamine, toute contente.

Cette semaine, j'ai pu reprendre le travail. Même si je ne suis pas guérie, et que je perds espoir de commencer 2018 en pleine forme, il y a beaucoup de mieux et je suis sur pieds.

 

On n'était pas encore en vacances mais ça sentait tout de même bien la fin.

Dimanche on a fêté l'anniversaire de la Pouillette, 15 ans, au laser game avec ses copines. Pour l'occasion, elle a eu un terrible gâteau chocolat-coco que j'ai commandé à notre fournisseuse officielle de gâteau: une amie de la grande super douée en pâtisserie. Maintenant je lui passe toutes nos commandes de gâteaux de fêtes.

Les filles se sont bien amusées, et ma grande a été gâtée, c'était un chouette anniversaire.

 

Le chat est revenu, cet ingrat n'était pas passé depuis des jours et je commençais à être inquiete. Quel bonheur de revoir ses beaux yeux dorés et de l'entendre ronronner. Je ne peux plus vivre sans ce chat, ne te moque pas! Il passe son temps à dormir sous le sapin, et Polochon adore aller l'y rejoindre.

 

A la maison il y a eu des puzzle et Cromignon a fait son premier 100 pièces. Polochon l'a aidé, il adore les puzzles! Ce sera mon premier enfant qui aime vraiment ça, les deux grands, ce n'est pas leur passion. Ce bébé peut passer 30 minutes à faire ses puzzles préférés, qu'il mélange pour corser un peu le jeu.

 

On a fait des tas de sablés, comme tous les ans. Tous les soirs, c'était sablés! On en mange, mais c'est surtout pour offrir: 3 sachets pour la maîtresse et les AVS de la classe de Cromignon, 4 pour la maîtresse et les puer de l'école de Polochon, 3 pour les ass mat de sa MAM, plus pour les amis et les voisins, ouf! On pâtisse on pâtisse, et ça sent bon en cuisine!

 

Cromignon a été à la fête de noël de la pisicne, avec jeux dans l'eau, père Noël et chocolats. Entre toutes ces fêtes de Noël on a une sacrée quantité sa sachets de chocolats à la maison, j'ai arrêté de compter. Je vais encore mettre 3 mois à tout écouler, pour finir par faire fondre les restes dans un gâteau.

 

Le blé de la Ste Barbe a bonne allure, je ne sais pas si je serais riche en 2018 mais ça fait plaisir.

 

Il a fait vraiment froid, venteux et même humide, brrrr, un vrai temps d'hiver.

On a deux chauffages en panne à la maison, celui du salon et celui de notre chambre. J'en ai demandé de nouveaux à Papa Noël, j'espère être exaucée parce que j'ai froid! Au salon on a mis un petit soufflant en dépannage, si ça continue ce n'est pas moi qui sera riche en 2018 mais EDF.

 

On a eu le tout premier bulletin "scolaire" de Polochon, c'est rigolo. C'est sympa de voir un peu où il en est, et ce qu'il fait dans sa petite école au niveau des apprentissages. Il m'a aussi fait un cadeau de Noël, un joli sapin drôlement bien fait je trouve.

 

J'ai eu un gentil cadeau de la part de ma collègue au travail. Je ne m'y attendais pas, ça m'a beaucoup touchée. Des chocolats et une boîte de Yogi tea, ma marque chouchoute. Alors je lui ai amené des sablés!

 

On a commencé les vacances avec l'anniversaire d'un copain de Cromignon et une petite sortie chez Flunch, qui a été le premier "restau" de Polochon: il a pris directement une chaise de grand et a mangé avec application, tout calmement.

 

Mes petits bonheurs #244 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #244 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #244 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #244 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #244 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #244 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #244 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #244 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #244 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #244 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #244 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #244 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #244 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #244 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #244 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #244 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #244 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #244 et ma semaine en images.

Mes petits bonheurs et ma semaine en images pour Coralie et Madame Parle.

 

Et toi, ta semaine?

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2017 5 22 /12 /décembre /2017 07:38
Sous notre sapin: Noël 2017

Nous voici juste avant Noël. Les vacances sont là, le froid aussi. Cette année, nous sommes en vacances 2 jours avant Noël, il a fallu anticiper pour préparer, sans attendre d'être en congé. Heureusement aujourd'hui avec Internet, on se fait livrer et plus d'excuses pour les retards.Ou presque! Comme nous achetons plusieurs cadeaux d'occasion, il faut tout de même farfouiller et se déplacer.

 

Cette année, qu'est ce que les diablotins auront, sous le sapin?

 

Comme chaque année ou presque, nous choisissons 3 cadeaux chacun. Un gros, et deux petits. Parfois on rajoute un livre, mais pas cette année. 2017 a été ttrèèèèèès généreuse en livres et on manque de place, et de temps pour tout lire!

 

Pour ma grande, c'est le plus simple, il suffit de lui demander...et elle n'a plus trop de folie des grandeurs à son âge. Elle aura donc un vélo (d'occasion), un bon d'achat pour des vêtements et une nouvelle coque pour son téléphone. Le tout en retard car elle part en vacances le 23, et revient une semaine après. Du coup je n'ai pas encore son vélo, j'attends lundi pour faire la tournée des offres intéressantes pas loin de chez moi.

 

Pour Cromignon, on a eu l'embarras du choix, il a tant de centres d'intérêt. La lettre au père Noël, auquel il croit toujours et à qui il voue encore une admiration sans bornes, ne nous a pas vraiment aidés, il y a 50 lignes facile.

 

Comme Noël est tout au début des vacances, on a décidé de lui offrir une grosse boîte de Mako moulages qu'on pourra utiliser ensuite largement. J'adore les mako moulages! quand j'étais gamine, je rêvais d'en avoir et d'en faire encore et encore. Je sens qu'on va bien s'amuser et j'ai vraiment hâte qu'on soit lundi!

 

On a ajouté une boîte de playmobils, oui je sais: il y a le PIB du Bangladesh en playmo dans sa chambre. Mais il adore tellement, et surtout il y joue tout le temps, et SEUL, ce qui n'a pas de prix, tu en conviendras. Ce n'est qu'une petite boîte, complément de l'univers pirates/chevalier qui peuple sa chambre. Un viking, un pirate et une petite grotte au trésor.

Pour finir, un déguisement de monstre/pyjama. Le dernier, qu'il adorait et mettait tout le temps, était hélas devenu trop petit.

 

Sous notre sapin: Noël 2017

Pour Polochon, il y aura une grosse caisse de Duplos, car il adore faire des tours et des constructions mais n'en n'a pas encore beaucoup. Cromignon lui en prête sans soucis mais parfois ils sont justes, parce que le grand frère réalise des bateaux et châteaux immenses qui monopolisent presque tout le stock, pourtant assez énorme lui aussi. C'est amusant de voir comme le bébé de 2 ans est habile avec les duplos, c'est vrai que plus on a d'enfants plus ils progressent vite en observervant les grands. Il ne sera même pas passé par l'étape des mégablocks.

Avec ça, un CD de musiques. Pour qu'il plaise à tous, on a choisi le célèbre Aldebert, et je crois qu'on va vraiment se régaler à l'écouter. Polochon adore la musique, et qu'on danse tous ensemble.

Pour finir on a joint l'utile à Noël et on lui a pris une paire de bottines fourrées pour le froid. J'ai choisi les Kickers SoCool, bien chaudes et souples. Tu sais comme je tiens à chausser bébé avec des chaussures souples respectueuses de son dévéloppement moteur, c'est vraiment important pour nous. Ce modèle est vraiment abordable en plus, pour la qualité.

 

Sous notre sapin: Noël 2017

Evidemment, le chien lui aussi aura droit à son petit cadeau et recevra une nouvelle balle, et le chat une nouvelle pelotte de laine.

 

Chez nous, les adultes n'ont pas de cadeau pour Noël normalement. Ca date de notre ancienne vie, quand on voyageait...avant.

A l'époque, on allait chaque année passer le jour de l'an ailleurs. Venise, Londres, Rome, Strasbourg...c'était notre cadeau. Sans compter que sur place évidemment on faisait les boutiques! Aujourd'hui on ne voyage plus, mais on a gardé l'habitude de gâter les enfants uniquement.

 

Cependant cette année on va quand même avoir un petit truc chacun sous le sapin, parce que Cromignon y tient beaucoup: il pense que le Père Noël doit faire un cadeau à tous, et pas qu'aux enfants! (d'où le cadeau aux animaux aussi).

Je me suis donc acheté de jolies mitaines Maptina Créas en tissu Alice de Tinge Garden, pour garder mes mains au chaud en restant agile.

Sous notre sapin: Noël 2017

Je me suis pris le snood aussi mais il arrivera après Noël, parce que les finances ne suivent plus après tout ça!

Quand à l'homme, il s'est offert un pyjama bien chaud.

 

Reste à emballer, souhaite moi du courage!

 

Et chez toi, les cadeaux sont prêts?

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2017 3 20 /12 /décembre /2017 06:57
A mes copains d'éducation.

Autour de moi, vous êtes nombreux, nombreuses, à faire comme nous en matière d'éducation. Pas exactement pareil, non. On est tous différents.

Mais comme nous: toi qui allaite, ou qui porte, ou qui materne, ou qui a mis en place une manière d'élever ses enfants sans cris, sans punitions. Liste non exhaustive.

 

Toi qui t'es renseigné sur le fonctionnement du cerveau des bébés, des enfants, qui a cherché à comprendre comment ils apprennent, comment faire pour qu'ils se sentent bien, en sécurité, entourés, et peut-être par dessus tout: compris.

 

Toi qui a lu. Beaucoup lu. Parce qu'on ne naît pas avec les connaissances sur le développement du cerveau humain, sur la gestion des émotions, sur le fonctionnement des bébés et des enfants. Sur leurs besoins. Sur le pourquoi de certains de leurs comportements. 

Car les enfants ne sont pas adultes miniature.

 

Car ça ne s'apprend pas en écoutant ce que donne la voisine ou le boulanger comme conseils. Non plus tes parents, non plus ta grand-tante. Pas même le pédiatre. Peut être même parfois surtout pas le pédiatre...L'éducation ce n'est pas une question médicale, ça ne se gère pas comme une otite. Et le corps médical a bien souvent son nombre de gens aux idées reçues bien ancrées. Je me souviens de cette pédiatre, avec des années d'ancienneté, qui m'a conseillé de frapper Cromignon, 2 ans, parce qu'il touchait un peu à tout dans son cabinet alors qu'en prime il avait une belle grosse bronchiolite. 

 

Toi qui a, et c'est peut être ça, THE point difficile, remis en question le modèle éducatif que tu as reçu.

 

Toi qui a enlevé les oeillères de la reproduction du comportement. Toi qui a accepté de poser un regard critique sur l'éducation que tu as reçue, celle qu'on donne en France en général. C'est peut être ce que j'ai eu à faire de plus difficile par amour pour mes enfants; mais cet amour a été plus fort que ce solide carcan. L'amour et la volonté de les élever dans l'harmonie et la coopération, pas dans le pouvoir. 

 

Evidemment j'apprends chaque jour. Quand tout est nouveau, on déconstruit et on crée pas à pas. On se trompe parfois, on recarde, on recentre. On doute bien sûr. Toi aussi.

 

Toi qui a refusé aussi de renoncer à ton bien être personnel, qui fait passer le bonheur général de la famille en premier, sans oublier le tien. Ne pas s'oublier ou se négliger, c'est un sacré challenge. Je n'y arrive pas toujours, et toi?

 

Toi qui parfois subis les remarques et critiques de ceux qui n'ont pas (pas encore?) compris ce que tu fais. Qui jugent ton approche alors qu'ils n'y connaissent rien. C'est dur, il est difficile d'exposer tout ce que ce tu as appris et mis en place en deux phrases. Encore plus face à des gens fermés qui ne remettent pas leurs idées en question. Je ne les juge pas, j'étais comme eux, avant. Et sans doute que sur plein d'autres sujets, je suis encore empétrée dans mes idées reçues.

Alors tu subis, tu as préparé 2 ou 3 phrases toutes prêtes pour leur répondre. Pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre. Et rien de plus stressant pour les humains que de voir d'autres humains faire différemment: il faut vite dénigrer leurs différences, c'est rassurant. Car l'un des deux a forcément tort, dans leurs esprits. Et ils ne veulent pas avoir tort.

 

Je ne leur jette pas la pierre: je sais comme c'est dur d'accepter qu'une autre voie est possible, une autre que celle qu'on nous a apprise, une autre que celle qu'on voit et dans laquelle on a baigné et on baigne tous les jours. Ca demande beaucoup de réflexion, et de remise en question. J'ai envie de dire qu'il faut un déclic qui vienne n'un réel besoin.

 

Toi qui a été élevé à coups de fessées, voire de ceinture, ou simplement dans un adultisme et une violence éducative ordinaire banals. Dans un rapport de force et de pouvoir: adultes dominants, enfants dominés qui doivent obéir. On t'a toujours appris ça, et quand on sort du cadre, les punitions, les coin et les coups. La fameuse fessée.

On n'a pas cherché à savoir pourquoi tu bougeais à table comme si tu avais des vers: c'est juste parce qu'à 2/3/4 ans, et même plus, la plupart des enfants ne peuvent pas rester assis sans bouger pendant 20 minutes. C'est leur cerveau qui veut ça, leur développement, pas une carence éducative. Alors tu te faisais gronder, punir, envoyer au coin, ou tu prenais une tape. Tu n'avais rien fait de mal pourtant, tu ne comprenais pas pourquoi tes parents que tu aimes plus que tout, qui sont tes Dieux vivants, pourquoi ils te rejettent ainsi. Mais tu as appris à te conformer au codes par peur des punitions. En emmagasinant de la peur, de la tristesse, de la colère, du manque de confiance en toi et dans les autres, et encore plein d'autres trucs bien désagréables. Attitude que tu auras une grosse tendance à avoir avec tes enfants sans te poser de questions: le cerveau reproduit ce qu'il a vécu, ce couillon, sinon c'est l'angoisse. C'est ce que tu as appris, alors tu fais ce que tu as appris. Logique.

 

A un moment dans notre histoire un truc a merdé: on a considéré l'éducation comme un rapport de force. C'est ça, peut-être, la plus grosse erreur de notre société.

 

Quand on me demande: "mais pourquoi tu t'emmerdes? Pourquoi tu ne fais pas comme tout le monde? On toujours fait comme ça!" Je réponds: "Parce que ça marche? Ca se passe bien, dans les familles? Ils vont bien, les Français? Il te plaît, le monde comme il est? RAS, rien à changer?" ou encore: "Parce que tu aimes ça crier? Punir? Frapper tes enfants? Tu crois qu'il aiment ça? Tu crois que c'est nécessaire et inévitable, mais c'est faux: on peut faire autrement, sans pour autant être laxiste".

 

Toi tu sais, tu as compris, comme on avancera dans le bon sens en éduquant nos enfants dans la collaboration et pas dans la loi du plus fort.

Ce n'est pas facile, mais ça en vaut la peine. Je crois vraiment que tu changeras le monde.

Et tu n'es pas seul.

 

 

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2017 7 17 /12 /décembre /2017 22:32
Mes petits bonheurs #243  et ma semaine en images.

Cette semaine, on a été l'anniversaire de ma Pouillette. 15 ans, c'est important! Une gâteau et un bon repas, un nouveau téléphone en cadeau, une amie à dormir et un laser-game avec ses copines.

A 15 ans la grande fête, c'est avec les copines, plus avec les parents, et c'est très bien comme ça!

 

J'ai été voir Coco avec Cromignon, ses copines et la mienne. On n'a pas réussi à les avoir en photo, les petits, alors c'est nous qui  nous y sommes collées. 

 

La Pouillette a été malade et a manqué 3 jours d'école, ça me stresse j'ai toujours peur qu'elle n'arrive pas à rattraper les cours...

 

Cromignon joue aux échecs tout le temps ou presque. Il m'a battue pour la première fois, et en 5 coups. Il ne lâche plus sa coupe. Heureusement il aime encore plein d'autres jeux de société, car je commence à en avoir un peu assez moi, de jouer aux échecs! Heureusement l'homme est fan aussi et la grande ne dot pas non même s'il la bat aussi, plus souvent maintenant. Il regarde des émissions télévisées sur la stratégie aux échecs. Il y a un gars qui parle pendant 1h, et un échiquier, à l'écran. Ca dure 1h. Je te le conseille si tu es insomniaque, je ne tiens pas 3 minute devant éveillée. Mais lui adore. Bref. Mon fils, ce mutant.

 

Il y a eu deux fêtes de Noël, Polochon a rencontré le père Noël qui lui a donné des chocolats, et il a vu un joli spectacle à son école. A la MAM où il est encore gardé occasionnellement, il a reçu un joli cadeau et nous, le calendrier 2018 avec ses photos. J'adore.

 

En ce moment, bébé a un jeu très spécial: il monte sur sa souris wheelybug avec son renne et son chien, et le bonnet du père Nöel. Il chantonne "au revoir maman" et part en balade dans toute la maison. Il m'éclate. 

 

La grande se charge parfois des devoirs du moyen,avec les alphas c'est très sympa même si la fatigue se fait ressentir en cette fin d'année et rend le blondinet moins enthousiaste. 

 

Sinon, ma bactérie est toujours là, et moi je suis donc encore restée à la maison en tentant de ne pas perdre espoir...heureusement les copines sont là, quelques coups de fils et SMS, un déjeuner, deux cafés et ça repart. Cromignon lui s'est fait arracher une dent, mais l'après midi même il était reparti à l'école pour une sortie théâtre avec spectacle de Noël. Un alien: moi tu m'arraches une dent, tu ne me cherches plus ailleurs que dans mon lit pendant 15 jours.

 

Pour nous, Noël est prêt. Il me reste à aller chercher le vélo de la Pouillette, et faire les emballages. 3 cadeaux par enfant, un gros et deux petits, les attendront sous le sapin lundi matin.

Et chez toi?

 

Mes petits bonheurs #243  et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #243  et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #243  et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #243  et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #243  et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #243  et ma semaine en images.

Mes petits bonheurs et ma semaine en images pour Coralie et Madame Parle.

 

Et toi, ta semaine?

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2017 5 15 /12 /décembre /2017 06:25
Gestion du linge pour famille nombreuse.

C'est rigolo d'écrire famille nombreuse en pensant à la mienne. Je ne nous sens pas "nombreux", même si on est 5 plus un chat et un chien.

 

Ca doit venir du fait qu'autour de moi les familles avec un seul enfant sont rares, et que beaucoup en ont 3, 4, et plus.

 

Il y a un domaine où j'ai senti quand même passer la différence à l'arrivée du petit dernier, c'est le linge.

Ahhhh le linge. Vaste plaie. Qui ne plaint pas d'y passer des heures, à cette tâche ingrate, répétitive et hautement inintéressante.

 

Avec l'homme on passait notre temps à se refiler la patate chaude, niveau tri et rangement surtout.

 

Un jour, l'homme m'a dit qu'il en avait marre de tout ce fatras de vêtements et du temps perdu pour sa gestion. Il faut savoir que l'homme est un sacré matheux. Dans son esprit l'équation est simple et toujours la même. Problème-réflexion-test-ajustement-solution. Et j'avoue qu'il est sacrément efficace.

 

C'est rigolo parce que je n'aurais pas envisagé ce truc du linge comme ça: je pensais juste que c'était une corvée obligatoire, pas un souci auquel trouver une solution. Tout le monde galère avec ça, non? 

 

Et pourtant, si bien sûr on continue à gérer du linge, je t'assures qu'on a bien amélioré les choses. Super facilement.

 

Avant, j'avais un panier à linge sale dans la salle de bain. Chaque jour ou presque, une machine tournait. Ensuite on étendait. Jusqu'ici ça ne me posait pas de problème, c'est assez rapide et pas trop fastidieux sauf quand il fait du vent ou un froid de fou. Ensuite on ramassait le linge sec.

 

Le souci pour nous c'était après. Une fois la panière pleine de linge propre, venait le tri. Sur la table du salon, on faisait des piles. 5 piles, plus les conneries diverses type une serviette ou une lingette à démaquiller qui s'était perdue par là. 

 

L'homme avait une fâcheuse tendance en plus à mélanger les fringues. Ainsi je retrouvais des vêtements des uns chez les autres, un peu tout le temps...

 

Puis venait la corvée de ranger tout ce linge dans les 4 chambres plus lesdites conneries serviettes etc. 

 

Durée du tri et du rangement: facile 40 minutes. Par jour. Voire plus. C'était très relou.

Maintenant fini tout ça!

 

On a chacun notre panier à linge sale. L'homme et moi faisons panier commun. Les paniers se trouvent à l'endroit où la personne de déshabille le plus souvent. Mon panier est donc dans la salle de bain, mais celui des enfants est dans leur chambre. Au début je craignais qu'on n'ai pas la place mais c'est une fausse excuse. On trouve toujours, quitte à accrocher un sac quelque part, derrière une porte ou autre. Il faut juste y réfléchir 5 minutes.

 

Chacun a son jour de lessive par semaine. Seul Polochon a deux jours, car il porte des couches lavables et donc a plus de linge. Et je n'ai pas assez de couches pour tenir une semaine complète.

 

(Ici on m'objecte que les machines ne seront pas pleines. C'est possible, mais d'une part quelle importance puisque tu ne feras pas tourner plus de machines pour autant, d'autre part si ta machine a comme la mienne une fonction éco elle ajustera la consommation d'eau. 

On m'objecte aussi ne pas avoir assez de fringues pour tenir une semaine. Alors là, à moins de vraiment beaucoup se salir, je suis tout de même sceptique. Vous n'avez pas 7 slips par personnes et 7 paires de chaussettes? Le reste ne devant pas être changé tous les jours, je pense. Enfin si c'est le cas, pour gagner tout ce temps d'organisation, je te conseilles une petite virée pour acheter quelques culottes et chaussettes. Crois-moi, ça en vaut la peine...

Autre objection: la séparation du blanc et des couleurs. Je vais t'apprendre une chose: on ne porte pas de blanc, on a 3 enfants, d'une part. Et je n'ai jamais séparé les couleurs même avant les enfants, d'autre part. Jamais. Sans déconner, jamais. Je lave seul une ou deux fois les vêtements neufs susceptibles de déteindre, et c'est tout. Ce qui est rare en plus car on s'habille d'occasion. Je n'ai jamais, jamais, jamais eu de souci de vêtements déteins. C'est un mythe!

Je soupçonne cette affaire de tri d'être une belle connerie destinée à te vendre des lingettes, des lessives différentes, et te faire consommer des trucs qui ne servent à rien. Réfléchis-y, pourquoi perdre ton temps en tri inutile, chronophage et coûteux? Tu n'as rien de mieux à faire? Je suis sûre que si!)

 

Et il y a un jour pour faire tourner serviettes, torchons, lingettes et draps.

Ainsi quand le linge est ramassé, plus qu'à plier et à emmener directement dans la bonne armoire!

Magique!

Plus de tri sur la table du salon! Plus d'embrouilles entre à qui est ce slip! Plus de whatmille vas et viens entre chaque pièce pour tout ranger!

 

Quel temps et quelle énergie de gagnés!

 

Crois-moi, quand on a 3 enfants, un mari, deux animaux et un travail, ce n'est vraiment pas du luxe.

 

Il y a deux cerises sur le gâteau de linge: les enfants peuvent apprendre petit à petit à gérer leur linge. Ma grande gère le sien de A à Z maintenant. Cromignon met le sien dans la machine et aide à le ranger. C'est très éducatif et développe l'autonomie et la participation aux tâches quotidiennes.

 

Et la seconde cerise: tu ne vas pas me croire mais les chaussettes perdues ou solitaires, c'est quasiment réglé. Sans déconner je crois que je tiens cette foutue solution aux chaussettes, je demande un prix nobel, une canonisation, au moins!! Forcément: elles partent ensemble dans la machine et ressortent ensable, sèchent ensemble et se rendent ensemble. Plus d'évasion de chaussettes! Le nombre de chaussettes perdues est passé d'une dizaine par personne ici à quasiment rien. Encore quelques unes entre l'homme et moi vue u'on fait machine commune, mais pour les enfants c'est dingue, il n'y en n'a plus.

 

Voilà, notre petite organisation pour le linge qui porte vraiment ses fruits ici.

 

Et chez toi, le linge ça se passe comment?

Partager cet article
Repost0

Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Parrainage Le Closet

Pour ta première box Le Closet offerte, c'est par ici!

Recherche Sur Le Blog

Parrainage Igraal

Pour gagner du cashback sur Igraal, c'est par ici!