Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 avril 2020 7 12 /04 /avril /2020 15:50
Mes petits bonheurs #350 et ma semaine en images.

Confinement jour, semaine, on ne sait plus combien mais on est bien installés dedans, ici et ailleurs, et est juste un début apparement.

On est en vacances ici, et ça fait du bien: quasiment plus de télétravail, moins de devoirs. Par contre si on est bien plus détendus, c'est un peu la why niveau organisation...hem. On se lève quand on veut/peut, on brunchouille selon l'heure qu'il est, puis sport et devoirs, jeux au jardin, pâtisserie, jeux de société, activités diverses, et puis on prend les mêmes et on recommence. C'est un peu un jour sans fin. Pas désagréable mais déstabilisant.

 

Je passe sur la grande qui, ayant donc normalement son bac, est passé à un rythme de vampire tout à fait honorable que ne réfuteraient ni les chauves-souris ni les chats noctambules du quartier.

 

Le printemps est bien là et on n'est pas à plaindre entre le jardin, le petit bois derrière chez nous pour mon jogging, les sorties du chien et les cavalcades des diablotins en toute sécurité, les livraisons des primeurs. 

Ici les canards 2020 sont nés, ils sont trop mignons.

 

Comme tu peux le voir en photos: ma cure de sébum nopoo se passe à merveille, mes cheveux vont très bien, demain ça fera 4 semaines sans lavage et ça roule. Je continue du coup. Battrais-je un record? 

Les nombreuses séances de sport quotidiennes commencent à se voir, mes biceps poussent et mes pecs se sont découvert (j'ai enchaîné 25 pompes, énorme. Je n'en faisais que 10 ou 11 max, alors 25!), je vais finir par me présenter à un concours de musculation si ça continue.

 

En cuisine, j'ai fait un bien bon chili sin carne que tout le monde a aimé. Sauf Polochon qui n'a pas daigné goûter, mais tant mieux finalement: il était plus pimenté que je ne l'aurais pensé.

Et sur l'idée de ma copine N., une salade-sushis délicieuse qui m'a permis de satisfaire mon envie de sushis sans me ruiner. A refaire. Hélas elle a permis de révéler une nouvelle allergie de Polochon: le saumon cru. On attendra pour le RDV allergologue. 

 

J'ai fait de la couture, oui oui, moi. Des scratch à coudre sur de jolies housses de coussin attendaient depuis...1 an? C'est fait! Encore merci à R. pour ce joli cadeau que j'adore.

 

On a observé et admiré ISS passer de droite à gauche de Vénus pendant quelques minutes, et à l'oeil nu. Magique! Rien que pour ce moment cette semaine était chouette.

 

Compagnon a plusieurs fois fait sa lecture du jour en lisant un album à son frère. Pas mal comme technique pour aller souffler une minute entre adultes. C'est bien rare!

 

Evidement on a préparé Pâques. Pas de gros DIY de la mort qui tue ici, mais de la déco home made et des masques lapin qui ont ravi les garçons.

 

Voilà, confinons-nous bien, pour ceux qui le peuvent, et big up aux autres.

Mes petits bonheurs #350 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #350 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #350 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #350 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #350 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #350 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #350 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #350 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #350 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #350 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs et ma semaine en images pour Féelyli.

 

Et toi, ta semaine?

Partager cet article

Repost0
5 avril 2020 7 05 /04 /avril /2020 06:50
Mes petits bonheurs #349 et ma semaine en images.

On est encore confinés et apparement ça n'est pas prêt de s'arrêter, alors on essaye de se tenir à un petit rythme quand même.

 

Cette semaine j'ai encore posté chaque jour sur Instagram avec les hashtags #1ideepar jour et #1bonnenouvelleparjour.

 

Il y a donc eu de la galère pour faire les courses au drive, mais une amélioration quand même: maintenant il n'y a aucun contact quand on va chercher ses courses. On ouvre son coffre, on retourne dans sa voiture. L'employé met tout dans notre coffre et s'en va. On referme notre coffre et fini. Ça limite vraiment les risques, surtout par rapport aux supermarchés où vraiment je crains la contagion et que je fuis au maximum. Je fais les courses pour plusieurs voisins âgés, et c'est quasiment une stratégie militaire!

 

Alors ici on fait beaucoup de sport, beaucoup la cuisine, beaucoup les devoirs, beaucoup de télétravail. 

 

La bonne nouvelle c'est qu'on est en vacances, ouf. 

 

Le printemps est à fond et au jardin, ça bourgeonne et ça fleurit. Le citronnier embaume toute la rue.

 

On fait plein plein de jeux de société, on révise les tables de multiplication en musique, Cromignon fait des visions avec ses copains et ils se font mutuellement la lecture, on construit des figures géométriques, on déjeune dehors...on n'a pas le confinement tragique.

 

L'ambiance anxiogène m'empêche de dormir et mes insomnies laissent place à des rêves et à des cauchemars assez hallucinants, pas de repos pour les cerveaux angoissés. Surtout depuis que j'ai appris ce qu'est la réanimation, et ça ne donne pas envie du tout...du tout! Non, ce n'est pas un masque sur le nez, c'est bien plus terrible que ça.

 

Sinon on n'a pas avancé grand chose, quand je vois ceux qui ont tout récuré leur maison je les envie, ici j'essaye d'éviter que mes enfants se transforment en mowgli et ma maison en bidonville surtout!

 

Sinon je continue ma cure de sébum, 4 semaines demain et tout va bien. 

Pour les mains sèches à force de laver, j'utilise mon masque pour les mains et ça marche très bien.

Et si tu n'as plus de farine, de lait, de beurre, de sucre...je te file ma recette de biscuits délicieux quand même sans tout ça ici.

Mes petits bonheurs #349 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #349 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #349 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #349 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #349 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #349 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #349 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #349 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs et ma semaine en images pour Féelyli.

 

Et toi, ta semaine?

Partager cet article

Repost0
29 mars 2020 7 29 /03 /mars /2020 15:18
Mes petits bonheurs #348 et ma semaine en images.

Ici aussi, on perd le fil du temps. Le seul truc qui nous raccroche, c'est le passage des éboueurs. A ne pas oublier! Même si un des effets positifs du confinement c'est justement d'avoir bien moins de déchets.

 

Depuis le début, je poste une bonne nouvelle et une idée par jour, en fonction de nos activités.

 

Evidement sinon on tourne un peu sur télétravail, devoirs, trouver le moyen de faire ses courses malgré les risques et les diverses pénuries, repas, sport...on s'est fait un rythme à peu près respecté chaque jour.

 

On pâtisse à fond, on fait plein de sport, on jardine, etc...je peux toujours aller courir dans les respect des consignes, moins d'une heure et dans un rayon d'un kilomètre. Sachant que je ne croise personne dans le petit bois derrière chez moi en plus.

 

J'en profite pour faire de rigolotes expériences culinaires, comme ce dessert au quinoa/lait de coco/pignons qui s'est avéré être super bon.

 

Je fais aussi une cure de sébum, mes cheveux apprécient le confinement. Toutes les infos ici si ça t'intéresse. 

 

On a pesé tout ce qui nous passait par la main, ça les a bien occupés 1h, des pommes aux doudous, c'était rigolo.

 

On a fait des défis playmobil.

 

Je ne quitte plus mon jogging, et ça c'est chouette parce que j'adore être en jogging. De toutes façons vu qu'on fait du sport 3 fois par jour, c'est plus pratique.

 

Il a fait vraiment beau, on profite du jardin.

 

J'espère que ça va chez toi, restons bien confinés

Mes petits bonheurs #348 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #348 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #348 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #348 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #348 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #348 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs et ma semaine en images pour Féelyli.

 

Et toi, ta semaine?

Partager cet article

Repost0
27 mars 2020 5 27 /03 /mars /2020 07:20
Notre rythme confinement, idée d'organisation.

Nous voici à la maison, tous les cinq, depuis quelques jours.

Cependant on n'est pas en vacances, non.

 

Les enfants doivent faire leurs cours avec nous comme enseignants, et nous adultes, nous sommes deux profs, devons assurer la continuité de l'enseignement à nos élèves.

 

Pour ne pas nous disperser, j'ai mis en place un planning. Ma grande n'est pas tenue de le suivre, elle a le bac à préparer, mais nous faisons attention à ce qu'elle se soit pas trop en free-style non plus.

 

Le matin, après le petit déjeuner, c'est jeu de société. Ca réveille tout le monde en douceur. Pendant que je fais une partie, l'homme gère ses cours à distance. Puis quand il a fini, on inverse et je vais travailler en ligne. Notre travail peut parfois être long, parfois court, ça dépend des jours.

 

Ensuite c'est le moment des cours des grands. Un adutle s'y met avec Cromignon, 8 ans. La Pouillette étant autonome, elle travaille et vient nous demander de l'aide si besoin, pour approfondir une notion ou vérifier un résultat. Elle prépare son bac donc pas question de relâcher le travail! Si elle a plus besoin d'attention, Cromignon peut faire de la lecture, apprendre une poésie, enfin faire un travail autonome pendant ce temps.

 

L'autre adulte gère Polochon, 4 ans: jeu, sortie, lecture, activité manuelle, loisir créatif...Quand il fait une activité en autonomie, on peut soit aider pour les cours de la grande et du moyen, soit s'atteler aux tâches ménagères parce qu'à 5, ça salit et le désordre s'installe vite. Et puis la préparation des repas, les tâches quotidiennes ne sont pas en pause.

 

Ensuite ce sera l'heure du repas. Pendant que ça cuit, on fait une ou deux séance de sport en ligne. Mon abonnement Fizz'up est bien rentabilisé! Certains jours on fera jusqu'à 5 ou 6 séances dans la journée. Je cherche aussi en ligne des séances ludiques pour les enfants, tu en trouveras plein, et on fait aussi du yoga et de la relaxation.

On s'octroie 1/2h de calme après avoir fait le lave-vaisselle. Ensuite on repars sur les devoirs des enfants et le télétravail, pendant 1h ou 2.

 

Puis, ce sera le moment de la sortie. Tous au jardin, s'il fait beau. Jardinage, découpe du bois que j'ai élagué la semaine dernière, jeux dans la cabane, échasses etc...on a de quoi faire.

 

Après quoi on proposera aux garçons une activité plus ou moins autonome. Peinture sur galet, ou pomme de pin. Dessinéo. Kit créatif Toucanbox, pandacraft...j'en ai quelques un en stock. Cahier d'énigmes, cahier de vacances (j'en ai un bon stock aussi). Poinçon, gommettes, décalcomanie et cartes à gratter, pâte à modeler...les idées ne manquent pas. En ce moment ils sont en train de fabriquer un dinosaure...Tu peux trouver plein de choses sympa, éducatives et ludiques, ici par exemple, ou , ou ailleurs...

 

Les activités culinaires ont aussi le vent en poupe.

 

Evidemment on n'oublie pas les échecs pour les garçons, même si le club est fermé pour le moment, le jeu continue. Ils jouent également en ligne sur les site litchess.com et chess.com avec les copains du club et des amis qui sont loin.

 

Comme tu vois, on ne chôme pas ici et 24h ne suffisent pas pour tout ce qu'on a à faire. Mais je trouve qu'on ne s'en sort pas trop mal.

 

Et chez toi, ça se passe comment?

Partager cet article

Repost0
23 mars 2020 1 23 /03 /mars /2020 20:59
Mes petits bonheurs #347 et ma semaine en images.

Etrange de parler de petits bonheurs, cette semaine (et celles qui suivront sans doute hélas).

Mais je n'ai pas eu envie, après avoir hésité longtemps, de ne plus passer par ici.

Alors une première semaine de confinement chez les Petits Diables, ça donne quoi?

 

En vrac total:

 

Une dernière balade à la plage avant confinement strict. On a trouvé un bateau échoué. 

 

Les quelques sorties autorisées autour de chez nous, attestation en poche, avec ou sans chien. Pas tous ensemble, on se relaie. 

 

De la cuisine. avec enfants. 

 

Dont un délicieux Victoria Sponge Cake avec recette en anglais.

 

Des tas de jeux de société, ça tombe bien on en a un sacré stock.

 

Des devoirs en veux-tu en voilà, et je suis bien contente d'avoir épousé un agrégé de maths pour la physique chimie de la grande en terminale. Perso je m'arrête en 4ème dans ces matières. Je suis plus philo et anglais pour le lycée.

 

Un restau près de chez moi qui vide ses stocks et j'y ai récupéré un gros panier plein de bonnes choses pour 2 francs 6 sous.

 

Du taf au jardin, et le premier repas en terrasse de l'année.

 

La tournée de hennés du mois.

 

Des tas d'activités diverses comme planter les noyaux des avocats, faire plein de sport sur Fizz'up devant l'écran. 3 séances par jour, ce confinement ressemble à un camp d'entraînement!

 

Et puis du télétravail on est profs, on a à faire.

 

On ne chôme pas et paradoxalement, je crois que je n'ai jamais aussi peu vu et parlé avec mon homme qu'en ce moment, tant on est affairés et crevés!

 

On ne se plaint pas, et on espère que tout sera vite fini, et qu'on sera encore tous là, surtout nos amis exposés si courageux pour qui, sans trop le dire, on a quand même vraiment peur. Pis on les admire de ouf. A leur place, je serais en PLS sous mon lit de terreur. Soignants en première ligne, et tous ceux qui sont contraints d'aller travailler quel que soit le domaine. Bref, big up les gens.

 

Tout ira bien, il paraît.

Mes petits bonheurs #347 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #347 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #347 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #347 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #347 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #347 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #347 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #347 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #347 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #347 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #347 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #347 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #347 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #347 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #347 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #347 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #347 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs et ma semaine en images pour Féelyli.

 

Et toi, ta semaine?

Partager cet article

Repost0
18 mars 2020 3 18 /03 /mars /2020 07:13
Petit décodeur illustré de l'enfant en crise [lecture, test et avis]

Si tu suis ce blog, tu sais que nous élevons nos enfants selon RIE, une approche éducative non punitive. Et tu sais que j'en ai lus, des bouquins sur le sujet! De Gordon à Filliozat, j'en ai passé des heures à prendre des notes, à réfléchir aux applications concrètes de théories, à me dire "bon sang, mais c'est bien sûr!".

J'ai lu dernièrement ce livre, et je te le dis de suite: j'ai adoré.

 

D'abord, il est très facile et rapide à lire. Ce qui est un énorme atout pour la démocratisation de l'éducation positive. En effet, nombreux sont ceux qui n'on ni l'envie, ni le temps ou l'énergie pour potasser, tel un candidat au Bac, livres, articles et blogs sur le sujet.

Ici, pas de pensum: illustrations et infographies rendent le propos tout à fait accessible à toutes et tous.

Petit décodeur illustré de l'enfant en crise [lecture, test et avis]

Clairement, qu'est-ce qu'on y trouve?

Un très bon résumé de toutes les lectures que j'ai pu avoir avant, ou presque. Dans un livre qu'on lit en 1h.

Sous forme illustrée, des scènes de conflits et soucis qu'on rencontre tous, plus ou moins, ou qu'on est du moins très susceptibles de rencontrer dans nos quotidiens de parents.

De façon claire, simple, et même drôle, des pistes sur le pourquoi du comment, sur le fonctionnement du cerveau des enfants, les effets de nos comportements à nous, le démentis d'idées reçues à la noix...

Petit décodeur illustré de l'enfant en crise [lecture, test et avis]

Le tout sans culpabilisation aucune. On se reconnaît dans certaines illustrations, il y a beaucoup d'humour et d'auto-dérision dans ce guide.

 

Et des solutions? Bien sûr!

Pour chaque cas de figure, après avoir décortiqué la situation de crise, les auteures proposent une ou plusieurs solutions non punitives et positives. Et ces solutions sont applicables en réel, il ne s'agit pas de théories qui marchent uniquement chez les familles idéales, non.

J'ai retrouvé moult choses que j'avais lues avant dans des livres bien plus académiques, mais j'ai trouvé cette approche tellement ludique et agréable que je vais le garder sur ma table de chevet. Ce sera bien plus facile de m'y plonger quand j'en ai besoin que d'aller chercher sur mes étagères "éducatives" dans quel bouquin ce que je cherche est abordé.

Petit décodeur illustré de l'enfant en crise [lecture, test et avis]

En bref, si tu cherches à élever tes enfants sans cris, coups ou punitions, sans pour autant t'oublier ni passer des heures à parlementer, je ne peux que te recommander cet excellent livre qu'on devrait offrir à tous les parents.

 

Disponible ici, prix environ 14e.

Partager cet article

Repost0
16 mars 2020 1 16 /03 /mars /2020 07:59
Stade 3: les consignes.

Quand d'un côté je vois des gens remplir des caddies de PQ pour 6 ans, et de l'autre certains en profiter pour partir voir de la famille à l'autre bout de la France, taper la bise à leurs voisins, faire des apéros avec tout l'étage ou des dîners familiaux à 12, j'ai envie de changer de race, je n'ai plus envie d'être humaine.

Surtout que ce sont parfois les mêmes!

 

Stade 3? C'est historique ça. Et qu'est-ce que ça veut dire?

 

Ça veut dire qu'on limite au maximum les contacts avec les gens autres que leurs proches immédiats. 

On reste chez soi au maximum.

On annule anniversaires, repas, invitations.

On sort pour faire ses courses, pour des démarches incontournables, pour aller au travail si vraiment il n'est pas possible de faire autrement qu'aller au travail.

On peut aller prendre l'air, sortir son chien et ses enfants mais on évite les contacts avec les autres gens. On reste loin. Loin, c'est une question de bon sens, tu vois ce que je veux dire? On ne va pas mesurer, mais loin, c'est loin. Tant que c'est autorisé bien sûr. 

Et si on croise une connaissance, on fait coucou. De loin! Il y a 50 moyens aujourd'hui pour papoter avec ses amis sans pour autant être physiquement en face à face.

 

On arrête de dire ça c'est nul, c'est n'importe quoi, il faudrait faire ça, il faudrait faire ci...on arrête de se croire plus intelligent et plus formé que les professionnels qui ont mis en place les mesures du stade 3. Vraiment. Arrêtez ça. Les gens qui mettent  en place les stades épidémiologiques sont des spécialistes qui travaillent en lien avec de nombreux professionnels de divers domaines, donc Didier33 sur Facebook il la met en veilleuse avec son avis moisi basé sur son verre de Ricard.

 

On arrête les théories du complot plus ou moins fumeuses, on nous ment, on nous cache des choses.

On arrête de dire qu'il faut boire des tisanes chaudes pour éviter le virus, pour l'amour du ciel. Ou tout autre "truc" plus ou moins magique. Des tisanes chaudes, sérieusement? Ah oui, les infectiologues à bac+23 qui planchent nuit et jour sur un traitement et un vaccin n'y avaient pas pensé, merci Jeanfrancoisdu54  de diffuser ton remède qui va arrêter la pandémie mondiale en 3 jours. Mais on va tous rester dans nos domaines de compétences et peut-être qu'on saura nos vies.

 

Non, il n'y a pas non plus qu'un seul symptôme, tu l'as reçu aussi ce mail envoyé par la soeur de la sophrologue qui dit que c'est toux sèche, pas grasse? Fake new. Même une conjonctivite pourrait être la manifestation d'une contamination. Pitié avant de croire la soeur du frère de l'ami du dentiste, et surtout avant de relayer, vérifie tes sources, croise l'info.

 

On va arrêter de dire qu'il ne faut rien changer et vivre normalement parce que non, la situation n'a rien de normale et continuer est dangereux, pour soi, pour les autres, pour le système de santé, pour l'économie, pour tout.

 

Alors oui, ça fait chier. Moi aussi j'ai envie d'aller voir mes amis. Pas envie de passer 2 mois en quasi huis clos à 5. Envie d'aller au ciné, à la piscine et à la salle de sport. Pas envie de télétravailler tout en faisant classe à mes enfants. Envie d'inviter les copains à l'apéro. Envie de laisser ma grande aller dormir chez ses amis et faire ses soirées.

 

Mais maintenant si tout le monde reste bien à sa place et respecte les consignes, ce sera bien plus rapide, bien plus efficace que se la jouer perso et stocker du PQ.

 

 

 

Partager cet article

Repost0
15 mars 2020 7 15 /03 /mars /2020 13:54
Mes petits bonheurs #346 et ma semaine en images.

Si tu comptes sur moi pour verser dans la morisité générale, tu fais fausse route. Si l'ambiance n'est pas à la fête, on ne va pas se laisser abattre.

 

Alors cette semaine ça a été relativement galère ici, vu que soit moi, soit l'homme, soit tous les deux avions des reunions tardives au travail. Mardi, c'était nous deux. Après avoir tourné le problème de la garde des garçons dans tous les sens, on n'a pas eu d'autre choix que de demander à ma grande de quitter les lycée 2h plus tôt. Je déteste, mais vraiment on n'avait pas d'autre choix.

 

Du coup pas possible pour moi de faire autant de sport que d'habitude, et ça c'est grrr. Mais quand dans une journée où je ne pouvais initialement pas aller courir, je réussi à trouver un créneau quand même, c'est un vrai petit bonheur.

 

Il a fait un temps très beau et chaud, mais très. A faire des glaces maison et les manger sur la terrasse. Ici une bonne glace aux fruits rouge, miam. Végétale bien sûr.

 

Après le cours de tennis, si on n'a pas une copine qui nous attend à la maison, c'est le rituel: baby-foot. Ils pourraient y jouer pendant 1h et j'avoue que moi aussi, j'adore.

 

Ah, j'ai fait un atelier de portage à domicile cette semaine, pour une petite puce de 3 mois trop choupi. Elle a accepté que je la porte en sling, qu'elle est légère! Moi qui porte Polochon, 4 ans et 15kg, ça me fait bizarre de porter un petit bébé.

 

A propos de portage, le clou de la semaine c'était bien sûr le carnaval. Pour une fois je me suis vraiment déguisée. Il faisait super beau, on s'est bien amusés, c'était une belle après-midi. Le parcours faisant plus de 2km, Polochon/batman a fatigué et j'ai été ravie d'avoir pensé au sling justement, dans lequel il a fini le défilé.

 

On a fini la semaine en allant prendre l'apéro chez des amis, on était nombreux, avec pas mal d'enfants. C'est là qu'on a appris le passage au stade 3. On s'est dit que le prochain apéro serait dans quelques semaines.

 

On s'est organisés pour les écoles fermées. On est deux profs, on va garder nos enfants et leur faire leurs cours. Enfin, à Cromignon et dans une moindre mesure à la Pouillette (je gère la philo, l'anglais, l'homme fera maths, physique et chimie). 

 

On va aussi faire cours à distance, envoyer les devoirs, corriger et mettre les notes, compétences, dans les diverses bases de données. Pour ma part, j'irais aussi au collège faire de la gestion, et on ne sait pas encore comment va s'organiser l'accueil minimum et si loin sera sollicités.

 

Ca ne va pas être de tout repos!

Et chez toi, tu t'organises comment?

 

Une chose est sûre, niveau blog, ça va tourner au ralenti...je ne risque pas d'avoir trop de temps à lui accorder.

 

Soyons clairs: sans verser dans la psychose ou le stockage, je compte bien respecter les mesures du stade 3: limiter au maximum les contacts avec les gens hors de notre proche sphère. Aller au travail si seulement c'est nécéssaire. On ne prend déjà pas les transports, là dessus pas de soucis.

 

Si tout le monde s'y met, le confinement marchera et ce sera d'autant plus vite derrière nous. Je vois hélas autour de moi que beaucoup de gens ne suivent pas les recommandations et continuent de bouger, voir du monde hors proches immédiats, organiser dîners et soirées diverses. J'espère que tu comprends l'importance du respect des mesures exceptionnelles actuelles...

 

Mes petits bonheurs #346 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #346 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #346 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #346 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #346 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #346 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #346 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs et ma semaine en images pour Féelyli.

 

Et toi, ta semaine?

Partager cet article

Repost0
11 mars 2020 3 11 /03 /mars /2020 08:29
Outils "discrets" du sexisme.

Si la condition féminine s'est grandement améliorée ces 100 dernières années, ça ne signifie pas que l'égalité des sexes effective est atteinte, loin de là.

Le patriarcat a d'autant de beaux jours devant lui que d'aucun ne le voient plus, ou font mine de ne plus le voir, et traitent les luttes féministes d'obsolètes. Et pourtant on a l'embarras du choix.

Si la discrimination à l'embauche, le harcèlement de rue, l'inégalité des salaires et des retraites, l'inégale répartition des tâches et de la charge mentale des ménages et les féminicides sont des parties bien visibles indiscutables, il y a pas mal de glace sous l'eau. Plus discrète, plus sournoise et du coup difficile à combattre. Pourtant, il ne sera pas possible de triompher des inégalités entre les sexes sans les éliminer aussi, car c'est un tout. Les violences sexistes sont indiscociables de la culture du viol.

 

Parlons de l'humour sexiste et graveleux. Sous couvert de blaguer, ces messieurs ne se privent pas de mettre l'auditoire mal à l'aise en véhiculant des idées reçues plus ou moins douteuses. Mettons ici les blagues blondes, les blagues à caractère sexuel, blagues oppressives sur le viol et les agressions sexuelles, blagues qui mettent en scène des prostiruées et s'en servent comme épouvantails (la "pute" est une figure indéboulonnable de cet humour de mauvais goût) mais aussi les phrases stupides "femme à lunette, femme à...?"; sans oublier ce qui va jusqu'à s'apparenter à une agression sexuelle quand des attouchements sont perpetrés sous couvert d'humour: "pouet pouet? Camion!", etc.

L'argument imparable des coupables: "oh c'est pour rire! Tu n'as pas d'humour!" jusqu'à "on ne peut plus rien dire maintenant! " Le "on ne peut plus rien dire" revient un peu partout dans ce type d'argumentation vide.

Evidemment, ce ne sont en rien des arguments. Ce genre d'humour est un excellent vecteur d'oppression, et ne fait rire que si on n'est pas du côté des opprimés. Il contribue à une image des femmes comme objets, objets sexuels, bonniches au service des hommes et sous-humains.

Bien sûr on peut en rire, même en étant féministe et en sachant ce qui se trame derrière, on n'est pas des robots. Mais en avoir conscience et tenter de véhiculer le message que non, ce n'est ni innocent ni anodin est important.

Ce n'est pas qu'"on ne peut plus rien dire", c'est que les femmes en ont marre de la fermer.

 

Je parlerais aussi de le "discimination positive", dans laquelle je mets la galanterie, les images bien véhiculées par les réseaux sociaux des femmes et surtout des mères fortes, vaillantes, multitâches, dévouées, les idées reçues sur les prétendues facultés féminines en terme d'oganisation et de gestion multitâches. J'étais au secrétariat de mon collège et j'attendais pour déposer un document, un professeur etait deavnt moi et me fait remarquer "ah, ce sont bien des femmes, capables de faire plein de choses en même temps". Ca semble positif? C'est sexiste. Il n'y a rien dans la génétique qui expliquerait qu'hommes et femmes aient la moindre différence sur ce point. C'est une question d'apprentissage. Ainsi mec, si tu te bouges le cul, en fait tu peux y arriver aussi.

Ces idées sur les femmes capables de tout pour leur enfant, leur mari, leur famille, qui s'oublient et gèrent 50 choses en même temps alors que les hommes n'en seraient pas capables etc., sont très réductices et injonctives. Comme cette citation de Golding qui a fait le tour de la toile, entourée de divers keurkeurlove de toutes: " Je pense que les femmes sont folles si elles prétendent être les mêmes ou égales des hommes. Elles sont tout à fait supérieures à eux et l’ont toujours été ! Tout ce que tu donnes à une femme elle le transformera en mieux ! Si vous lui donnez du sperme elle vous donnera un fils, si tu lui donne une maison, elle la transformera en un chez toi, un cocon confortable et douillet, si tu lui donne des aliments, elle les transformera en un repas délicieux, si tu lui souris, elle te donnera son cœur ! Elle magnifie et multiplie tout ce que vous lui donner ! "

Ca a l'air mignon et sympa. C'est sexiste et injonctif.

Mec, on peut être une femme sans: avoir d'enfant (et pourquoi un fils? Une fille, ça ne marche pas?"), être une bonniche ou une fée du logis, une cuisinière et elle peut aimer prendre du picard, donner son coeur au premier crétin souriant ou même à un homme, ou même à qui que ce soit: le célibat c'est possible aussi.

 

Partant d'une bonne intention, réduire les femmes à leur appartenance à une famille et/ou à la maternité est également sexiste. Par exemple, à la piscine, un élève de 6ème a mis des mains aux fesses à trois filles de sa classe. Le professeur est monté au créneau et on l'a entendu lui hurler dessus à 1km à la ronde. Le souci c'est que ses arguments ne servent pas la cause des femmes: " Ces filles seront des mamans un jour! tu imagines quelqu'un toucher ta maman? Tu serais content?" Donc, si on n'est pas mères, on n'est pas dignes d'être respectées? Le respect ne tient qu'à notre fonction reprodructrice? C'est valable pour les discours du même genre "et si c'était ta soeur?" etc.

Comme si les femmes n'avaient pas droit au respect en tant qu'être humain à part entière.

 

Evidemment il y a d'autres procédés sexistes sous-marins, je suis loin d'avoir fini ma déconstruction (peut-on finir un jour?) et tout découvert. Si tu en connais d'autres n'hésite pas à me le dire!

 

 

Outils "discrets" du sexisme.

Parlons de l'humour sexiste et graveleux. Sous couvert de blaguer, ces messieurs ne se privent pas de mettre l'auditoire mal à l'aise en véhiculant des idées reçues plus ou moins douteuses. Mettons ici les blagues blondes, les blagues à caractère sexuel, blagues oppressives sur le viol et les agressions sexuelles, blagues qui mettent en scène des prostiruées et s'en servent comme épouvantails (la "pute" est une figure indéboulonnable de cet humour de mauvais goût) mais aussi les phrases stupides "femme à lunette, femme à...?"; sans oublier ce qui va jusqu'à s'apparenter à une agression sexuelle quand des attouchements sont perpetrés sous couvert d'humour: "pouet pouet? Camion!", etc.

L'argument imparable des coupables: "oh c'est pour rire! Tu n'as pas d'humour!" jusqu'à "on ne peut plus rien dire maintenant! " Le "on ne peut plus rien dire" revient un peu partout dans ce type d'argumentation vide.

Evidemment, ce ne sont en rien des arguments. Ce genre d'humour est un excellent vecteur d'oppression, et ne fait rire que si on n'est pas du côté des opprimés. Il contribue à une image des femmes comme objets, objets sexuels, bonniches au service des hommes et sous-humains.

Bien sûr on peut en rire, même en étant féministe et en sachant ce qui se trame derrière, on n'est pas des robots. Mais en avoir conscience et tenter de véhiculer le message que non, ce n'est ni innocent ni anodin est important.

Ce n'est pas qu'"on ne peut plus rien dire", c'est que les femmes en ont marre de la fermer.

 

Je parlerais aussi de le "discimination positive", dans laquelle je mets la galanterie, les images bien véhiculées par les réseaux sociaux des femmes et surtout des mères fortes, vaillantes, multitâches, dévouées, les idées reçues sur les prétendues facultés féminines en terme d'oganisation et de gestion multitâches. J'étais au secrétariat de mon collège et j'attendais pour déposer un document, un professeur etait deavnt moi et me fait remarquer "ah, ce sont bien des femmes, capables de faire plein de choses en même temps". Ca semble positif? C'est sexiste. Il n'y a rien dans la génétique qui expliquerait qu'hommes et femmes aient la moindre différence sur ce point. C'est une question d'apprentissage. Ainsi mec, si tu te bouges le cul, en fait tu peux y arriver aussi.

Ces idées sur les femmes capables de tout pour leur enfant, leur mari, leur famille, qui s'oublient et gèrent 50 choses en même temps alors que les hommes n'en seraient pas capables etc., sont très réductices et injonctives. Comme cette citation de Golding qui a fait le tour de la toile, entourée de divers keurkeurlove de toutes: " Je pense que les femmes sont folles si elles prétendent être les mêmes ou égales des hommes. Elles sont tout à fait supérieures à eux et l’ont toujours été ! Tout ce que tu donnes à une femme elle le transformera en mieux ! Si vous lui donnez du sperme elle vous donnera un fils, si tu lui donne une maison, elle la transformera en un chez toi, un cocon confortable et douillet, si tu lui donne des aliments, elle les transformera en un repas délicieux, si tu lui souris, elle te donnera son cœur ! Elle magnifie et multiplie tout ce que vous lui donner ! "

Ca a l'air mignon et sympa. C'est sexiste et injonctif.

Mec, on peut être une femme sans: avoir d'enfant (et pourquoi un fils? Une fille, ça ne marche pas?"), être une bonniche ou une fée du logis, une cuisinière et elle peut aimer prendre du picard, donner son coeur au premier crétin souriant ou même à un homme, ou même à qui que ce soit: le célibat c'est possible aussi.

 

Partant d'une bonne intention, réduire les femmes à leur appartenance à une famille et/ou à la maternité est également sexiste. Par exemple, à la piscine, un élève de 6ème a mis des mains aux fesses à trois filles de sa classe. Le professeur est monté au créneau et on l'a entendu lui hurler dessus à 1km à la ronde. Le souci c'est que ses arguments ne servent pas la cause des femmes: " Ces filles seront des mamans un jour! tu imagines quelqu'un toucher ta maman? Tu serais content?" Donc, si on n'est pas mères, on n'est pas dignes d'être respectées? Le respect ne tient qu'à notre fonction reprodructrice? C'est valable pour les discours du même genre "et si c'était ta soeur?" etc.

Comme si les femmes n'avaient pas droit au respect en tant qu'être humain à part entière.

 

Evidemment il y a d'autres procédés sexistes sous-marins, je suis loin d'avoir fini ma déconstruction (peut-on finir un jour?) et tout découvert. Si tu en connais d'autres n'hésite pas à me le dire!

 

Outils "discrets" du sexisme.

Je parlerais aussi de le "discimination positive", dans laquelle je mets la galanterie, les images bien véhiculées par les réseaux sociaux des femmes et surtout des mères fortes, vaillantes, multitâches, dévouées, les idées reçues sur les prétendues facultés féminines en terme d'oganisation et de gestion multitâches. J'étais au secrétariat de mon collège et j'attendais pour déposer un document, un professeur etait deavnt moi et me fait remarquer "ah, ce sont bien des femmes, capables de faire plein de choses en même temps". Ca semble positif? C'est sexiste. Il n'y a rien dans la génétique qui expliquerait qu'hommes et femmes aient la moindre différence sur ce point. C'est une question d'apprentissage. Ainsi mec, si tu te bouges le cul, en fait tu peux y arriver aussi.

Ces idées sur les femmes capables de tout pour leur enfant, leur mari, leur famille, qui s'oublient et gèrent 50 choses en même temps alors que les hommes n'en seraient pas capables etc., sont très réductices et injonctives. Comme cette citation de Golding qui a fait le tour de la toile, entourée de divers keurkeurlove de toutes: " Je pense que les femmes sont folles si elles prétendent être les mêmes ou égales des hommes. Elles sont tout à fait supérieures à eux et l’ont toujours été ! Tout ce que tu donnes à une femme elle le transformera en mieux ! Si vous lui donnez du sperme elle vous donnera un fils, si tu lui donne une maison, elle la transformera en un chez toi, un cocon confortable et douillet, si tu lui donne des aliments, elle les transformera en un repas délicieux, si tu lui souris, elle te donnera son cœur ! Elle magnifie et multiplie tout ce que vous lui donner ! "

Ca a l'air mignon et sympa. C'est sexiste et injonctif.

Mec, on peut être une femme sans: avoir d'enfant (et pourquoi un fils? Une fille, ça ne marche pas?"), être une bonniche ou une fée du logis, une cuisinière et elle peut aimer prendre du picard, donner son coeur au premier crétin souriant ou même à un homme, ou même à qui que ce soit: le célibat c'est possible aussi.

 

Partant d'une bonne intention, réduire les femmes à leur appartenance à une famille et/ou à la maternité est également sexiste. Par exemple, à la piscine, un élève de 6ème a mis des mains aux fesses à trois filles de sa classe. Le professeur est monté au créneau et on l'a entendu lui hurler dessus à 1km à la ronde. Le souci c'est que ses arguments ne servent pas la cause des femmes: " Ces filles seront des mamans un jour! tu imagines quelqu'un toucher ta maman? Tu serais content?" Donc, si on n'est pas mères, on n'est pas dignes d'être respectées? Le respect ne tient qu'à notre fonction reprodructrice? C'est valable pour les discours du même genre "et si c'était ta soeur?" etc.

Comme si les femmes n'avaient pas droit au respect en tant qu'être humain à part entière.

 

Evidemment il y a d'autres procédés sexistes sous-marins, je suis loin d'avoir fini ma déconstruction (peut-on finir un jour?) et tout découvert. Si tu en connais d'autres n'hésite pas à me le dire!

Partager cet article

Repost0
8 mars 2020 7 08 /03 /mars /2020 07:27
Mes petits bonheurs #345 et ma semaine en images.

Cette semaine on peut dire qu'on a eu de sacrées giboulées. Du vent de fou, avec tout le département en alerte et des rafales glacées de tramontanes jusqu'à 140km/h, ça ne rigole pas. Des trombes d'eau. Pas assez longtemps pour qu'on soit inondés, heureusement. Et même de la grêle! Et le retour du soleil assorti de vent encore, ce qui faisait que dehors, on se les gelait mais bien, et à l'intérieur on avait super chaud, surtout dans les voitures.

 

Avec ça, quand même des petits bonheurs.

 

Une sortie ciné avec ma Pouillette pour voir l'Appel de la forêt. Je n'ai pas été très convaincue, je l'ai trouvé édulcoré mais je suis difficile car je suis fan du livre. Ma grande par contre a adoré, et je dois reconnaître qu'il est parfaitement adapté aux enfants et aux jeunes.

 

Un peu de temps dans ma salle de bain pour me faire un bon lavage des cheveux au shikakai.

 

Mardi, yoga, et heureusement parce que c'était une journée difficile.

 

Ma grande ado a décidé qu'après s'être fait piercer les oreilles, elle allait faire le nez. Evidemment sur la photo, elle est chez le perceur et a l'aiguille dans le nez. Elle a choisi un petit anneau ensuite. C'est mignon, j'aime bien. Elle a eu de la chance car elle n'a pas beaucoup souffert.

 

On a fêté l'anniversaire de l'homme avec une bûche glacée sorbet Fauchon en guise de gâteau (elle restait de Noël où je l'avais achetée en promo pour le jour de l'an et finalement les amis en avaient apporté une autre), et elle était vraiment bonne. Je lui ai offert des BD, sa passion du moment, et les enfants lui ont fait des peintures et offert bonbons et chocolats. 

 

Samedi, hors le baby-volley, la natation et l'équitation, on 'a étonnement rien fait. Alors j'ai sorti un kit de création de dinosaures qui a eu un grand succès chez les garçons.

 

J'avais plusieurs fruits gâtés; j'ai fait une délicieuse compote ,à la cannelle. C'est ma manière préférée d'utiliser les fruits passés. J'en mets aussi dans la pâte à gâteau.

 

J'ai été une journée en stage dans un collège dans les terres. Un collège neuf. Wahou les locaux...le mien est d'un vétuste...ça m'a d'autant plus fait rêver que le chef a mis en guise de sonnerie the Man who sold the world de Nirvana! Ça change des tututut habituels! Je suis sûre qu'on serait tous plus heureux de bosser dans un univers musical.

J'ai couru plusieurs fois cette semaine, et mes runnings sont en fin de vie. Déjà, elles n'ont qu'un an et demi, max...je m'interroge sur le choix des prochaines. Je cours en asics gel depuis des années, j'adore mais j'aimerais tester autre chose. Tu me conseilles quoi?

Mes petits bonheurs #345 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #345 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #345 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #345 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #345 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #345 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #345 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #345 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #345 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs et ma semaine en images pour Féelyli.

 

Et toi, ta semaine?

Partager cet article

Repost0

Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog