Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 juillet 2012 1 30 /07 /juillet /2012 08:34

Grande fan de vides-greniers, j'en fais quasiment un tous les dimanches. Ca me permet en plus de découvrir de jolis villages dans lesquels je ne serais sans doute pas allée sans ça! Et puis je nous équipe, tout d'occasion, pour presque rien! Quant à la Pouillette, elle adore pouvoir avoir de "vrais" trucs chouettes avec son argent de poche!


Ce dimanche-là, nous sommes allés dans une petite ville aux pieds des montagnes, Laroque des Albères. J'étais étonnée en voyant que la moitié des exposants étaient Anglais!


Et j'ai trouvé pour le Cromignon ce super tricycle-pousseur, que je voulais justement lui acheter, et que je n'arrivais pas à trouver sur le boncoin. Et neuf, il vaut plus de 100 euros, donc c'est non...

Je l'ai payé 25 euros! Evidement, le Cromignon l'a adopté direct!

 

DSCF7873.JPG

 

Pour Sysyinthecity!

Partager cet article
Repost0
29 juillet 2012 7 29 /07 /juillet /2012 08:02

Cette semaine, l'emménagement a pris du retard...ma copine F. est venue avec sa fille, qui a deux mois de moins que le Cromignon, et sa mère. Donc on a passé du temps ensemble, fait deux/trois sorties et quelques plages, pas trop pour cause de ramadan, mais j'étais super contente d'avoir ma copine à la maison! Les bébés se sont bien entendus, même si leurs manifestations d'affection mutuelles pouvaient dégénérer, genre viens là que je te fasse un bisous, en attrapant les cheveux!

Un vrai bonheur de voir ces deux bébés tout mignons se balader partout!


On a même réussi à s'évader à deux, avec ma copine, le temps d'une soirée, pour aller au restau, manger des fruits de mer à la planxa, juste un délice, hummmm....! Toi-même tu sais comme ces moments d'évasion sont rares, et bons!

poussette-noa.jpg

Comme un bonheur n'arrive jamais seul, F. a pu me ramener une super poussette que ma sister adorée m'offre, elle l'a eue à son boulot.

C'est la poussette Noa de chez Bébéconfort. Elle est hyper légère, très maniable, elle se replie et se déplie d'une main et sans efforts!

F. me disait même qu'elle était si légère qu'elle semblait être un jouet! Mais pour l'avoir un peu testée déjà, c'est du solide. Je n'ai pas encore fait de grande ballade avec, mais pour le moment le Cromignon semble apprécier.

Seul bémol: l'assis est trop allongée, et le Cromignon ne peut pas être assis bien droit comme il aime. On verra à l'usage si c'est un souci ou non. Du coup j'attends un peu pour vendre mon ancienne poussette, une peg-perego qui est bien aussi, même si elle est loin d'arriver à la cheville de la Noa!


Aujourd'hui, beau temps mais pas mal de vent pour le moment, je vais essayer d'aller faire une brocante, prétexte à une ballade en montagne car elle se tient dans un petit village que je ne connais pas encore...

 

 

Voilà un vrac de petits bonheurs pour Mamanbavarde!

Partager cet article
Repost0
23 juillet 2012 1 23 /07 /juillet /2012 08:41

Si tu me lis de temps en temps, tu sais que j'ai un lapin fort poilu, du nom de Leïa. Oui, je suis adepte de star Wars. Et non, aucune ressemblance réelle entre la bête  en question et la princesse, elle serait plus proche de Chewbacca d'ailleurs.


Le lapin est peut-être le membre de la famille le plus heureux d'avoir déménagé. Elle a un jardin, elle peut cavaler partout, elle ne passe plus toutes ses journées en cage à part quand on la mettait sur le balcon. elle saute partout, elle a la pêche, son poil est brillant, on voit qu'elle est super contente.

Elle n'a pas encore commencé à creuser un terrier, mais je suis sûre qu'elle va bientôt s'y mettre!


J'étais en plein rangement de la cuisine. L'homme montait un meuble dans une chambre. Le Cromignon faisait sa sieste. La porte-fenêtre de la cuisine était ouverte, le calme régnait au jardin. Quand soudain...j'ai entendu un gros aboiement, puis j'ai vu passer en trombe mon lapin, suivi de près par un gros chien, genre terre-neuve, tu vois, un labrador noir quoi, et un autre plus petit. C'est marrant comme on agit d'instinct dans ce genre de situation d'urgence. La seule chose que j'avais à faire, c'était de sauver mon lapin. Dans la direction où il allait, il se retrouvait acculé contre un mur et je ne donnais pas cher de ses poils.

chien-mechant.jpg

J'ai poussé un hurlement comme rarement, je n'ai même pas pensé que j'allais réveiller Cromignon. Je suis sortie en courant à leur suite, en criant tant que je pouvais, pour effrayer les chiens.

Le lapin était coincé contre le mur, le gros chien devant lui (je n'ai même pas calculé le petit, un genre de yokshire hargneux). Et là, je te jure, je me suis jetée sur le gros chien, tout en l'abreuvant d'injures! Je l'ai roué de coups de pieds, je suis devenue une vraie furie (j'appelle cette mutation ma transformation en Glen Close, tu la vois, dans "harcèlement"? C'est moi).


Et sans bâton, juste avec moi-même, j'ai repoussé les chiens jusqu'à la grille du jardin!

Après coup j'ai réfléchi et j'ai eu très peur. Ce clébard pouvait me bouffer la jambe, ou pire! Je m'étais attaquée à lui sans protection, les jambes nues, sans instrument aucun! L'homme m'a engueulée, il m'a dit que j'aurais pu me faire mordre!


Et c'est vrai, je suis une vraie folle, non???? Je me suis battue avec deux chiens pour sauver Léïa!

Partager cet article
Repost0
22 juillet 2012 7 22 /07 /juillet /2012 07:30

plage.jpgMe revoilà, en plein déballage de cartons et installation de meubles. Ca n'avance pas assez vite à mon gré, mais au final le déménagement s'est bien passé, et le Cromignon s'acclimate très bien.


Cette semaine le Cromignon a été gardé deux après midi, et a départ c'était pour avancer plus vite sur le déballage mais...l'homme et moi avons décidé que nous avions bien mérité une petite pause, et que les cartons seraient bien encore là à notre retour. Nous sommes donc allés tous les deux à la plage, en amoureux. Et ça, c'est un sacré bonheur, parce que je n'avais pas été me baigner, ni fait de "vraie" journée plage depuis trois ans. Soleil au zénith, mer à 29, pas trop de monde, le top quoi. Ca nous a vraiment fait du bien! Et, cerise sur le soleil, j'ai eu la surprise de rentrer dans mon maillot!!!

Merci le déménagement, ça m'a toujours fait maigrir! Alors certes il reste encore quelques kilos, et puis c'est bien mou tout ça, mais ça fait vraiment plaisir!

 

Aujourd'hui je pense essayer d'avancer dans le déballage de notre chambre...il y a du boulot!

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 01:50

Le-temps-qui-passe-a20043768.jpgJ'en ai pris conscience à un gala de gym de la Pouillette. Non loin de moi était assis un jeune couple venu voir la petite cousine de la fille. Ils avaient autour de 18 ans. Elle mignonne, habillée sexy, mince, longues jambes, maquillée comme une voiture volée. Lui beau gosse, sûrement sportif, habillé avec un maillot de foot, barbe de 3 jours, bronzé, un regard bleu à rendre jaloux Alain Delon.

Un petit couple déjà officiel, pas encore installé.


Je les regardais et je voyais leur vie: chez papa-maman, en première année de fac ou en BTS, avec un petit job pendant les vacances, ou le week-end. Lui frimant avec sa position de mec bien, de mec casé, avec une très jolie fille fort convoitée. Occupé à jongler entre elle et ses potes, pour ne froisser personne. Venant déjeuner le dimanche chez elle, et faisant bonne figure devant ses futurs peut être beaux parents. Refusant de faire l'impasse sur sa soirée foot avec ses potes même si c'est la Saint Valentin. Se faisant pardonner le lendemain avec une rose, ou un collier avec un coeur qui se casse en deux (ne me dis pas que tu n'en n'as pas eu, je ne te croirais pas!).


Elle cherchant à être la plus belle pour son mec. Frimant devant les copines, d'être casée avec le beau gosse footeux, et amoureux d'elle en plus. "Regaaaaarde ce qu'il m'a offert!!!!". A la recherche du dernier gloss qui lui fera une bouche trop sexy comme à la Star'Ac. Voulant à tout prix que son homme et ses copines s'entendent super bien. Rêvant de, dimanche, farniente à la plage dans ses bras (ça tombe bien on est à Perpi, on peut!). Faisant une scène pas possible parce qu'il ne l'a pas appelée en rentrant de l'entraînement de foot. Refusant de décrocher le téléphone pendant 3 heures en représailles.

Quelque chose comme ça...

J'ai eu une ou deux pensées amusées, maintenant je sais que le gars s'en contrebalance, de ton gloss. J'étais là aussi, je sais, t'as vu. J'ai eu une ou deux pensées aigries, attend ma fille, dans 15 ans et 3 gosses, le gros beauf que tu auras dans ton canap' ne sera même plus l'ombre de ton gars populaire et sexy.

 

Puis j'ai regardé les filles de 15 ans qui participaient au gala. Jolie peau tendue, cuisses fermes, petits seins arrogants. Fières, droites, sportives, musclées. Pleines de vie, et d'illusions. 

J'ai regardé dans le public, leurs petits copains, les jeunes mecs de 16 ans, venus les regarder. Les hormones en furie. Un petit peu de barbe, encore légère. Fixant ces créatures comme l'âne de Burridan devait regarder son eau et son avoine avant de mourir de faim et de soif. Limite la bave aux lèvres, les minots!


Je me suis rappelée, quand c'était moi. Quand c'était eux, quand c'était lui. Les premiers sentiments. L'importance de ce genre de soirées. Les fêtes, les premières boites. Les rêves, les premiers baisers. Quand je rêvais devant eux, quand je les faisais rêver. C'était hier, et j'étais là, à leur place.

Ils veulent grandir, vite. Pour vivre une vie ressemblant à la mienne. Comme c'est ironique.


C'est fini pour moi. Être la fille populaire de la soirée. Les grands sentiments, les fêtes qui ont plus d'importance que notre vie. La confiance en l'avenir. Le sentiment d'être unique. D'avoir une vie, un destin pas comme "les autres". L'espoir...

Partager cet article
Repost0
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 12:15

pigeon.jpgCertaines amies me disent que je suis trop gentille et que du coup, on abuse de moi. Certes. Je ne dis pas que ça n'arrive pas. Mais j'en suis assez contente, en fait. Je m'explique.


Il se trouve que je suis un être humain, et toi aussi. Je déplore souvent le manque d'entraide entre nous. Je trouve que c'est trop chacun chez soi, et qu'il suffirait de donner tous un peu aux autres pour que ce monde soit vachement plus cool. Donner un peu, pour moi, c'est rendre service, tant que je peux et que ça ne me gêne pas trop. Aider, gratuitement. Je ne suis pas dans une logique donnant-donnant. 


Par exemple, quand la Pouillette est entrée en maternelle, comme j'étais seule avec elle, que je n'avais pas de sous et que je bossais comme une ânesse pour en gagner, le gros problème pour moi était de trouver une solution gratuite pour la faire récupérer après l'école. J'ai donc trouvé deux-trois mamans très sympa, avec des gamines mignonnes comme tout, et on s'est réparti les retours du soir avec garderie inside. Le jour où je quittais tôt, je récupérais une, deux, voire trois voire même quatre gamines en plus de la mienne (j'avais l'impression de faire du zèle au taf et d'être en sortie scolaire!), je les ramenais chez moi, goûter, animations , jeux, etc...jusqu'à ce que les mamans rentrent du travail. Avec option dormir à la maison si besoin. Mais pas les quatre par contre!

Et les autres soirs, je pouvais bosser jusqu'à pas d'heure et aller récupérer ma Pouillette chez les copines.

Bonus: les filles étaient super contentes de passer du temps ensemble! Et pour ma Pouillette, fille unique vivant avec maman solo, c'était de l'or, tout ce petit monde.


Quand on me demande un coup de main, je ne vois pas pourquoi je le refuserais, sauf si ça me gêne vraiment dans mon organisation. Je peux te dire que j'en ai gardé, des gosses! Que j'en ai fait, des déménagements! Que j'en ai prêté, des sous! Que j'en ai hébergé, des gens! Mais on m'a aussi beaucoup aidée. Car j'en viens là ou je voulais arriver: même s'il n'y a pas de donnant-donnant, il y a un minimum.


Je ne t'aide pas pour que tu m'aides en retour. Je t'aide parce qu'on est des humains, que la vie est dure pour tout le monde, et que si on ne s'entraide pas un peu, je trouve qu'on est pire que des bêtes (dont beaucoup s'entraident, soit-dit en passant...). C'est la beauté du monde aussi, les rapports humains. Rendre service, ça grandit, ça rend aimable, ça n'est pas qu'altruiste, parce que si je t'aide, je suis contente de moi.

 

Cependant il ne fait pas abuser. Je pense à cette pseudo-copine qui m'a collé ses gosses (fort sympathiques, les gosses ) à garder je ne sais combien de fois. Une maman solo aussi. J'ai compatis, ça ne me gênait pas de les garder, donc je l'ai fait sans arrière-pensée. Autour de moi, des amis ont émis des avis critiques: et elle, elle te les garde quand? Elle te rend service, un peu? Tu les fais tout le temps manger chez toi, elle te ramène le dessert, un paquet de bonbons, une bouteille de jus? Mais je n'ai écouté personne, que moi-même. Parce que je la voyais dans une situation que j'avais vécue, et je la comprenais. Je pouvais l'aider, dons je l'ai fait, car pour moi c'est logique.

Mais un jour, j'ai eu besoin qu'on me garde le Cromignon. Pas longtemps, une heure et demi. Je n'avais personne sous la main. Je lui en ai touché un mot. Elle m'a dit qu'elle était fatiguée.


Je n'ai pas relevé, parce que ça peut arriver aussi de ne pas réfléchir. J'ai continué à garder ses enfants. Et quelques semaines plus tard, je l'ai testée, pour voir. Je n'avais pas besoin qu'on m'aide, mais j'ai voulu savoir si j'étais la pigeonne ou non. Je lui ai demandé si elle pouvait le prendre, une demi heure. Parce que je devais aller chez le dentiste près de chez moi pour une visite rapide. Elle m'a répondu que je pouvais emmener le Cromignon, vu qu'il était sage.

Et j'ai arrêté de l'aider. J'ai tendu l'autre joue pour de faux pour voir, elle a mordu, tant pis pour elle.


Donc oui, je peux être une pigeonne. La c'était clairement le cas. Mais j'en suis fière, parce que je peux me regarder dans une glace et me dire que oui, je suis une nana qui aime aider les autres. Et que si dans ces autres, il y en a 10% qui abusent du coup, tant pis pour eux, moi, je reste telle que je suis. Parce que j'aime mes semblables à la base, ce ne sont pas les profiteurs qui me feront changer d'avis.

 

Pour le défi du jeudi chez Sysyinthecity et MaCyMa!

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 08:46

Lundi: chouette matinée. Le Cromignon est en pleine forme, il cavale partout en papotant, je joue avec lui, quelques heures toutes douces.

 

the-dictator.jpgMardi: un après midi comme j'en voudrais plus. Le Cromignon est à la mini crèche et l'homme a ENFIN eu sa demi journée donc...pour la première fois depuis un an et demi nous...sommes sortis déjeuner en amoureux et avons été au ciné! A l'ancienne! Ah ça fait du bien!

 

Mercredi: quelques soldes en compagnie du Cromignon et de la Pouillette, j'ai trouvé pas mal de choses qui leur manquaient....Et puis mon éternel cours de Yoga du mercredi! L'après midi l'homme a emmené la Pouillette à une après-midi organisée autour de la découverte et la pratiques de sports, en centre ville. La Pouillette s'est éclatée à faire du basket, de la natation, du bicross....et même si je n'étais pas avec eux pour cause de sieste du Cromignon, je suis toujours ravie que ma Pouillette participe à de chouettes animations!

 

Jeudi: je pose le Cromignon à sa mini-crèche, et je file faire quelques soldes pour moi. Il faut dire que je ne rentre toujours pas dans mes fringues d'avant-grossesse, donc je n'ai rien à me mettre pour l'été, et j'ai chaud! Je n'ai trouvé qu'une robe-tunique, parfaite pour cacher mon bidon et mes hanches. 

 

Vendredi: le jour le plus long. Inscription de la Pouillette dans sa nouvelle école de la rentrée le matin, rencontre avec la directrice. Fête de la cantine. Fête de l'ecole. Vin d'honneur du maire pour les finalistes des clubs de gym, dont la Pouillette. Finalement je ne m'en suis pas si mal sortie, j'en retire plusieurs petits bonheurs: une discussion avec une directrice d'école sympa. Une surprise de la Pouillette et de ses copines qui, à la fin de leur danse, ont fait monter les parents sur scène pour danser aussi (et j'ai dansé devant toute l'école, ouh la honte!!!! super bon moment), et au vin d'honneur qui promettait d'être ennuyeux à souhait, j'ai vidé quelques verres de super bon jus de fruits bien frais sur la terrasse du 7ème étage du palais des congrès, avec une superbe vue sur la ville, en papotant avec d'autres parents.

 

bimbono-bio.pngSamedi: réveil par la poste qui sonne à 9h. Trop trop trop bien ma vieille copine de Collège, D, que je n'ai pas revue depuis nos 15 ans, m'a envoyé pour le Cromignon deux paquets de biscuits pour bébé sans gluten, depuis la Suisse! Super bien, merci merci! Depuis la Suisse quand même...parce qu'ici, des biscuits sans gluten ET pour bébé, je n'en n'ai pas trouvé! Pas faute d'avoir cherché...On repart aux soldes avec la Pouillette, je me prends un foulard et une paire de compensées...ça fait si longtemps que je ne m'étais rien acheté pour le plaisir que j'en suis baba de bonheur!compensees.jpg

 

Dimanche: le temps s'est gâté, le vent souffle fort, je crois que c'est la tramontane parce qu'il est froid (ce vent fait perdre facile 7 degrés quand il s'y met...). Ça risque de compromettre mon programme de pique-nique de bébés signeurs, mais on va quand même y faire un saut, parce que je compte m'y mettre avec le Cromignon! Je vous en dirais plus quand j'aurais testé...

 

 

Voilà, pour Maman Bavarde!

Partager cet article
Repost0
29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 11:01

DSCF7701.JPG

 

C'est la Pouillette qui a organisé et pris cette photo, pour envoyer à son magazine préféré. Avec le slogan: "ici, tout le monde lit, même le nounours!"


Elle voulait qu'on l'abonne, mais c'est assez cher...alors en douce avec l'homme nous avons acheté une cargaison d'anciens numéros en brocante. Et on lui en glisse un par semaine dans la boite aux lettres!

Elle y gagne en plus, c'est un mensuel normalement...

 

Et c'est mon Clic-clac pour CriCri!

 

clic-clac

Partager cet article
Repost0
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 12:43

soleil.jpgJe suis une frileuse. J'ai vécu quasiment 35 ans en banlieue parisienne, et laisse-moi te dire que, pour une frileuse, c'est l'enfer. 8 mois de sale temps, 7 mois de froid humide. Au boulot, on avait toujours une ou deux semaines de décalage pour mettre le chauffage à l'arrivée, et au départ, du froid. Quelques semaines d'enfer pour moi, je venais bosser en doudoune, me bourrais de thé brûlant toute la journée, mettais mes chaussettes de ski...Je passais des mois frigorifiée. C'est une vraie souffrance, crois-moi.


Le soleil, je ne le voyais pas souvent, mais quand je le voyais, je savais que c'était mon copain. Ses rayons sur ma peau, c'est comme du bon miel sur une tartine, ça réchauffe de l'intérieur, ça fait taire les douleurs du corps. Et celles de l'âme, un peu, aussi. Je me disais qu'il y avait dû y avoir maldonne dans ma naissance, je n'étais pas du tout programmée pour vivre là. Comme dit Voulzy, je devais être née dans le gris par accident.


Malgré ma peau très claire, il m'a toujours relativement épargné ses brûlures. Je ne bronze pas trop non plus, je reste avec ma peau laiteuse sous le cagnard. Même en Italie. Même à Marrakech! J'ai peut-être signé un pacte avec ses rayons?


Comme ça n'était plus possible, de ne le voir que quelques semaines dans l'année, un jour, j'ai tout plaqué pour lui! Je l'ai suivi, je l'ai cherché, comme un amoureux. Je voulais vivre avec lui!

Mais quitter la France, ça n'est pas possible, enfin si je reste raisonnable. Je suis donc partie dans le coin où il est le plus présent sous nos latitudes. Et en ce moment, il ne me déçois pas, il est bien là!


Pour le soleil, j'ai tout quitté, mon chez-moi,, mes repères, mes amis, mon travail depuis 11 ans, ma famille...parfois la grisaille me manque, et j'espère avoir fait le bon choix.

 

 

C'est mon soleil, pour Sysyinthecity et MaCyMa!

 

 

Partager cet article
Repost0
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 12:23

doudou.jpgUn doudou tout doux, tout chaud. Un doudou qui vous console avec un sourire, rien qu'en dévoilant ses 4 p'tites dents.

Quand tu as un coup de blues, le doudou vivant n'attend pas que tu ailles le chercher, il arrive à 4 pattes en chantonnant et se met debout en se tenant à tes jambes. Il marmonne "ttatatatata" en rigolant et tes soucis disparaissent.

Le doudou vivant sent le miel, le sable et les fleurs d'été.

Si tu rentres après une très mauvaise journée, retrouver le doudou vivant est ta préoccupation majeure, parce que tu sais que le méga câlin qu'il va te faire te fera passer à demain.


Dans son cou, il y a un endroit magique, plus doux que la soie, velouté, et quand tu l'embrasse là, ça le chatouille et il rit en se tortillant.

Chaque partie de son petit corps est un émerveillement tant tout est parfait: son petit nez, ses petites mains, ses petits pieds...tout est à croquer!

Tu peux jouer aussi avec ton doudou vivant. Il aime s'amuser avec toi. Il te tend un objet, tu le prends, il rit. Puis tu lui tends, il le prend, et il rit. Il n'est pas compliqué. Le doudou vivant rit tout le temps. Il aime ça, être vivant.

 

Comment pleurer à ses côtés?

 

Pour Babidji et son rendez-vous du mercredi: Etre mère...

 

Partager cet article
Repost0

Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Parrainage Le Closet

Pour ta première box Le Closet offerte, c'est par ici!

Recherche Sur Le Blog

Parrainage Igraal

Pour gagner du cashback sur Igraal, c'est par ici!