Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 février 2013 2 05 /02 /février /2013 06:40

ami.jpg

 

Est-ce que tu vois ce dont je parle? Les filles à problèmes...ce ne sont pas celles qui ont des problèmes, parce que là on est toutes dedans, ce sont celles qui en créent


La fille à problèmes, au début, elle est très sympa. Elle va cibler pour être sa nouvelle copine quelqu'un d'un peu disponible, d'un peu seul, ou de gentil et coulant. Voire d'un peu bonne pâte, un peu faible même. Son contraire. Les filles à problèmes font rarement bon ménage entre elles.


Elle va être sympa et amusante. Elle a son franc-parler. Elle se la joue "je suis franche et directe". Elle se dit "entière". Elle va d'abord être super adorable, et très présente. C'est le genre qui t'a vu quatre fois et te donne déjà de petits surnoms affectueux, ou des diminutifs que seuls tes amis de longue date te donnent. Elle t'appelle "ma belle" ou "ma chérie". 


Elle va être disponible pour toi, et tu vas avoir l'agréable impression que c'est une chic fille qui t'apprécie beaucoup.


Elle va souvent être de plus en plus omniprésente. Elle va se comporter comme une amie de longue date, alors que tu la connais depuis peu.


 

Ça va peut être t'interpeller un peu, cette soudaine intrusion dans ta vie. Mais tout va bien, donc tu ne te pose pas trop de questions. Bien sûr, certains aspect de sa personnalité sont un peu extrêmes: elle parle vite, parfois sans réfléchir, elle peut être blessante. Sous couvert de franchise, elle manque de tact. Tu auras peut-être même un peu peur d'elle, légèrement, parce qu'elle parle quand même très directement et que ça n'est pas toujours sympa à entendre...


Elle a des rapports très houleux avec pas mal de monde . Elle s'est disputé avec beaucoup de personnes, qu'elle traite de tous les noms d'oiseaux possibles. Généralement elle a de très mauvais rapports avec ses voisins. Mais jusque là, tu trouve sa compagnie agréable.

Elle a toujours plein de trucs à régler avec son entourage. Elle réussit à s'engueuler avec presque tout le monde, de sa famille à la caissière du supermarché. avec cerains, elle se réconcilie, puis se fâche de nouveau...


 

Et puis au bout d'un moment, la fille à problèmes va révéler sa nature.


D'abord en général elle va te raconter toute sa vie, et vouloir que tu en fasses de même.

Elle va commencer à être jalouse, par exemple, de tes autres amis. Elle va te vampiriser, vouloir te voir tout le temps.

Elle va médire sur tes autres amis, et sur les siens, comme elle médit sur tout son entourage, en général.

Elle va commencer à te prendre à parti, il va falloir que tu l'aides dans ses conflits, que tu l'appuies.


Et puis elle va commencer à te faire des reproches. A insister lourdement un jour ou tu ne pourras pas la voir.

A juger que tu n'es pas assez présente, que tu ne réponds pas du tac au tac à ses sms. A vouloir que toi aussi, tu penses sans cesse à elle, et que tu l'appelles pendant tes courses quand tu trouves des choses qui pourraient l'intéresser au supermarché.

 

Au début tu culpabiliseras. Tu te diras que cette adorable fille a raison, que tu ne mérites pas son amitié. qu'elle est là pour toi et que tu es trop distante.

Et puis, au bout d'un moment, selon ton caractère ou selon sa rapidité à dépasser tes bornes, tu vas comprendre.


Comprendre qu'elle fait partie de cette catégorie.

Comprendre que ce qu'elle veut, c'est s'appuyer sur toi. Que tu dois respecter ses contraintes, sans qu'elle accorde le moindre intérêt aux tiennes.

 

Comprendre que, si elle est isolée, c'est parce qu'elle fait le vide autour d'elle.

Parce qu'elle se construit dans le conflit.

 

Ceux qui restent sont soit vraiment faibles et tout dévoués, soit ne sont jamais tombés  dans son jeu et ont gardé dès le départ une saine distance.

 

J'ai eu la malchance de me faire avoir plusieurs fois. Parce que sans doute, comme je te le raconte ici, je suis d'une nature débonnaire. Je vois le reste de l'humanité d'une manière positive, jusqu'à preuve du contraire.

Je prends la vie comme elle vient et tente de ne pas me casser la tête. Si une nouvelle copine me propose de faire un truc, je suis ravie et j'y vais. Dans mon esprit, c'est que du positif, et sûrement pas un serment d'allégeance.


Ensuite, ayant eu une enfance timide, introvertie et solitaire (cheveux roux inside), j'aime qu'on aie envie d'être mon ami. J'ai parfois été isolée, assez seule. Donc je suis une cible parfaite et une proie facile pour ces esclavagistes de l'amitié, qui n'a d'amitié que le nom. 


J'ai déjà été proches de filles de ce genre. Je l'ai réalisé après plus ou moins de temps.

Aujourd'hui je suis plus vigilante, même si je continue d'accorder ma confiance d'emblée, parce que je suis comme ça et que je n'aime pas garder de distance.

 

Disons que je repère un peu plus vite qu'avant celles avec qui une relation amicale ne serait, finalement, pas du tout épanouissante. Et j'essaie de retirer vite mon épingle du jeu.

 

Et toi, des filles de ce genre dans ton entourage?

 

Partager cet article

Repost0

Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog