Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mars 2014 5 07 /03 /mars /2014 06:38

*crédit photo

maman.jpg

 

 

J'ai eu la chance de prendre 18 mois de congé parental après la naissance de Cromignon.

 

Plus le congé maternité, ça m'a fait en tout 21 mois de parenthèse enchantée.


Bien sûr tout n'a pas été rose tous les jours.

 

Surtout le premiers temps, alors que je gérais un emménagement, des suites de césarienne, un énorme isolement, un bébé tout neuf, un allaitement foireux, une grande Pouillette à gérer...


Mais j'ai aimé ça, et j'aurais tant voulu prolonger...je me sentais à ma place, tu comprends?

 


Il faut bien remplir le frigo, alors j'ai reppris le chemin du boulot.


Le coeur à l'envers, je dois réveiller mon Cromignon à 7h30. Il n'aime pas et un jour sur deux, il nous le fait bien savoir.


Heureusement qu'à la crèche tout se passe pour le mieux, sinon...je ne sais pas ce que j'aurais fait.


J'aime être chez moi, j'aime m'occuper de mes enfants, surtout petits comme Cromignon. Vivre à leur rythme. Prendre le temps.


Je me sens vachement bad de ne pas pouvoir le faire.


Je suis vraiment dégoutée d'aller travailler, je n'arrive pas à y trouver un plaisir, je n'arrive pas à y retrouver comme avant, un intérêt, autre que financier.

 

En septembre, je vais revenir à plein temps. Franchement j'ai la boule au ventre rien que d'y penser.


 

Comme j'envie celles et ceux qui peuvent se permettre de rester avec leurs petits!

 

 

 

Et Foxymama aussi, c'est une sacrée {Bad Mother}!

 

D'autres {Bad Mother} chez:

 

 

Môman imparfaite

 

Mon incroyable vie de maman

 

Loustique et pixels

 

Blabla popote et cousette

 

C'était comment avant?

 

Yeude

 

Confidences de maman

 

Maman Bobo

 

Ma famille REcomposée

 

Papa bricole et maman blogue

 

Vivi Mams 31 blogue

 


 

 

 

 

 

 


   Toi aussi tu es une {Bad Mother}?

 

Raconte nous!

 

Un article, un lien vers chez Foxymama et chez moi, et tu nous laisse le lien en commentaire...

 

Qui sera la pire {Bad Mother} cette semaine?

Partager cet article
Repost0
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 07:04

Être mère, pour moi c'est tant de choses...des bonnes, des mauvaises...c'est difficile à définir.

 

Je suis maman, et je suis aussi randonneuse. J'ai trouvé pas mal de similitudes finalement, entre mes enfants et la montagne.

 

 

DSCF9523

 

Comme la maternité, la randonnée se passe bien mieux quand elle est bien préparée: essaye de partir en rando sans avoir le bon équipement ou les bonnes cartes, ce sera comme de partir accoucher sans avoir préparé un minimum l'arrivée de bébé.

 

Comme en randonnée, quand on est mère on traverse des hauts et des bas. On peut croire que la descente est plus facile que la montée, mais c'est faux!

On peut se perdre aussi, de temps en temps: le balisage n'est pas toujours bien entretenu, ou pas assez clair...par contre en randonnée on a une boussole, ça aide.

 

Comme la maternité, la randonnée demande un bon état physique, même si c'est faisable quand on est affaibli: dur dur de gérer le sac à dos et les 12h de marches prévues avec une gastro. Tout pareil pour une journée avec enfants...

 

Quand on randonne, il y a des moments de doutes, des moments très durs où on pleure, on souffre, on se demande ce qu'on est venu faire dans cette galère et pourquoi on n'a pas choisi de passer ses vacances en club all inclusive plutôt que d'aller se faire des cloques de fou et marcher 14h sur 24 avec 20kg sur le dos en ne mangeant que du saucisson et du pain.

 

Quand on est mère, parfois aussi on doute, on pleure, on se rappelle le temps où on n'avais pas d'enfants, où on était plus libres, où on n'avait que la responsabilité de soi même. Et on peut se demander si on a fait le bon choix...

 

En partant en montagne comme en donnant le vie, on sait que ce sera parfois difficle.

On sait que ça ne va pas couler de source, on sait qu'on sera perdu et démuni, parfois. On sait qu'on va souffrir, physiquement, moralement.

 

Mais si on y va, c'est aussi parce qu'on sait que ce qu'on va y vivre sera merveilleux.

En montagne, les paysages, les émotions, le dépassement de soi...on en revient toujours grandi et tellement plus fort.


Quand on a des enfants aussi, le chemin peut être ardu, mais il est si beau, si enrichissant!

Ce qu'on vit en randonnée, ce qu'on vit avec ses enfants, c'est assez indescriptible, c'est fort et douloureux à la fois.

 

Ce n'est pas évident d'être mère, ce n'est pas évident de voir le monde du haut des pics: on en bave, ça se mérite.


 

 

Mon Être Mère pour Babidji.

Partager cet article
Repost0
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 06:10

("Marche ou crève, y'a pas d'trêve ça continue
J'ai le choix des armes, dans un monde en larmes. Sans retenue
J'peux dire que c'est moche, mais que c'est comme ça
J'ai pas le choix (y'a pas d'alarme)")*

 

 

DSCF3318.JPG

 

Aujourd'hui je vais ta raconter un petit peu ma vie.

 

J'ai grandi dans un pavillon de banlieue parisienne. Mes parents travaillaient, on n'était pas à plaindre.

Beaucoup de mes amis vivaient dans les cités proches. Certains galéraient vraiment.

Je ne me la joue pas "lascar" parce que ce serait vraiment faux, j'étais une privilégiée, pas une zonarde.


 

Quand j'ai eu 17 ans, j'ai commencé à travailler en parallèle de mes études.


Non pas que j'étais dans le besoin, j'aurais pu faire mes études chez papa-maman, mais je voulais devoir le moins possible à quiconque. Et puis la vie commune c'était pas toujours la joie.


J'ai bossé d'abord chez Burger King, de glorieuse mémoire.


A 19 ans, avec tout de même de l'aide familiale même si ça me fait mal où je pense de l'admettre, j'ai pu prendre un petit appartement.


J'allais à la fac, le jour, et deux "nights" par semaine, plus une journée complète, je vendais des whoppers, et je faisais aussi les chiottes: on appelle ça "employé polyvalent". Je te rassure, je me lavais les mains entre les deux.


 

Je me débrouillais pour caser mes cours de manière à pouvoir dormir un peu entre la fac et le travail, d'où je rentrais vers 4h du mat'.


 

Et je révisais surtout dans le métro, qui m'occupais bien 3h chaque jour, aussi.


 

("J'peux dire, mais je crois qu'j'vais faire et c'est tant mieux
J'ai le choix des armes et celles-ci ne sont pas à feu")*


 

Je n'ai pas donné que dans le fast food: j'ai aussi fait du télémarketing, l'hôtesse d'accueil, la stagiaire dans une banque...


Pendant les vacances universitaires, je bossais à plein temps.

Je n'ai donc quasi pas eu de vacances réelles de mes 18 à mes 23 ans.

 

Je vivais avec...OMG...un salaire moyen de 3000...francs!!!! par mois pour payer mon petit loyer, la bouffe, les fringues, la carte orange (ancètre du pass navigo...), 2 ou 3 sorties...

 

Je ne vais pas te mentir: par moment, j'en ai chié. Vraiment.

La fatigue me clouait au lit le dimanche. En cours, souvent, mes yeux se fermaient. Et dans le métro, je ronflais aussi, souvent.

 

("Le choix des armes, un monde en larmes
Y'a pas moyen que j'perde mon âme")*

 

 

Mais je crois bien que j'étais tout de même plutôt heureuse et fière de moi. Je pouvais tout de même me payer de quoi aller danser ou au ciné avec les copains, le samedi soir.


 

Ce rythme effréné, je ne le tiendrais pas aujourd'hui, c'est sûr.


 

("J'peux dire, que dans mon coin j'attends mon heure
Mais pas des faveurs, je refuse de filer
De m'faire enfiler, si j'saute sans filet
Pas d'balles, pas d'gilet pare-balles
Fatigué, que dalle.")*


 

Je ne le souhaite pas pour mes enfants non plus.

Mais je ne veux pas que tout leur tombe tout cuit dans la bouche: si aujourd'hui j'ai réussi mes études malgré tout, c'est aussi parce que la perspective de finir au fast food m'était insupportable: je savais ce que c'était de passer 8h derrière un comptoir, et il m'étais inevisageable de faire ça toute ma vie.


 

("D'après c'que j'ai appris, on a tous une place en enfer
Pour un plus ou moins long séjour.")*


 

Je leur demanderais donc de participer quand ils auront l'âge: pas de bosser tout le temps, car beaucoup se sont perdus dans les méandres des petits boulots. J'ai eu de la chance, moi.


Mais pendant les vacances, ils iront travailler un peu, s'ils veulent avoir de l'argent de poche ou partir avec les copains. 


Du boulot dur, pénible, peut être. Pour qu'ils sachent ce que c'est. Pour qu'ils donnent tout pour faire un métier qui leur plaît, et pas juste pour gagner leur vie.

 

Aujoud'hui encore "mon coeur pense à tous ceux qui sont toujours là bas" * et qui n'ont pas eu ma chance.

 

Tu peux l'écouter, mon leimotiv de 1997, ici si tu veux.(Je me revois à 20 ans, écouteurs dans les oreilles, station "Porte de la Chapelle", à chaque fois que je l'entends!).


 

Je voudrais que mes enfants soient courageux, qu'ils se bagarrent un peu, qu'ils soient fiers d'eux.

 

Alors non, je ne leur offrirais pas tout, même si je le peux (et c'est pas gagné non plus): pour profiter de ce qu'ils auront construit, ils devront goûter un peu le goût de la sueur.


 

Je suis Bad, mais c'est pour leur bien!

 

 

Et Foxymama aussi, c'est une sacrée {Bad Mother}!

 

D'autres {Bad Mother} chez:

 

Lalotte

 

Madame Patate

 

Maman Louzoù

 

De quoi je me Mèl

 

Loustique et Pixels

Môman imparfaite

 

Maman est au musée

 

Blabla popote et cousette

 

Maman Floutch

 

Wonder Mômes

 

Confidences de maman

 

Mère débordée mode d'emploi

 

La fée Lili et ses filles

 

Mission: maman au foyer

 

Miss Brownie

 

 

 

 


   Toi aussi tu es une {Bad Mother}?

 

Raconte nous!

 

Un article, un lien vers chez Foxymama et chez moi, et tu nous laisse le lien en commentaire...

 

Qui sera la pire {Bad Mother} cette semaine?

 

 

* Fabe

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
19 février 2014 3 19 /02 /février /2014 17:43

C'est en lisant ce billet d'A la Mère Si que je me suis demandé ce que moi, je transmettais à mes enfants, volontairement ou non.


Le constat que j'en retire est assez étonant.


Physiquement, mes enfants n'ont quasiment rien de moi.


Une tache de naissance sur la cuisse droite, que nous partageons tous les trois.

Une taille en dessous de la moyenne.


DSCF0682.JPG

 

Chez Cromignon, le haut du visage et les yeux de mon grand-père, mais pas les miens.

Il a fait le malin et sauté quelques générations, ce petit.


Chez la Pouillette, je cherche encore...une petite bosse sur le nez, peut-être?


Mentalement, ma Pouillette est quasiment mon opposé a meme âge.

Elle est très sociable, elle a plein d'amis.

Elle n'a pas peur des autres et va facilement à un cours de danse où elle ne connait personne. Elle se fait des copains sur le quai de la gare avant même de monter dans le train, quand elle part en colo.

Elle a changé trois fois d'école: en deux mois elle connaissait tous les élèves.

Elle n'aime pas plus que ça l'école. J'étais très studieuse.


Mon Cromignon tient tout son caractère de son père.

Enfant, j'étais calme, il est branché sur 220 volts.

Il est casse-cou et aime courir, grimper, crier.

 

J'étais introvertie, il est très curieux.


A se demander, franchement, si on ne m'a pas refilé d'autres bébés à la maternité...

 

A nous voir tous les trois, les gens peuvent ne pas deviner du tout que je suis leur mère: ils sont si différents l'un de l'autre, aussi.


Je sais m'être parfois cherchée en eux, comme dans un miroir un peu déformant. Mais n'avoir, vraiment, rien trouvé.


Je ne sais pas trop si je dois être décue...un peu quand même, je pense.


 

Et toi, tes enfants te ressemblent?

 

Mon être mère, pour Babidji.

Partager cet article
Repost0
14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 17:55

Papa Blogueur a lancé ce tag, et ce sera sans doute une des seules fois où je te parlerais love story ici!


 


A quel âge ton premier coup de foudre ?
Je crois bien que ça ne m'est jamais arrivé!

Quelle musique te fait remonter tout plein de sentiments nostalgiques amoureux ?
Hum, je dirais, comme beaucoup, "Still loving you" de scorpions...

Pour toi, quelle est la star de cinéma masculine/féminine (au choix) qui incarne le plus la Saint Valentin ?
Ca doit être Ashton Kutcher, il était dans le seul film "de Saint Valentin" que j'ai vu de ma vie!

Ton menu idéal pour un tête-à-tête en amoureux ?
Du foie gras, ou des sushis! !

Ton pire souvenir de la Saint Valentin ?
Je ne crois pas en avoir...

Ton plus beau cadeau de la Saint-Valentin ?
Ca doit être une magnifique paire de bottes en cuir, superbes!

La Saint-Valentin de tes rêves, c’est comment ?
Je dirais en weekend en amoureux?

Tes parents, ils fêtaient comment la Saint-Valentin?
Ils ne la fêtaient pas.

La fêtes des amoureux dans 250 ans, tu la vois comment ? lol
Sur la lune? Pour admirer le coucher de Terre!

Ecrivez-vous encore des lettres d’amour (papier, sms ou mail) à votre dulcinée ?
Des mails et des sms. Même dans les messages "utilitaires" on se rajoute souvent de petits mots doux sympa.

Comment ça marche? Tu veux aussi répondre a ce tag?
C’est bientôt la fête des amoureux ! A l’occasion du TAG de la Saint-Valentin, profitez-en pour (re)déclarer votre amour à l’élu(e) de votre coeur.
Le but est simple, cite le TAG, reprends les questions sur ton blog, réponds, poses les tiennes et partage !
Tu peux reprendre l' image (enregistrez-sous, etc.) ou illustrer ton article autrement.
Laisses- un commentaire a Papa Blogueur avec l’url de ton article,il va t'’ajouter à la fin du TAG (tu peux faire de même).

Partager cet article
Repost0
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 06:48

La nuit, c'est simple: je dors, ou je mords.


Ma grande Pouillette l'a bien compris, et elle préfère gérer elle meme ses cauchemars et ses maux nocturnes que venir se frotter à moi à 3 h du matin.


Elle sait qu'elle sera reçue...


 

sorciere1.jpg

*crédit photo


 

Si vraiment elle a fait un mauvais rêve trop mauvais, ou si elle a une rage de dent, ou tout autre motif "légitime" pour demander de l'aide...elle va réveiller l'homme.

 


Je lis plein de post, de statuts, avec des mère aimantes veillants leurs bambins malades jusqu'au bout de la nuit, les rassurants après un vilain cauchemar, cherchant à apaiser une terreur nocturne...


Moi, la nuit, je suis une vraie badmother, celle qui fait plus peur que le cauchemar, celle qui fait plus mal que la dent.

 


Mais je dors, alors je m'en fous!

 

 

Et toi, tu les reçois comment, tes enfants, à 3 heures du mat'?

 

 

Et Foxymama aussi, c'est une sacrée {Bad Mother}!

 

D'autres {Bad Mother} chez:

 

De quoi je me Mèl

 

Môman imparfaite

 

Yeude

 

Loustique et Pixels

 

Maman Louzoù

 

Lalotte

 

C'était comment avant?

 

Confidences de maman

 

Mademoiselle Farfalle

 

Mère débordée mode d'emploi

 

Mission: maman au foyer

 

Une souris bleue

 


 

 


 

 


 

  

 

 Toi aussi tu es une {Bad Mother}?

 

Raconte nous!

 

Un article, un lien vers chez Foxymama et chez moi, et tu nous laisse le lien en commentaire...

 

Qui sera la pire {Bad Mother} cette semaine?

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2014 5 03 /01 /janvier /2014 06:32

Je n'en reviens pas les gens, 17 semaines déjà pour ce RDV #BadMother!

Merci à vous toutes de le faire vivre!

 


Cette semaine je vais te raconter comment je suis une very #BadMother du bain.

 

bain1-copie-1.jpg

 


Depuis que Cromignon est né, le bain, c'est 85% des fois une affaire entre hommes.

Ils se lavent tous les deux, et au début, j'appréciais.

 

J'avais une demi-heure en gros, devant moi.

Enorme, les premiers mois.

 

Je pouvais poser mes fesses devant l'ordi, manger, parfois même dormir un peu. 

Le luxe!

 

Et puis les tâches ménagères se sont rappelées à moi: débarrasser la table, charger le lave vaisselle, passer un coup sur le sol de la cuisine...et depuis quelques mois, sortir le chien.


Cette demi heure n'a plus grand-chose de reposant, aujourd'hui...


Par contre, le bain, de moment certes agréable mais demandant une sacrée gestion avec un petit bébé, est devenu carrément cool. Soit on se baigne avec lui, soit Cromignon joue tranquille dans l'eau.

 


J'ai commencé à réclammer ma part dans ce moment..bien sûr pour profiter de Cromignon, mais aussi...et peut être bien surtout...pour me faire les ongles, un masque sur le visage, envoyer des sms...pendant une demi heure pendant qu'il joue tranquille...et que l'homme gère les corvées!

 

 

Et Foxymama aussi, c'est une sacrée {Bad Mother}!

 

D'autres {Bad Mother} chez:

 

Maman Bavarde

 

 

Lalotte


 

Vivi Mam's 31


 

Maman Louzoù


 

Mère débordée mode d'emploi


 

Confidences de maman


 

Bigmama


 

Une souris bleue


 

C'était comment avant?


 

Marie Be futée


 

Môman imparfaite


 

Mission maman au foyer


 

Miss Brownie

 




 

 

Toi aussi tu es une {Bad Mother}?

 

Raconte nous!

 

Un article, un lien vers chez Foxymama et chez moi, et tu nous laisse le lien en commentaire...

 

Qui sera la pire {Bad Mother} cette semaine?

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2013 1 30 /12 /décembre /2013 06:41

La toute premiere sera, plus que jamais, de savoir que je suis heureuse.

De ne jamais oublier que quand on a la dalle, les autres soucis deviennent très secondaires.

Et que je le sais très bien, en plus.

 

DSCF4336


Garder à l'esprit que face à quelqu'un qui a faim, qui a une famille à protéger sans en avoir les moyens, qui ne sait pas de quoi demain sera fait, mes petits soucis sont d'une vanité sans fond.


La seconde sera de sourire encore plus, sourire, tous les jours.


J'admire tant ces gens qui rient et sourient sans cesse, alors qu'ils n'ont rien. En tous cas pas le tiers de ce que je j'ai.

J'essaye chaque jour de leur ressembler. Je voudrais que les rides qui commencent à attaquer mon visage soient de jolies rides, pas des rides d'amertume.

Je n'ai aucune raison d'être amère, et je veux que ça se voie.


La troisième sera de tenter le plus possible de penser aux miens d'abord, et à moi ensuite.

Finalement, je pense que mon bonheur est dans celui de ceux qui comptent, pas dans le fait de prendre un bain ou de me payer un massage (même si ça aide, faut pas cracher dessus non plus!).

Alors exit "prends du temps pour toi", bienvenue "prends du temps pour eux".


La quatrième sera de tout faire pour aménager de plus en plus notre nid. C'est très loins d'être fini, mais on avance, au ralenti.

Je dois prendre plus de temps pour ma maison, pour la rendre belle et accueillante.


Pour finir je vais tout faire pour prendre plaisir à faire ce qui m'est imposé. Rien de pire que de se morfondre et de se plaindre. J'ai la vie que j'ai choisi, et les obligations qui vont avec. Je dois assumer.

Je n'aime pas côtoyer les gens qui se plaignent sans cesse, pour qui jamais rien ne va. De vrais passeports pour la dépression.

Je ne veux surtout pas leur ressembler.

Je veux apporter de la joie et de bonnes ondes autour de moi.


Ne pas se plaindre, profiter, les rendre heureux: mon hymne pour 2014!

 

 

Et toi, des résolutions?

 

 

 

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2013 5 27 /12 /décembre /2013 07:02

Mentir, décidément, c'est moche.

Mais salvateur, aussi.

Surtout avec mes diablotins...

 

 

pinocchio.jpg

 


Des petits mensonges qui aident, au quotidien:


"Pouillette, dépèche toi, on est presque en retard!". Alors qu'on est trèèèès larges. C'est l'assurance de ne pas s'y mettre, en retard...


"Non, Cromignon, tu ne peux manger dans l'assiette de maman, c'est pas bon ! (variante: ça pique!)". C'est l'assurance de pouvoir manger à ma faim.


"Pouilette, j'en ai assez de tes bêtises. Si tu n'es pas sage, pas de gym ce soir!" (Jamais de la vie le sport n'est une option chez nous). C'est l'assurance de la voir se calmer direct.


"Cromignon, c'est l'heure de dormir. Tout le monde va aller faire la sieste (si seulement...). Papa va aller se coucher en premier (ledit papa fonce dans la chambre)". C'est l'assurance qu'il ne rechigne pas trop à aller pioncer.


"Bien sûr Pouillette, on est bientôt arrivés. Fais un petit somme et après, ce sera fini". Alors qu'il nous reste 5h de bagnole. Assurance d'avoir la paix une heure, si elle dort effectivement.


"Tu veux sortir, Cromignon? Mais on ne peut pas, c'est bientôt la nuit, et il fait froid!" J'ai surtout la flemme, là....

 

Des mensonges plus gros, à commencer par le père Noël et la petite souris, pour entretenir la magie de l'enfance.

 

Ceux qui aident à éviter une confrontation pénible avec la réalité:


"Comment on fait les bébés, Pouillette? On va acheter une petite graine chez carrouf, et on la met dans le ventre de maman pour qu'elle pousse!" (Ca c'était avant, elle a 11 ans, quand même...mais je la ressortirais pour gagner quelques mois avec Cromignon!).


"Arrêter le Catalan en 5ème, Pouillette? On verra, si tu n'as pas une seule heure de colle, ni une seule mauvaise note d'ici juin." En réalité, c'est no way.


"Faire du cheval, Pouillette? On verra l'an prochain." J'ai juste toooop peur. J'en ai fait des années, et je monte encore à l'occasion: je ne vivrais plus penant une heure par semaine si elle monte aussi.

 

Mentir c'est moche, c'est sûr. Mais je n'ose immaginer ma vie si je devais toujours leur dire l'entière vérité!

 

 

Et Foxymama aussi, c'est une sacrée {Bad Mother}!

 

D'autres {Bad Mother} chez:


 

Maman Louzoù


 

Mission: maman au foyer


 

Confidences de maman


 

Bigmama

 

et encore Bigmama qui a été très Bad cette semaine!


 

Une souris bleue


 

Miss Brownie

 

 

 



 

 

Toi aussi tu es une {Bad Mother}?

 

Raconte nous!

 

Un article, un lien vers chez Foxymama et chez moi, et tu nous laisse le lien en commentaire...

 

Qui sera la pire {Bad Mother} cette semaine?

 

 

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 06:06

Ma Pouillette est une pipellette. Etc'est chouette, on papote beaucoup toutes les deux.

Elle me raconte ses petites histoires, je lui raconte un peu les miennes.

J'espère que ça nous aidera à conserver une relation proche.


 

DSCF9777.JPG

 

Mais parfois...

 

Et surtout en voiture, en fait...

 

Ou dans la salle de bain...

 

Ou même à table, aussi...

 

Enfin un peu partout...

 

Il m'arrive d'avoir envie d'écouter the sound of silence, tu sais, celui qui est si rare depuis que tu as des enfants.

 

D'entendre mes pensées.

 

Ou France Info!

 

Ou même Rires et chansons...

 

S'il y a quelque chose que je déteste, c'est quand tout le monde me parle en même temps.

Ca me donne juste envie de dire "parlez tous à ma main" et de me barrer.

Et comme il est difficile de faire taire le Cromignon quand il nous raconte le spectacle du père Noël qu'il a vu à la crèche...

 

Dans tous ces cas de figure, j'ordonne à la Pouillette de la fermer pour éviter la cacophonie, intérieure ou extérieure.


Je sais, c'est injuste, c'est moche.

 

Je suis sans doute une BadMother incapable d'être assez patiente pour écouter (tout le temps) les histoires de collégienne de sa fille...

 

 

Et Foxymama aussi, c'est une sacrée {Bad Mother}!

 

D'autres {Bad Mother} chez:

 

 

De quoi je me Mèl


Blabla et Cie

 

Confidences de maman

 

Maman Louzoù

 

Game of mômes

 

Môman imparfaite

 

Mission: Maman au foyer

 

Maman Bobo

 

Miss Brownie

 

Mère Lacunaire

 

La mère instit imparfaite

 


 

 

 

Toi aussi tu es une {Bad Mother}?

 

Raconte nous!

 

Un article, un lien vers chez Foxymama et chez moi, et tu nous laisse le lien en commentaire...

 

Qui sera la pire {Bad Mother} cette semaine?

Partager cet article
Repost0

Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog