Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 septembre 2015 5 11 /09 /septembre /2015 13:34
L'imagerie des bébés, Fleurus et Disney! (cadeau dedans!)

Nous lisons des histoires au Cromignon et à la Pouillette depuis leur naissance, la lecture chez nous, c'est la vie!

 

Une collection que nous aimons beaucoup pour les premières années, c'est l'Imagerie des bébés, chez Fleurus.

 

Le format est facile à manipuler pour les petites mains, les pages et la couverture bien solides, les illustrations en pâte à modeler tout en rondeurs et en douceur.

Les thèmes, jusqu'ici, abordaient la vie quotidienne, mais ça, c'était avant.

 

Aujourd'hui sort une nouvelle collection, née de la collaboration avec Disney.

4 jolis albums font découvrir à nos petits des histoires classiques et leur univers.

 

J'ai eu la chance de recevoir Dumbo etc'est une très chouette découverte: l'histoire est simplifiée pour les plus petits, et l'enfant découvre par ce biais le cirque et se animaux.

 

Aujourd'hui paraissent également Nemo, Bambi et les Aristochats.

Je ne sais pas pour toi, mais moi, je compte bien nous équiper!

 

La bonne nouvelle, c'est que l'un d'entre vous va avoir, comme moi, la chance de démarrer cette collection avec le livre: Nemo.

 

 

LE JEU

 

 

-Tu me laisses en commentaire le lien URL de ton album préféré chez Fleurus Jeunesse.

 

Une chance supplémentaire à chacune de ces opérations:

 

- liker la page facebook des imageries Fleurus.

 

- me suivre sur facebook et hellocoton

 

- relayer ce concours sur tes réseaux sociaux

 

- être insrit à ma newsletter. En laissant de quoi t'identifier et identifier tes partages.

 

Tu peux jouer jusqu'au dimanche 20 septembre 23h59. Ensuite, je ferais un tirage au sort et je donnerais le résultat en edit de cet article et sur facebook.

 

Ce concours est réservé à la France métropolitaine.

 

 

Edit du 2 octobre

 

 

Random a parlé, c'est Isabelle de Guinzan qui gagne!

Bravo, j'attends tes coordonnées à pdiables@yahoo.fr!

Partager cet article

Repost0
31 août 2015 1 31 /08 /août /2015 05:58
Nos livres pour préparer les enfants à l'arrivée de bébé.

Chez les PetitsDiables, on lit. Je dirais même que nous somme une famille de lecteurs compulsifs. Il n'y a qu'à regarder la montagne de bouquins qu'il y a dans chaque pièce de la maison.

 

A chaque fois que mes enfants se posent certaines questions, qu'une étape se franchit, qu'un évènement se profile, on aborde le sujet notamment par la lecture.

 

Le sujet du moment, bien sûr, c'est l'arrivée d'un nouveau petit diablotin cet automne. Alors pour préparer le Cromignon, presque 4 ans au compteur, au mieux, j'ai ressorti les livres que j'avais acheté pour la Pouillette et j'en ai rajouté quelques uns.

 

Je commence par ce très joli bouquin, un vrai classique: Bébé, de Fran Manushkin et Ronald Himler, chez l'Ecole des Loisirs.

Dans cet album aux jolies illustrations toutes douces, simples et en noir et blanc, on voit le bébé dans le ventre de sa maman...et ce bébé n'a pas envie du tout d'en sortir! Le reste de la famille va tenter de le décider avec des arguments plus ou moins convaincants. Une jolie petite histoire toute mignonne, un vrai indispensable à mon avis.

 

Nos livres pour préparer les enfants à l'arrivée de bébé.

Attendre un bébé, de Nathalie Bélineau, chez Fleurus, est un documentaire très adaptés aux petits. Il répond aux questions des enfants sur ce qui se passe quand maman attend un nouveau bébé. Aussi bien dans le corps que dans la vie quotidienne.

Cromignon aime beaucoup ce livre, il y voit de nombreuses similitudes avec notre vie et pose beaucoup des questions complémentaires à chaque lecture. Je pense qu'un bon documentaire comme celui-ci est un super outil pour accompagner les enfants durant la grossesse de leur maman.

Nos livres pour préparer les enfants à l'arrivée de bébé.

Chaque petit héros de nos enfants a son livre qui parle de l'arrivée d'un bébé...ici, c'est T'choupi a une petite soeur, de Thierry Courtin, chez Nathan. J'aime bien ce petit album tout simple, qui raconte comment T'choupi a accueilli sa petite soeur à la maison après sa naissance. Pas forcément facile, l'arrivée du bébé le rend tout de même très heureux et...très curieux!

Nos livres pour préparer les enfants à l'arrivée de bébé.

Tout change d'Anthony Browne, chez Kaleidoscope, est un vrai coup de coeur, tant pour le Cromignon que pour moi.

J'adore cet auteur, et sur ce sujet, il est vraiment au top.

L'album, toujours aussi magnifiquement illustré, raconte comment tout semble se transformer, muter, évoluer, de façon très bizarre autour de Joseph, le petit garçon. Il est un peu inquiet, et se demande ce qu'il se passe...le fauteuil du salon se change en gorille par exemple (la métamorphose préférée de Cromignon!). Finalement, tous ces chamboulements sont simplement la métaphore du changement apporté dans sa vie par l'arrivée d'un nouveau bébé.

A lire à son enfant absolument en cas de grossesse, à mon avis!

Nos livres pour préparer les enfants à l'arrivée de bébé.

Attendre un petit frère ou une petite soeur etUn bébé à la maison, de Catherine Dolto chez Gallimard Jeunesse, sont encore deux excellents albums dans cette collection. On en a déjà plusieurs, sur d'autres sujets, et pour le moment je les trouves justes et très adaptés aux petits.

Ils expliquent les sentiments ressentis par l'enfant qui devient grand frère, les positifs, les négatifs, ce qui change dans sa vie. Le premier explique aussi ce qu'il se passe dans le corps de la maman, que fait bébé dans le ventre. Vite lus, clairs et déculpabilisants quant aux émotions, ils sont devenus des incontournables de la bibliothèque de Cromignon.

 

Voilà notre petite collection pour accompagner Cromignon et le préparer à devenir grand frère...si tu as d'autres suggestions, n'hésite pas à me les faire en commentaire

Partager cet article

Repost0
30 août 2015 7 30 /08 /août /2015 07:18
Mes petits bonheurs #134 et ma semaine en images.

Que dire de cette dernière semaine de vacances?

 

Qu'on en a profité, qu'on a vu partir les derniers vacanciers nordistes avec tristesse, en espérant les revoir rapidement...

 

Qu'on est très loin d'avoir fait la moitié de ce qu'on avait prévu.

Que c'est un peu l'angoisse, du coup.

 

Qu'elles sont passées vite ces vacances, mine de rien.

 

Que je devais reprendre le travail pour un mois avant mon congé mater mais que le gyneco a préféré m'arrêter: col modifié, repos...

Que ça m'ennuie, je voulais aller découvrir mon nouveau collège au moins quelques jours, et puis ça aurait plaisir à la Pouillette vu que c'est son collège aussi.

Que ça solutionne nos soucis annuels de gestion de rentrée des enfants finalement, je vais donc gérer.

Que ça m'inquiète un peu quand même, ces fichues contractions récurrentes agissent donc sur le col. Faudrait pas que ça dégénère.
Surtout que je sens ce bébé très, très bas, et ça, je n'aime pas.

Mes petits bonheurs #134 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #134 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #134 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #134 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #134 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #134 et ma semaine en images.

Que je me suis évadée un midi en amoureux avec l'homme pour déjeuner chez Grenn is better, et que c'était chouette.

 

Qu'on a mangé des figues encore, plein plein plein, production du figuier fou de notre jardin.

Qu'on a bu de bons smoothies (à la figue!).

 

Qu'on a choisi les spectacles à aller voir cette année au Théatre de l'Archipel.

 

Que la Pouillette maquille chaque jour, ou presque, son frère qui adore ça et, pour l'occasion, est capable de rester assis sans bouger, comme quoi...

 

Que l'homme devient balaize en kapla.

Mes petits bonheurs #134 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #134 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #134 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #134 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #134 et ma semaine en images.

Et qu'on a été profiter de la plage, bien moins remplie que les semaines précédentes.

 

Ma semaine en images et mes petits bonheurs, pour Virginie B., Madame Parle et Maman est au musée.

 

Et toi, ta semaine?

 

 

 

Partager cet article

Repost0
28 août 2015 5 28 /08 /août /2015 05:21
Baby-bump: 26 semaines inside.

*Maillot de bain Envies de fraises.

 

 

C'est marrant, cette grossesse...si je n'écrivais pas ici régulièrement, je ne saurais même pas à quel stade j'en suis. Et encore, à chaque billet sur le sujet, je dois vérifier sur le calendrier!

Je ne fonce pas chercher mes résultats d'analyses, parfois je les oublie au labo. Je peste à chaque RDV médical où, pourtant, je vais vérifier que tout va bien. Ben forcément, je préfère aller à la plage qu'à l'hôpital....

 

Comment ça se passe, en ce début de 7ème mois?

 

Bébé va toujours très bien. La semaine dernière j'ai eu un RDV avec ma sage-femme qui me l'a confirmé. Un tout petit bémol, quand elle m'a dit au vu des résultats de la dernière écho: "ah, sa tête est un peu petite, mais ça va se développer..." Et donc à part pour m'inquiéter, pourquoi tu dis ça (connasse!)????Pardon, c'est sorti tout seul.

Bref, je suis sereine mais ce genre de petit truc me fait cogiter un chouïa.

 

Bébé, donc, bouge dans tous les sens. A ce stade c'est rigolo, ça ne me fait pas (encore) mal.

Un matin, Cromignon a eu la bonne idée de sauter dans mon lit, avec le chien, alors que je dormais profondément (ok, il était 10h45). Je me suis réveillée en sursaut...et bébé aussi! Il a fait un bond de dingue dans mon ventre, il a dû, lui aussi, être réveillé bien brusquement. Ca nous a bien fait rire.

 

J'ai pas mal de contractions, maintenant. A priori sans conséquences. C'est désagréable, je tente de rester le plus possible au repos, mais même sans bouger de mon canapé ça arrive de manière anarchique. Aller à la plage est pour moi un véritable marathon, alors que je n'y fais rien que poser mon postérieur sur une serviette.

 

L'homme assure un max pour me remplacer, heureusement, niveau tâches ménagères et animation de diablotins. Je crois qu'il maigrit de façon proportionnelle à ce que moi, je grossis.

 

De ce côté là d'ailleurs, c'est assez étrange. Un jour, je me sens énorme, et un jour je me sens bien. La balance me dit que tout va bien et que je suis loin d'exploser mon record. Mais mon ressenti n'est pas forcément raccord, c'est bizarre. Un coup j'ai l'impression de flotter dans mes habits de grossesse, un coup je m'y sens à l'étroit. Va comprendre.

 

Cromignon est attentionné, toujours. Il fait des bisous au bébé et pense aux jouets qu'il lui donnera.

La Pouillette aime sentir les petits coups dans sa main. Elle dit "allô" dans mon nombril...

 

Niveau équipement, comment dire...oui oui, on avance, très lentement certes...mais sûrement, sisisisisi!

Niveau prénom? Euh, on continue à rigoler des prénoms qu'on trouve ridicules, tendance cassos de la TV réalité...je pense de plus en plus que l'employé de l'état civil devra décider pour nous....

 

Baby-bump: 26 semaines inside.

Partager cet article

Repost0
26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 05:59
Recettes de figues (en folie!).

Dans le jardin, on a un figuier. Il est énorme. Et il est fou furieux. Chaque année, ça commence en juillet: une petite récolte, deux, voire trois, et 3 semaines de repos.

 

Ensuite il repart, en aout, et là...c'est apocalypse figues!

 

Entre la récolte dans l'arbre même et le ramassage de ce qui tombe au sol, c'est un job à plein temps.

Sans parler de ce qui se passe en cuisine...

 

J'adore les figues, mais au bout de quelques jours d'orgie, je n'en peux plus.

Je fais donc des kilos et des kilos de confiture, on en a pour une année facile. J'en congèle pour les ressortir avec les plats de fête. J'en fait en sirop, confites.

 

Et je fais des tas de recettes dont ce fameux cheesecake qui nous ravit les papilles.

 

 

Cette année je vais partager avec toi la simplissime recette de la délicieuse glace minute que nous mangeons quasi chaque jour:

 

Il te faut un mixeur bien balaise.

500g de figues.

100g de crème fraîche (allégée ou non).

50g de sucre (à adapter selon le degré de sucre des figues, les miennes sont très sucrées donc je rajoute peu de sucre).

Coupe les figues en deux, et fais les congeler en une seule couche.

Mets le tout dans ton mixeur balaise.

Mixe.

Sers de suite.

Bon ap.

 

J'ai aussi testé et approuvé cette recette de moelleux à la figue avec seulement 7% de gluten, qui ressemble grandement à un clafoutis.

Il te faut:

125 g de farine de petit épeautre si tu veux n'avoir que 7% de gluten, de farine de blé normale si tu t'en fous.

Une pincée de sel.

100g de sucre roux.

Un sachet de levure.

Deux œufs.

25g d'huile d'olive.

50g de lait

Une demi CAC de cannelle en poudre

500g de figues coupées en deux.

 

Tu mélanges tous les ingrédients sauf les figues. Tu verses dans un moule beurré. Il y a peu de pâte, c'est normal, ça va gonfler.

Sur le dessus tu rajoutes les figues, peau vers le bas.

Au four à 185 pendant 30 minutes.

Délicieux, surtout servi avec une boule de la glace à la figue!

Recettes de figues (en folie!).

Un mercredi gourmand pour Anne Laure, Sophie Turbigo, SysyInTheCity.

 

 

Partager cet article

Repost0
25 août 2015 2 25 /08 /août /2015 05:59
De plein fouet.

Si tu me connais un peu, tu sais que je ne me lasse pas de m'interroger sur nos différences, l'être humain est si divers...depuis que j'ai des enfants, les différences d'approche de la maternité sont peut-être celles qui me semblent le plus étonnantes.

 

Avant je jugeais. Maintenant que la tolérance est mon cheval de bataille, je tente de ne plus envisager les différences en termes de "bien" "mal" "mieux ou "pire". Chacun sa vie, chacun pense comme il peut/veut, la critique est aisée...

 

Ce qui me chagrine c'est quand je vois de super nanas souffrir de leur approche de la maternité. Mais encore une fois, c'est leur affaire, la solution ne peut être qu'en elles.

 

Personnellement je fonctionne ainsi: si quelque chose me fait souffrir de manière récurrente, je me pose, je cherche une solution. Si je n'en trouve pas, je travaille sur l'acceptation. Si tu savais ce que j'accepte aujourd'hui, moi, la control-freak d'antan! Changer ce que je peux changer, accepter ce que je ne peux pas changer, et attendre car rien n'est immuable.

 

Aujourd'hui je m'étonne particulièrement de la douleur des mamans face aux petites phrases assassines de nos chérubins. Les enfants ont le don de sortir des trucs sans aucun recul, comme ça leur vient, parfois. Et ce n'est pas toujours tendre. Encore moins plein de gratitude. Les "Ze ne t'aime plus! Ze préfère nounou! "ou autres gentillesses du même accabit.

 

Les miens aussi, enfin surtout la Pouillette, pour le moment Cromignon, en plein Œdipe, n'est qu'amour et dévouement.

 

J'ai forcément eu droit, famille recomposée oblige ou presque, à la demande d'aller vivre chez le papa, mais aussi avec les grands parents, au Maroc, aux USA, avec Tonton de Dubaï, a des comparaisons peu flatteuses avec les mamans des copines, à des réflexion sur notre vie par rapport à celle des autres...

 

Je n'ai pris ça de plein fouet qu'une fois, quand elle a demandé à aller chez son père, parce que là, je savais que ça pouvait arriver, qu'il y avait un vrai fond.

 

Sinon ça ne me touche pas. Je sais bien que les enfants n'ont aucun recul, n'imaginent pas nous blesser, ne "pensent" pas sérieusement ce qu'ils disent, et n'ont de toutes façons pas la moindre idée de la réalité de ce dont ils parlent. Je rigole en réponse, en général, ou je fais "oui, oui" d'un air détaché, qui d'ailleurs est vraiment détaché.

 

Parce que je sais que ça ne veut rien dire du tout, et certainement pas que je suis une mauvaise maman ou qu'ils ne m'aiment pas.

 

Et toi, tes enfants aussi te disent parfois de trucs "charmants"?

Partager cet article

Repost0
23 août 2015 7 23 /08 /août /2015 07:52
Mes petits bonheurs #133 et ma semaine en images.

Cette semaine, encore des vacances-types, avec une cerise sur l'été: ma famille est venue passez 15 jours dans notre belle région. Les diablotins sont ravis, et on partage nos journées à la plage en très bonne compagnie.

Ciel bleu, chaleur, mer...si j'avais un peu plus la pêche ce serait parfait. Je reste bien faible et la moindre de mes tentatives pour avoir une vie "normale" se solde par des heures allongées avec des douleurs partout. Allez, haut les cœurs, c'est pour la bonne cause...

 

Côté sorties, on a testé le fameux restaurant le Rocher des pirates, en bonne compagnie là aussi. L'endroit de rêve pour Cromignon: des pirates, des jeux, un spectacle, des frites, des copains.

Un endroit bruyant pour les parents, mais distrayant et dans lequel on ne mange pas si mal, finalement. J'avais eu de mauvais échos sur la qualité de la nourriture, j'ai été agréablement surprise: mon pavé de saumon était savoureux, et je crois que tout le monde a apprécié son plat, sans que ça soit bien sûr de la grande gastronomie.

Impossible par contre d'y faire de belles photos avec mon pauvre appareil...trop sombre.

 

L'homme a emmené les diablotins dans un amusant labyrinthe de maïs où il y avait une journée d'animations sur le thème des mousquetaires, canons et batailles à l'épée garantis. Ils se sont éclatés et moi pendant ce temps, j'ai dormi, bien entendu....

 

 

Côté BAL, j'ai été gâtée par mes deux bichettes Clara et Maud, j'ai reçu le tout premier cadeau de ma liste de naissance pour le diablotin, un magnifique sac à langer Babymoov Sekai dont le motif rappelle les superbes écharpes Oscha et qui est encore plus beau que ce que je pensais; et trois belles paires de boucles d'oreille, moi la fana des boucles, je suis aux anges! Merci les filles! Vous êtes des amours!

 

 

Côté cuisine, de la figue à toutes les sauces, forcément, il faut écouler la monstrueuse production du figuier fou de mon jardin! Confitures, bien sûr, mais aussi gâteaux, figues confites, figues rôties...on n'en peux plus! Cette semaine j'ai tenté une glace à la figue, c'est impressionnant de rapidité à faire, et un vrai délice.

 

Mes petits bonheurs #133 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #133 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #133 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #133 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #133 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #133 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #133 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #133 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #133 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #133 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #133 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #133 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #133 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #133 et ma semaine en images.

Ma semaine en images et mes petits bonheurs, pour Virginie B., Madame Parle et Maman est au musée. Et toi, ta semaine?

Partager cet article

Repost0
20 août 2015 4 20 /08 /août /2015 05:38
Whish list #44: le costume de brigand.

Tu dois connaître ce grand classique de la littérature enfantine: Les Trois brigands, de Tomi Ungerer. L'album date de 1962 et est toujours aussi efficace avec nos petits. Je l'ai lu, enfant. Je l'ai lu à ma Pouillette, et à mon Cromignon.

Il a été adapté en film d'animation en 2007, et on a beaucoup aimé aussi.

J'ai aussi emmené ma grande le voir en spectacle, au Jardin des Plantes si mes souvenirs sont bons. C'était chouette.

 

Aujourd'hui, le Cromignon est fan de l'album et du film, qu'il nous réclame au moins une fois par semaine.

 

Et du coup, il adore jouer au brigand...et se déguiser en brigand.

Jusqu'ici ses "costumes" étaient surtout composés d'une couverture sur sa tête, avec quelques accessoires piqués à ses déguisements de pirate.

 

Pour son anniversaire, il nous avait demandé un déguisement de brigand. Forcément.

 

J'ai cherché, cherché et recherché encore, pas moyen d'en trouver un qui évoque ses nouvelles idoles.

Les seuls que j'ai pu dénicher étaient en fait des DIY réalisés avec plus ou moins de bonheur par des mamans habiles des aiguilles.

Ce qui n'est pas mon cas, du tout du tout du tout. Et même moins. Ouh là. Moi, je recouds un bouton, à la limite, et mes compétences de couturières s'arrêtent là. Ce qui d'ailleurs me coûte cher en ourlets de pantalon, mais c'est un autre débat.

 

Bref, hors de question de le faire moi-même, et imposible d'en trouver un à acheter, c'est ballot.

Cromignon n'a donc pas eu son costume de brigand.

Oh ne t'inquiète pas, il a été suffisemment gâté pour ne pas être déçu!

Mais moi, je suis frustrée. Il aime se déguiser, et ça m'ennuie vraiment qu'il n'ait pas son costume de brigand...

 

Si jamais tu en vois passer un, fais-moi signe!

Partager cet article

Repost0
18 août 2015 2 18 /08 /août /2015 05:49
Dix jours sans gluten: le bilan.

Mi-juillet, nous avons tenté de voir ce qui se passait en supprimant le gluten de notre alimentation.

Pourquoi cette idée?

 

Autour de moi, beaucoup de gens mangent sans gluten, alors qu'ils ne sont pas "allergiques" au sens propre. J'ai cherché ce que cette restriction pouvait apporter de bon, et j'ai trouvé plusieurs pistes intéressantes: le gluten serait responsable de nombre de soucis digestifs, de peau, et...d'humeur!

Certaines personnes intolérantes sont sujet à des sautes d'humeur, de la nervosité, de l'agitation et de l'agressivité quand ils en mangent.

Ces intolérances ne se détectent pas forcément médicalement.

Du coup, la seule manière de savoir si on est intolérant, c'est de supprimer un moment le gluten et de voir ce qu'il se passe.

 

Si tu me suis un peu, tu sais que Cromignon est sujet à des crises de colères parfois très violentes, par périodes. Jusqu'ici on n'a rien trouvé qui puisse expliquer ces sautes d'humeur impressionnantes, lui qui peut également être un vrai petit amour. Je me suis dit qu'on pouvait tenter d'explorer la piste alimentaire, en supprimant tour à tour certains aliments réputés pour pouvoir être à l'origine de troubles de ce type.

 

J'ai choisi de commencer par le gluten pour deux raisons: d'abord parce que ça me semble assez facile, ensuite parce l'homme souffrait d'allergie au gluten quand il etait petit. D'ailleurs, pour cette raison j'avais introduit le gluten à partir de 1 an seulement chez Cromignon. Aucun symptôme "clinique" n'étant intervenu, j'avais continué à lui en donner.

 

Le gluten est présent dans le blé surtout, il faut donc supprimer tout ce qui en contient et remplacer par des produits de substitution.

Studieuse, j'ai filé dans mon magasin bio et fait le plein de trucs divers variés: pâtes sans gluten, pain sans gluten, biscuits sans gluten, farine sans gluten...

Et nous nous sommes lancés.

 

Je vais te dire la vérité, toute la vérité, l'entière vérité...

 

Au quotidien, manger sans gluten, ce n'est pas compliqué tant qu'on gère ses repas. Comme on ne mange pas de pâtes tous les jours, et que des pâtes sans gluten existent, les plats ne sont pas un souci.

 

Pour les gouters, biscuits, gâteaux, crêpes, de nombreuses recettes existent, à base d'autres farines que celle de blé: celle de riz notamment, ou celle de maïs. C'est franchement ni vu ni connu. Quelques paquets de biscuits sont vraiment délicieux, quelques autres sont très bof, il faut tester...J'ai appris pas mal de recettes sans gluten, qui valent le détour.

 

Mon seul bug aujourd'hui, c'est le pain. Je n'en n'ai encore trouvé aucun, que ce soit fait maison ou tout prêt, qui soit bon. Et comme on est de grands mangeurs de pain, c'est un souci pour nous.

 

Bref, à la maison et en vacances, c'est gérable.

 

A l'extérieur ça peut être plus compliqué. En famille, manger sur le pouce sans manger de pain, ce n'est pas toujours facile si on n'a pas prévu.

 

Il faut aussi se méfier du gluten auquel on ne pense pas de prime abord, comme dans les cônes glacés par exemple. Mais le pli est tout de même vite pris, surtout que j'ai l'habitude de lire vite fait les ingrédients vu que ma grande Pouillette est allergique, pour de bon, aux fruits à coque et aux pommes.

 

Reste le souci de la cantine. J'ai jeté un œil aux menus et il n'y a pas tant de gluten que ça, finalement. Sortis des jours-pâtes et du petit morceau de pain quotidien, ça reste raisonnable pour une intolérance: le corps peut gérer un peu de gluten, ce n'est pas comme pour une allergie "pure". Si Cromignon y mange quatre fois par semaine, et qu'une fois sur deux il en mange un peu, ça doit rester transparent si le reste du temps on est vigilants.

 

Donc niveau gestion, c'est faisable sans être trop contraignant. En ce qui concerne le coût, les produits sans gluten sont plus chers que les classiques. Cependant concernant les "matières premières": pâtes, farine...ça reste très correct. Sinon de toutes façons, à nous le maïs, le riz, la polenta, le quinoa, le sarrasin...Les prix peuvent flamber pour les produits élaborés, biscuits, gâteaux...qu'il vaut mieux faire au maximum maison, en en gardant un paquet de dépannage dans un placard.

 

Et niveaux effets? Est-ce que ça vaut le coup?

 

Sur l'homme, zéro. Il me dit n'avoir rien ressenti de particulier.

Sur moi, je ne peux pas dire que c'est le néant: je me sens plus "légère" après les repas, et en ce moment crois-moi, je m'en rend vraiment compte. J'ai également remarqué la disparition des boutons qui squattent mon visage depuis mes 18 ans...mais là par contre en ce moment c'est très fluctuant, avec les hormones, donc c'est difficile de dire que c'est vraiment lié.

 

Sur le Cromingon, c'est à la fois concluant et difficile à évaluer. Est-ce qu'il y a du mieux? Oui, c'est indéniable. Depuis le début des vacances, il est vraiment charmant. On a même eu droit à trois semaines d'affilée sans AUCUNE colère. Celles qu'on a dû gérer ensuite étaient vraiment très loin de l'horreur qu'on a pu vivre par moments, avant.

Mais est-ce bien lié au gluten? Comment savoir? Pour faire un test "efficace" j'ai attendu qu'on soit en vacances, donc tous plus détendus. La Pouillette était partie en vacances, et 75% des colères sont liés à un désaccord entre les deux. Cromignon a également vu un éthiotérapeuthe au début des vacances, pour son souci de sautes d'humeur. C'est peut-être un tout? C'est peut-être une coïncidence?

 

Du coup nous avons décidé d'un commun accord de réduire la consommation de gluten en général, et de la restreindre pour Cromignon au strict nécessaire: à l'extérieur, quand il n'y a pas le choix.

 

Me reste à trouver une recette de pain satisfaisante, et on sera au point!

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
16 août 2015 7 16 /08 /août /2015 06:25
Mes petits bonheurs #132 et ma semaine en images.

Une semaine de vacances vient à nouveau de s'écouler. La Pouillette est rentrée, nous sommes au complet.

 

Les amis qui devaient venir ont dû annuler, pour notre grande déception, mais de la famille arrive pour la fin des vacances, on a hâte de les voir.

J'ai toujours l'impression de ne pas profiter pour cause de faiblesse, fatigue, malaises, et de laisser l'homme gérer les sorties et les trucs chouettes de l'été. Mais finalement quand je regarde mes photos de la semaine, je me dis qu'il y a pire!

 

Alors en vrac, il y a eu de la plage, des copains/copines, du baby-sitting, du ciné en amoureux pour voir Mission Impossible que je te recommande si tu aimes ce genre de trucs efficace et sans bavure, des figues à gogo, à gogo et encore à gogo, un vernis en cadeau, un test de glycémie pour moi pendant lequel je me suis occupée...

Mes petits bonheurs #132 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #132 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #132 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #132 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #132 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #132 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #132 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #132 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #132 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #132 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #132 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #132 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #132 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #132 et ma semaine en images.

Ma semaine en images et mes petits bonheurs, pour Virginie B., Madame Parle et Maman est au musée. Et toi, ta semaine?

Partager cet article

Repost0

Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog