Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 octobre 2013 5 04 /10 /octobre /2013 05:10

pet.jpg

*crédit photo

 

 

Dans le jardin, j'ai un figuier.

Il est énorme et nous a donné des kilos et des kilos de figues.

J'en ai fait tout un tas de recettes, de la confiture...et puis comme j'adore les figues, j'en ai bouffé facile un kilo par jour.


Pendant deux mois.


Très vite, le second effet kiss kool de cette orgie s'est fait sentir.

Mes intestounets ont moyennenemnt apprécié.

Mais j'aime trop les figues pour leur accorder une attention quelconque. 

 

Donc j'ai subi, et fait subir à mon entourage proche, de petits désagréments auditifs ET olfactifs.


Sauf que dans mon couple, tu vois, on essaye d'éviter l'effet Bidochon, en tous cas on résite encore.

Je tente de garder un rien de glamour, quoi.

On n'est pas du genre à se lancer dans un concours de rot, pet, et à se taper dans le dos.

Donc quand vraiment il m'était impossible de garder la chose le temps d'aller m'isoler un peu...

J'accusais le Cromignon.


Parce qu'il s'en fout, ne peut pas se défendre, et n'est pas en reste de temps en temps pour nous asphyxier avec des machins de camionneurs que franchement on se demande d'où il sort, avec un si petit corps...


Même que ça le fait marrer.


Donc parfois, un bruit suspect attire l'attention de l'homme.

Et moi avec ma gueule de gentille gauloise, j'écarquille grand les yeux, et je dis au Cromignon: "oh, Cromignon, tu as pété! Ahah!"


Du coup le Cromignon qui n'a rien compris se marre aussi.


Mon honneur est sauf.

 


 

Et Foxymama aussi, c'est une sacrée {Bad Mother}!

 

D'autres {Bad Mother} chez:

 

My Chipounette

 

Lalotte

 

Maman Bobo

 

Bigmama

 

Babyoles

 

Kikekoidonc

 

De Quoi je me Mèl

 

Wondermômes

 

Maman chat

 

Amélie Epicétout 

 

Miss Brownie

 

Flying Mama

 

Conboudu

 

Mère au foyer tu vas en chier

 

Game of Mômes

 

 

 Toi aussi tu es une {Bad Mother}?

 

Raconte nous!

 

Un article, un lien vers chez Foxymama et chez moi, et tu nous laisse le lien en commentaire...

 

Qui sera la pire {Bad Mother} cette semaine?


Partager cet article
Repost0
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 05:45

c_est_pas_moi.jpg

 

 

Accuser les autres, c'est un sacré réflexe...et quand les autres en question sortent de notre passé, c'est si pratique! On ne peut plus rien y changer, non?

 

Je pense qu'il serait bon d'arrêter.

 

 

 

Les Autres: magnifique chanson d'Abd-el-Malik que je t'invite à écouter tant elle est juste.


 
Figure toi que nous ne cessons de nous dédouanner en accusant les autres.

Pire encore, nous expliquons/excusons les autres eux-même en chargeant d'autres...

 

Eh oui, on reproduit les comportements toxiques...

 

Mes élèves les plus difficiles ont tous des enfances complêtement catastophiques, à quelques-uns près.


Tous ceux et celles qui souffrent de troubles destructeurs envers leurs proches ou envers eux-même pourront vous raconter leur histoire dramatique qui accuse d'autres d'être la cause de tout.


Moi la première, sûrement.


Mais certains ont des histoires difficiles, et pourtant s'en sont sortis, ou ont évité ces embûches.

Certains vont vers la lumière plutôt que vers l'obscurité pour combattre leurs démons. 


Je me souviens d'une élève complêtement à la masse: en échec scolaire, associale, violente, insultante...


Son père était un des nombreux clients de sa mère prostituée, qui faisait des passes dans le studio qu'elles habitaient.

La mère mettait la gamine sur le palier, seule, pour attendre la fin de son "travail".

Et je la plains de tout mon coeur. Pourtant elle s'auto-punissait en zappant l'école, peut-être sa seule chance...


Bien sûr c'était une gamine. Mais à qel âge estime t'on qu'on peut réfléchir par soi-même et prendre les bonne sdécisions?


D'autres réagissent autrement.


Je me souviens aussi de ce gamin, excellent élève, intéréssé et intéréssant, qui a fini par intégrer un grand lycée parisien puis une prestigieuse école après avoir fait matsup-mathspé.

Il était Rwandais. Il avait vu toute sa famille se faire massacrer. Il était arrivé en France et avait été balotté de famille d'accueil en famille d'accueil. Il avait même subi des maltraitances, au sein de l'une d'entre elle, par un des autres pensionnaires.


Il avait également de quoi avoir la haine du monde entier.


Pourtant il a réagi de façon constructive.


On n'est pas tous égaux devant le malheur.

Cerains le creusent, d'autres ont la force de se relever.

 

On fait ce qu'on peut, aussi. Pas facile de réagir positivement.


Mais quand on fait soi-même souffrir nos proches à cause de notre vécu, de nos malaise...

 

Le jour où j'ai commencé à réfléchir à ça, je me suis vachement remise en question.


Je me suis dit qu'il ne me restait qu'une chose à faire.


Arrêter d'accuser mon vécu passé pour mes erreurs présentes.

Arrêter d'accuser ceux qui m'ont fait du mal, mes parents en tête de liste, bien sûr.

Comme beaucoup d'entre nous.


Prendre les choses à partir d'aujourdhui.

Et résoudre les problèmes.

S'il est bon de savoir d'où ils viennent, nos problèmes, il ne sert à rien de s'y arrêter.

 

"Je crie sur mes enfants parce que mes parents me criaient dessus."

"Vu comme on m'a trahie, je ne peux plus faire confiance à personne."

"Je suis nerveuse et je m'énnerve facilement. Je manque de patience. C'est à cause de mon père, il était comme ça avec moi."

"Les repas avec les enfant sont un calvaire. C'est parce que mes parens prennaient les repas pour un ring verbal où l'on réglait les comptes.Normal que j'ai l'estomac noué avant de passer à table avec mes enfants".

Etc...

 

Stop.

 

J'aurais pu continuer comme ça longtemps.

Toute ma vie.

Et transmettre toutes ces casseroles à mes enfants.

Je ne veux pas.

Là je te parle de futilités, mais je peux te dire que j'en ai subi, des trucs, et je n'ai pas envie de m'étendre dessus ici. Je n'ai juste plus envie d'en souffrir, et plus envie de partager mon malaise avec ceux que j'aime.

 

Si je vais mal aujourd'hui, si je gère mal certaines situations, c'est ma responsabilité. Ce ne sont pas mes parents qui crient dans ma bouche quand j'engueule ma Pouillette. C'est bien moi.

Ce n'est pas ce sale type qui m'a salie qui montre le mauvais exemple à mes enfants quand je pleure sur mon triste sort, que je m'enferme dans ma chambre pour m'appitoyer sur moi-même. C'est moi, et rien que moi.

 

Je ne sais pas combien de temps ça va prendre, mais je refuse que ceux qui m'ont blessée ou maltraitée fassent de même, à travers moi, à ma famille.

 

En disant que c'est là faute à Voltaire si on est comme çi ou comme ça...on le reste!

 

C'est mon pavé dans la mare de la Mère Cane!

 

 

pavédanslamare

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2013 5 27 /09 /septembre /2013 05:35

Là, vraiment, j'ai carrément merdé. Sans rire.

Pas de casse ni de bobo, mais une sueur froide et surtout le sentiment d'être grave de grave faillible, parfois.

 

Mercredi matin, c'est cool.

Souvent je me lève, je traine un peu, et parfois si le coeur m'en dit je fais un petit jogging d'1/2h.


 

DSCF8362.JPG

 

Les enfants dorment encore, et la Pouillette a 10 ans, je te rappelle.

Je sais que Cromignon ne se réveille pas avant au moins 10h, et souvent plus tard.

Quand il se réveille, il joue tranquille dans son  lit pendant une heure si besoin est.

 

Donc il m'est arrivé quelques fois, quand je me réveillais bien plus tôt, de les laisser 1/2h le temps de mon footing.

Sachant, bien sûr, que la Pouillette est habituée à ça, et qu'elle connait les procédures d'urgence en cas de soucis. Et j'ai mon téléphone sur moi.

 

Bref.

Je suis sûre que, pour certains, c'est déjà digne d'un {Bad Mother}.

 

Ce mercredi là, m'étant levée vers 7h30, je pars courir un peu sous le soleil, alors qu'il fait encore frais, de 8h à 8h30.

 

Pendant que je courais, j'avais une espèce d'impression désagréable.

Sans réussir à savoir ce que c'était.

Comme un pressentiment.

 

J'ai couru un peu plus vite que d'habitude, sans trop savoir pourquoi.

Et en arrivant au bout de la rue, 25 minutes plus tard, j'ai réalisé..

 

Qu'on était en septembre.

Que la Pouillette était en 6ème, plus en CM2.

Qu'elle avait cours le mercredi matin.

Que l'homme l'emmenait en partant bosser.

 

Que le Cromignon était donc...

 

SEUL.

 

J'ai fini en sprint.

 

 

 

Et Foxymama aussi, c'est une sacrée {Bad Mother}!

 

D'autres {Bad Mother} chez:

 

 

Sophie Mum

 

Maman bobo

 

A la Mère Si

 

Maman Louzoù

 

Lalotte

 

Maman est au musée

 

Maman chat

 

Mam Canaris

 

Mère au foyer tu vas en chier

 

Kikekoidonc

 

De quoi je me Mèl

 

Wondermum

 

Miss Brownie

 

BigMama

 


 


 

  Toi aussi tu es une {Bad Mother}?

 

Raconte nous!

 

Un article, un lien vers chez Foxymama et chez moi, et tu nous laisse le lien en commentaire...

 

Qui sera la pire {Bad Mother} cette semaine?

 

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2013 5 20 /09 /septembre /2013 05:46

wc.jpg

 

 

Voilà le cadre, parce que j'ai des excuses, quand même:

 

J'ai bossé toute la journée. Je suis crevée.

La Pouillette me harcèle de questions sur ses devoirs.


Le Cromignon crie, hurle: il est crevé aussi et le manifeste.


La Pouillette crie à son frère de sortir de sa chambre pour la laisser faire ses devoirs.

Le Cromignon fait une colère.

Il crie et hurle, donc.


La chienne a pris un caillou au jardin et le fait rebondir partout sur le carrelage, avec, donc, beaucoup de bruit à la clé.

 

Je prends mon merveilleux smartphone chéri.

Je lance à la cantonnade que je suis prise d'une énorme colique et qu'on me foute la paix parce que ça va chier...au sens propre...

 

Je me réfugie aux WC.

En fermant bien la porte, parce que soit le Cromignon, soit la chienne, soit les deux ont pris l'habitude de venir y faire un brin de causette.

 

Et là, alors qu'en réalité aucun besoin pressant ne m'assaille, je:

 

-réponds à mes SMS en retard,


-en envoie de nouveaux, et des rigolos,


-consulte mes mails, mon blog, alouette,


-et finis par une trèèèèès longue partie de candy crush...


 

En ignorant royalement l'inommable bordel de derrière la porte.

 


 

Et Foxymama aussi, c'est une sacrée {Bad Mother}!

 

D'autres {Bad Mother} chez:

 

Maman est au musée

 

Lalotte

 

Maman Louzou

 

Maman Bobo

 

 

Miss Brownie

 

Maman Bavarde

 

Mam Canaris

 

Amélie Epicétout

 

Kikekoidonc

 

Mère au foyer tu vas en chier

 

Game of Mômes

 


 


 

 

Toi aussi tu es une {Bad Mother}?

Raconte nous!

Un article, un lien vers chez Foxymama et chez moi, et tu nous laisse le lien en commentaire...


Qui sera la pire {Bad Mother} cette semaine?

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2013 5 13 /09 /septembre /2013 06:02

Quand je fais les courses, parfois j'ai bien envie de me faire un petit plaisir...mais certains plaisirs sont coûteux.


 

Et quand on réduit le budget comme c'est le cas chez les Petits Diables, eh bien il y a des trucs qu'on évite...

 


Acheter un bon pack de yaourts pour tout le monde une fois de temps en temps, ça le fait...

Mais en fin de mois acheter quatre mangues bien mûres et fondantes comme du miel à 3 euros la mangue, c'est non.

 

Sauf que les mangues, c'est vraiment un fruit que j'adore...

 

 

mangue.jpg

 

 

 

Et que merde, je bosse quand même, je dois pouvoir manger ce que je veux, des fois!

 

Alors...

 

Parfois...

 

Sans même avoir honte...(c'est ça qui est honteux, arf!)

 

Je m'achète une belle mangue bien mûre et tendre.


 

En rentrant je la plaque dans mon sac à main ou dans la bagnole.


 

Et plus tard, quand les courses sont bien rangées, quand tout le monde est parti, quand je suis seule 15 minutes...


 

Je la déguste en scred.


 

Je crois qu'elle est encore meilleure comme ça!


 

Et Foxymama, c'est une sacré {Bad Mother} aussi!


 

D'autres {Bad Mother} chez:


 

Maman Bavarde

 

Maman Louzou

 

Mam Canaris

 

Lalotte

 

Maman Bobo

 

Maman est au musée

 

A la mère Si

 

Amélie Epicétout

 

Maman Chat

 

MissBrownie

 

Crisprolls


 




 

Toi aussi tu es une {Bad Mother}?

Raconte nous!

Un article, un lien vers chez Foxymama et chez moi, et tu nous laisse le lien en commentaire...


Qui sera la pire {Bad Mother} cette semaine?

 

 

Sinon il y a toujours tout plein de concours pour la rentrée chez moi, c'est par ici!

Partager cet article
Repost0
23 juillet 2013 2 23 /07 /juillet /2013 05:21

 

DSCF2650.JPG

 

Certains sont ravis pour leur blog que les vacances arrivent: plus de temps pour écrire, lire les autres!

Mais pour moi, c'est différent.


L'homme a les mêmes vacances que moi...et il est du genre jaloux de mon temps!

Mais moi aussi, je pense plus à ce qu'on va faire ensemble qu'à ce que je pourrais écrire...


Et surtout, je n'ai vraiment plus le temps de lire et de commenter!


C'est étonnant comme je suis bien mieux organisée quand je bosse!


Alors désolée si ces jours-ci, je lis au ralenti...


J'arrive encore à écrire à peu près régulièrement, mais à l'arrache, et pour combien de temps?

 

Et toi, les vacances et le blog, comment tu gères?

Partager cet article
Repost0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 07:27

J'ai quelques snobismes.


Celui des baskets: tu ne me verras pas avec des "sans marques" aux pieds, idem pour mes enfants.

 

Ça peut paraître idiot, superficiel, mais c'est ainsi: j'achète souvent des baskets d'occasion mais avec une marque.


Et les lunettes de soleil.


Depuis que je vis dans le Sud, elles ne quittent mon nez que rarement.

Eh oui, sur Perpi, même l'hiver on a le soleil, ou tout au moins une forte luminosité.

 

Et à chaque fois que je ne les ai pas prises, je l'ai regretté, même en décembre.

 

J'ai un vrai snobisme des lunettes: j'aime les lunettes de marque.

Grosses, voyantes.

Un rien bling-bling.

Si ça brille un peu, c'est encore mieux!

 

Je n'ai pas eu beaucoup de paires, évidement, car elles coûtent très cher....

 

DSCF2121.JPG

 

 

Depuis l'été 2007, je porte cette paire de Just Cavalli, que l'homme m'a offertes, en Sicile. Je ne me souviens plus du nom de la ville, je crois que c'était à Enna mais je ne plus sûre.

 

Mais je me souviens très bien de la placette, du magasin, de mes essayages, de ma joie en repartant avec ma paire que j'aime d'amour, depuis.

 

Elles me suivent partout, elles sont dans mon sac, sur mon nez ou sur ma tête.

Elle m'aident d'ailleurs à discipliner un peu ma tignasse!

 

J'ai déjà cassé deux ou trois paires de belles lunettes auparavant, mais je crois que je serais vraiment très triste s'il leur arrivait malheur.

Plusieurs fois, j'ai cru les perdre, mais je les ai toujours retrouvées.

 

Et toi, fan de lunettes de soleil?

 

C'est mon objet que j'aime tant, pour Virginie B.!

Partager cet article
Repost0
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 06:03

chat-thalasso-drole.jpg

*crédit photo

 

Depuis des années j'en rêve.

Quelques jours, seule au monde, en peignoir, à passer de soin en soin.

Sans contraintes, sans ménage, sans vaisselle.


Mon amie V. s'en offre une chaque année, grâce à son travail elle a des prix attractifs.

Elle me nargue la coquine!

Mais moi je suis prof, donc mon travail ne m'offre rien, et je dois partir pendant les vacances scolaires, où les thalassos sont les plus chères.


Je n'en n'ai jamais fait, donc.

En ce moment, je me sens vraiment à bout: épuisée, angoissée par ma reprise imminente du travail, insomniaque. 

Je suis à fleur de peau, je m'emporte pour un oui ou pour un non.

J'ai mal au dos: sciatique plus torticolis sont mon lot quotidien.

Mais le Cromignon, la Pouillette et la maison n'attendent pas: pas moyen de rester allongée pépère en me faisant un bain de pieds.


Un peu de repos...mais pas juste une demi-heure pendant la sieste, non...


Je rêve d'un cadre idyllique, d'un peignoir moelleux, de massages, de bains de boue chaude, de baignoire à jet...

Je rêve que mon corps soit content et se sente délassé.

Je voudrait enlever cette barre de fatigue de mes yeux.

C'est vraiment une thalasso qu'il me faut, Cécile...

Je vais même t'écrire un poème pour te le prouver!

 

Ô  la mère Si, toi qui blogue si bien, 

N'auras-tu pas pitié de mon tour de reins?

Et n'aurais-je blanchi dans les travaux ménager,

Que pour voir en ce jour mes espoirs retomber?

Ô toi qu'avec respect toute la blogo admire, 

Toi qui a tant de fois provoqué des sourires,

Tant de fois inspiré des récits si brillants,

Décevras-tu vraiment mon vieux dos titubant?

 

Voilà, Cécile, une petite énigme: trouveras tu de quoi je me suis inspirée?

 

 

Partager cet article
Repost0
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 07:06

Avec mes dix doigts...je ne sais rien faire.

Je suis une quiche du DIY, une cruche de la déco personnalisée, une handicapée de la couture, une nullasse du tricot.


Et en prime, j'ai zéro esprit créatif.


Je ne sais ni faire de la musique, ni dessiner, ne me parle pas de peindre ou de fabriquer moi-même mes bijoux.


Parfois ça me gène, j'aimerais avoir un don, un talent artistique.

 

J'essaye d'ouvrir ma Pouillette sur cette dimension qui me fait totalement défaut, mais c'est une autre histoire...


Je suis ainsi depuis ma naissance, et je suis au courant.


Et pourtant, de temps en temps, il me vient l'envie de fabriquer un truc moi-même.

A chaque fois, bien sûr, c'est le fiasco assuré.


Lorsque nous avons emménagé dans notre maison, j'ai eu envie d'avoir, pour la salle de bain, un joli porte-serviette en bambou.

Tu sais, celui en échelle:


porte-serviette-bambou.jpg

Ma salle de bain dans mes rêves...hu hu!

 

Après moult recherches, j'ai découvert que le moins cher de ces jolis et non moins pratiques objets coûtait tout de même 70 euros.

J'ai trouvé que c'était limite abusé, un tel prix, vu e quoi est fait le machin.


Il se trouve que dans mon jardin, j'ai des bambous, mais oui!

Tu suis mon raisonnement?


Pourquoi ne pas fabriquer moi-même le bidule??? Hum, pourquoi? (peut être parce que je vais comme toujours foirer, bien sûr!).


Et me voilà lancée dans ce loufoque projet...


J'ai coupé mes tiges de bambou.

Je les ai fait sécher au soleil.

J'ai acheté pour 35 euros de vernis couleur sombre, et des pinceaux.

J'ai peint le tout.

J'ai cherché comment assembler les tiges.

J'ai trouvé que le moyen le plus simple était de les attacher avec une ficelle, elle-même peinte en sombre, pour un effet...bricolage chic (ahahahahah! Je ris de me voir si conne!).

J'ai assemblé le tout.


J'ai réussi à avoir un truc qui supporte les serviettes, mais:

qui est rien moche, qui ne tient pas en l'air et se casse tout le temps la gueule, qui me fout le honte devant mes copains.


DSCF0197.JPG

Il porte mes serviettes...

 

DSCF0198.JPG

Mais il est moche, ne tient pas en l'air et me fout la honte...

 

C'est ma minute déco, savoure parce que chez moi tu n'en verras pas souvent, pour Virginie B.!

Partager cet article
Repost0
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 05:05

DSCF6366

 

Je dois être atypique


Mais partout je lis et j'entends des femmes, des mères, qui culpabilisent de tout:

de laisser leur enfant à garder, de vouloir prendre du temps pour elles, de s'occuper plus du petit dernier que des autres, de laisser leurs enfants à la cantine, de leur faire ou non tel ou tel vaccin...de tout et son contraire...


Et aussi la nostalgie du temps qui passe:

"2 mois déjà! 1 an déjà! 5 ans déjà! Mon bébé se lave tout seul déjà!

Que ça passe vite!"


Moi? Non.


Je ne culpabilise pas de laisser mes enfants.

Je ne dis pas que ça n'est pas difficile, surtout les premières fois. Mais je ne culpabilise pas.


Parce que je sais qu'ils ont besoin de se détacher de moi.

Parce que j'ai aussi besoin de me détacher d'eux.

Parce que c'est bon pour eux de voir d'autres endroits, d'autres gens.

Parce que c'est bon pour moi de faire des choses seule ou en amoureux.

Parce que je ne serais pas une maman épanouie si je n'étais qu'une mère.

 

Je ne culpabilise pas des choix que je fais pour eux.

Parce que je les fais en pensant faire ce qui est le mieux.

Parce que je décide d'après les infos dont je dispose.

Parce que je ne suis pas un robot et que je suis faillible.

Et que je l'ai accepté.

 

Je ne suis pas nostalgique du temps qui passe et qui les fait grandir, qui les rend plus forts, plus grands.

J'ai aimé chaque âge, avec ses joies et ses difficultés.

J'aime les voir devenir plus autonomes, parce que c'est la preuve qu'ils s'épanouissent et que je ne me plante pas trop.

J'essaye de bien profiter des spécificités de chaque étape.

Justement pour ne rien regretter.

Pour passer avec joie à la phase d'après.

 

Paraphrasant Fabe, je peux te dire que je fais ce que je peux avec les moyens du bord, et que ça n'est pas une mince affaire.

Et je suis plutôt fière de moi.

 

Vraiment, la nostalgie et la culpabilité de la maternité, je sais que c'est le quotidien de beaucoup.

Mais ça n'est pas le mien.

 

Et toi?

Partager cet article
Repost0

Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog