Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mars 2021 3 17 /03 /mars /2021 07:44
Coco le virus: un album pour parler covid-19 aux enfants. [Lecture, test et avis]

D'abord publiées en ligne pendant le confinement, les planches de Paul et Marguerite de Livron sur Coco le virus ont été rassemblées dans un sympathique album/BD.

 

De quoi ça parle?

Du coronavirus et de la pandémie, bien sûr. Des mesures sanitaires, des gestes barrières, des vaccins...de tout ce que nos enfants peuvent entendre parler, de ce qu'ils vivent, depuis un an parfois sans bien comprendre.

Coco le virus: un album pour parler covid-19 aux enfants. [Lecture, test et avis]

D'un côté, nos enfants peuvent avoir des questions qu'ils n'arrivent pas à formuler clairement. Des inquiétudes diffuses, plus ou moins claires, sur lesquelles ils sont plus ou moins capables de mettre des mots.

Un vécu à l'école qu'on ne connaît pas. Des expériences réelles. D'autres entendues.

Et aussi des histoires véhiculées par les copains, plus ou moins vraies, plus ou moins effrayantes. Qu'ils ne nous rapporteront pas toujours.

Coco le virus: un album pour parler covid-19 aux enfants. [Lecture, test et avis]

Cet album permet de dédramatiser en expliquant les faits. Ce qu'on sait. Ce qu'il se passe réellement, et pourquoi.

 

Les dessins sont simples et clairs, il y a beaucoup d'humour. Polochon surtout s'est bien amusé quelques fois.

 

Il y a environ 30 thèmes repris dans cet album. Chaque thème est traité sur une double-page, c'est visuel et très complet.

 

Les thèmes sont variés, ça va de l'école (l'écocole! ^^) au confinement en passant par le sport et le deuil...chacun y trouvera un résumé et des réponses.

Coco le virus: un album pour parler covid-19 aux enfants. [Lecture, test et avis]

J'ai bien aimé le lire avec mes deux enfants plus jeunes, 9 et 5 ans, à raison de 3 ou 4 double-pages par jour. Ca m'a permis de leur présenter la situation simplement et sans oublier un aspect qui pourrait leur poser un problème.

 

On a ri, j'ai développé quelques questions qui les interpellaient plus que d'autres, bref on a passé de bons moments sans trop de sérieux. Un peu de légèreté ça fait du bien.

 

Seul bémol: les évènements vont vite, et depuis la parution quelques thèmes sont maintenant dépassés et à préciser en lisant.

 

 

Tu peux consulter les planches ici: https://www.cocovirus.net/

Le livre est disponible, entre autres, ici.

Prix: environ 14e.

Âge: à partir de 4 ans environ.

 

 

Partager cet article
Repost0
18 mars 2020 3 18 /03 /mars /2020 07:13
Petit décodeur illustré de l'enfant en crise [lecture, test et avis]

Si tu suis ce blog, tu sais que nous élevons nos enfants selon RIE, une approche éducative non punitive. Et tu sais que j'en ai lus, des bouquins sur le sujet! De Gordon à Filliozat, j'en ai passé des heures à prendre des notes, à réfléchir aux applications concrètes de théories, à me dire "bon sang, mais c'est bien sûr!".

J'ai lu dernièrement ce livre, et je te le dis de suite: j'ai adoré.

 

D'abord, il est très facile et rapide à lire. Ce qui est un énorme atout pour la démocratisation de l'éducation positive. En effet, nombreux sont ceux qui n'on ni l'envie, ni le temps ou l'énergie pour potasser, tel un candidat au Bac, livres, articles et blogs sur le sujet.

Ici, pas de pensum: illustrations et infographies rendent le propos tout à fait accessible à toutes et tous.

Petit décodeur illustré de l'enfant en crise [lecture, test et avis]

Clairement, qu'est-ce qu'on y trouve?

Un très bon résumé de toutes les lectures que j'ai pu avoir avant, ou presque. Dans un livre qu'on lit en 1h.

Sous forme illustrée, des scènes de conflits et soucis qu'on rencontre tous, plus ou moins, ou qu'on est du moins très susceptibles de rencontrer dans nos quotidiens de parents.

De façon claire, simple, et même drôle, des pistes sur le pourquoi du comment, sur le fonctionnement du cerveau des enfants, les effets de nos comportements à nous, le démentis d'idées reçues à la noix...

Petit décodeur illustré de l'enfant en crise [lecture, test et avis]

Le tout sans culpabilisation aucune. On se reconnaît dans certaines illustrations, il y a beaucoup d'humour et d'auto-dérision dans ce guide.

 

Et des solutions? Bien sûr!

Pour chaque cas de figure, après avoir décortiqué la situation de crise, les auteures proposent une ou plusieurs solutions non punitives et positives. Et ces solutions sont applicables en réel, il ne s'agit pas de théories qui marchent uniquement chez les familles idéales, non.

J'ai retrouvé moult choses que j'avais lues avant dans des livres bien plus académiques, mais j'ai trouvé cette approche tellement ludique et agréable que je vais le garder sur ma table de chevet. Ce sera bien plus facile de m'y plonger quand j'en ai besoin que d'aller chercher sur mes étagères "éducatives" dans quel bouquin ce que je cherche est abordé.

Petit décodeur illustré de l'enfant en crise [lecture, test et avis]

En bref, si tu cherches à élever tes enfants sans cris, coups ou punitions, sans pour autant t'oublier ni passer des heures à parlementer, je ne peux que te recommander cet excellent livre qu'on devrait offrir à tous les parents.

 

Disponible ici, prix environ 14e.

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2019 3 04 /12 /décembre /2019 07:46
Nos vacances au bled [lecture, avis].

Tu t'en souviens peut-être, javais découvert une BD graphique, Famille nombreuse, et j'avais eu un vrai coup de coeur pour l'autrice, la talentueuse Chadia Loueslati, et son univers.

 

Aujourd'hui, je te parle de la suite de cette savoureuse avebture: Nos vavances au bled.

 

Depuis la première BD, la famille s'est agrandie, il y a eu quelques changements à l'appartement comme le départ du plus grand frère. L'héroïne est devenue une ado (qui rêve de s'épiler), au milieu de sa grande famille au fonctionnement bien organisé par la mère, moderne et infatagitable.

 

Avec son trait graphique, l'autrice nous emmène en vacances avec sa famille -très!- nombreuse en Tunisie, le pays d'origine des parents.

 

L'organisation du voyage avec moult accumulation de divers présents pour les proches, à tel point qu'il y en a partout dans l'appartement et que certains doivent chercher où dormir est déjà une épopée.

 

Que dire du voyage en lui-même, entre drôlerie et tendresse: certains voyagent en avion, d'autres en voiture (surchargée jusqu'à l'impossible!) puis en bateau avec tout ce qu'on peut immaginer de péripéties...

 

J'ai particulièrement aimé la scène du débarquement et du passage à la douane, une vraie pépite, et si réaliste pour ceux qui connaissent.

Nos vacances au bled [lecture, avis].
Nos vacances au bled [lecture, avis].

On découvre aussi un mode de vie, des liens que l'i/émigration, la distance et le temps n'ont pas distendus. Les retrouvailles après des années de séparations sont émouvantes. La séparation après des semaines sur place de cohabitation plus ou moins heureuse ne l'est pas moins.

 

Entre la construction de la maison, le rêve des parents, qui les occupe à peu près tout le temps, la gestion du quotidien de la famille élargie, les anecdotes sont nombreuses et croustillantes.

 

Nos vacances au bled [lecture, avis].
Nos vacances au bled [lecture, avis].

Bref, du rire, des émotions, du réalisme et un trait de plume que j'adore: encore une super BD qui rejoint ma table de chevet.

Partager cet article
Repost0
27 juin 2019 4 27 /06 /juin /2019 06:35
Famille nombreuse, la BD sur ma table de chevet. [test et avis]

S'il y a un livre que je recommande à tous, que je relis avec délectation, que j'offre à mes amis lecteurs (si tu es mon ami, que je ne te l'ai pas offerte, c'est parce que je penses juste que tu ne lis pas trop. N'hésite pas à me faire savoir que tu lis d'ailleurs!

Je pense en avoir acheté une bonne dizaine en un an pour gâter mes proches et tout le monde adore.

Dans mon collège évidemment, on peut la trouver en tête de gondole dans mon CDI et les élèves aussi ont bien accroché.

De quoi ça parle?

Cette BD autobiographique raconte l'arrivée et la vie de la famille tunisienne de Chadia en France, l'enfance de l'héroïne et de ses nombreux frères et soeurs puisque qu'ils seront 11 enfants dans la fratrie. Respect total aux parents!

Famille nombreuse, la BD sur ma table de chevet. [test et avis]

Dans ce un recit plein d'humour, on découvre le quotidien et les anectodes amusantes et touchantes qui rythment le quotidien de cette famille où on ne s'ennuie jamais.

Les images sont assez graphiques, j'aime beaucoup le trait de cette illustratrice par ailleurs car elle dessine pour beaucoup d'autres supports.

Famille nombreuse, la BD sur ma table de chevet. [test et avis]

J'ai aussi eu un énorme coup de coeur car...je me suis reconnue en Emilie la copine française aux tâches de rousseurs (c'est tellement moi enfant!)  et j'ai reconnu ma BFF R. en cette gamine aux cheveux rebelles et à la pilosité un peu fantasque. Mais vraiment. C'est tellement elle aussi!

Je me suis dit que cette histoire devait sans doute parler à d'autres...

J'ai été touchée, j'ai ri, je me suis sentie nostalgique de cette époque que j'ai bien connu et de cette histoire dans laquelle tant de mes proches se reconnaîtront, finalement.

 

Elle ne quitte pas ma table de chevet depuis des mois et je m'y replonge régulièrement.

J'ai la chance d'avoir rencontré l'auteure qui est juste adorable et d'avoir 1 exemplaire dédicacé pour moi, un pour mon CDI en plus...j'adore les dédicaces!

 

Une BD à mettre d'urgence dans toutes les mains.

 

Et la suite sort en septembre! 

Partager cet article
Repost0
24 avril 2019 3 24 /04 /avril /2019 05:29
Les émotions de Gaston [chut les enfants lisent]

Chez les PetitsDiables, qu'est ce qu'on lit! C'est un peu mon métier, aussi...

Aujourd'hui je viens te parler d'un album pour les petits, Les émotions de Gaston.

 

Gaston est une petite licorne bien sympathique, et comme tout enfant il ressent toutes sortes d'émotions, qu'il a parfois du mal à gérer.

Sa crinière prend alors la couleur de l'émotion en question: verte pour la peur, rouge pour la colère....Quand tout va bien, la crinière de Gaston est arc-en ciel.

 

Chaque émotion est un chapite différent du livre, et chaque chapitre décrit bien le mécanisme de l'émotion. Il y a ensuite un petit exercice de respiration et de sophrologie pour se maîtriser de nouveau et faire revenir la crinière à sa couleur arc-en-ciel.

 

L'album est accompagné d'une roue des émotions, que l'enfant peut manipuler et mettre la flèche sur l'émotion de son choix.

 

Polochon, 3 ans, est complètement fan de ce livre! Mais vraiment. Il a intégré l'univers de Gaston, il met la flèche de la roue sur le chapitre qu'il veut que je lui lise, quand il est en colère il peut parfois filer ouvrir le chapitre colère, il est à fond.

 

Quand il se sent timide ou qu'il a peur, comme Gaston il tente de mettre son armure pour se sentir fort, il joue vraiment le jeu.

 

Il a aussi inventé des substantifs pour les émotions qui n'en n'ont pas: pour "fou-fou" il dit qu'il "a le fou-fou", il dit "j'ai le timide" car il ne sait pas encore manipuler le mot timidité, enfin c'est un régal. Il a aussi nommé des émotions qui ne sont pas dans le livre: par exemple, il dit qu'il "a la boude", quand il boude! Ce qui nous fait forcément bien rire.

 

A l'école, il y a un autre livre sur les émotions, moins bien fourni en émotions apparement. Alors il a décidé d'emmener son Gaston en classe pour le montrer à la maîtresse et aux copains.

 

Bref, un grand succès ici avec mon petit de 3 ans.

 

A lire de 3 à 6/7 ans environ.

Prix: autour de 12 euros.

 

 

Chut, les enfants lisent! Un RDV tous les mercredis chez Devine qui vient bloguer?

 

 

 

Partager cet article
Repost0
6 mars 2019 3 06 /03 /mars /2019 07:11
"1 jour 1 actu", lecture et avis.

Nous lisons beaucoup chez les Petits diables, et surtout des livres et périodiques pour enfants. Avec 3 spécimens à la maison, forcément, les adltes sont en minotié! Sans compter que mon travail consite à faire lire des collégiens, en grande partie...

 

Aujourd'hui je te parle de mon coup de coeur pour un journal enfant: 1 jour 1 actu.

 

C'est un hebdomadaire d'acualité jeunesse, il paraît tous les vendredis.

 

Il est à destination des enfants entre 9/10 ans et 14/15 ans...mais pas que! En effet je le lis avec autant voire plus de plaisir que certains collégiens.

 

Pourquoi est-ce qu'il me plaît?

 

J'aime que les enfants aient un accès adapté à leur âge à l'actualité sous forme de presse écrite. Mais je trouve le format quotidien trop contraignant. On n'a vraiment pas le temps de le lire chaque jour, c'est dommage, et c'est souvent trop dense. Le côté hebdomadaire me paraît plus adapté. De plus il est aéré, on ne croûle pas sous les articles.

 

La mise en page est claire et agréable à lire, pas besoin de sortir une loupe ou de plisser les yeux. Il est en couleur, c'est bien plus joli.

 

Il est court: 4 pages en format A4 plus l'affiche centrale.

 

Il se termine avec une BD d'information: l'info dessinée.

 

Le grand plus de ce journal, c'est la page centrale qui se déplie en affiche. La lecture en est amusante sans que le format soit dérangeant: elle n'est pas trop grande non plus.

Et si le sujet nous intéresse, on peut l'accrocher!

 

On peut aussi retrouver des développements, vidéos, articles complémentaires sur le site Internet.

 

Son prix: abonnement annuel à 59e, au numéro 1,65e.

 

Et chez toi, un périodique d'actualité?

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
27 février 2019 3 27 /02 /février /2019 06:39
Pourquoi y a t'il des inégalités entre les hommes et les femmes?

Si on regarde, même de façon superficielle, l'état des inégalités hommes/femmes en France et dans le monde, le constat est sans appel.

Il y a des endroits moins pires que d'autres, voilà ce qu'on peut en dire.

 

Le système patriarcal est mondial et met tout le monde d'accord, ce qui est un sacré exploit d'ailleurs: toutes origines, religions, nations, époques, langues etc. confondus, ces inégalités existent.

 

J'ai lu pas mal de livres et de textes qui dénoncent, expliquent, cherchent des solutions et incintent à la résistance, à l'action. Mais on peut légitimement se demander pourquoi ces inégalités existent. A quoi sont-elles dues?

 

La facilité pour certains est de dire qu'elles sont "naturelles", "biologiques", et donc que tout est très bien comme ça, qu'il ne faut surtout rien changer. Sans parler des religions qui accablent les femmes de tous les maux de la terre, parlent de volonté divine pour asseoir la domination masculine et empêcher toute réflexion.

 


J'ai donc forcément adoré ce petit livre qui retrace de façon chronologique ces inégalités, l'apparition et l'installation du système patriarcal dans lequel nous vivons.

 

Sous forme de BD, avec beaucoup d'humour et sans aucune agressivité, les auteures Soledad Bravi et Dorothée Werner montrent avec un ton très juste que non, rien de tout ça n'est "naturel" et d'ailleurs bien au contraire!

 

Tu pourras apprendre, si tu ne le sais pas déjà, pourquoi les femmes sont aujourd'hui plus petites et ont moins de masse musculaire que les hommes, caractéristiques qui ne sont pas inscrites dans notre ADN.

Que nombeux ont été dans l'histoire depuis l'antiquité les épisodes et les résistantes qui ont voulu et tenté de rétablir l'égalité. Même au moyen âge, sisi!

Que dans ce domaine là aussi, ce 0x#@& de Napoléon s'est révélé être un µ}°+#@. Je hais Napoléon, tu l'auras remaqué.

Que la Révolution française a bien roulé le "beau sexe".

Qu'en France l'égalité hommes/femmes est bien loin d'exister même si elle est écrite sur le papier.

Et plein d'autres choses qui montrent comment on est arrivés là, d'alleurs où on en est exactement, quels ont été les évènements et peronnages qui ont marqué cette histoire parsemée d'avancées vers la justice et de régressions.

 

Un livre amusant et instructif, à mettre en toutes les mains, dès le collège voire un peu avant pour les enfants ouverts sur ce sujet.

 

Pourquoi y a t'il des inégalités entre les hommes et les femmes?

"Repartons sur de bonnes bases: évolution des droits des femmes de la préhistoire à nos jours."

Prix: 10,50e neuf, à partir environ de 5,50e d'occasion.

89p., illustré en couleur.

ISBN: 9782369816102

Dès 10/11 ans environ.

 

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2018 5 12 /10 /octobre /2018 06:29
L'allaitement: 100 questions/réponses. Lecture et avis.

L'allaitement, un sujet qui me tient très à coeur.

 

J'ai allaité mes enfants, plus longtemps que ce qui se pratique habituellement en France. Au moment où j'écris ce billet, Polochon, 34 mois, tête encore un peu avant de dormir. Ce qui ne l'empèche en rien de s'endormir sans soucis quand je ne suis pas avec lui.

 

Ce qui est une exception dans notre société est pourtant une règle naturelle. Sais-tu qu'anthropologiquement, le petit humain se sèvre lui-même à partir de 2 ans, pas avant? Et parfois bien après.

 

Peu de gens le savent...pourtant c'est notre espèce, notre corps, nos enfants. Ce que n'importe quel autre mammifère maîtrise parfaitement, pourtant.

 

Autour de l'allaitement circulent une floppée de mythes, certains complètement farfelus, d'autres si bien ancrés qu'ils sont hélas souvent à l'origine d'allaitements ratés.

 

Les femmes ne connaissent pas bien le fonctionnement de leur allaitement en général, le personnel de santé n'y rdt pas non plus formé. Ce qui entraine nombre d'abandons de l'allaitement quand il y a des difficultés. Pourtant à chaque problème, sa solution!

 

Pour se réapropier ce qui est une manière saine, naturelle, simple de nourrir son enfant il y a aujourd'hui des spécialistes pour aider les femmes. Et quand des spécialistes incollables s'associent pour écrire un guide de l'allaitement, je ne peux qu'applaudir et en parler.

 

Ce guide a plusieurs atouts: il est simple à lire et à feuilleter. Il n'a pas forcément pour vocation d'être lu de A à Z de manière linéaire, mais plutôt à être parcouru librement, question par question, selon l'intérêt du lecteur.

 

Il est hyper bien documenté, et pour cause: les auteures sont parmis les meilleures spécialistes de l'allaitement en France, pas un problème d'allaitement ne leur résiste. Cécile Boscher est pédiatre au CHU de Nantes et au Lactarium. Sandrine Boudault est médecin à la maternité d'Ancenis et au Lactarium et Julie Hamdan est médecin généraliste en Maine-et-Loire et diplômée DIULHAM (spécialisation en allaitement maternel pour les professionnels de santé).

 

A la fois guide pour le grand public par sa simplicité d'accès et de lecture, il peut également être utilisé par le personnel soignant qui souhaite en apprendre suffisamment pour aider et entourer les femmes qui en ont besoin.

 

Le résumé de la 4ème de couverture: "L’allaitement maternel est la forme d’alimentation la plus adaptée pour les nourrissons et les jeunes enfants. Pourtant, la durée de l’allaitement en France est particulièrement courte par rapport à celle de la plupart des pays développés et ne répond pas aux recommandations. Si la lactation est naturelle et physiologique, l’allaitement n’est pas instinctif. La perte de la modélisation de l’allaitement dans notre société et donc la perte des repères engendrent une diminution de confiance des mères dans leur capacité à nourrir leur(s) bébé(s). La méconnaissance de la physiologie et de nombreuses idées reçues peuvent être alors à l’origine de conseils et de conduites inadaptés conduisant rapidement à l’arrêt de la lactation chez des mères désireuses de poursuivre leur allaitement. Nous proposons dans cet ouvrage illustré de répondre à 100 questions, de la mise en place de l’allaitement à sa poursuite chez l’enfant devenu plus grand, tout en détaillant la physiologie de la lactation, les idées reçues et les cas particuliers pour la mère et l’enfant. Cet ouvrage s’adresse aux parents qui souhaitent s’informer sur l’allaitement ainsi qu’aux professionnels de santé susceptibles d’accompagner les jeunes parents dans leur projet d’allaitement."

 

Simple, clair, précis et complet, what else?

 

Tu peux l'acheter en ligne ici, pour 16e, dans 2 jours il est chez toi.

 

Les auteures seront en séance de dédicace à la librairie Durance Jeunesse, 4 allée d'Orléans à Nantes, le mercredi 17 octobre à partir de 17h.

Si tu peux n'hésite pas à faire un saut! Plus de détails ici.

 

Partager cet article
Repost0
17 mars 2017 5 17 /03 /mars /2017 07:19
"La magie du rangement" de Marie Kondo: test et avis.

Depuis quelques mois, j'ai lu La Magie du rangement de Marie Kondo, qui fait un tabac ces derniers temps. La méthode KonMari, on lit ça partout...beaucoup en parlent sans avoir lu le bouquin d'ailleurs, ce qui a le don de me faire un peu sourire mais bref, c'est un autre débat.

 

Je vais essayer de t'en faire un petit topo rapide, et te donner mes impressions. Attention, c'est ma lecture, et mon ressenti perso: quelqu'un d'autre appréciera différemment certainement.

 

J'ai aimé:

 

J'ai vraiment aimé lire ce bouquin. Pour un livre de conseils de rangement et d'organisation, il est très sympa. Il se lit vite, et il est même amusant. Dieu sait que ce n'est pas le cas de tous! On m'avait par exemple recommandé l'Art de la simplicité de Dominique Loreau...qui est pour moi sans conseils pratiques, théorique et décousu, à la gloire de l'auteur et surtout horriblement sexiste et plein d'injonctions faites aux femmes...bref, à ne lire que si tu penses que la place d'une femme est chez elle à attendre son mari avec une maison clean, des gosses au garde à vous, un repas parfait tout fumant, la peau bien douce et un ruban dans les cheveux. Ce qui n'est pas mon cas, chacun sont truc.

 

Le style est léger, dynamique, enlevé. Les conseils pratiques sont agrémentés d'anecdotes rigolotes et rassurantes sur le bordel que certains peuvent avoir chez eux...Entre les collectionneurs de rouleaux de sopalin et ceux qui entassent l'intégralité de leur garde robe sur leur lit pour le mettre par terre le soir et le remettre sur le lit le matin...j'ai bien ri plusieurs fois! Je ne sais pas si ces anecdotes sont vraies, mais elles ont le mérite rendre l'ouvrage amusant et de dédramatiser le sujet.

 

J'ai appris:

 

Les conseils de rangement sont assez sommaires finalement. L'ensemble est tourné vers le tri et l'attribution d'une place pour chaque chose. Attention, il ne s'agit pas d'un livre minimaliste, on est dans l'épuration mais pas dans la nudité. J'ai aimé le critère de tri unique de Marie Kondo: quand on hésite à garder ou à se débarrasser de quelque chose, on le prend dans ses mains, et on se demande si cet objet nous apporte du plaisir. C'est le seul critère de choix. Et c'est pas con du tout. Le bonheur, c'est aussi d'être entouré d'objets qui nous font plaisir. J'ai opéré une vague de tri importante selon ce critère, et c'est très efficace.

L'homme a été encore plus radical que moi: il n'a plus de fringues, ou presque...

 

Des choses évidentes qui sont sous notre nez, tellement qu'on ne le voit plus. Par exemple: une maison ordonnée le reste. Une maison désordonnée le reste aussi et on s'épuise à passer son temps à la ranger. Tant qu'on a trop de choses, et que chaque objet n'a pas sa place attribuée, une maison ne peut pas être ordonnée. C'est couillon hein, mais c'est carrément vrai. Rien de plus facile que nettoyer vite fait un intérieur qui n'est pas encombré, et que remettre les objets à leur place quand ils en ont une.

 

Les papiers dont on se fait une montagne, sont aisément rangeables finalement avec un seul conseil: une pile pour ce qu'on garde (dans un trieur...), une pile pour ce qui doit être traité rapidement. Et un créneau temporel défini pour s'en occuper.

 

Et plein de conseils par rapport a nos sacs à main, aux tiroirs souvent pleins de bidules, aux objets qu'on nous a offerts mais qu'on n'aime pas mais qu'on n'ose ni jeter ni donner ni vendre (c'est un cadeau ça ne se fait pas...mais finalement si!)...

 

Déstocker plein de choses permet de faire des dons, et aussi de gagner un peu d'argent en vendant ce qui peut l'être.

 

J'ai eu du mal:

 

Marie Kondo est visiblement une jeune femme sans enfants. Il m'est vraiment impossible avec mes 3 diablotins de trier toute ma maison d'un coup, comme elle le préconise. Il me faudrait plusieurs jours non stop, et ce n'est pas possible, j'ai le quotidien à gérer. Du coup, j'ai étalé le tri sur un terme plus long. Ce qui rend la méthode moins efficace: le but est de rendre sa maison ordonnée et triée d'un coup, afin d'en voir immédiatement les bénéfices et d'ensuite la maintenir plus facilement en l'état.

 

De la même façon, quid du tri du bazar de jouets? Je ne peux pas me permettre de vendre ou donner la moitié des jouets de mes enfants sous prétexte qu'ils n'ont pas de place attribuée et qu'ils ne me procurent pas de joie...Pour le moment les deux chambres des grands échappent donc à la méthode KonMari...en grande partie (j'ai quand même bazardé quelques trucs mais chut, ils n'en savent rien!).

 

Marie Kondo préconise de jeter. Il semble qu'au Japon la revente et le don soient peu pratiqués. Ce qui n'est pas le cas pour moi: je ne jette que ce qui est vraiment inutilisable. Le reste, soit je donne, soit je vends. Ce qui prend du temps. Donc il faut stocker en attendant...et le tri initial devient rapidement stockage ailleurs, dans des caisses, en attendant que les objets trouvent une seconde vie.

 

Trier et jeter souvenirs et photos, c'est vraiment l'étape finale de la méthode que je ne pense pas pouvoir réaliser, j'y suis trop attachée.

 

La méthode de pliage du linge est très intéressante, mais elle implique d'avoir placards, étagères et tiroirs aux bonnes dimensions, ce qui n'est pas mon cas.

 

Mon avis:

 

Malgré le manque d'adaptation à ma vie actuelle, j'ai beaucoup aimé lire ce livre. Il y a quelques longueurs, quelques redondances, Marie Kondo se plaît à rappeler à quel point elle est passionnée par le rangement tout au long d livre par exemple...et j'ai noté une ou deux injonctions aux femmes qui montrent sans le dire que le public visé est plutôt féminin (Madame range et entretien la maison, sexisme ordinaire, j'ai du mal...) mais ça reste diffus et tolérable.

 

J'ai retrouvé l'espoir que j'avais un peu perdu d'avoir une maison ordonnée. Je commençais à me dire que c'était foutu, qu'on était 5 bordéliques dans cette baraque et qu'il ne me restait qu'à baisser les bras. Mais il n'en n'est rien si on fait attention à ne pas se laisser envahir par les objets et qu'on réfléchit un peu pour leur attribuer une place habituelle. 

 

Aujourd'hui, si tu viens chez moi, tu ne verras peut-être pas (encore?) grande différence. Mais moi, je la ressens. Entre ce que j'ai jeté, ce que j'ai ordonné, ce que j'arrive mieux à gérer et les idées que j'ai pour l'avenir quand j'aurais le temps de les appliquer, je me sens vraiment mieux dans ma maison et j'ai gagné du temps en réel en ce qui concerne ménage et rangement.

 

Si tu cherches idées et conseil pour ordonner ta maison, je te conseille vivement de lire ce livre. 

 

 

Partager cet article
Repost0
11 septembre 2015 5 11 /09 /septembre /2015 13:34
L'imagerie des bébés, Fleurus et Disney! (cadeau dedans!)

Nous lisons des histoires au Cromignon et à la Pouillette depuis leur naissance, la lecture chez nous, c'est la vie!

 

Une collection que nous aimons beaucoup pour les premières années, c'est l'Imagerie des bébés, chez Fleurus.

 

Le format est facile à manipuler pour les petites mains, les pages et la couverture bien solides, les illustrations en pâte à modeler tout en rondeurs et en douceur.

Les thèmes, jusqu'ici, abordaient la vie quotidienne, mais ça, c'était avant.

 

Aujourd'hui sort une nouvelle collection, née de la collaboration avec Disney.

4 jolis albums font découvrir à nos petits des histoires classiques et leur univers.

 

J'ai eu la chance de recevoir Dumbo etc'est une très chouette découverte: l'histoire est simplifiée pour les plus petits, et l'enfant découvre par ce biais le cirque et se animaux.

 

Aujourd'hui paraissent également Nemo, Bambi et les Aristochats.

Je ne sais pas pour toi, mais moi, je compte bien nous équiper!

 

La bonne nouvelle, c'est que l'un d'entre vous va avoir, comme moi, la chance de démarrer cette collection avec le livre: Nemo.

 

 

LE JEU

 

 

-Tu me laisses en commentaire le lien URL de ton album préféré chez Fleurus Jeunesse.

 

Une chance supplémentaire à chacune de ces opérations:

 

- liker la page facebook des imageries Fleurus.

 

- me suivre sur facebook et hellocoton

 

- relayer ce concours sur tes réseaux sociaux

 

- être insrit à ma newsletter. En laissant de quoi t'identifier et identifier tes partages.

 

Tu peux jouer jusqu'au dimanche 20 septembre 23h59. Ensuite, je ferais un tirage au sort et je donnerais le résultat en edit de cet article et sur facebook.

 

Ce concours est réservé à la France métropolitaine.

 

 

Edit du 2 octobre

 

 

Random a parlé, c'est Isabelle de Guinzan qui gagne!

Bravo, j'attends tes coordonnées à pdiables@yahoo.fr!

Partager cet article
Repost0

Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog