Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 19:08

Je reprends à mon compte le slogan de Causette.Je l'aime bien, même si je ne partage pas tout à fait l'opinion de ce magazine, enfin un peu quand même mais pas à 100%, en plus je trouve que le ton est parfois assez vulgaire. quiche.jpg

 

Alors pour la quiche je dirais deux choses: j'adore les quiches, je fais une très bonne quiche aux artichauts notamment (enfin ça c'était quand j'avais un four! encore 2 mois et je m'y remets...). Et j'aime beaucoup tester des recettes, c'est bon, facile à faire, ça se conserve, ça ne coûte pas cher (sauf pour la version quiche aux truffes et au caviar évidemment!) on peut innover facilement...J'ai même plusieurs recettes "légères" pour les périodes barbouillées.


Cependant il y a un certain nombre de mots qui me posent problème, qui me foutent le cafard. "Quiche" en fait partie. Ce qui n'a rien à voir avec le plat en lui-même mais plutôt à ce qu'il m'évoque: la ménagère de -de 50 ans aux fourneaux. Mince, c'est moi!!!! Et voilà comme dirait Goldman, t'échappes à la police, pas aux statistiques.


Je crois que j'ai commencé à cataloguer ce mot dans le clan de ceux qui me foutent le cafard quand une de mes collègues ramenait tous les lundis dans son tupperware du midi une part de quiche, parce qu'elle faisait de la quiche tous les dimanches. J'ai du mal avec ce genre de rituel. J'ai besoin de fantaisie, d'un peu de n'importe quoi, de bazar. Me dire que tous les dimanches je vais faire de la quiche ça me donne juste envie de me pendre (j'exagère mais tu vois l'image).


Attention je ne juge pas ceux et celles qui ont une vie bien rythmée et qui vont régler leurs menus comme du papier à musique, chacun fait ce qu'il veut (peut) pour se sentir bien. C'est très pratique d'organiser ses menus. Mais pour moi c'est juste dépressiogène à fond.


Tiens d'écrire ça, ça m'a juste donné envie d'une bonne part de quiche au saumon, hummm j'adore...


 

C'était ma participation au défi du jeudi chez MaCyMa et Sysyinthecity!

Partager cet article

Repost0
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 18:36

Eh oui, aujourd'hui, en ce 8 mai, nous sommes allés (encore!) à une chouette brocante. Et pour l'occasion je me suis dit: "Arwen a raison". Dans son com' ici.

Si tu me lis un peu, tu sais que depuis la naissance de Cromignon, mon apparence, je m'en contrefiche. Je porte toujours les mêmes sapes et ça va très bien comme ça. Mais en ce printemps hésitant, je sens poindre comme une légère envie de mode, de look, de redevenir la diablesse fashion (enfin un peu...) que je fus il y a trop longtemps pour compter les années.

Rien d'extraordinaire évidement. Juste assortir ses vêtements et ne pas prendre juste le plus confortable.

Je tiens juste à noter que j'ai réussi à mettre du jaune, c'est, parait-il, une couleur très tendance mais pas facile à porter! J'ai trouvé la chemise à 1 euro en brocante...pfff pas évident le jaune!!!

C'est déjà un premier pas, ça fait plaisir, bientôt je m'y remets et je me ferais une petite tenue sympa!

DSCF7869.JPG

J'ai hésite avec le foulard vert, mais comme il y a du jaune et du doré, j'ai trouvé que ça irait et que ça relèverait le tout. Je suis une folle de foulards, je ne sors jamais sans un foulard et je pourrais en acheter des tonnes!

DSCF7872

Mince on voit le ballon sauteur rose tout moche grrr pour faire croire que mon balcon est bien rangé c'est mort. Pouillette va falloir que je t'apprenne à cadrer!

Partager cet article

Repost0
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 16:43

DSCF6411.JPGPour moi, allaiter est une évidence qui prend aux tripes, un droit et un devoir. Attention, c'est MON opinion, jamais je ne me me permettrais de donner des leçons. Après tout c'est un choix personnel qui concerne chacune d'entre nous, et à la rigueur on ne devrait même pas en parler avec autant de polémiques...on le fait, ou pas, longtemps, ou pas, RAS.

J'ai allaité la Pouillette pendant 8 mois, et c'était du bonheur. J'ai bien eu des crevasses douloureuses pendant les 15 premiers jours, j'ai mis des bouts de seins en silicone et utilisé la crème au calendula des laboratoires Boiron, et ça a été très vite réglé. 

Pour Cromignon, ça a été une autre histoire. J'ai eu les crevasses très vite, comme pour la Pouillette, dès la première tétée deux heures après l'accouchement.  J'ai remis la même crème, j'ai mis les bouts de seins. Ça ne passait pas, ça avait plutôt tendance à s'aggraver. Mon mamelon gauche était très amoché, avec un gros cratère en plein milieu, on aurait dit que j'avais deux mamelons quoi.

Lorsque j'ai emmené le Cromignon se faire peser dans une PMI, au bout d'une semaine, une nana (je ne sais plus si elle était puéricultrice ou quoi...) m'a conseillé d'alterner les seins à chaque tétée, pour laisser le temps aux plaies de cicatriser. ERREUR FATALE!!! A cause de ce conseil j'aurais vraiment pu arrêter l'allaitement, car mes seins n'étant plus correctement drainés toutes les 2/3 heures, ils se sont engorgés et là ça a vraiment été l'enfer. Ma plaie au sein gauche s'est infectée, mes seins sont devenus énormes et rouges, très douloureux. J'avais de la fièvre. En plus de l'épuisement de l'opération (car j'ai accouché par césarienne) et du manque de sommeil. Au début de l'allaitement, je pense qu'il faut bien donner les deux seins à chaque tétée, tant pour bien stimuler la lactation que pour éviter l'engorgement. Après je parle de mon expérience personnelle, je ne suis pas spécialiste.

Lorsque le Cromignon tétait, je pouvais pleurer ou même crier de douleur tant j'avais mal. J'en suis venue à mordre un morceau de bois pendant l'allaitement pour ne pas crier. Au début, il pouvait téter pendant une heure sans lâcher le sein, dix fois par jour. Ça fait dix heures par jour de souffrance pure. Ma douleur de la cicatrice de césarienne, je ne la sentais même plus en comparaison. Honnêtement je n'ai jamais tant souffert de ma vie et je ne souhaite pas ça à mon pire ennemi. En dehors des tétées, je ressentais aussi la douleur, tant mes seins étaient tendus. J'ai essayé de les vider dans la douche, aucun résultat. Vu les plaies de mes mamelons, il était impensable de les vider au tire-lait. Sur Internet j'ai trouvé le témoignage d'une maman qui disait avoir réussi à vider ses seins grâce à un verre d'eau chaude dans lequel elle mettait son sein en pressant bien le verre. Ça m'a bien aidée, mais un quart d'heure après avoir vidé un sein je ressentais à nouveau une montée de lait et c'était reparti.

Après une semaine de ce régime sans voir aucune amélioration, j'ai appelé en pleurant la Leache League. Je suis tombée sur Adèle. C'était le 15 août. Eh oui les consultantes sont toujours joignables. Cette femme a simplement été merveilleuse. J'en ai encore les larmes aux yeux de l'écrire tant je déborde de reconnaissance. Elle m'a dit d'arrêter immédiatement l'alternance des seins et de bien donner les deux seins à chaque tétée pour les vider. Elle a su trouver les bons mots pour me rendre confiance, me remonter le moral, j'ai repris espoir en une possibilité de continuer d'allaiter et de guérir. Elle m'a immédiatement envoyé voir une consultante proche de là où j'emménageais (car oui j'ai déménagé dans la foulée, avec un Cromignon de 11 jours, la Pouillette, deux valises plus grosses que moi et l'inévitable lapin!) qu'elle a appelé pour la prévenir de l'urgence de ma situation. 

En arrivant, j'ai immédiatement été voir d'abord une médecin généraliste qui m'avait été recommandée, et qui s'est montrée très douce et compréhensive. Là ou certains m'auraient dit d'arrêter d'allaiter vu l'état dans lequel j'étais (en pure perte, j'étais convaincue désormais que tout allait s'arranger et que ces 15 premiers jours allaient bientôt être derrière moi). J'avais donc une mastite, donc antibios, et en prime une mycose, donc traitement de 3 semaines anti-mycose.

Et ensuite je suis allée voir la consultante. Elle m'a montré une nouvelle position pour allaiter (la pose s'appelle l'a madone inversée pour celle qui s'y connaissent...) qui a permis de changer les points de pression où Cromignon appuyait et ainsi réduire considérablement la douleur, tout en permettant une cicatrisation puisque les plaies étaient moins sollicitées. Et elle m'a aussi dit que le Cromignon avait le frein de langue trop court et que ça me sciait le sein, qu'il fallait le couper. J'ai juste halluciné que personne à la maternité d'abord ne se soit penché sur la question! 

D'ailleurs petite parenthèse sur le sujet de la mater. A la visite chez le pédiatre, qui était une pédiatre allemande avec autant de douceur qu'un déménageur manipulant des cartons non fragiles, pour la sortie de Cromignon:

"-Vous avez un beau bébé, c'est bon vous pouvez sortir demain. Et continuer à avoir des bébé." ("....!!!!!")

"-euh...merci...au fait j'ai des crevasses et ça s'aggrave chaque jour..."

"-ah bon? Passez au biberon."

-"....ben euh non, je voudrais l'allaiter vous savez..."

Et tac, papier de sortie signé. Je passe sur le côté complètement navrant, ubuesque, hallucinant et j'en passe de cette conversation avec une jeune mère césarisée, de la part d'une pédiatre qui devrait connaître les avantages sanitaires de l'allaitement, ou tout au moins respecter le choix des autres, et aussi peut être jeter un oeil sur le frein de langue...

Donc le lendemain j'ai trouvé une ORL qui a compris l'urgence et m'a reçue avec Cromignon, lui a coupé son frein de langue.

A partir de là j'ai pu allaiter Cromignon. Plus dans la douleur, mais dans le bonheur, comme il se doit. Mes crevasses ont mis très longtemps à cicatriser, sans que je comprenne pourquoi, mais je n'avais plus si mal. A la fin je pense que ce qui a définitivement réglé le problème, ce sont les coquilles d'allaitement Avent (encore, mais oui!). Car j'avais auparavant acheté des coquilles en pharmacie qui n'étaient pas du tout ergonomiques et me blessaient le sein! Dès que j'ai eu les Avent, j'ai vu la cicatrisation s'accélérer.

Ce calvaire n'a duré que deux semaines. Mais je ne pense pas oublier un jour.

Et désormais je sais deux choses: d'une part si ça a duré aussi longtemps c'était de ma faute. Entièrement. J'aurais du avant d'accoucher aller à des réunions de la Leache League. J'aurais du les appeler dès la sortie de la maternité plutôt que de faire confiance à la PMI. Je n'aurais pas du avoir autant confiance en moi parce que l'allaitement de la Pouillette s'était bien passé et que mes crevasses du début avaient bien guéri.

La deuxième chose c'est qu'en France, l'allaitement, c'est secondaire. Si vous avez des galères et que vous ne savez pas où vous adresser, si vous ne tombez pas sur les bonnes personnes, vous êtes mal barré. 

Aujourd'hui le Cromignon a 9 mois. Je l'allaite toujours, il prend 3 ou 4 tétées par jour, et c'est du bonheur.

C'est mon témoignage pour Véronique Darmangeat, consultante en lactation.

 

Partager cet article

Repost0
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 12:25

Dans ma famille, le boulot a été à la fois synonyme de contrainte et d'engagement. Mon père a toujours eu un boulot alimentaire, tandis que ma mère était dévouée et passionnée par son boulot.

Je n'ai jamais ressenti de réelle vocation. Enfin si, mais trop tard, bien trop tard. On demande à des enfants de 14 ans de s'orienter à un âge où on a du mal à envisager le futur plus loin que le prochain samedi soir. Donc soit on a une passion et on s'y engage, soit on se laisse porter au gré des notes et des matières dans lesquelles on est le meilleur. Ce qui ne fut pas exactement mon cas vu que j'étais une bonne élève et que j'aimais autant les maths que le français.

Il a donc fallu choisir. Ce qui ne fut pas aisé vu que rien ne m'attirait particulièrement. Fille d'instit (ma mère, donc) je me suis quasi mécaniquement dirigée vers l'éducation nationale.

Pour moi le boulot c'est la moyen de gagner ma vie, mais vu que j'aime les livres et la lecture depuis mes 6 ans, j'ai passé le CAPES de documentation, et je m'y sens bien, dans mon CDI de collège. bibliotheque.jpgA tenter de donner le goût de la lecture à mes sauvageons. Je ne compte pas mes heures pour faire avancer mes projets. Mais je n'y consacre pas ma vie, je ne suis pas passionnée. Je suis heureuse car je ne m'y ennuie pas, comme ce fut le cas dans nombre de boulots alimentaires que j'ai fait de mes 18 à mes 23 ans, pendant mes études universitaires.

Enfin ça ,c'était avant.

Maintenant je suis en congé parental et j'ai eu ma mutation. Je vais donc, après ledit congé, intégrer un nouveau boulot. Car dans ma branche, il y a autant de métiers différents qu'il y a de CDI, chaque endroit implique des pratiques différentes, de par les élèves et de par les collègues, l'administration, le budget qui nous est accordé...

Dois-je le dire, je ne suis pas pressée d'y retourner, au boulot...

C'était ma participation au défi du jeudi chez Sysy in the city et MaCyMa

Partager cet article

Repost0
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 13:55

J'ai été taguée par Mitaine, la coquine! Allez zou c'est parti!


D'abord un petit rappel des règles:

Chaque personne doit écrire 11 choses sur elle, répondre à 11 questions et créer 11 nouvelles questions pour les personnes taguées, choisir 11 personnes et mettre le lien de leur blog sous votre post puis se rendre sur leur blog pour leur dire qu'elles ont été taguées, vous devez obligatoirement taguer 11 personnes.

 

A propos de moi :

1- J'ai acheté une maison avec l'homme. Une vraie maison avec un jardin et tout. Tiens je te poste même une photo: DSCF7125.JPG

 

2- sur la photo le bras gauche avec un pull rose, c'est le mien. C'est avec ce pull que j'ai passé l'hiver, presque tous les jours sauf quand il fallait le laver, parce qu'il est chaud, qu'il couvre le cou et que c'est un gilet donc je peux le déboutonner facilement pour allaiter Cromignon.

 

3- Le Cromignon a 9 mois et je l'allaite. Pour moi c'est juste vital. Et je ne compte vraiment pas arréter tout de suite.

 

4- Le vrai homme de ma vie c'est Cromignon.

 

5- A la maison on a un lapin, c'est une fille et elle s'appelle Leïa (oui on est fan de Star Wars aussi). C'etait censé être le lapin de la Pouillette, mais elle en a peur (!!!!) donc au final c'est notre lapin, à l'homme et à moi.

 

6 -Ca fait maintenant presque 9 mois qu'on vit à Perpignan. C'est chouette mais c'est dur quand on n'aime pas la solitude, de se retrouver loin de tous ses amis et de ne connaître personne. (snif les coupins vous me manquez!).

 

7 - On va donc encore déménager, et là ca va etre juste l'homme et moi, avec Cromignon dans les pattes. Alors franchement j'apréhende!

 

8 - Je suis rousse. Pour de vrai. Ca m'a beaucoup saoulée en gros jusqu'à 16-17 ans (à base de questions sympas du genre "est-ce-que tu es rousse partout?" en passant par "c'est vrai que les roux ça pue?") et depuis ça va, j'aime bien cette originalité. En plus entre roux on se reconnait, c'est marrant. 

 

9- Je collectionne les mugs kitchs. Je sais c'est naze. Mais j'aime bien ramener un mug bien kitch de chaque endroit où je voyage.

 

10- Je déteste les lampes avec des faux galets colorés à la place du pied de la lampe, tu vois ce que je veux dire? Le genre de machin en vente à la Foir'fouille...

 

11- Les deux choses qui me consolent de tout: quand la Pouillette me dit que je suis la meilleure des mamans (bon elle n'est pas trop impartiale non plus!), et quand le Cromignon éclate de rire.


 

Les questions de Mitaine :


1/ as-tu un smartphone, et quelque soit la réponse, dis-moi pourquoi! 

Non je n'en ai pas, j'en rêve, mais j'ai pas de sous! Je suis en congé parental alors j'ai du temps mais pas d'argent!

   

2/ quelle est ta pointure de chaussures ? 

J'ai de tous petis pieds, je chausse du 36! Certaines copines de la Pouillette font la même pointure à 10 ans!

  

3/ le pays que tu voudrais absolument voir ? 

 Les Maldives, avant qu'elles ne disparaissent...

 

4/ plutôt croissant ou chocolatine ?

Ni l'un ni l'autre, je ne suis pas trop viennoiserie. 

 

5/ ton plus grand défaut ? 

 Je crois que je me mets trop en colère, je m'énerve facilement.

 

6/ as-tu un piercing ou tatouage?

J'ai toujours voulu un tatouage, je voudrais un petit soleil jaune sur le pied droit. Mais je n'ai jamais eu le courage de sauter le pas, et là je me dis que j'ai passé l'âge!

 

7/ Parle-moi de ton ordinateur !

J'ai de la chance, les parents de l'homme nous ont offert un superbe MAC 21 pouces, une tuerie, je l'adore.

  

8/ A l'école, quelle était ta matière favorite, et pourquoi ? 

 J'aimais bien l'histoire, c'était comme de lire des romans. Mais j'aimais beaucoup les maths aussi, et j'étais très forte.


 9/ Tu préfères les maisons modernes et neuves, ou les vieilles bicoques avec vieux parquet et cheminée qui ne sert à rien?

Les vieilles bicoques, les vieilles bicoques, comme chez Mitaine!!!  

  

10/ La qualité de ton homme (ou de ton ex si tu n'en as pas un actuellement) que tu préfères ? 

 Son optimisme à toute épreuve. Même si ça m'énerve parfois aussi! Et sa force incroyable, au propre comme au figuré. Rien ne l'abat jamais.

 

11/ Un objectif prochainement ? 

Déménager dans la maison dans le calme et l'organisation!!!! Un doux rêve?

 

Je ne vais pas respecter la règle du tag, parce que quasiment toutes les blogueuses que je voudrais taguée l'ont déjà été, et même plusieurs fois....

 

Partager cet article

Repost0
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 15:42

DSCF7610.JPGCromignon a 8 mois depuis mercredi. Il a deux petites quenottes qui pointent en bas. C'est amusant, la Pouillette aussi était restée édentée jusqu'à ses 8 mois. C'est génétique? Ca m'intéresserait de le savoir.

Cromignon est un bébé qui dort bien. Même très bien. Dans sa chambre et dans son lit. Il n'aime pas qu'on lui change ses petites habitudes. Il dort mal et peu à l'extérieur, en poussette ou en voiture.

Cromignon comprend ce qu'on lui demande. Cromignon est un bébé qui aime rigoler, et qui trouve drôle des choses improbables (mes éternuements, sa soeur qui baille...). Il a peur aussi de choses improbables (quand j'éclate de rire il fond en larmes...).

Il a besoin qu'on s'occupe de lui quand il ne dort pas. Il aime qu'on joue avec lui sur son tapis. qu'on lui montre ses jouets, qu'on joue à les lui donner et à les lui reprendre.

Il aime quand je plie le linge avant de le ranger, parce que je lui passe chaque vêtement dessus en déplaçant beaucoup d'air avant de le plier, en disant des onomatopées qui me donnent l'air idiot. Ca le fait hurler de rire.

Il aime jouer à coucou sous un drap. Je le mets sous le drap et il reste immobile pendant que je demande tout haut où il peut bien avoir disparu (des fois qu'il soit allé chercher le courrier ...). Au bout de 3 ou 4 questions, il se met à remuer, et je le retrouve. Et il rigole.

Le salon est l'espace de Cromignon. On a mis une couverture par terre avec un tapis en mousse dessus. Et ses jouets. Il reste assis à tout tripoter, puis il commence à rouler dans tous les sens. Il adore aller sous le canapé. Il se glisse dessous et reste là, à rêvasser, dans son monde. Puis il roule jusqu'à l'autre canapé, mais celui-là est plus bas. Cromignon n'arrive pas à se glisser dessous. Alors il râle. Il peut rester vraiment longtemps à rouler de long en large dans le salon. Il aime bien.

Le Cromignon mange de la purée et des compotes. Avec appétit. Parfois même avec rage. Il avale une cuillère et ouvre direct la bouche pour la suivante. J'ai intérêt à tenir le rythme des cuillerées. Quand il a fini sa purée, je dois me dépêcher de lui filer son dessert. Il essaye de manger seul, alors je lui donne une cuillère pour patouiller et je le nourris avec une autre. La Pouillette dit que quand il a mangé on dirait qu'une bombe a explosé dans la cuisine.

Pour me dire qu'il veut une autre cuillèrée, il me regarde en ouvrant grand la bouche. J'adore.

Quand son père lui donne son bain, juste avant de le mettre dans l'eau, il lui fait des bisous sur son petit ventre tout rond. Ca le chatouille. Alors maintenant, dès que son père le soulève après l'avoir déshabillé, il rigole par anticipation.

Le Cromignon n'aime pas trop qu'on lui mette sa couche ou qu'on l'habille. Il aime être tout nu, les fesses à l'air. C'est un futur nudiste! J'essaye de le laisser le plus possible à poil, et alors il roule partout dans le salon avec encore plus d'énergie. Par contre j'ai eu plusieurs petites surprises, genre caca partout, alors maintenant je me tiens prête avec lingettes et serviettes, au cas où...

La Pouillette dit que ce qu'elle préfère au monde, c'est le rire de Cromignon. Moi aussi.

Partager cet article

Repost0
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 12:07

Une copine facebook a publié cette vidéo: http://vimeo.com/9490665

C'est d'abord trop mimi. quel endroit merveilleux, je voudrais travailler là, avec tous ces bébés qui se trémoussent...et puis plus profondément ça m'a fait réfléchir, mais vraiment réfléchir (pour une fois! ;) au sens de l'expression "développement psycho-moteur". Au lien entre le moteur et le psychique, particulièrement chez les bébés. 

Effectivement, le bébé assisté, sans cesse soutenu et guidé, c'est le bébé classique. On a peur pour eux, on ne veut pas qu'ils se fassent mal, on ne veut pas qu'ils soient sales ni qu'ils salissent partout...et on les couve, on leur donne les directives, on tente de leur apprendre ce qu'ils doivent apprendre quand ils doivent l'apprendre...Si c'était une erreur? Comment nos petits bouts peuvent-ils avoir confiance en eux, en leurs capacités, comment peuvent-ils avancer avec sérénité dans la vie, grandir sans peur dans ces conditions? Les bébés ont des capacités de développement immenses, ils ont leur propre rythme, il faut les accompagner et non les diriger. Ca je le savais intuitivement, et je laisse le Cromignon se dépatouiller sur son tapis d'éveil musical, apprendre à ramper, rouler dans tous les sens...mais je n'avais jamais mis de mots dessus, jamais réfléchi au lien entre ses progrès moteurs et son développement de la personnalité.

Regardez cette jolie vidéo...

Partager cet article

Repost0
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 16:04

 Attention, par brocantes je n'entend pas ces marchés typiquement parisiens ou vous ne trouverez que des professionnels vendant très chers des meubles anciens en tres bon état, des BD cotées, de l'argenterie et porcelaine chic. Ici je vous parle des vides-greniers que vous trouverez en banlieue, plus lointaine elle est et mieux ça sera, ou en province. Là, le terme "vide-grenier" prend tout son sens: les gens, littéralement, vident leurs greniers! Ils ne cherchent pas à rentabliliser les objets, juste à s'en débarrasser en gagnant quelques euros...

Pour ma part j'ai découvert ces marchés tardivement, après la naissance de la Pouillette, par hasard, dans une improbable banlieue au fin fond du 78. J'en ai été émerveillée, et pour 20 euros je suis rentrée avec assez de jouets et de vêtements jusqu'à sa deuxième année. Je me souviens particulièrement de son trotteur, que j'avais payé 3 euros, en très bon état et qui lui a bien servi. Le prix neuf tourne autour de 30/40 euros pour le premier prix...

Depuis qu'on vit ici, c'est notre sortie dominicale. Ben oui, quand on n'a pas d'amis ni de famille près de chez soi, il faut occuper les dimanches...on a vite trouvé que ça faisait une sortie familiale sympa ou chacun trouvait son compte sans se ruiner, et que, cerise sur le gâteau, ça nous permettait de découvrir les environs. Chaque dimanche il y a plusieurs brocantes dans divers petits bleds alentour, alors on y va et en profite pour se ballader.

Je ne saurais trop conseiller à tous les parents de s'équiper en brocante pour leurs enfants! C'est pas cher et écolo, tout ce que j'aime! Et on y déniche souvent des perles auquelles on n'aurait pas pensé...Le Cromignon est habillé et équipé de pied en cap en brocante (quelques compléments sur le site du boncoin...) pour des sommes dérisoires (50 centimes le pyjama...) ce qui me permet, entre autres resticitions, de rester en congé parental!)

La Pouillette est contente de venir aussi, elle peut y dépenser son argent de poche et revenir avec de super trucs qu'elle n'aurait pas pu avoir neufs...(l'hélicoptère playmobyl pour 10 euros, la maison petshop aussi pour 10 euros!)

Pour trouver votre brocante de dimanche prochain: www.vide-grenier.org

Partager cet article

Repost0

Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog