Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 décembre 2014 2 16 /12 /décembre /2014 06:15

Je ne vais pas te refaire toute l'histoire, mais juste un résumé.

Cromignon est d'un naturel parfois colérique.

 

RIMG2251.JPG


Jusqu'à ces derniers jours, notre réponse à ses colères était la mise au coin. Je n'avais pas trouvé d'autre solution "non violente". Il avait horreur d'aller au coin et sa colère s'y exacerbait, c'était très long et très pénible de l'y maintenir. Je l'en laissais sortir quand il semblait un peu calmé et qu'il demandait pardon.


Dernièrement il a eu un passage compliqué, avec beaucoup, beaucoup de colères. C'était devenu infernal pour nous de le mettre et le maintenir au coin plus de 10, 15, 20 fois par jour, et plus encore. Tout le temps, quoi.


Mais je ne savais pas quoi faire d'autre.


Et puis Maman Mymou m'a gentiment contactée, voyant ma détresse, et m'a parlé de RIE: l'éducation respectueuse. Ce n'est pas la même chose que la tendance "éducation bienveillante" et "parentalité positive", même si c'est dans la même mouvance. Parce que ça, on faisait déjà: Filliozat et consorts.


J'ai appliqué ses conseils, notamment en matière de gestion de crise.

Et j'ai eu des résultats...inespérés.


Je vais t'en donner un exemple concret.

 

Il y a quelques jours, Cromignon enlève ses chaussons (des chaussons renne en plus!) et ne veut plus les remettre. Les chaussons, c'est un point de friction très fréquent (d'où les chaussons renne...). Comme il souffre de bronchiolite asthmatique chronique (et c'est peu de le dire), marcher pieds nus sur le carrelage froid en décembre, c'est no way. C'est la règle, il la connait.


Donc il enlève ses chaussons.

Je me suis accroupie à son niveau: "Cromignon, pourquoi est ce que tu enlèves tes chaussons?"

"Ze veux plus les mettre"

"Quand tu n'as pas tes jolis chaussons renne (point démago), les pieds ont froid et ensuite tu risques de tomber encore malade. Tu veux que je t'aide à les remettre ou tu le fais seul?"

"Ze veux pas les mettre! Mes pieds, ils ont pas froid d'abord!"

"Cromignon, je suis ta maman, je t'aime et je ne te laisserais pas tomber encore malade parce que tes pieds ont froid. Tu vas les remettre tout seul et si tu n'y arrives pas, je t'aiderais".

"Ze veux JOUEEEER!!!"

 

Tu sens la crise arriver là? Moi oui. Mais je ne tremble pas.

 

"Tu ne joueras pas sans tes chaussons, je ne te laisserais pas pieds nus avec tes pieds qui ont froid. Je suis ta maman et je ne te laisserais pas tomber malade".

 

"Tu es MEEEEECHANTE!!!!!"

Il commence à tenter de me frapper.

 

Je retiens ses coups en lui disant: "Je ne te laisserais pas me frapper, ça fait mal. Je suis ta maman et je t'aime".

 

Ce qui est vraiment un sacré progrès pour moi, c'est qu'à ce stade je ne suis pas le moins du monde énervée. Incroyable.

 

Il s'excite de plus en plus, je n'arrive plus à parer ses coups (il est rapide, le Cromignon, et il feinte!).

 

Je lui dis: "Tu es trop énervé, Cromignon. Je vais t'emmener dans la cusine et rester avec toi. Tu reviendras jouer au salon quand tu auras remis tes chaussons".

Je le porte, il se débat, essaye de me frapper, je pare ses coups en lui répétant toujours que je ne le laisserais pas me frapper, ça fait mal. Je ne lui répete pas à chaque fois que je l'aime, mais je lui glisse encore une ou deux fois.

 

Dans la cuisine, la crise continue: il tente de frapper, je pare, il me répète qu'il veut aller jouer, je ne lâche pas et lui dis qu'il ira quand il aura mis ses chaussons.

Au détour d'un coup, il me mord la main. J'avoue que ça m'a choquée, comme je te l'ai déjà raconté, ce n'est pas un enfant mordeur. Il ne m'a pas fait mal, juste "chopé" la main, comme un petit chien qui joue. J'ai eu un mouvement de recul involontaire et j'ai vu la peur dans ses yeux.

J'ai pensé très fort à Maman Mymou, la bonne phrase est venue à moi: "not a big deal". Ne pas en faire une montagne, sinon ça prendra de l'ampleur. J'ai glissé: "Je ne te laisserais pas mordre, ça fait mal", il n'a pas recommencé.

 

Ca a duré, que sais-je...une dizaine de minutes.


J'étais donc en train de le retenir de frapper. Tout a coup il a crié: "mais je ne veux pas te taper!!!!!" J'ai ouvert mes bras. Il s'est jetté dedans et a fondu en larmes.


On a fait un bon et long câlin, c'était la toute première fois qu'une crise de cette ampleur finissait aussi rapidement, et dans l'amour. J'en aurais pleuré. D'ailleurs j'en ai pleuré, mais discretos, of course.

 

Je ne pourrais pas changer mon fils, il se mettra encore en colère, il refusera encore des contraintes, jusqu'à ce qu'il grandisse et maîtrise ses émotions. Il est très émotif et ces colères lui viennent comme un raz-de marée, c'est très dur pour lui de les repousser.


Mais maintenant, je ne le bloque plus seul au coin face à elles. Je l'aide à prendre confiance, à avoir une bonne image de lui, et avant tout peut être, je me sens beaucoup mieux.

 

Et toi, tu connais la RIE?

 

 

Partager cet article

Repost0
12 décembre 2014 5 12 /12 /décembre /2014 06:02

Cromignon est sujet aux crises de colère, ce n'est pas nouveau.


Par périodes, tout est sujet à un conflit, il refuse tout et s'oppose à toute contrainte.


Aller prendre son bain peut devenir apocalyptique.

Alors qu'il adore son bain, pourtant.

 

DSCF6210


Ce n'est donc pas le bain qu'il refuse, mais l'ordre, la contrainte.

Bref.

 

Lundi soir donc, Cromignon part prendre son bain avec son père.

Mais une fois déshabillé, il ne veut plus aller dans la baignoire. Son père étant déjà dans l'eau, il se sauve en courant et fonce, à poil, sur le canapé du salon.

 

Avant, je lui aurais gentiment demandé d'aller prendre son bain, que son papa l'attendait, je lui aurais dit qu'il devait être sage et obéir.


Avec dans ma voix, la peur de la crise qui allait probablement suivre.


Et aurait refusé, se serait mis en colère, aurait finit, hurlant et tout nu, au coin. Ca aurait pris 40 minutes pour le calmer, et m'aurait encore coûté une année d'espérance de vie.

 

J'ai réfléchi et me suis demandé ce que Maman Mymou m'aurait conseillé.

J'ai respiré, je me suis assise à côté de lui et avec le ton le plus assuré possible, je lui ai demandé: "qu'est ce qu'il t'arrive, Cromignon?".


"Veux pas aller au bain!"


"J'ai compris que tu ne voulais pas aller dans le bain, Cromignon. Est-ce que tu sais pourquoi il faut prendre son bain?"


"Non"


"Pour être propre, Cromignon".


"Je veux être sale moi!"


"Quand on est sale, on sent mauvais. On sent le pipi, et même le caca, si on ne se lave pas. Je suis sûre que tu ne veux pas sentir mauvais."


"Ah, non, je ne veux pas sentir le pipi!".

 

Et il a filé prendre son bain.

 

Je sais que ce n'est pas parfait, ce n'est peut être pas vraiment RIE finalement, mais je suis vraiment contente, il n'y a pas eu de crise, Cromignon a compris l'intérêt de se laver.


Bien sûr ce n'est pas gagné, il y aura encore de l'opposition, et parfois ça ne s'arrêtera pas là. Les crises, il y en aura encore.

 

Maintenant, je les vois arriver avec plus de sérénité.

Partager cet article

Repost0

Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog