Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 avril 2016 4 14 /04 /avril /2016 05:34
No-poo: le sidr, mode d'emploi, test et avis.

Comme tu vois, je commence à en connaître un rayon sur les différentes techniques no-poo. C'est devenu une vraie passion, et je vais finir consultante si ça continue!

 

Aujourd'hui je te parle de la poudre de sidr.

 

Qu'est-ce que c'est?

 

C'est une poudre obtenue à partir de feuilles séchées de jujubier.

 

Quels sont ses effets?

 

C'est une poudre lavante, comme le shikakai dont je t'ai déjà parlé. Ses promesses sont nombreuses: elle embellit les cheveux, apaise les cuirs chevelus sensibles et/ou malades, lutte avec efficacité contre les pellicules et les démangeaisons.

Ses propriétés astringentes et purifiantes en font également un bon soin pour la peau.

Elle a de plus l'avantage de fixer les colorations. C'est d'ailleurs pour ça que j'ai voulu essayer, vu que je fais régulièrement des hennés pour renforcer ma rousseur naturelle.

 

Comment ça marche?

 

Je connais deux façons de l'utiliser: en pâte ou en chantilly.

 

En pâte c'est très simple: tu mélanges entre 4 et 7 cas selon la longueur et l'épaisseur de ta tignasse avec de l'eau si tes cheveux sont gras ou normaux, avec du lait (animal ou végétal) s'ils sont secs.

Tu obtiens une consistance de "boue". C'est rapide à préparer mais assez difficile à rincer quand on a les cheveux épais, frisés, ou tout simplement beaucoup de cheveux, ce qui est mon cas.

 

En chantilly: tu gardes les même proportions de poudre et de liquide, et tu mets le tout dans un bol. Un bon coup de batteur électrique et tu obtiens une chantilly de sidr. Ça a la consistance d'une crème chantilly maison, ne t’attends pas à ce que ce soit vraiment très aéré. C'est agréable au toucher et mousseux. Cette manière de préparer le sidr est un peu plus longue mais le résultat est bien plus facile à rincer.

 

Et après on fait quoi?

 

Tu t'en sers comme un shampooing classique. Tu mouilles tes cheveux, tu appliques ton sidr, tu masses un peu le cuir chevelu,tu laisses poser quelques minutes et tu rinces. Certains laissent poser comme un masque, un peu plus longtemps.

 

Mon avis?

 

Je la prépare en chantilly, pourtant avec ma tignasse je dois vraiment insister pour tout rincer.

Mes cheveux sont propres, légers, souples et doux. J'ai trouvé que cette poudre avait moins tendance à rendre mon cuir chevelu sec, comme peut le faire le shikakai qui me paraît plus "décapant".

La brillance est au rendez-vous.

Par contre j'ai trouvé qu'ils regraissent plus vite qu'avec mon habituel shikakai: au bout de 9 jours je dois les relaver alors que d'habitude c'est tous les 15 jours.

 

Mes conseils?

Si mes amies aux cheveux fins et/ou raides n'ont pas de soucis de rincage même avec une préparation en pâte, la chantilly est mieux pour les tignasses en folie comme la mienne.

Pour les soucis de cuir chevelu irrité et/ou sensible, ainsi que pour les cheveux très secs, le sidr me semble vraiment adapté car plus doux que le shikakai.

Par contre je crains que pour les cheveux vraiment très frisés ou crépus, ce soit vraiment très galère au rinçage.

Pour ceux qui ont les cheveux très gras, c'est à essayer mais je pense que le shikakai est plus adapté au moins dans un premier temps.

Pour ma part je compte en refaire de temps en temps, en alternance avec ma routine habituelle.

 

Tu peux en acheter ici ou par exemple.

 

Alors, tu veux essayer toi aussi?

 

 

D'autres articles no-poo ici (fait dérouler!)

Partager cet article

Repost0
29 février 2016 1 29 /02 /février /2016 06:24
No-poo: la farine de pois chiche. Test, avis et mode d'emploi.

Me revoici avec un nouveau billet no-poo. Voilà un an et demi que mes cheveux n'ont pas vu un shampooing du commerce, et ils ne se sont jamais aussi bien porté.

 

D'ailleurs le no-poo m'a permis d'espacer considérablement les lavages, ça m'a sauvé de la déprime capillaire post-accouchement durant les semaines où je n'avais pas forcément l'énergie de me les laver tous les 2/3 jours comme avant quand je les lavais au shampooing.

Ces derniers temps et depuis un bon moment, je n'ai plus besoin de les laver que deux fois par mois et crois-moi, ils sont propres et en pleine santé.

 

J'utilais jusqu'ici le shikakai pour les laver. J'avais lu plein de bonnes choses sur divers forums no-poo sur la farine de pois chiche comme soin lavant, mais je n'avais pas encore testé vu que j'étais ravie de mon shikakai.

 

Lundi dernier j'ai eu la chance de me faire masser pendant une heure, des pieds à la tête...avec de l'huile de massage forcément. C'était divin. Mes cheveux ont moins aimé l'huile de massage que mes pieds, alors je me suis lancé dans le test de la farine de pois chiche pour les laver.

 

Comment procéder?

 

C'est très simple. En fonction de la longueur et de l'épaisseur de tes cheveux, tu mets dans un bol de la farine de pois chiche. Pour mes cheveux courts mais très épais, j'en ai mis 6 CAS. Ensuite tu verses dessus le liquide de ton choix tiède. De l'eau si tu as les cheveux normaux ou gras, du lait (animal ou végétal) si tu les as secs. Les miens sont secs, j'ai mis du lait de vache. Tu peux rajouter des éléments hydratants (miel, sirop d'agave, gel d'aloe vera...). J'ai rajouté une CAS de sirop d'agave, j'aime beaucoup ça me les rend brillants.

Tu mélanges bien et tu obtiens une consistance de pâte à gâteau liquide.

Ensuite tu vas dans ta douche, tu mouilles tes cheveux et tu appliques ta pâte de pois chiche. Tu masses bien ton cuir chevelu, tu en imprègnes tes cheveux. Ensuite tu laisses poser le temps de te laver le corps. Puis tu rinces bien minutieusement.

C'est fini!

S'il y a quelques résidus de farine dans tes cheveux, ne t'inquiète pas: ça part au brossage une fois tes cheveux secs.

 

Promesses tenues?

 

Mes cheveux étaient bien propres, le cuir chevelu sain et confortable. La brillance était au rendez-vous, et surtout une douceur que je ne connaissais pas sur mes cheveux. Je n'arrête pas de passer ma main dedans, depuis, tellement ils sont doux! Ils ont également pris beaucoup de volume et sont très légers. Le volume, sur ma tignasse, ce n'est pas vraiment un atout, mais j'ai quand même à peu près réussi à les discipliner ensuite.

Une semaine après lavage, ils n'ont absolument pas regraissé et je dois pouvoir les laver dans une bonne semaine comme d'habitude.

 

Les moins?

 

Je n'aime pas l'odeur, et elle est assez forte. Cependant elle ne reste pas sur les cheveux, une fois secs.

Le rincage est plus laborieux et plus long qu'avec le shikakai. Et même bien rincés, j'avais des résidus. Ils sont heureusement partis au brossage mais ça peut être un souci pour les cheveux frisés.

Vu qu'ils sont très volumineux déjà, mes cheveux étaient ravis et ont vécu un peu leur vie. Par contre j'ai bien aimé les ondulations qui sont apparues, la coupe était plus dynamique.

 

En conclusion?

 

La farine de pois chiche va rester dans mes classiques no-poo pour laver mes cheveux. Je pense en faire en alternance avec mon shikakai, et tenter des mélanges entre les deux. J'ai adoré la douceur et la légereté qu'elle a apporté à mes cheveux.

 

Mes conseils?

 

Je recommande particulièrement la farine de pois chiche pour laver les cheveux plats, sans volume. Je pense qu'elle a une action apaisante pour les cuirs chevelus irrités, avec pellicules.

Je la déconseille aux cheveux très frisés et crépus à cause des résidus qui seront difficile à éliminer sans un rincage très très long....

 

Où en trouver?

 

Dans les épiceries exotiques, dans les rayons "cuisine du monde" et exotiques des supermarchés, en magasin bio (autant qu'elle soit bio tant qu'à faire clean). En ligne tu peux en acheter dans de nombreuses boutiques, tu n'as qu'à demander à notre ami Google, il te trouvera ça. Le prix tourne autour de 4 euros le kilo.

Et si ça ne te convient pas en no-poo, tu pourras toujours l'utiliser pour faire des gâteaux!

 

Alors, tu as envie d'essayer?

Partager cet article

Repost0
23 juin 2015 2 23 /06 /juin /2015 05:02
No-poo: la cure de sébum. Test et avis.

Attends, attends, ne fais pas cette tête dégoûtée, je t'explique d'abord.

 

Je pratique le no-poo depuis un an: je les lave, mais pas avec des shampooings. Avec du shikakai. Je t'en ai déjà parlé pas mal de fois.

 

J'ai intégré des groupes et des forums où chacun parle de ses expériences, de ses recettes, car ce qui marche bien pour l'un pourra être catastrophique pour l'autre.

 

J'ai appris que certains faisaient la "cure de sébum".

Pour bien expliquer, il faut d'abord comprendre ce qu'est le sébum.

 

Qu'est-ce que le sébum?

 

Loin d'être du gras indésirable produit on ne sait pourquoi par notre cuir chevelu, le sébum est en fait ce que fabrique notre corps pour soigner nos cheveux. A la fois hydratant et nourrissant, il est censé les maintenir en bonne santé, aussi beaux et sains que possible.

A condition de le maîtriser...ce que les shampooings du commerce ne permettent pas, bien au contraire. Une fois que tu as admis que ton corps est en général auto-suffisant sur pas mal de points, pour peu de le laisser faire et de lui donner un coup de main dans le bon sens, tu as fais le plus gros.

Les shampooings qu'on te vend décapent le sébum et ont pour conséquence, soit d’assécher les cheveux privés de leur soin naturel, soit de dérégler la production des glandes sébacées et le résultat ne se fait pas attendre: plus tu laves, plus ça graisse.

Trop de sébum ou pas assez, telle est la conséquence des shampooings.

Diabolisé par un marketing soucieux d'écouler toujours plus de m...., ce malheureux sébum qui ne voulait que notre bien se retrouve à nous faire la guerre...

Parenthèse sébum refermée.

 

Qu'est ce que la cure de sébum?

 

La cure de sébum consiste à ne pas  laver ni mouiller ni shampooing sec, rien du tout, ses cheveux pendant une durée d'environ un mois. Que du brossage.

Le brossage doit être minutieux et intensif, matin et soir, plus si possible. Environ 4/5 minutes à chaque fois, ce qui est court certes, mais bien plus long que nos coups de brosse habituels.

Ce brossage permet l'élimination des peaux mortes, éventuelles pellicules, poussières et saletés invisibles, et surtout de répartir le fameux sébum sur toute la longueur. Comme j'ai les cheveux plutôt longs et épais, ce n'est pas du luxe. Sinon je pense que jamais le sébum n'arriverait aux pointes.

 

Quels sont les bénéfices de la cure de sébum?

 

Le cuir chevelu se détoxifie tout à fait, notamment des produits chimiques et autres dérivés pétroliers qu'on lui a mis dessus pendant des années. Le sébum se régule, sa production s'adapte aux besoin des cheveux. Les cheveux deviennent sains, poussent mieux, plus vite, et ensuite auront encore moins besoin de soins et de lavage. Ils apprennent à s'auto-réguler.

 

Comment j'en suis arrivée à faire la cure de sébum?

 

Ce n'était pas mon but. Je me suis lancée dans le no-poo via le shikakai pour avoir de plus beaux cheveux, le reste me laissait un peu de marbre. Au début je les lavais avec la même fréquence qu'avec mes shampooings. Au fur et à mesure, sans que je force, ils ont eu de moins en moins besoin d'être lavés. De trois fois par semaine à deux, puis une fois par semaine, puis une fois tous les dix jours...j'en étais arrivée à ne me les laver que tous les 15 jours, et crois moi, ils étaient propres.

Un jour je n'ai pas pu les laver le jour J, ni le lendemain, ni le surlendemain...je suis arrivée à 19 jours. Ils n'étaient pas du tout dégueulasses, visuellement ils étaient encore très bien. Alors je me suis dit que j'allais tenter cette cure, c'était trop bête de ne pas essayer de finir le mois.

Donc voilà, j'ai passé 32 jours exactement sans me laver les cheveux. J'ai pu les lâcher jusqu'au dernier jour, ils n'étaient vraiment pas crades. Je demandais tous le temps à l'homme qui me le confirmait. Pas d'odeurs intempestives non plus.

Ce que j'ai vraiment apprécié, c'est l'effet sur deux mèches du dessous. Ces mèches sont très épaisses et indisciplinées, du crin, ou de la paille, au choix. Quoi que je fasse ou que je leur mette dessus, elles sont vraiment affreuses. Eh bien là, domptées, douces et souples, comme jamais....

 

Quels sont les inconvénients?

 

A partir de 21 jours j'ai ressenti des petites démangeaisons et j'ai vu apparaitre quelques pellicules, moi qui n'en n'ai jamais. Mais un bon coup de brosse arrangeait ça en une seconde. Je n'ai eu aucun souci à tenir la distance.

 

 

Je pense que mon cuir chevelu était bien détoxifié dejà, depuis un an de no-poo, ce qui a rendu cette cure possible sans douleur.

Sur les photos, mes cheveux n'ont pas été lavés ni mouillés, que brossés, depuis 31 jours.

Je te garantis que j'en suis la première surprise, tu m'aurais dit ça il y a encore un an je t'aurais sans doute traitée de dégeulasse tendance clodo...

 

Mes autres billets no-poo sont ici (fait dérouler, c'est plus bas).

 

 

 

No-poo: la cure de sébum. Test et avis.
No-poo: la cure de sébum. Test et avis.
No-poo: la cure de sébum. Test et avis.
No-poo: la cure de sébum. Test et avis.
No-poo: la cure de sébum. Test et avis.
No-poo: la cure de sébum. Test et avis.

Partager cet article

Repost0
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 06:14

C'est vrai ça, pourquoi?

 

no poo

Quand j'ai entendu parler du no-poo pour la première fois, il y a un peu plus de 4 ans, je ne m'y suis pas interressée.

Encore un truc bizarre à la mode, me suis-je dit.

 

Et puis ça a pris de l'ampleur, j'ai vu pas mal de gens autour de moi s'y mettre.

 

Et en être ravis.

 

Je me suis donc penchée sur la question, et je me suis dit que je n'étais pas contente de mes cheveux.


Epais, difficile à coiffer et très secs, j'avais besoin de leur faire shampooing/après-shampooing/masque/serum/produit coiffant tous les 2 ou 3 jours pour qu'ils ressemblent à quelque chose.

Depuis que j'ai...quoi, 15 ans? j'ai dû tester ouatmille produits, shampooings, soins, sois disant miraculeux (à la mode, tiens tiens...). Parfois j'avais de bons résultats, mais jamais longtemps.

 

Je me suis donc dit "pourquoi pas", vu que les produits du commerce ne me satisfont pas en ce qui concerne l'ésthétique et l'économique. Parce que c'est cher en plus, ces machins. Le moindre masque capillaire coûte 4 ou 5 euros minimum, et avec ma longueur et mon épaisseur, en 4 fois c'est vidé.

 

Je me suis donc lancée dans le nopoo, avec la poudre de shikakai, et aujourd'hui je fais en plus des masques capillaires naturels, en soins.

J'en suis vraiment contente, et je pense que loin d'être une mode, la vogue du nopoo est appelée à se répandre de plus en plus.

 

 

D'une manière non exhaustive et absolument pas dans un ordre quelconque, voici les avantages du nopoo:

 

- mes cheveux sont sains, légers et propres


- il se salissent et regraissent très lentement


- il est donc possible d'espacer ses lavages. Ce n'était pas mon but initial, mais je constate aujourd'hui que je n'ai plus du tout besoin de les laver plus d'une fois par semaine


- je gagne donc du temps


- ils ont une bonne tenue: plus besoin de produits coiffants


- C'est économique: plus besoin d'acheter shampooing, après shampooing, masque, serum, produit coiffant. Un paquet de shikakai coûte entre 3 et 4 euros, et il permet de faire, selon la longueur et l'épaisseur des cheveux, environ 15 lavages.


- c'est écologique: plus de poduits chimiques plus ou moins nocifs, pour la santé et l'environnement. Beaucoup moins d'emballages aussi.


- c'est modulable selon les besoins de chacun. A mon shikakai de base, je rajoute du lait et du miel pour un effet hydratant, vu que j'ai les cheveux secs. Mais si tu as d'autres soucis, cheveux gras, pellicules, cheveux plats, ou autre, tu peux rajouter les ingrédients naturels qui traiteront tes cheveux et les rendront aussi beaux que possible.


- le nopoo, c'est un monde très vaste, il y en a pour tous les goûts. D'autres poudres que le shikakai, comme le sidr, la reetha, le rhassoul, peuvent faire ton bonheur. D'autres pratiquent le shamp'oeuf, le water only...le tout est de trouver la routine qui convient à sa nature de cheveux. Quant aux masques, c'est pareil. En ce moment je ne jure que par les masques au yaourt par exemple, et on peut s'amuser, souvent en cuisine mais aussi avec des huiles essentielles, et se concocter des soins personnalisés.


- Mes cheveux sèchent plus vite. Je sais que ce n'est pas la règle, mais avec moi ça se vérifie. Je peux donc sans craintes les laver à 19h et à 21h il seront secs.


- Les cheveux poussent plus vite. Certaines arrivent à doubler la vitesse de pousse des cheveux en passant au nopoo. Et je me mets à rêver de la chevelure de Raiponce pour cet été!


- Les cheveux gagnent du volume, mais sont plus disciplinés. Donc pour celles qui, comme moi, ont une sacrée touffe, pas d'angoisse de finir comme Mafalda. Pour celles qui ont le cheveux raplapla, c'est vraiment efficace.


- et surtout, ce qui pour moi a été la motivation première: mes cheveux sont plus beaux. Ils n'ont à vrai dire jamais été aussi beaux. Pour moi, bien sûr, en fonction de ma taure de cheveux. Tu ne te pâmera pas en hurlant "ohhhh quels cheveux magnifiques!!!", mais j'en suis ravie, je n'avais jamais obtenu un tel résultat.


 

Pour en savoir plus sur le nopoo, c'est par ici et par .

 

 

Alors, tu tentes?

Partager cet article

Repost0
13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 06:36

no poo

 

 

Ca fait des mois maintenant que je n'ai plus lavé mes cheveux avec du shampooing du commerce. Depuis juillet exactement.


Attention, ils sont propres bien sûr, je les lave, hein!


Ils sont propres et je les aime vraiment beaucoup. Je t'en parlais déjà ici.

 

Aujourd'hui mon petit rituel capillaire est bien en place, même si je voudrais encore tester plein, plein de trucs. Le monde du no-poo est si vaste!


 

J'ai les cheveux secs et très épais, et roux aussi.

Pendant plusieus mois je me les lavais à la poudre de shikakai diluée à l'eau, puis une copine m'a conseillé de tenter de la diluer avec du lait, pour une action hydratante.


Depuis, mon petit "shampooing" maison est composé de:


- 6 cac de poudre de shikakai

- 1/2 verre de lait tiède. Du lait entier ou 1/2 écrémé fera l'affaire.

- 1 cas de miel.

 

Je mélange le tout vite fait dans un bol avec une petite cuillère, rien de compliqué. La consistance finale ressemble à du chocolat fondu comme un liquide épais. Ensuite je laisse le mélange reposer juste le temps de me déshabiller et d'entrer ma douche.

Je mouille d'abord mes cheveux, puis j'applique mon shikakai sur l'ensemble de mes cheveux. Comme un shampooing classique. Je masse un peu mon cuir chevelu. Et je lave mon corps, avant de rincer le tout.

C'est aussi simple que ça.

 

Maintenant, j'ai ajouté deux masques que je fais quand j'ai le temps, avant de les laver.

 

La premier masque est simplement un henné neutre. Neutre parce que je n'ai pas envie pour le moment d'avoir une couleur ou des reflets différents. Je me laisserais peut être tenter plus tard, mais sur ma base rousse je me demande ce que je pourrais faire...à suivre.

 

henne.jpg


Le henné neutre se présente sous la forme d'une poudre qu'on dilue aussi. Ca devient une pâte verte que je fais assez liquide pour bien pénétrer ma grosse tignasse. J'enveloppe le tout dans une serviette et je laisse poser minimum 30 minutes, mais aussi longtemps qu'on veut. Et je rince bien avant de faire mon shikakai habituel.

Ses bienfaits sont de gainer le cheveux, de le rendre souple, fort et brillant, pendant 2 semaines environ. J'en fais deux fois par mois, à peu près.

 

Le second masque est à base de yaourt. Je prends 3 ou 4 cas de yaourt nature, et là...au gré des ingrédients que je viens de recevoir, que j'ai envie de tester, ou de ce que j'ai déjà utilisés avec succès, je rajoute:


-une cas de miel ou de sirop d'agave

-une ou deux gouttes d'HE de cade (vraiment efficace pour la beauté des cheveux, elle les rend forts et brillants)

-un jaune d'oeuf.

-de la poudre d'orange (douceur et brillance des cheveux garantie)


Celui là, je peux le faire pendant minimum 20 minutes et jusqu'à 2h max, parce que le yaourt tourne si on le garde trop longtemps.

L'avantage c'est que les cheveux ont juste l'air mouillés, pas de couleur ni rien, du coup je peux faire un petit chignon et éventuellement sortir de chez moi si besoin.

Je vais souvent faire mon jogging avec du yaourt sur la tête et personne ne s'en rend compte!


Il se rince bien plus rapidement que le henné, du coup il faut moins de temps pour faire celui là.


 

Bien sûr en cas de cheveux d'une autre nature que la mienne, il faut chercher des ingrédients pour cheveux gras par exemple, mais le masque à la base de yaourt, le henné neutre et le shikakai sont adaptés à toutes les natures de cheveux.

 

 

cheveux.jpg

 

Aujourd'hui je ne suis plus complexée des cheveux, et purée je ne pensais pas que c'était possible.


Je les trouve beaux, doux, souples, faciles à coiffer (sisisisisi on parle bien de ma touffe ingérable!) et enfin brillants. Ils poussent plus vite, j'ai pu m'en rendre compte vu que je les ai coupés il y a 3 mois. Ils ne fourchent pas. Ils ne regraissent pas en 2 ou 3 jours, je peux me laver les cheveux une fois tous les 5/6 jours sans soucis.

Bien sûr, il n'y a aucun miracle, et tu me verras encore avec les cheveux en vrac, quand je n'ai pas eu le temps de bien m'en occuper, j'ai encore mes "bad hair days" comme tout le monde.

Mais avec les moyens du bord, je pense arriver près du max de ce que je peux obtenir.

 

Je suis ravie de mon rituel no-poo, et je conseille à toutes et tous d'essayer le shikakai.

 

Tu trouveras tous les produits dont je te parle ici ou .


 

Alors, le no-poo, ça te dit?

Partager cet article

Repost0
6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 05:56

La vogue du no poo, tu connais? Non, il ne s'agit pas de ne plus se laver les cheveux, loin de moi une telle idée!

 

 

no-poo.JPG

 

Il s'agit de ne plus utiliser de shampooing du commerce, mais de pratiquer d'autres manières de se les laver.

 

 

Il y a environ 3 ans, j'ai commencé à en entendre parler. Sur le moment, ça ne m'a pas plus intéressée que ça.

Et puis ça a pris de l'ampleur, j'ai de plus en plus de copines qui s'y sont mises, j'ai lu de plus en plus d'articles sur le sujet.

 

Il se trouve que ma tignasse est assez difficile à gérer. J'ai beaucoup de cheveux, épais et secs. Je n'ai jamais trouvé de produits qui les rende beaux et disciplinés.

Crois-moi, j'en ai testé!

Certains sont biens, mais jamais dans la durée.

 

Pour que mes cheveux ressemblent à quelque choses, je devais les laver tous les deux jours, trois maximum, et enchainer shampooing-après-shapooing-masque-sérum ou produit coiffant.

Je sais aujourd'hui que tous ces produits sont en fait blindés d'agents néfastes pour la santé, et qui encourage la mauvaise nature des cheveux afin de faire acheter de plus en plus de produits et pousser à se les laver de plus en plus.

 

 

Du coup, j'ai décidé de tenter les méthodes no poo. C'est difficile au début car je ne savais pas trop par quoi commencer, sur le net tu trouveras pléthore de méthodes et de trucs différents.

 

La première fois, j'ai testé le bicarbonate.

J'ai mélangé du bicarbonate à de l'eau tiède, jusqu'à obtenir une pâte un peu liquide. Et j'ai utilisé cette pâte comme un shampooing.

 

Le résultat: mes cheveux étaient propres. Mais secs! Très secs. Effet paille assuré, sur des cheveux comme les miens.

 

 

Je me suis penchée sur d'autres produits, et j'ai demandé des conseils autour de moi. J'ai ainsi découvert le shikakai.

 

Le shikakai est une poudre obtenue à partir de la racine d'une plante. Elle est très utilisée en Inde, notamment. Les Indiennes ayant souvent des cheveux magnifiques, ça donne envie de tester!

 

 

shika.jpg

 

J'ai dilué la poudre avec de l'eau chaude, jusqu'à obtenir une pâte assez liquide, un peu comme du chocolat fondu. Je l'ai laissée reposer le temps de me déshabiller pour ma douche. Je me la suis appliquée sur les cheveux, comme un shampooing, en me massant le cuir chevelu et en répartissant bien sur le mèches.

 

J'ai laissé poser le temps de me laver, et j'ai rincé. Ca part sans problèmes au rincage, et ça ne tache pas dans la douche, ça se lave simplement, en rincant comme on rince sa douche habituellement.

 

Mes cheveux étaient particulièrement faciles à coiffer ensuite, sachant que je revenais de la plage avec option chevelure pleine de sel et de sable.

Ils étaient propres.

Ils tombaient bien sans aucun produit coiffant. Je veux dire: rien du tout!

Ils étaient toujours secs, bien sûr, mais pas plus, et absolument pas "paille".

 

Aujourd'hui, ça fait plus de 3 mois que je ne me suis pas lavé les cheveux avec un shampooing du commerce. Et j'en suis ravie! Je ne me les lave qu'une fois par semaine et ça suffit tout à fait. Ca change la vie, crois-moi.

Je rajoute une cuillère de miel à mon shikakai et ça le rend nourrissant. Par contre il ne faut pas rajouter d'huile par exemple, ça enlève le pouvoir lavant.

 

Le paquet coûte entre 2 et 4 euros pour une dizaine de shampooings, sur Aromazone par exemple, ou Hénnés et soins d'ailleurs.

 

 

En résumé:

 

Promesses tenues: cheveux propres, sains, forts, faciles à coiffer. Pas de pellicules, même si je n'en n'ai pas habituellement, le shikakai est connu pour lutter contre.

Facile à utiliser, rapide, sans bavure.

On peut l'emmener si on se déplace: il ne faut qu'un bol et une cuillère pour préparer la pâte.

Pas de produit chimique, pas de cheveux qui regraissent.

Pas besoin d'après shampooing ni de produits coiffants.

 

 

J'attends de voir: les cheveux plus brillants, pour le moment je n'ai pas remarqué. Mais il faut peut être attendre que mes cheveux se soient bien désintoxiqués de tous les produits que je leur ai mis dessus depuis des années, à commencer par le silicone (beurk).

Pousse des cheveux plus rapide: difficile de s'en rendre compte, en tous cas pour le moment.

 

Précautions particulières: lave mal les résiduts graisseux, type masque à l'huile d'olive par exemple.

Il faut faire attention à ne pas inhaler la poudre, elle est assez irritante, et à ne pas s'en mettre dans les yeux, ça pique fort.

La pâte ne se conserve pas: une fois préparée, il faut la laisser reposer quelques minutes mais pas plus.

 

 

Alors, tu as envie d'essayer, toi aussi?

 

Edit: comme je suis une fille sympa,je t'ai fait une vidéo ici.

 

Partager cet article

Repost0

Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog