Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mars 2020 7 15 /03 /mars /2020 13:54
Mes petits bonheurs #346 et ma semaine en images.

Si tu comptes sur moi pour verser dans la morisité générale, tu fais fausse route. Si l'ambiance n'est pas à la fête, on ne va pas se laisser abattre.

 

Alors cette semaine ça a été relativement galère ici, vu que soit moi, soit l'homme, soit tous les deux avions des reunions tardives au travail. Mardi, c'était nous deux. Après avoir tourné le problème de la garde des garçons dans tous les sens, on n'a pas eu d'autre choix que de demander à ma grande de quitter les lycée 2h plus tôt. Je déteste, mais vraiment on n'avait pas d'autre choix.

 

Du coup pas possible pour moi de faire autant de sport que d'habitude, et ça c'est grrr. Mais quand dans une journée où je ne pouvais initialement pas aller courir, je réussi à trouver un créneau quand même, c'est un vrai petit bonheur.

 

Il a fait un temps très beau et chaud, mais très. A faire des glaces maison et les manger sur la terrasse. Ici une bonne glace aux fruits rouge, miam. Végétale bien sûr.

 

Après le cours de tennis, si on n'a pas une copine qui nous attend à la maison, c'est le rituel: baby-foot. Ils pourraient y jouer pendant 1h et j'avoue que moi aussi, j'adore.

 

Ah, j'ai fait un atelier de portage à domicile cette semaine, pour une petite puce de 3 mois trop choupi. Elle a accepté que je la porte en sling, qu'elle est légère! Moi qui porte Polochon, 4 ans et 15kg, ça me fait bizarre de porter un petit bébé.

 

A propos de portage, le clou de la semaine c'était bien sûr le carnaval. Pour une fois je me suis vraiment déguisée. Il faisait super beau, on s'est bien amusés, c'était une belle après-midi. Le parcours faisant plus de 2km, Polochon/batman a fatigué et j'ai été ravie d'avoir pensé au sling justement, dans lequel il a fini le défilé.

 

On a fini la semaine en allant prendre l'apéro chez des amis, on était nombreux, avec pas mal d'enfants. C'est là qu'on a appris le passage au stade 3. On s'est dit que le prochain apéro serait dans quelques semaines.

 

On s'est organisés pour les écoles fermées. On est deux profs, on va garder nos enfants et leur faire leurs cours. Enfin, à Cromignon et dans une moindre mesure à la Pouillette (je gère la philo, l'anglais, l'homme fera maths, physique et chimie). 

 

On va aussi faire cours à distance, envoyer les devoirs, corriger et mettre les notes, compétences, dans les diverses bases de données. Pour ma part, j'irais aussi au collège faire de la gestion, et on ne sait pas encore comment va s'organiser l'accueil minimum et si loin sera sollicités.

 

Ca ne va pas être de tout repos!

Et chez toi, tu t'organises comment?

 

Une chose est sûre, niveau blog, ça va tourner au ralenti...je ne risque pas d'avoir trop de temps à lui accorder.

 

Soyons clairs: sans verser dans la psychose ou le stockage, je compte bien respecter les mesures du stade 3: limiter au maximum les contacts avec les gens hors de notre proche sphère. Aller au travail si seulement c'est nécéssaire. On ne prend déjà pas les transports, là dessus pas de soucis.

 

Si tout le monde s'y met, le confinement marchera et ce sera d'autant plus vite derrière nous. Je vois hélas autour de moi que beaucoup de gens ne suivent pas les recommandations et continuent de bouger, voir du monde hors proches immédiats, organiser dîners et soirées diverses. J'espère que tu comprends l'importance du respect des mesures exceptionnelles actuelles...

 

Mes petits bonheurs #346 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #346 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #346 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #346 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #346 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #346 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #346 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs et ma semaine en images pour Féelyli.

 

Et toi, ta semaine?

Partager cet article
Repost0
11 mars 2020 3 11 /03 /mars /2020 08:29
Outils "discrets" du sexisme.

Si la condition féminine s'est grandement améliorée ces 100 dernières années, ça ne signifie pas que l'égalité des sexes effective est atteinte, loin de là.

Le patriarcat a d'autant de beaux jours devant lui que d'aucun ne le voient plus, ou font mine de ne plus le voir, et traitent les luttes féministes d'obsolètes. Et pourtant on a l'embarras du choix.

Si la discrimination à l'embauche, le harcèlement de rue, l'inégalité des salaires et des retraites, l'inégale répartition des tâches et de la charge mentale des ménages et les féminicides sont des parties bien visibles indiscutables, il y a pas mal de glace sous l'eau. Plus discrète, plus sournoise et du coup difficile à combattre. Pourtant, il ne sera pas possible de triompher des inégalités entre les sexes sans les éliminer aussi, car c'est un tout. Les violences sexistes sont indiscociables de la culture du viol.

 

Parlons de l'humour sexiste et graveleux. Sous couvert de blaguer, ces messieurs ne se privent pas de mettre l'auditoire mal à l'aise en véhiculant des idées reçues plus ou moins douteuses. Mettons ici les blagues blondes, les blagues à caractère sexuel, blagues oppressives sur le viol et les agressions sexuelles, blagues qui mettent en scène des prostiruées et s'en servent comme épouvantails (la "pute" est une figure indéboulonnable de cet humour de mauvais goût) mais aussi les phrases stupides "femme à lunette, femme à...?"; sans oublier ce qui va jusqu'à s'apparenter à une agression sexuelle quand des attouchements sont perpetrés sous couvert d'humour: "pouet pouet? Camion!", etc.

L'argument imparable des coupables: "oh c'est pour rire! Tu n'as pas d'humour!" jusqu'à "on ne peut plus rien dire maintenant! " Le "on ne peut plus rien dire" revient un peu partout dans ce type d'argumentation vide.

Evidemment, ce ne sont en rien des arguments. Ce genre d'humour est un excellent vecteur d'oppression, et ne fait rire que si on n'est pas du côté des opprimés. Il contribue à une image des femmes comme objets, objets sexuels, bonniches au service des hommes et sous-humains.

Bien sûr on peut en rire, même en étant féministe et en sachant ce qui se trame derrière, on n'est pas des robots. Mais en avoir conscience et tenter de véhiculer le message que non, ce n'est ni innocent ni anodin est important.

Ce n'est pas qu'"on ne peut plus rien dire", c'est que les femmes en ont marre de la fermer.

 

Je parlerais aussi de le "discimination positive", dans laquelle je mets la galanterie, les images bien véhiculées par les réseaux sociaux des femmes et surtout des mères fortes, vaillantes, multitâches, dévouées, les idées reçues sur les prétendues facultés féminines en terme d'oganisation et de gestion multitâches. J'étais au secrétariat de mon collège et j'attendais pour déposer un document, un professeur etait deavnt moi et me fait remarquer "ah, ce sont bien des femmes, capables de faire plein de choses en même temps". Ca semble positif? C'est sexiste. Il n'y a rien dans la génétique qui expliquerait qu'hommes et femmes aient la moindre différence sur ce point. C'est une question d'apprentissage. Ainsi mec, si tu te bouges le cul, en fait tu peux y arriver aussi.

Ces idées sur les femmes capables de tout pour leur enfant, leur mari, leur famille, qui s'oublient et gèrent 50 choses en même temps alors que les hommes n'en seraient pas capables etc., sont très réductices et injonctives. Comme cette citation de Golding qui a fait le tour de la toile, entourée de divers keurkeurlove de toutes: " Je pense que les femmes sont folles si elles prétendent être les mêmes ou égales des hommes. Elles sont tout à fait supérieures à eux et l’ont toujours été ! Tout ce que tu donnes à une femme elle le transformera en mieux ! Si vous lui donnez du sperme elle vous donnera un fils, si tu lui donne une maison, elle la transformera en un chez toi, un cocon confortable et douillet, si tu lui donne des aliments, elle les transformera en un repas délicieux, si tu lui souris, elle te donnera son cœur ! Elle magnifie et multiplie tout ce que vous lui donner ! "

Ca a l'air mignon et sympa. C'est sexiste et injonctif.

Mec, on peut être une femme sans: avoir d'enfant (et pourquoi un fils? Une fille, ça ne marche pas?"), être une bonniche ou une fée du logis, une cuisinière et elle peut aimer prendre du picard, donner son coeur au premier crétin souriant ou même à un homme, ou même à qui que ce soit: le célibat c'est possible aussi.

 

Partant d'une bonne intention, réduire les femmes à leur appartenance à une famille et/ou à la maternité est également sexiste. Par exemple, à la piscine, un élève de 6ème a mis des mains aux fesses à trois filles de sa classe. Le professeur est monté au créneau et on l'a entendu lui hurler dessus à 1km à la ronde. Le souci c'est que ses arguments ne servent pas la cause des femmes: " Ces filles seront des mamans un jour! tu imagines quelqu'un toucher ta maman? Tu serais content?" Donc, si on n'est pas mères, on n'est pas dignes d'être respectées? Le respect ne tient qu'à notre fonction reprodructrice? C'est valable pour les discours du même genre "et si c'était ta soeur?" etc.

Comme si les femmes n'avaient pas droit au respect en tant qu'être humain à part entière.

 

Evidemment il y a d'autres procédés sexistes sous-marins, je suis loin d'avoir fini ma déconstruction (peut-on finir un jour?) et tout découvert. Si tu en connais d'autres n'hésite pas à me le dire!

 

 

Outils "discrets" du sexisme.

Parlons de l'humour sexiste et graveleux. Sous couvert de blaguer, ces messieurs ne se privent pas de mettre l'auditoire mal à l'aise en véhiculant des idées reçues plus ou moins douteuses. Mettons ici les blagues blondes, les blagues à caractère sexuel, blagues oppressives sur le viol et les agressions sexuelles, blagues qui mettent en scène des prostiruées et s'en servent comme épouvantails (la "pute" est une figure indéboulonnable de cet humour de mauvais goût) mais aussi les phrases stupides "femme à lunette, femme à...?"; sans oublier ce qui va jusqu'à s'apparenter à une agression sexuelle quand des attouchements sont perpetrés sous couvert d'humour: "pouet pouet? Camion!", etc.

L'argument imparable des coupables: "oh c'est pour rire! Tu n'as pas d'humour!" jusqu'à "on ne peut plus rien dire maintenant! " Le "on ne peut plus rien dire" revient un peu partout dans ce type d'argumentation vide.

Evidemment, ce ne sont en rien des arguments. Ce genre d'humour est un excellent vecteur d'oppression, et ne fait rire que si on n'est pas du côté des opprimés. Il contribue à une image des femmes comme objets, objets sexuels, bonniches au service des hommes et sous-humains.

Bien sûr on peut en rire, même en étant féministe et en sachant ce qui se trame derrière, on n'est pas des robots. Mais en avoir conscience et tenter de véhiculer le message que non, ce n'est ni innocent ni anodin est important.

Ce n'est pas qu'"on ne peut plus rien dire", c'est que les femmes en ont marre de la fermer.

 

Je parlerais aussi de le "discimination positive", dans laquelle je mets la galanterie, les images bien véhiculées par les réseaux sociaux des femmes et surtout des mères fortes, vaillantes, multitâches, dévouées, les idées reçues sur les prétendues facultés féminines en terme d'oganisation et de gestion multitâches. J'étais au secrétariat de mon collège et j'attendais pour déposer un document, un professeur etait deavnt moi et me fait remarquer "ah, ce sont bien des femmes, capables de faire plein de choses en même temps". Ca semble positif? C'est sexiste. Il n'y a rien dans la génétique qui expliquerait qu'hommes et femmes aient la moindre différence sur ce point. C'est une question d'apprentissage. Ainsi mec, si tu te bouges le cul, en fait tu peux y arriver aussi.

Ces idées sur les femmes capables de tout pour leur enfant, leur mari, leur famille, qui s'oublient et gèrent 50 choses en même temps alors que les hommes n'en seraient pas capables etc., sont très réductices et injonctives. Comme cette citation de Golding qui a fait le tour de la toile, entourée de divers keurkeurlove de toutes: " Je pense que les femmes sont folles si elles prétendent être les mêmes ou égales des hommes. Elles sont tout à fait supérieures à eux et l’ont toujours été ! Tout ce que tu donnes à une femme elle le transformera en mieux ! Si vous lui donnez du sperme elle vous donnera un fils, si tu lui donne une maison, elle la transformera en un chez toi, un cocon confortable et douillet, si tu lui donne des aliments, elle les transformera en un repas délicieux, si tu lui souris, elle te donnera son cœur ! Elle magnifie et multiplie tout ce que vous lui donner ! "

Ca a l'air mignon et sympa. C'est sexiste et injonctif.

Mec, on peut être une femme sans: avoir d'enfant (et pourquoi un fils? Une fille, ça ne marche pas?"), être une bonniche ou une fée du logis, une cuisinière et elle peut aimer prendre du picard, donner son coeur au premier crétin souriant ou même à un homme, ou même à qui que ce soit: le célibat c'est possible aussi.

 

Partant d'une bonne intention, réduire les femmes à leur appartenance à une famille et/ou à la maternité est également sexiste. Par exemple, à la piscine, un élève de 6ème a mis des mains aux fesses à trois filles de sa classe. Le professeur est monté au créneau et on l'a entendu lui hurler dessus à 1km à la ronde. Le souci c'est que ses arguments ne servent pas la cause des femmes: " Ces filles seront des mamans un jour! tu imagines quelqu'un toucher ta maman? Tu serais content?" Donc, si on n'est pas mères, on n'est pas dignes d'être respectées? Le respect ne tient qu'à notre fonction reprodructrice? C'est valable pour les discours du même genre "et si c'était ta soeur?" etc.

Comme si les femmes n'avaient pas droit au respect en tant qu'être humain à part entière.

 

Evidemment il y a d'autres procédés sexistes sous-marins, je suis loin d'avoir fini ma déconstruction (peut-on finir un jour?) et tout découvert. Si tu en connais d'autres n'hésite pas à me le dire!

 

Outils "discrets" du sexisme.

Je parlerais aussi de le "discimination positive", dans laquelle je mets la galanterie, les images bien véhiculées par les réseaux sociaux des femmes et surtout des mères fortes, vaillantes, multitâches, dévouées, les idées reçues sur les prétendues facultés féminines en terme d'oganisation et de gestion multitâches. J'étais au secrétariat de mon collège et j'attendais pour déposer un document, un professeur etait deavnt moi et me fait remarquer "ah, ce sont bien des femmes, capables de faire plein de choses en même temps". Ca semble positif? C'est sexiste. Il n'y a rien dans la génétique qui expliquerait qu'hommes et femmes aient la moindre différence sur ce point. C'est une question d'apprentissage. Ainsi mec, si tu te bouges le cul, en fait tu peux y arriver aussi.

Ces idées sur les femmes capables de tout pour leur enfant, leur mari, leur famille, qui s'oublient et gèrent 50 choses en même temps alors que les hommes n'en seraient pas capables etc., sont très réductices et injonctives. Comme cette citation de Golding qui a fait le tour de la toile, entourée de divers keurkeurlove de toutes: " Je pense que les femmes sont folles si elles prétendent être les mêmes ou égales des hommes. Elles sont tout à fait supérieures à eux et l’ont toujours été ! Tout ce que tu donnes à une femme elle le transformera en mieux ! Si vous lui donnez du sperme elle vous donnera un fils, si tu lui donne une maison, elle la transformera en un chez toi, un cocon confortable et douillet, si tu lui donne des aliments, elle les transformera en un repas délicieux, si tu lui souris, elle te donnera son cœur ! Elle magnifie et multiplie tout ce que vous lui donner ! "

Ca a l'air mignon et sympa. C'est sexiste et injonctif.

Mec, on peut être une femme sans: avoir d'enfant (et pourquoi un fils? Une fille, ça ne marche pas?"), être une bonniche ou une fée du logis, une cuisinière et elle peut aimer prendre du picard, donner son coeur au premier crétin souriant ou même à un homme, ou même à qui que ce soit: le célibat c'est possible aussi.

 

Partant d'une bonne intention, réduire les femmes à leur appartenance à une famille et/ou à la maternité est également sexiste. Par exemple, à la piscine, un élève de 6ème a mis des mains aux fesses à trois filles de sa classe. Le professeur est monté au créneau et on l'a entendu lui hurler dessus à 1km à la ronde. Le souci c'est que ses arguments ne servent pas la cause des femmes: " Ces filles seront des mamans un jour! tu imagines quelqu'un toucher ta maman? Tu serais content?" Donc, si on n'est pas mères, on n'est pas dignes d'être respectées? Le respect ne tient qu'à notre fonction reprodructrice? C'est valable pour les discours du même genre "et si c'était ta soeur?" etc.

Comme si les femmes n'avaient pas droit au respect en tant qu'être humain à part entière.

 

Evidemment il y a d'autres procédés sexistes sous-marins, je suis loin d'avoir fini ma déconstruction (peut-on finir un jour?) et tout découvert. Si tu en connais d'autres n'hésite pas à me le dire!

Partager cet article
Repost0
8 mars 2020 7 08 /03 /mars /2020 07:27
Mes petits bonheurs #345 et ma semaine en images.

Cette semaine on peut dire qu'on a eu de sacrées giboulées. Du vent de fou, avec tout le département en alerte et des rafales glacées de tramontanes jusqu'à 140km/h, ça ne rigole pas. Des trombes d'eau. Pas assez longtemps pour qu'on soit inondés, heureusement. Et même de la grêle! Et le retour du soleil assorti de vent encore, ce qui faisait que dehors, on se les gelait mais bien, et à l'intérieur on avait super chaud, surtout dans les voitures.

 

Avec ça, quand même des petits bonheurs.

 

Une sortie ciné avec ma Pouillette pour voir l'Appel de la forêt. Je n'ai pas été très convaincue, je l'ai trouvé édulcoré mais je suis difficile car je suis fan du livre. Ma grande par contre a adoré, et je dois reconnaître qu'il est parfaitement adapté aux enfants et aux jeunes.

 

Un peu de temps dans ma salle de bain pour me faire un bon lavage des cheveux au shikakai.

 

Mardi, yoga, et heureusement parce que c'était une journée difficile.

 

Ma grande ado a décidé qu'après s'être fait piercer les oreilles, elle allait faire le nez. Evidemment sur la photo, elle est chez le perceur et a l'aiguille dans le nez. Elle a choisi un petit anneau ensuite. C'est mignon, j'aime bien. Elle a eu de la chance car elle n'a pas beaucoup souffert.

 

On a fêté l'anniversaire de l'homme avec une bûche glacée sorbet Fauchon en guise de gâteau (elle restait de Noël où je l'avais achetée en promo pour le jour de l'an et finalement les amis en avaient apporté une autre), et elle était vraiment bonne. Je lui ai offert des BD, sa passion du moment, et les enfants lui ont fait des peintures et offert bonbons et chocolats. 

 

Samedi, hors le baby-volley, la natation et l'équitation, on 'a étonnement rien fait. Alors j'ai sorti un kit de création de dinosaures qui a eu un grand succès chez les garçons.

 

J'avais plusieurs fruits gâtés; j'ai fait une délicieuse compote ,à la cannelle. C'est ma manière préférée d'utiliser les fruits passés. J'en mets aussi dans la pâte à gâteau.

 

J'ai été une journée en stage dans un collège dans les terres. Un collège neuf. Wahou les locaux...le mien est d'un vétuste...ça m'a d'autant plus fait rêver que le chef a mis en guise de sonnerie the Man who sold the world de Nirvana! Ça change des tututut habituels! Je suis sûre qu'on serait tous plus heureux de bosser dans un univers musical.

J'ai couru plusieurs fois cette semaine, et mes runnings sont en fin de vie. Déjà, elles n'ont qu'un an et demi, max...je m'interroge sur le choix des prochaines. Je cours en asics gel depuis des années, j'adore mais j'aimerais tester autre chose. Tu me conseilles quoi?

Mes petits bonheurs #345 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #345 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #345 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #345 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #345 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #345 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #345 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #345 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #345 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs et ma semaine en images pour Féelyli.

 

Et toi, ta semaine?

Partager cet article
Repost0
4 mars 2020 3 04 /03 /mars /2020 07:19
Jeu: Zombie Kidz Evolution [test et avis]

Pour son anniversaire, ma chérie F. a offert à Cromignon le jeu Zombie Kidz Evolution. Nous ne l'avons pas ouvert tout de suite, nous avions pas mal de jeux à essayer et j'avoue que le thème m'a d'abord un peu refoidie. On n'est pas trop fans de zombies and co chez les Petits Diables.

Erreur!

 

Car ce jeu est vraiment canon. C'est bien simple, depuis qu'on l'a ouvert, les autres ne sont plus sortis de leurs boîtes!

 

D'abord, c'est un jeu coopératif. Et ça, on aime. C'est tellement plus chouette de faire équipe ensemble plutôt que s'affronter. Mes petits fans d'échecs sont bien assez sollicités au niveau compétition comme ça.

Ca permet aussi d'éviter les disputes finales quand l'un a du mal à perdre.

 

Jeu: Zombie Kidz Evolution [test et avis]

Le jeu se passe dans une école. Des zombies tentent de l'envahir, et le but est de les en empêcher. Chaque joueur choisit un personnage et lance le dé. Un zombie entre alors dans une salle, sauf si le dé arrive sur la face blanche. En se déplaçant d'une case, le joueur doit alors choisir où aller. S'il entre dans une pièce avec un ou deux zombies, il les élimine. S'il y a plus de deux zombies, la pièce est condamnée.

 

Pour gagner la partie, il faut aller fermer les 4 grilles des 4 cours de récréation. Pour ce faire, deux joueurs doivent se trouver dans la cour en même temps.

 

La partie est perdue si tous les zombies sont entrés dans l'école.

 

Jusqu'ici tout va bien et c'est déjà très chouette. Il y a un côté jour et un côté nuit sur le plateau. Sur l'un, les salles et cours mitoyennes communiquent, sur l'autre non donc c'est plus difficile!

 

Mais l'aspect évolution est encore plus trépidant: il y a des enveloppes secrètes dans le jeu. A l'ouverture d'une enveloppe, un des personnages ou un zombie se voit attribuer un pouvoir. Par exemple, tel zombie ne peut pas être éliminé s'il se trouve dans la pièce bleue. Tel personnage peut éliminer des zombies à distance. Etc. Ca rend le jeu encore plus trépidant!

 

Ici on attend de bien maîtriser un pouvoir avant d'ouvrir une autre enveloppe. Il faut se souvenir de tout, et le jeu devient vraiment échevelé avec les divers pouvoirs de chacun. On a interêt à être bien concentré!

 

Chaque jour ou presque, Polochon demande dès le réveil si on peut ouvrir une nouvelle enveloppe, il est à fond.

 

Tu as compris, on est totalement conquis par ce jeu, petits et grands.

Disponible entre autres ici.

Prix: 20e

Une partie dure entre 15 et 25 minutes.

Il est noté à partir de 7 ans mais Polochon, 4 ans, s'en sort très bien. Il est habitué à faire moult jeux de société et n'a eu aucun souci de compréhension.

Nombre de joueurs: de 2 à 4.

 

Si tu ne l'as pas encore, fonce, tu ne seras pas déçu.

Partager cet article
Repost0
1 mars 2020 7 01 /03 /mars /2020 10:28
Mes petits bonheurs #344 et ma semaine en images.

Que dire de cette sinon que pour une semaine de reprise, nul n'a l'impression chez nous de revenir de vacances: du plus petit qui réclamme son lit à 20h à moi dont la tension plafonne à 9, nous sommes tous crevés.

 

Sans trop savoir pourquoi d'ailleurs. Quelques soucis, des trucs chnonophages, mais rien de bien terrible.

 

J'essaye de fuir la psychose générale autour du virus. On a un élève en quarantaine dans mon collège mais lundi il était en classe...le temps de décider de quoi faire, on était mardi. Ahah. Mieux vaut en rire.

 

Mais plein de petits bonheurs quand même bien sûr.

 

La piscine avec les garçons, ça marche du tonnerre pour que Polochon soit à l'aise avec l'eau. Il faut que j'essaye d'y aller encore plus souvent pour qu'il puisse commencer les cours de natation en septembre.

 

Du sport, course à pied, piscine, yoga, et j'ai été tester un nouveau cours de gym près de chez moi. J'ai bien aimé même si c'était un chouïa en dessous du rythme que j'aime. Je vais essayer une seconde fois pour voir.

 

En cuisine, j'ai fait des crêpes au sarrazin, ça faisait longtemps et comme toujours on s'est régalés.

 

Les diablotins profitent de la famille qui est là encore quelques jours.

 

J'ai bien ri en faisant mes courses: à la caisse, en regardant distraitement les magazines, j'ai lu "je renique avec mon horloge biologique"...fatiguée, je te dis!

 

J'ai bien vendu cette semaine sur Vinted, ça débarrasse et en ces temps difficiles financièrement, ça me permet de racheter ce qui manque: une paire de baskets et des joggings pour Cromignon, une paire de basket pour Polochon, des converses pour la Pouillette.

 

Cromignon a fait un spectacle de danse et percussions avec l'école. C'était magnifique. Dommage que Polochon ait été très colérique et m'ait à moitié gâché la soirée...

 

J'ai mis pour la première fois des collants à motifs, finalement j'aime bien. Par contre c'est fragile!

 

Ma question de la semaine: comment font les gens qui voyagent avec 3 enfants (et plus!)? Je lis moult blogs et articles avec des familles qui vont en Grèce, en Norvège, en Argentine...parfois plusieurs fois par an. Mais à 5 il y en a pour une véritble fortune, et ce n'est pas dans mes moyens alors que nous sommes 2 profs avec des salaires de middle class. Quel est le secret?

Mes petits bonheurs #344 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #344 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #344 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #344 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs et ma semaine en images pour Féelyli.

 

Et toi, ta semaine?

Partager cet article
Repost0
26 février 2020 3 26 /02 /février /2020 07:07
Chut, les enfants lisent: C'est quoi le caca? [lecture, test et avis]

Ce livre était depuis quelques temps sur la wish-list de Polochon et le père Noël a décidé de le lui offrir, avec raison!

 

Les enfants sont souvent mi amusés mi intrigués par ce qui sort de leur corps. Polochon en a également un peu peur, car il a eu quelques soucis de constipation et il a des souvenirs douloureux de la grosse commission.

 

Comment expliquer simplement ce que c'est, pourquoi ça sort de nos corps, et ensuite ce qui arrive à ces déchets? Pas toujours simple.
 

Chut, les enfants lisent: C'est quoi le caca? [lecture, test et avis]

Avec ce joli livre cartonné, on peut répondre de façon amusante aux questions des petits...et des grands, car oui, j'ai appris des tas de choses aussi: savais-tu que certain mammifère fait un caca carré?

Que les oiseaux font pipi et caca en même temps?

Que la fin du parcours des nos pipis/cacas, c'est la pulvérisation sur les champs?

 

Les illustations sont très jolies, et pour être encore plus ludique il y a de nombreux rabats: la passion de Polochon, les livres à rabats.

 

A la fin, on visualise le parcours depuis la chasse d'eau jusqu'au champs avec des rabats également, c'est très bien pensé, visuel, et simple à comprendre pour les plus jeunes.

 

Ne te fie pas à l'aspect simpliste de ce livre, il est bien documenté et plaira aussi aux plus grands. Cromignon, 8 ans, l'aime aussi beaucoup. Et évidement il nous fait tous rire, car mon humour a su rester jeune. Hem.

Je ne te cache pas que c'est mon favori en ce moment, pour l'histoire du soir.

 

Le passage préféré de Polochon: la montagne de caca produite quotidiennement par un éléphant, visible dans une brouette...il aime garder cette page pour la fin, car pour lui c'est la meilleure et la plus drôle.

Chut, les enfants lisent: C'est quoi le caca? [lecture, test et avis]

Encore une belle réussite des éditions Usborne, que j'aime beaucoup.

Tu peux le trouver pour moins de 10e ici.

 

Ma participation au RDV lecture jeunesse du blog Devine qui vient bloguer.

Partager cet article
Repost0
23 février 2020 7 23 /02 /février /2020 21:21
Mes petits bonheurs #343 et ma semaine en images.

Les vacances se terminent ici par une semaine que je qualifierais d'en dents de scie. Commencée sous les soleil des Angles, elle se finit au soleil de Perpignan avec un temps ultra agréable.

 

D'un côté, un Cromignon qui va au championnat régional d'échecs, décroche la 8ème place et se qualifie pour le championnat de France. Non pas une, non pas deux mais encore 3 galettes cette semaine. Un anniversaire pour Polochon. De la famille pour la plus grande joie des diablotins. De magnifiques couchers de soleil. La nouvelle passion de Cromignon pour Star Wars que je partage avec lui, même si je le trouve encore trop jeune pour les voir.

 

Le résultat positif de la pétition que j'ai fait signer avec des voisins: ma rue est passée en sens unique, youhou!

 

Une virée piscine un peu épique mais qui montre que mon plan piscine marche: Polochon est de plus en plus à l'aise. On ne lâche rien!

 

Et puis un saut (inutile...) aux urgences avec la Pouillette pour cause de paralysie faciale: rien de grave, on avait déjà le diagnostic avant d'y aller, c'est un truc bénin qui passe en 10 jours, mais notre doc nous a fait peur en nous envoyant aux urgences qui n'ont rien fait ni diagnostiqué de plus. Bref, rien de méchant et quelques vidéos rigolotes qu'elle montre à ses BFF. 

 

Et puis parcoursup. Ah, parcoursup...je ne vais pas te mentir: on en chie. Presque littéralement. Ça nous a occupés quasi toute la semaine. Et gâché la moitié des vacances, surtout pour la grande qui s'est retrouvée assignée à domicile pour terminer la (fucking) saisie des voeux. 

 

Bref.

Les photos.

Mes petits bonheurs #343 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #343 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #343 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #343 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #343 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #343 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs et ma semaine en images pour Féelyli.

 

Et toi, ta semaine?

Partager cet article
Repost0
16 février 2020 7 16 /02 /février /2020 18:50
Mes petits bonheurs #342 et ma semaine en images.

Cette semaine ce fuit vacances à la montagne. Nous sommes allés, comme l'an dernier, aux Angles, à 1h30 de chez nous. Qui se sont transformées en 2h30 parce que la route principale, endommagée par la tempête du mois dernier, est coupée. Mais on ne va pas se plaindre, c'est tout près quand même!

 

Et comme l'an dernier, on s'est régalés. Ski pour tous, luge, neige, soleil, pique-nique au lac de Matemale...on avait choisi de louer à moins de 200m de l'école de ski des garçons et des pistes, et on n'a pas regretté: quel confort! On partait tous skis aux pieds.

 

Il y a eu deux angines qui ont privé la Pouillette et l'homme de ski une journée, les petits et moi par contre avons skié tous les jours.

 

On a fini la semaine moulus forcément: c'est tout sauf reposant comme vacances, mais tellement heureux. Et deux médailles pour les plus jeunes: 1ère étoile pour le grand, Garoloup pour le minus.

 

Il y a eu des jeux de société aussi bien sûr et Zombie Kidz a été à l'honneur, avec toujours bien entendu les échecs.

 

J'avais emmené de la lecture mais j'ai fini mon bouquin en trois jours. Après j'ai souffert car je n'ai trouvé que ce merveilleux ouvrage sur la préhistoire dans les Pyrénées, truffé de termes techniques et de biographies d'archéologues du 19eme siècle. Mais pour m'endormir c'était fameux.

 

Je te laisse j'ai vacances.

 

Mes petits bonheurs #342 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #342 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #342 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #342 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #342 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #342 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #342 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #342 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #342 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #342 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #342 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #342 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #342 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #342 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #342 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #342 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #342 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #342 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs #342 et ma semaine en images.
Mes petits bonheurs et ma semaine en images pour Féelyli.

 

Et toi, ta semaine?

 

 

D'autres petits bonheurs chez: Mum Poulette

                                                  Les enfants du 79

                                                 On fait Koi?

                                                  

Partager cet article
Repost0
7 février 2020 5 07 /02 /février /2020 08:36
Préface, serviettes et autre linge bain. [Test et avis]

Chez les PetitsDiables, nous sommes en plein changements des serviettes de la salle de bain. En effet, celles qu'on a sont vieilles, dépareillées, râpeuses voire trouées aux bords.

La propostion de tester du linge Préface est tombée à pic, j'ai de la chance!

 

Préface, est-ce-que tu connais?

 

C'est une boutique en ligne de serviettes et linge de salle de bain pas comme les autres: elle est vraiment spécialisée dans les serviettes. Et qui dit spécialiste, dit qualité.

 

J'ai eu beaucoup de mal à choisir, d'abors entre les serviettes de bain de la gamme essentielle, en coton peigné 580g/m2, et celles de la gamme luxe en pur coton d'Égypte 750g/m2.

 

Comme mon but est d'en racheter un grand nombre, j'ai été raisonnable et j'ai choisi celles de la gamme essentielle, le prix est plus bas, mais je n'exclus pas de craquer pour une prochaine commande sur quelques modèles luxe.

 

Ensuite il a été dur de trancher sur les coloris, ils sont tous plus attrayants les uns que les autres. J'ai exclu les couleurs claires, trop salissantes à mon goût, et les couleurs trop ternes car j'aime le peps. J'ai choisi finalement 4 serviettes de 4 couleurs différentes et bien colorées, comme j'aime.

 

La livraison a été très rapide, surtout que c'était pendant la période des grèves.

 

Ce qui m'a frappé en ouvrant le colis, ca a été les couleurs. Vraiment très belles et lumineuses, pour les 4 qui sont pourtant très différentes.

 

Et la douceur, et le moelleux.. Sans même avoir encore été lavées, on sent de suite que ce ne sont pas des serviettes lambdas mais de la très bonne qualité. Je n'ai pas regretté de ne pas avoir choisi la gamme luxe, car celles de la gamme essentielle sont déja luxueuses pour moi. Je n'imagine pas comme celles de la gamme luxe doivent être douces et moelleuses!

 

Une fois lavées, elles ont encore pris du gonflant, forcément, et la douceur s'est confirmée.

 

La taille est très bien, je voulais des serviettes de taille moyenne pour tous usages et elles sont idéales.

 

Aujourd'hui ce sont les préférées des enfants et on se bagarre pour les avoir.

 

Du coup je prépare ma prochaine commande!

 

Merci à Préface pour la découverte!

 

 

 

Préface, serviettes et autre linge bain. [Test et avis]
Préface, serviettes et autre linge bain. [Test et avis]
Partager cet article
Repost0
5 février 2020 3 05 /02 /février /2020 08:24
Crêpes végétaliennes savoureuses. [Mercredi gourmand]

Voici quelques années que je ne mets plus de produits animaux dans mes crêpes, et poutant elles sont tout aussi bonnes qu'avant.

 

Mention particulière pour le lait, dont je me passe sous toutes ses formes totalement depuis 2 ans: ce produit est vraiment une arnaque à mon avis, c'est fou comme il n'est nécessaire à aucune recette en fait, alors qu'on nous apprend depuis le plus jeune âge qu'il est indispensable. Un sacré grand coup marketing, le lait.

 

Donc, chandeleur ou pas, je fais des crêpes assez souvent, et sans lait. Ni oeufs d'ailleurs. On s'en passe également très bien.

 

Pour de bonnes crêpes, tu as besoin de:

 

. 230 g de farine

. 100 g de fécule de maïs

. 1 c. à soupe d’huile

. 500 ml de "lait" végétal au choix. Je fais moi-même mon "lait" d'avoine, c'est celui que je prends. Si tu n'as rien sous la main, mets de l'au et fais-moi confiance, ça marche très bien.

. 250 ml d'eau froide.

 

Tu dilues la fécule dans l'eau froide. Tu mélanges avec la farine et l'huile. Ensuite tu mélanges au fouet électrique, ou au robot, avec le "lait" végétal en l'ajoutant petit à petit.

C'est prêt!

 

L'avantage de cette pâte, c'est qu'elle n'a pas besoin de temps de repos. Tu peux passer directement à la poêle, ces crêpes se cuisent exactement comme une recette classique.

 

Des crêpes délicieuses et sans cruauté, faciles, pas chères: what else?

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog