Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 février 2019 2 05 /02 /février /2019 06:41
Allaitement long, non écourté, sevrage naturel et clap de fin.

Source.

 

Voilà, je crois que c'est fini.

Polochon n'a plus tété depuis plusieurs jours. Malgré quelques fois où c'était arrivé, ça n'avais jamais duré plus de 24h, donc je pense que cette fois, c'est la bonne.

 

Si tu n'es pas familier de la thématique de l'allaitement long ou non écourté, je comprends que tu puisses trouver étrange qu'un enfant ait tété jusqu'à plus de 3 ans. Je pensais comme toi, avant de me renseigner.

 

Il se trouve donc que nous sommes des mammifères, et que tout mammifère a une durée de gestation et d'allaitement défini. Les chiennes sont enceintes 2 mois et allaitent 2 mois également. Les rates sont enceintes 3 semaines, et allaitent 5 semaines. Les lynx sont enceintes 2 mois et allaitent 7 mois. Les girafes sont enceintes 15 mois et allaitent 12 mois. Tu as compris le principe: la nature a prévu des durées de gestaion et d'allaitement biologiquement programmées selon les espèces pour permettre un développement optimal des petits. Chaque espèce le sait d'ailleurs. Seuls les humains l'ont oublié.

 

Les humains ont une période gestation de 9 mois, et une durée d'allaitement minimal de 30 mois, pouvant aller jusqu'à 6 ans. Eh ouais.

 

C'est pas pour rien que les dents de lait s'appellent ainsi. Elles commencent à tomber quand l'enfant a fini de consommer du lait maternel. Autour de 4/5 ans.  A ce sujet je te rappelle que les humains sont les seuls mammifères qui consomment le lait d'autres espèces et encore plus a l'age adulte. Les mammifères adultes ne consomment pas de lait: c'en est à se demander si les produits laitiers sont bien nos amis pour la vie, hein. Bref.

 

Evidemment notre société nous a fait oublier comment fonctionne notre corps et notre espèce. Paraît qu'on n'est pas des animaux. On n'est pas des ficus non plus, donc what else...

 

Pourtant d'autres sociétés continuent à allaiter leurs petits jusqu'au sevrage naturel.

 

Pourquoi a t'on oublié ici? En vrac: le congé maternité bien trop court, l'absence d'aide et de facilitation à la reprise du travail, l'absence d'encadrement et d'apprentissage, le personnel de santé non formé, l'absence d'exemples et de normalisation de l'allaitement d'enfants plus grands, la sexualisation du corps et surtout des seins des femmes, l'industrie du lait (en poudre, de croissance, et ensuite tout court...) qui doit bien se frotter les mains...

 

Un enfant de 4 ans qui tête encore, ça choque, ça semble malsain, inadapté, et si c'est en public la maman s'expose à bien des regards en coin voire des jugements blessants. Ne parlons pas de l'avis de son médecin à moins qu'elle ait la chance d'en avoir un qui s'est correctement formé, ce qui est tellement rare hélas.

 

Bref. Les humains dans notre société n'ont plus la connaissance que dans leur espèce, le petit se sèvre seul quand il est prêt, à partir de 30 mois.

Je l'ai vérifié avec Cromignon, et encore plus avec Polochon.  Un jour, ils ont dit "non, pas téter moi". Vers 2 ans pour l'un et cette semaine, à presque 39 mois pour l'autre.

 

Etant donné que c'est tout frais pour Polochon il est encore possible qu'il y revienne d'ailleurs.

 

L'un comme l'autre ne tétaient plus que 2/3 fois par jour, soit au réveil soit au coucher. Evidemment, ils mangeaient tout à fait normalement, ils ne prenaient simplement pas de biberon.

 

J'avais expliqué à Polochon que plus tard, il ne téterait plus, quand il serait grand et quand il serait prêt.

 

J'ai beau être informée sur l'allaitement maternel, je suis toujours un être social formaté et n'ayant jamais vu d'enfant de 5/6 ans allaité, j'ai espéré qu'il s'arrête avant. Mais de lui-même et je n'aurais pas fait de forcir pour le sevrer. Le poids et l'influence de la société, le fait aussi que je ne voulais pas qu'il moqué ou marginalisé si ça venait à se savoir en dehors du cercle des proches, tout ça. Je sais que ce n'est pas très glorieux. PErsonne n'est parfait ou exempt de contradictions.

 

Il y a quelques jours, avant la sieste, je lui ai demandé s'il venait téter. Il m'a répondu "non pas téter, ze suis grand". Je lui ai demandé s'il était sûr, et il m'a dit "les grands ils zont pas le droit de téter". La formulation m'a emmerdée, je t'avoue. Nous n'en n'avons jamais parlé en ces termes. A t'il entendu quelque chose à l'école? J'ai tenté d'en savoir plus sans succès. Peut etre est-ce simplement sa manière d'interpréter, mais je vais continuer à l'interroger. Et à lui expliquer c'est à lui de décider, qu'il est encore "un grand petit" et qu'il a le droit de téter s'il en ressentait le besoin.

 

A suivre donc, mais il est bien possible que la dernière tétée de nos vies ait eu lieu il y a quelques jours, et je suis ravie d'avoir donné le meilleur à mon petit diablotin jusqu'à ce qu'il soit prêt à passer à autre chose. Il n'aura jamais pris le moindre biberon d'ailleurs, et une fois il m'a même demandé ce que c'était quand il en a trouvé un vieux de sa soeur au fond d'un placard!

 

Pour normaliser le retour aux fondamentaux biologiques, je pense qu'il est immportant d'en parler, voire de montrer si on en a le cran, l'allaitement de "grands petits" humains, qu'on appelle injustement "allaitement long" alors qu'il s'agit simplement d'allaitement non écourté.

 

Des infos scientifiques ici et entre autres sources.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2019 3 09 /01 /janvier /2019 07:32

Je te parle peu des cadeaux et autres jeux et jouets des enfants, et pourtant Dieu sait qu'ils en ont, et qu'on passe du temps à les choisir.

 

Cette année nous avons choisi pour la Pouillette de 16 ans, de lui donner une enveloppe avec de l'agent (à son âge c'est ce qu'elle préfère...). Mais elle aura aussi ) et un petit weekend à Londres. C'est en cours d'organisation.

 

Pour les garçons, nous avons dû nous creuser un peu la tête. Ils ont déjà tant de jeux, et beaucoup de choses leur plaisent et nous palisent.

Cromignon fait une lettre au Père Noël de laquelle on peut s'inspirer, mais il souhaite surtout des jeux vidéos, une tablette etc. Ce à quoi nous sommes opposés. Surtout que ça ne lui manque pas du tout, il n'est pas du genre à s'ennuyer.

 

Nous ne leur donnons pas de catalogues de jouets, je trouve que c'est frustrant, difficile pour un petit de faire des choix, et je préfère qu'ils aient des idées par rapport à leurs goûts, à ce qu'ils ont vu chez leurs amis et qui leur a plu, à ce qu'ils ont déja.

 

Sa dernière mappemonde avait rendu l'âme, et il en était triste. Du coup nous lui en avons prise une nouvelle, qui fait veilleuse et carte des constellation quand les lumières s'éteignent. Et elle est très jolie. Lui s'amuse beaucoup à repérer pays et étoiles, il en est ravi.

 

Les cadeaux de Noël des enfants #2018

Evidemment il a aussi reçu un jeu de société. On en a déjà énormément, mais impossible d'empêcher l'homme d'en acheter encore et encore!

On a choisi l'Âge de pierre junior, un super jeu qui nous plaît beaucoup à tous. Enfin, pas encore à Polochon qui est trop petit pour y jouer. C'est un jeu de mémoire. Le but est d'être le premier à construire 3 huttes.  Chaque partie dure environ 15 minutes, et le matériel est très joli et bien fini.

Les cadeaux de Noël des enfants #2018

Pour son anniversaire, un de ses copains lui avait offert une voiture télécommandée. Ca lui plaisait , mais elle n'était pas de super qualité et n'a pas tenu longtemps. Du coup, on lui en a pris une plus solide, et surtout facile à manier, pas trop rapide pour pouvoir faire des parcours, des slaloms entre les pieds des chaises, etc. Ca a été difficile de la trouver! On n'est fans ni des licences ni de Car's, et Cromignon non plus d'ailleurs, mais celle qui correspondait le mieux à nos critères, c'était celle de Martin. Comme on en a prise une aussi pour Polochon, ils s'amusent bien à faire des courses et des parcours ensemble.

 

Polochon n'avait pas fait de liste, il est encore petit et quand on lui demandait ce qu'il voulait pour Noël, il répondait: "un cadeau", ou "des saucisses"...hem.

 

Nous avons donc choisi pour lui une voiture télécommandée auss pour qu'il y joue avec son frère, ce qui marche du tonnerre. Pour lui, il fallait vraiment en trouver une très facile à utiliser. Nous avons trouvé, après moult recherches, celle-ci, qui a deux vitesses réglables, il ne fallait surtout pas qu'elle soit trop rapide. Quand on veut tourner, les commandes droite et gauche font avancer la voiture en tournant: pas besoin d'appuyer en même temps sur la commande "avancer". Bien plus simple pour les pettis doigts. Pour l'allumer, il suffit d'appuyer sur le chauffeur, et elle s'éteint automatiquement au bout de quelques minues sans utilisation. Cersie sur le cadeau: elle est bien solide.

 

Les cadeaux de Noël des enfants #2018

Vu que Polochon est probablement un super futur papa, il s'occupe beaucoup de son bébé, qu'il aime nourrir, porter en écharpe, coucher, etc. Sauf que ce malheureux poupon n'avait jusqu'ici qu'un seul vêtement, alors qu'il fallait lui changer sa couche tous les 1/4 d'heure...nous lui avons donc choisi un petit assortiment de vêtements qu'il faut lui mettre et enlever régulièrement, au réveil, au coucher, aux changes, après les repas...était-ce une si bonne idée...?^^

Les cadeaux de Noël des enfants #2018

Evidemment, lui aussi a reçu un jeu de société: Woolfy. C'est un jeu coopératif avec des règles plus élaborées que ses jeux habituels, il s'agit de sauver les 3 petits cochons évidemment, en construisant la maison en brique et en les y mettant à l'abri. Polochon et Cromignon aiment beaucoup ce jeu même s'ils ont du mal à ne pas s'approprier un petit cochon en particulier: il faut les faire avancer sur le palteau indiféremment, c'est le côté coopératif.

Les cadeaux de Noël des enfants #2018

En cherchant des jeux intéréssants pour eux, nous en avons trouvé plein d'autres...dur de faire un choix! Alors nous en avons pris quelques uns à leur donner régulièrement tout au long de l'année.

 

Les animaux ont aussi reçu un cadeau chacun: des biscuits spéciaux pour chiens, des fiandises pour chat et une boîte de canigou pour le chien invité que nous gardions pour une amie à ce moment là. Chez nous, le père Noël gâte tout le monde!

 

Et chez toi, quels cadeaux?

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2018 4 22 /11 /novembre /2018 07:08
Discours de Polochon #2.

Ah cette magnifique période de l'apprentissage du langage, que je l'aime! Et qu'elle est mignone et savoureuse.

 

 

Chez Polochon, tout est trop mignon (mode maman gaga on) et sa petite voix trop chou transforme la moindre phrase en perle.

 

 

En ce moment il est très très bavard, et malheur à nous si on ne comprend pas ce qu'il dit! Il tient de longs discours et nous sommes suspendus à ses lèvres car son élocution encore hasardeuse rend l'ensemble parfois un peu...inaccessible!

 

 

Il ne fait aucune différence entre les filles et les garçons. Tous ses camarades sont des copains, surtout son copain Amélia et son copain Clémentine, ses préféré(e)s. "Mon copain Clémentine", j'adore.

 

 

Il appelle toujours son frère "titi" et le chien"tata", mais ne déforme plus tellement les noms.

 

 

Il appelle "à daide", et quand il est en colère il peut me regarder avec ses yeux noirs et me dire "sile!" en me montrant du doigt là où il veut que je part....huhu. Ou alors "zalaba!"

 

 

Il aime beaucoup prendre le "bonbain" duquel il ne veut plus sortir.

 

 

Il ne porte quasiment plus de "chouche" sauf pour dormir, et elles sont sèches à son réveil mais je pense que ça le rassure d'en mettre la nuit.

 

Il aime faire de la "papuche" et chanter à tue-tête toutes les comptines de son répertoire...et il en a! Il invente aussi des chansons en changeant les mots, et il nous fait bien rire. Quant il remplace Un mot sur deux de "Petit escargot" par " Puzzle" c'est hilarant! "Petit puzzle, porte son puzzle, son puzzle-puzzle, aussitôt puzzle, il est tout puzzle..."

 

Il aime manger des frites avec du "picote", porter son bébé dans la "parpe" et mettre sa "robe" (de chambre!) après le bain.

 

 

A la place de "après", il dit "apère" et c'est tellement chou qu'on s'est tous mis à dire "apère"!

 

 

Ses petits mots se font plus rares, forcément, il grandit...alors personne ne le reprend jamais pour faire un peu durer le plaisir de les entendre!

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
6 septembre 2018 4 06 /09 /septembre /2018 06:50
Notre rentrée 2018.

Tu noteras que j'ai écrit "notre": l'homme et moi sommes profs, donc pour la rentrée cette année nous rentrons tous les cinq. Seuls le chat et le chien y échappent.

 

La rentrée phare cette année, c'est celle de Polochon. S'il est habitué au rythme vu qu'il étant l'an dernier dans une TPS privée, il entre cette année en petite section avec 24 élèves et 2 adultes. Il etait super impatient, on a lu et relu tout l'été ses livres sur l'école maternelle, été voir des dizaines de fois le portail, expliqué le déroulement de la première journée.

 

Il s'est réveillé seul, m'a appelée et ensuite tout a été agréable et fluide. Habillement en 2 minutes au saut du lit, pipi, petit déjeuner assez copieux. On a vérifié le sac, avec le change et un doudou qu'il a choisi pour l'occasion. On était large niveau timing.

 

J'étais confiante: Polochon n'a aucun souci avec la séparation. Son problème, c'est plus la foule, les inconnus. Il a du mal au parc à jouer au toboggan dès qu'un autre enfant y vient aussi: il revient me voir en me disant qu'il ne connaît pas cet enfant et ne veut plus faire de toboggan. Mais en l'accompagnant en douceur, il y retourne. Il est ce genre de bambin qui ne va pas aimer du tout se faire embrasser, chatouiller, ou juste parler à des inconnus. Par contre au bout de 15 minutes une fois qu'il est à l'aise, c'est la fête!

 

Pendant ce temps, Cromignon aussi se préparait pour sa rentrée en CE1. Pas stressé, mais tout de même il avait une grande inquiétude: il ne voulait pas avoir comme instit' Monsieur H. Monsieur H, il l'entendait hurler sur ses élèves de l'autre bout du couloir, sans cesse, l'année dernière. Et Cromignon, il déteste qu'on crie.

 

Petits dej avalés, vêtements enfilés (pas bien difficile vu qu'il fait encore plus de 25° ici) et sacs pris, nous voilà dans la voiture.

 

Petit couac de dernière minute, j'ai eu un trou sur l'horaire d'ouverure des portes: 8h45 ou 8h50??? Un SMS à une maman copine et c'était réglé: 8h45. Je tenais à y être dans les premiers.

 

Les garçons vont dans des écoles qui se jouxtent. Mais le portail n'est pas le même. Impossible d'accompagner les deux en même temps. Heureusement, l'homme aussi a pu venir. Mais les parents qui ont du faire un choix étaient nombreux...et évidemment c'est le plus âgé qui doit se débrouiller. Je me demande comment les écoles ne prennent pas ça en compte.

 

L'homme a été avec Cromignon, moi avec Polochon. J'étais un peu triste de ne pas pouvoir suivre mon grand mais je tenais absolument à accompagner mon plus-si-petit dans cette aventure. Et puis rencontrer sa maîtresse, son atsem, voir sa classe.

 

Son école a été toute retapée depuis le passage de Cromignon. La cour surtout, est toute belle et pleine de jeux. On l'a traversée, Polochon dans mes bras, en s'extasiant devant les toboggans et vélos, et on a traversé les WC pour atteindre sa classe. Ca tombait bien: il avait envie de faire pipi. Alors il a de suite testé les petits WC, ce qui lui a beaucoup plu. Comme dans ses livres sur la maternelle! C'est chouette que sa classe touche les WC, pour les petits c'est important que ce ne soit pas au bout du monde.

 

J'ai été très contente en voyant l'atem: je la connais, c'est la maman d'un bon ami de Cromignon, elle est très douce et gentille. Et comme on se croise régulièrement au dehors, j'aurais des nouvelles en direct de mon petit bouchon.

 

Les parents sont arrivés petit à petit, on a reconnu 3 enfants et familles de la MAM et de la TPS, ce qui a bien amusé Polochon. Certains à l'aise, d'autre bien moins.

 

Polochon a d'abord été directement jouer dans l'espace dinette, il aime beaucoup jouer à préparer à manger. Un petit garçon tout seul, sans ses parents, est venu le rejoindre en hésitant. J'ai pensé que Polochon ne serait pas ravi de le voir arriver, mais ça a été. Je lui ai dit le prénom du nouveau copain, et il a continué à jouer à ses côtés.

 

J'ai été frappée par les autres enfants qui arrivaient souvent les bras chargés de doudous, tétine au bec, tétine de secours accrochée au sac. Polochon (et les grands avant lui) n'a ni doudou attitré ni tétine, du coup je suis souvent surprise par cette différence.

 

Ensuite il a été faire un dessin, qu'il m'a donné et crois moi que celui-là, je vais le garder tout près de moi pour longtemps.

 

Pour finir, on a été a l'espace bibliothèque. Il a été tout joyeux de reconnaître un livre qu'on a aussi à la maison.

 

Autour de nous 3 enfants pleuraient. L'atsem en avait pris un, un autre crisait vraiment en se jettant par terre devant sa grand mère qui semblait démunie et en tous cas ne bougeait pas, et une petite qui chouinait plus qu'elle ne pleurait mais que la maîtresse n'avait pas prise, du coup elle allait et venait, un peu perdue, avec tétine et 3 doudous, pitchoune.

 

Les autres étaient encore avec leurs parents, ou alors s'occupaient calmement. Ils étaient une dizaine, vu que la rentrée des petits est divisée sur deux jours. D'ailleurs je n'avais pas été informée que Polochon n'aurait pas cours le mardi, ça a été le branle bas de combat du weekend pour organiser sa garde.

 

Nous étions là depuis bien 20/25 minutes. Pas d'indications de l'instit', dommage...je me suis dit qu'il était temps d'y aller. Polochon était prêt, il savait bien que j'allais partir pour revenir le chercher ensuite. On lui avait tout expliqué et détaillé pendant des semaines! Il m'a dit au revoir maman, et il reparti lire. Un bonheur, quand même.

Je suis sortie le coeur léger.

 

Je ne suis pas particulièrement émue par les rentrées de mes enfants. Evidemment, je suis inquiète que ça se passe mal, qu'ils ne soient pas heureux, qu'ils aient des profs nuls...mais je ne ressens pas ce que beaucoup de parents ressentent apprement: larme à l'oeil, le temps file, où est mon bébé, blabla. Je suis heureuse que mes enfants aillent à l'école, c'est l'inverse qui me ferait pelurer.

 

Pendant ce temps, Cromignon avait découvert son instit, une dame sympathique et agréable. Ouf, pas de monsieur H. Quelques copains dans sa classe, dont 3/4 très bons. Apparement la maîtresse fait des blagues, ce qui a bien plu à mon blond.

 

A midi, j'ai récupéré Polochon qui était ému de me revoir. Ca a dû lui demander pas mal d'énergie, cette matinée en terrain inconnu. L'atsem m'a dit que tout s'était très bien passé. Lui m'a un peu raconté, à la récréation il a été jouer au toboggan et la maîtresse est gentille mais elle s'est fâchée sur un garçon qui faisait des "bêtises".

 

En rentrant il a très bien mangé, était très gai et...a mis plus d'une heure à s'endormir pour la sieste tant il était excité! Ce qui m'a rappelé son frère qui avait tant de mal à trouver le sommeil pour la sieste, après l'école.

 

Je suis contente d'avoir pu y aller en douceur pour ce premier jour et ne le laisser que le matin. Mais ensuite, ce sera toute la journée. Jeudi et vendredi, ça lui fera beaucoup de nouveautés avec la cantine, et la sieste.

 

Le soir, j'ai récupéré un Cromignon complêtement abattu. Son meilleur ami a sauté une classe, se retrouve en CE2 et du coup aux récrés il est dans la cour des "grands". Dans son école, il y a une cour pour les CP/CE1 et une cour pour les autres.

Ils ne se verront pas au quotidien...J'ai directement appelé la maman pour l'inviter mercredi, et on va essayer de l'avoir avec nous le plus souvent possible. C'est trop important, l'amitié.

J'espère que ça l'aura un peu consolé.

 

Quant à ma rentrée, elle se passe en questionnements. Nouvelle direction dans mon collège, CDI inscrit à l'emploi du temps des 6èmes, j'attends de savoir à quelle sauce je vais être mangée.

 

Pour l'homme, c'est moyen, son emploi du temps ne remplit pas entièrement ses voeux. Mais il a obtenu de commencer à 9h30 et ainsi il pourra éviter aux garcons la garderie matinale. Moi, je commence obligatoirement à 8h. Par contre je finis à 16h45. Je peux les récupérer à 17h, ils n'iront pas du tout à la garderie cette année, c'est chouette.

 

Et ma grande Pouillette, me diras tu? Eh bien, c'est elle qui est rentrée en dernier: le mardi. Une entrée en 1ere, et  la première fois où je n'aurais pas pu l'accompagner le jour J.

Décue de n'avoir pas d'amis dans sa classe et d'un emploi du temps très chargé, elle est contente de continuer son option equitation avec des horaires aménagés et une navette qui vient la chercher au lycée pour l'emmener au club.

J'espère qu'elle se fera rapidement quelques amis dans sa classe, je sais qu'à son âge c'est vraiment cruxial et j'ai moi-même un très mauvais souvenir de ma classe de première. Allez on croise les doigts pour elle!

 

Voilà, la rentrée 2018, c'est fait. Et chez toi, ça roule?

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
15 juin 2018 5 15 /06 /juin /2018 05:50
La conduite accompagnée: pourquoi, comment?

Il y a maintenant 15 jours, j'ai été inscrire ma Pouillette à la conduite accompagnée.

 

Comment ça se passe?

 

A partir de 15 ans, un jeune peut être inscrit à l'auto-école pour préparer le permis de conduire.

 

Il va d'abord préparer son code. Il a un livret pour apprendre et réviser, un accès à un site/appli pour s'exercer dès qu'il en a le temps, et bien sûr ses entrées en illimité à l'auto-école où il fait des séries de 40 questions pour s'exercer en vue du jour J et voir où il en est dans sa progression.

 

Quand il est prêt, il passe son code.

 

Ensuite il fait 20h de conduite avec un moniteur. Si besoin il peut en rajouter quelques unes, payantes, en plus.

 

Au terme de ses heures de conduites, avec l'accord du moniteur et des parents, le jeune peut conduire avec un majeur détenteur du permis de conduire depuis au moins 5 ans à la place du passager, avec l'accord de l'assurance.

 

Ensuite il doit conduire autant que possible pour parfaire sa formation et il aura deux rendez-vous pédagogiques avant de passer l'examen du permis de conduire à partir de 17 ans et demi. Dans ce cas, il ne pourra de toutes façons pas conduire seul avant ses 18 ans.

 

Combien ça coûte?

 

Selon l'auto-école et si on s'en tient au forfait sans aucun dépassement (il faut avoir son code du 1er coup, ne pas prendre d'heures de conduite supplémentaires et avoir son permis du 1er coup), autour de 1000/1200 euros. C'est payable en plusieurs fois.

 

C'est donc sur le papier un peu plus cher qu'un forfait de base pour le permis de conduiire classique qu'on passe à partir de 18 ans (autour de 1000e).

 

Pourquoi on a choisi d'inscrire notre fille?

 

- d'abord parce qu'il est très important d'avoir son permis jeune selon nous. En effet, si on attend d'entrer dans la vie active, il devient difficile de trouver temps et finances pour le passer. Je connais de nombreuses personnes qui, à plus de 30 ans, ne l'ont pas passé et pour qui c'est un vrai handicap. Je serais vraiment dégoutée que ça arrive à mes enfants.

 

- parce qu'on souhaite que nos enfants aient le plus grand nombre d'atouts possibles pour développer leur autonomie quand ils quitteront le nid familial. Le permis de conduire c'est souvent vital pour travailler, pour les loisirs, la vie sociale.

 

- parce que si ma grande suit le parcours qu'elle souhaite aujourd'hui, dans 2 ans elle partira loin faire une formation et ensuite qui sait si elle aura le temps et la possibilité de le passer, outre l'argent.

 

- parce qu'on n'est plus en 1990 et aujourd'hui il est bien plus difficile à obtenir que quand j'avais moi-même 18 ans. Ainsi le prix du forfait de base à l'auto-école est souvent majoré de plein d'heures de conduite en sus, ainsi que d'inscriptions à l'examen à chaque fois qu'on le rate. Je ne connais aujourd'hui personne qui l'ait eu du premier coup sauf...les jeunes qui ont fait la conduite accompagnée. C'est pour nous une garantie que ça ne traîne pas pendant des mois, en voyant le coût s'alourdir chaque semaine.

 

- parce qu'ainsi le taux de réussite à l'examen est bien meilleur: 75% contre 57% pour l'examen classique. Ainsi nos enfants auront plus facilement et plus rapidement leur papier rose.

 

- le prix de l'assurance est également avantageux pour les détenteurs du permis conduite accompagnée.

 

Il ne faut pas nier que c'est un vrai sacrifice financièrement pour nous, mais on a jugé que c'était très important et nous avons choisi de le faire.

 

J'ai moi-même eu mon permis à 18 ans, j'en ai financé une grande partie moi-même à coups d'heures chez Burger King. J'avais conscience que c'était primordial déjà à cet âge. Même sans en avoir l'utilité immédiate, je savais que si je ne le faisais pas au plus tôt j'aurais ensuite plus de mal à l'avoir, et que ça pouvait un jour être un vrai problème. Je voudrais offrir la même chose à mes enfants sans les heures à trimer.

 

Evidemment, m'imaginer en monitrice aux côté de ma grande qui aura le volant de MA bagnole dans les mains ne me réjouis pas vraiment. Ca me donne plutôt des suées! Surtout que je n'aurais, moi, pas de pédale de frein pour intervenir... Mais je me dis que d'autres y arrivent alors pourquoi pas nous!

 

Et chez toi, conduite accompagnée ou pas?

 

(En ce moment tu peux gagner un abonnement de 3 mois à Linecoaching pour perdre durablement du poids, c'est par ici!)

Partager cet article
Repost0
1 juin 2018 5 01 /06 /juin /2018 06:18
Discours de Polochon #1

Ah cette magnifique période de l'apprentissage du langage, que je l'aime! Et qu'elle est mignone et savoureuse.

 

Chez Polochon, tout est trop mignon (mode maman gaga on) et sa petite voix trop chou transforme la moindre phrase en perle.

 

En ce moment il répète tout ce qu'on dit, d'un air très convaincu et avec son élocution hasardeuse. Un vrai concentré de choupitude. Surtout qu'il s'applique beaucoup à prononcer chaque syllabe même très lentement.

 

Il dit pas mal de mots dans le désordre.

La "labeine" pour baleine.

La "motate" pour tomate.

Il dit "paton" pour pantalon et "lolotte" pour culotte. Les couches qu'il est en train d'abandonner sont des "chouches".

 

Les cailloux sont des "cakous", les câlins sont des "cakins".

Quand il reste longtemps dans son bain, ce qui est fréquent car il adore ça, la peau de ses doigts devient toute "momolle". J'adore "momolle".D'ailleurs il dit plus "moyolle" que "momolle" en fait!

 

Quand le soir arrive, il fait "nuinuit". Et du coup on se met en pyjama, mais avant on est "nunu"!

Quand il parle de la colère, il dit "pas taper, pas pousser, aller se reposer un peu, pende un "ivre", faire un dessin".

 

Ses héros sont "Choupi", et "le brun" pour T'choupi et Petit Ours Brun (que je déteste d'ailleurs! Quel concentré de VEO et de sexisme. Entre Maman Ours qui est en blouse et repasse ou fait la bouffe, n'a même pas le droit à "ourse" mais demeure le pendant "ours" de son mari, met des fessées, et les super idées de certains albums genre "Petit Ours Brun a peur du noir" mais ta geule!!! Mon fils n'a pas peur du noir alors va pas lui mettre des idées dans la tête toi!).

Il aime regarder des clips musicaux, qu'il appelle des "tatum" ou des "tatna".

Comme il sait qu'on limite son exposition aux écrans même pour la musique, il vient me demander à moi (il sait qu'il me fait craquer plus que son père) avec sa mine la plus adorable. Et il chuchotte "moi veut un piti tatna..." Comment veux tu que je dise non, hum?

 

Il a comme son frère un petit cheveux sur la langue, il dit ze pour je. Il appelle son frère titi, la chienne tata, les chats sont tous des "yahis".

 

Quand il dit "grimper le bar", ce ne sont pas les prémices d'un alcoolisme précoce, rassure toi. Mais l'inversion à sa manière de "arbre". Les arbres sont des "bars".

 

Il dit "oui d'accord" ou "ah oui", ou alors "non veux pas" ou "non pas".

Il dit très bien merci et de rien, mais pas toujours à bon escient! Souvent il dit les deux à la suite: "mercidérien"!

 

Il aime faire de la "pinpuche" (peinture) et coller des "tomettes" (gommettes).

La télécommande devient la "boutonne", parce qu'elle est couverte de boutons.

 

Mais ce que je préfère c'est quand il dit..."ze t'aime".

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
4 avril 2018 3 04 /04 /avril /2018 07:35
28 mois.

Bientôt, on arrêtera de compter en mois. Certains à cet âge ont déjà arrêté d'ailleurs. Ici on continue environ jusqu'à 2 ans et demi, 3 ans. Polochon est encore un bébé, quoiqu'un grand bébé, à 28 mois maintenant. Non?

 

Depuis sa naissance cet enfant nous émerveille. Il est si chou, si charmeur, si agréable à vivre. En général, bien sûr que lui aussi a ses mauvais moments!

 

Polochon commence invariablement ses journées un peu trop tôt à mon goût. Surtout pendant les vacances. Mais passons car il les commence d'une manière si craquante que c'est un bonheur. Il m'appelle (moi, et il ne souffre personne d'autre à son réveil, quand c'est l'homme qui y va il le chasse!^^) d'un ton juste craquant, tout doucement "ma-man...ma-man", comme une chanson. Et ça peut durer si j'ai du mal à émerger, il est patient. Je vais le chercher et on va a la cuisine prendre le petit déjeuner tous les deux. Souvent le reste de la maison dort encore. Il aime manger des gâteaux bien sûr, et les faits-maison sont ses préférés. Surtout les petits muffins tout simples, en forme d'ours. Si je les fourre au chocolat ou à la confiture, il enlève le fourrage. Alors qu'il aime la confiture et le chocolat! Va comprendre. Il aime en ce moment les kiwis et les poires. Mais son goûts son tvariables d'une semaine à l'autre.

 

Polochon va en semaine à sa "petite école". C'est une toute petite section privée. Il y a 4 adultes dont une professeure des écoles, pour 12 petits nés en 2015. Lui est le plus jeune car né en novembre, mais il suit très bien le rythme. Il adore sa prof et aller dans son école. Il faut dire que c'est vraiment canon, il y a une petite ferme pédagogique sur place, plein d'activités, de festivités...le paradis des petits.il en parle avec des étoiles plein les yeux.

 

A propos de parole, on enst en plein dans cette merveilleuse période de l'apprentissage du language qui me fait fondre. Ses petits mots, chaque jour plus nombreux, ses phrases, sa prononciation rigolote, j'adore. Il appelle enfin son père "papa", lui qui s'est vu appeler "tata" (comme le chien) depuis ses 1 an. Il sait bien dire "chat" mais continue de les appeler des yahi. Il sait dire "poisson" aussi mais continue de dire "moumou". Il dit "débout" pour "debout", "paton" pour "pantalon", "chouche" pour "couche", et il sait bien utiliser "je t'aime" ce qui nous fait complètement craquer.

 

Il adore jouer et il joue vraiment très bien, seul ou a plusieur, dans le sens où il respecte les "règles", c'est très amusant. En ce moment il est fondu de puzzle mais assez monomaniaque: il fait toujours les 2/3 mêmes. Ces derniers jours il adore le puzzle de "totie et ninine", à savoir un puzzle de Franklin (totie=tortue, Ninine=nounours). Il en est à faire des puzzles de 24 pièces et même des plus grands.

 

Il fuit les bisous, mais il aime les câlins. Il réclamme l'écharpe pour faire de gros câlins et parfois pour y manger son goûter contre maman. Pour sortir le chien aussi, randonner bien sûr. La grande le porte parfois aussi. J'adore.

 

Cromignon est son partenaire de jeux foufous préféré. Tu sais, ces jeux qui finissent souvent mal...mais qui les font tous les deux hurler de rire.

 

il aime grimper, sauter, découvrir, il est prudent. Il adore jouer au jardin, grimper au figuier et dans la cabane. Il cueille des fleurs qu'il m'offre en me disant de les sentir. Alors je sens en faisant "oh ça sent bon!"

 

Il tient à ses rituels et à ses habitudes.Il se met toujours du même côté du lit.

Quand il n'a pas envie de voir quelqu'un, qu'on s'asseoie à côté de lui, qu'on chante...il le fait savoir à hauts cris! Et il peut partir bouder, en se tenant les bras, avec une moue trop migonne qui nous fait tous craquer.

 

Il est en parfaite santé, il est tout petit en courbe de croissance comme nous tous. Encore en 2 ans et il a de la marge. Par contre son tour de crâne sort de la courbe en hauteur! Il a un bon coup de fourchette qui étonne ses maîtresses et peut parfois manger plus qu'un adulte.

 

Il va parfois sur le pot mais n'est pas encore fan. Il a tendance à être constipé et à avoir  mal, ça ne l'aide pas à sauter le pas.

 

Je pourrais te parler de lui pendant des heures, mon petit bonhomme si minuscule, si souriant, si doux, si mignon. Tu auras compris que je suis un peu gaga!

 

 

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2017 3 27 /12 /décembre /2017 06:40
100 cartes pour le 100ème jour d'école.

Cette année, Cromignon est en CP. Dans son école, chaque année a lieu la fête du 100ème jour d'école, qui est je crois fin janvier ou début dévrier.

 

Ce jour là, les enfants vont participer à plein d'acitivités ludiques autour du chiffre 100.

Une bonne idée pour aboder le système décimal en s'amusant.

 

Pour préparer cette sympathique journée, les enfants ont une mission: réunir une collection de 100 objets. Ils devront ensuite les présenter de manière à pouvoir les compter facilement, par exemple groupés par 10.

 

Avec Cromignon, on a d'abord pensé à des cailloux. Des feuilles mortes. Des coquillages. On aurait pu les coller sur une feuille par 10, par exemple, ou en faire une autre création comme un herbier, un collier...

Mais on n'avait pas le coup de coeur.

 

Cromignon m'a suggéré les cartes Pokemon, ou les billes...facile. Pas besoin d'aller les chercher plus loin que dans sa chambre! Evidemment on a préféré continuer à chercher autre chose de plus créatif.

On a alors eu une idée un peu folle: pourquoi ne pas collectionner 100 cartes postales?

 

Il faut savoir que Cromignon adore recevoir du courrier, et qu'il est bien souvent déçu devant la boite aux lettres qui ne recèle en général que des enveloppes pour les parents.

C'était un pari un peu fou, mais on s'est dit qu'on allait essayer!

 

J'ai donc lancé un appel sur les réseaux et ça a été fantastique...incroyable même.

Merci du fond du coeur à tous les participants, il est tellement heureux, et tous les jours en recevant ses cartes venues d'un peu partout! Certaines sont rigolotes, d'autres très belles, on se régale à les regarder. il y en a même des fait-main, vraiment superbes.

 

Aujourd'hui, il lui manque exactement 19 cartes, il en a reçu 81. C'est juste génial!

Je pense finir en en achetant un lot en brocante s'il en manque encore, et en attendant si le coeur t'en dit n'hésite pas à lui en envoyer une.

 

On les regarde, on les regroupe par tas de 10 qu'on attache entre elles avec un élastique, en manipulant ainsi il comprend mieux le systéme décimal, c'est vraiment une chouette idée de la part de l'école. Et je les lui lis, je lui montre d'où elles viennent, la géographie est aussi à l'honneur.

 

Et chez toi, des collections?

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2017 5 22 /12 /décembre /2017 07:38
Sous notre sapin: Noël 2017

Nous voici juste avant Noël. Les vacances sont là, le froid aussi. Cette année, nous sommes en vacances 2 jours avant Noël, il a fallu anticiper pour préparer, sans attendre d'être en congé. Heureusement aujourd'hui avec Internet, on se fait livrer et plus d'excuses pour les retards.Ou presque! Comme nous achetons plusieurs cadeaux d'occasion, il faut tout de même farfouiller et se déplacer.

 

Cette année, qu'est ce que les diablotins auront, sous le sapin?

 

Comme chaque année ou presque, nous choisissons 3 cadeaux chacun. Un gros, et deux petits. Parfois on rajoute un livre, mais pas cette année. 2017 a été ttrèèèèèès généreuse en livres et on manque de place, et de temps pour tout lire!

 

Pour ma grande, c'est le plus simple, il suffit de lui demander...et elle n'a plus trop de folie des grandeurs à son âge. Elle aura donc un vélo (d'occasion), un bon d'achat pour des vêtements et une nouvelle coque pour son téléphone. Le tout en retard car elle part en vacances le 23, et revient une semaine après. Du coup je n'ai pas encore son vélo, j'attends lundi pour faire la tournée des offres intéressantes pas loin de chez moi.

 

Pour Cromignon, on a eu l'embarras du choix, il a tant de centres d'intérêt. La lettre au père Noël, auquel il croit toujours et à qui il voue encore une admiration sans bornes, ne nous a pas vraiment aidés, il y a 50 lignes facile.

 

Comme Noël est tout au début des vacances, on a décidé de lui offrir une grosse boîte de Mako moulages qu'on pourra utiliser ensuite largement. J'adore les mako moulages! quand j'étais gamine, je rêvais d'en avoir et d'en faire encore et encore. Je sens qu'on va bien s'amuser et j'ai vraiment hâte qu'on soit lundi!

 

On a ajouté une boîte de playmobils, oui je sais: il y a le PIB du Bangladesh en playmo dans sa chambre. Mais il adore tellement, et surtout il y joue tout le temps, et SEUL, ce qui n'a pas de prix, tu en conviendras. Ce n'est qu'une petite boîte, complément de l'univers pirates/chevalier qui peuple sa chambre. Un viking, un pirate et une petite grotte au trésor.

Pour finir, un déguisement de monstre/pyjama. Le dernier, qu'il adorait et mettait tout le temps, était hélas devenu trop petit.

 

Sous notre sapin: Noël 2017

Pour Polochon, il y aura une grosse caisse de Duplos, car il adore faire des tours et des constructions mais n'en n'a pas encore beaucoup. Cromignon lui en prête sans soucis mais parfois ils sont justes, parce que le grand frère réalise des bateaux et châteaux immenses qui monopolisent presque tout le stock, pourtant assez énorme lui aussi. C'est amusant de voir comme le bébé de 2 ans est habile avec les duplos, c'est vrai que plus on a d'enfants plus ils progressent vite en observervant les grands. Il ne sera même pas passé par l'étape des mégablocks.

Avec ça, un CD de musiques. Pour qu'il plaise à tous, on a choisi le célèbre Aldebert, et je crois qu'on va vraiment se régaler à l'écouter. Polochon adore la musique, et qu'on danse tous ensemble.

Pour finir on a joint l'utile à Noël et on lui a pris une paire de bottines fourrées pour le froid. J'ai choisi les Kickers SoCool, bien chaudes et souples. Tu sais comme je tiens à chausser bébé avec des chaussures souples respectueuses de son dévéloppement moteur, c'est vraiment important pour nous. Ce modèle est vraiment abordable en plus, pour la qualité.

 

Sous notre sapin: Noël 2017

Evidemment, le chien lui aussi aura droit à son petit cadeau et recevra une nouvelle balle, et le chat une nouvelle pelotte de laine.

 

Chez nous, les adultes n'ont pas de cadeau pour Noël normalement. Ca date de notre ancienne vie, quand on voyageait...avant.

A l'époque, on allait chaque année passer le jour de l'an ailleurs. Venise, Londres, Rome, Strasbourg...c'était notre cadeau. Sans compter que sur place évidemment on faisait les boutiques! Aujourd'hui on ne voyage plus, mais on a gardé l'habitude de gâter les enfants uniquement.

 

Cependant cette année on va quand même avoir un petit truc chacun sous le sapin, parce que Cromignon y tient beaucoup: il pense que le Père Noël doit faire un cadeau à tous, et pas qu'aux enfants! (d'où le cadeau aux animaux aussi).

Je me suis donc acheté de jolies mitaines Maptina Créas en tissu Alice de Tinge Garden, pour garder mes mains au chaud en restant agile.

Sous notre sapin: Noël 2017

Je me suis pris le snood aussi mais il arrivera après Noël, parce que les finances ne suivent plus après tout ça!

Quand à l'homme, il s'est offert un pyjama bien chaud.

 

Reste à emballer, souhaite moi du courage!

 

Et chez toi, les cadeaux sont prêts?

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2017 3 06 /12 /décembre /2017 07:31
Champion

Il faut que je te parle de Cromignon. Parce que ce petit bonhomme, il est surprenant.

 

Il a 6 ans maintenant, il est en CP.

Il nous a donné du fil à retordre, et la vie avec lui a un adjectif parfait: elle est compliquée.

 

Il est celui qui a mis du temps à nous rejoindre. Celui dont la grossesse a été difficile et anxiogène.

 

Celui qui m'a appris la fatigue. A me surpasser.

 

Et puis surtout celui qui nous a fait devenir meilleurs et surtout meilleurs parents. Parce que l'éduquer de manière "classique", c'était aller dans le mur. Tout droit. Alors on a appris l'éducation respectueuse, on apprend toujours d'ailleurs. Et on est heureux de l'avoir fait car notre vie est tellement plus harmonieuse.

 

Cromignon est un garçon très curieux, intéréssé par plein de choses. Passionné de pirates, chevaliers, vikings et cartes pokemon. Il aime l'école, tout s'y passe bien pour lui, il a plein de copains/copines, il aime sa maîtresse et apprendre.

 

Il est très moteur, Cromignon. grimper, courir, sauter, jouer au foot, c'est son dada. Cette année d'ailleurs il fait de l'escalade, en plus de la natation, et il n'a ni peur ni retenue. Il est du genre infatigable, sauf pour ranger sa chambre. Le soir, il a 'l'heure du chat": il parcours la maison en courant et sautant comme un chaton qui fait le fou.

 

Il peut rester concentré, il aime beaucoup les jeux de société, ca tombe bien on aime tous et on en a plein. Pas une journée sans sa partie de quelque chose.

 

Autour de ses 4 ans, on a commencé à lui montrer les échecs. Il a bien aimé. L'univers chevalier-guerrier lui plait, les chevaux, les tours...Petit à petit il a appris à déplacer les pions, puis à jouer vraiment.

 

En 2016, il est venu me demander: "maman, ça existe un club pour jouer aux échecs?"

 

Alors je me suis renseignée. Il n'y a que peu de clubs d'échecs autour de chez nous, et aucun ne prend normalement les enfants aussi jeunes.

 

Mais l'un d'entre eux m'a proposé de faire un essai. J'avoue que je n'étais pas fière, avec le caractère de Cromignon, de le laisser si jeune au club pour qu'il joue aux échecs pendant 2h. A la maison, les parties durent environ 10/15 minutes, alors 2h à jouer à seulement 5 ans, je n'y croyais pas.

 

J'y suis allée, et je n'en menais pas large. Je ne pouvais pas rester les 2h car j'avais Polochon à récupérer. Je suis restée 35 minutes, tout allait bien. Je suis partie chercher bébé et je suis revenue fissa. J'ai retrouvé Cromignon au même endroit, en train de jouer une partie...Le responsable du club m'a dit que c'était ok pour l'inscrire, il savait jouer et se tenait bien. 

 

Je n'en revenais pas, j'étais sûre qu'ils le refuseraient...

 

On y est retournés chaque semaine, et il était toujours très impatient d'y aller. Le dernier quart d'heure, il a parfois du mal à tenir en place et parfois on part un peu avant,ou alors il part courir et se défouler un peu avec un autre gamin de 9 ans.

 

ll y a une fois par mois un petit tournois entre deux clubs, un après midi de 14 à 17. Cromignon y est le plus jeune, le moins bien noté. Il en a fait 2 ou trois fois, il perd beaucoup, gagne une fois de temps en temps.

 

J'ai noté ses progrès. Au début je trichais pour ne pas gagner trop vite. Maintenant, je me défend pour ne pas qu'il gagne. Il a mémorisé de bons coups; il joue de manière très agressive et ne laisse pas beaucoup de répit à l'adversaire. Cependant il reste un enfant de maintenant 6 ans, il fait beaucoup d'erreurs. Maintenant, il gagne souvent sa grande soeur, et les adultes qui ne jouent pas régulièrement. Je pense qu'il me battra bientôt. 

 

Il y a un mois, le club  l'a inscrit au championnat départemental. Il jouait dans la catégorie des moins de 8 ans, et encore une fois il était le plus jeune et le moins bien noté. Le championnat avait lieu de 9h30 à 17h. Déjà rien que ça...jouer aux échecs de 9h30 à 17h, à 6 ans? 

 

On a décidé de l'y emmener mais de partir avant la fin, de tenir la matinée seulement, peut être. J'espérais qu'il gagnerait au moins une partie, je savais que de tout perdre le rendrait triste. En passant je n'aime pas vraiment ce jeu, trop compétitif, trop guerrier...mais lui adore et c'est son droit. En plus, je pense que ce n'est pas un hasard si ce petit bonhomme plein d'énergie positive comme négative s'est pris de passion pour ce jeu là précisément: il doit y extérioriser en douceur pas mal d'agressivité et de colère.

 

En arrivant, il vas été voir son prof et lui a demandé ce qu'il faut faire pour remporter la coupe. Cromignon adore les coupes, il rêve d'en avoir une à lui, il pique celles de sa soeur. 

 

Réponse: "il faut gagner toutes les parties". J'ai fait la moue. Pas lui. Il est parti s'installer à sa table et le championnat a commencé.

 

Première partie: il gagne. Je suis soulagée, ça, c'est fait. Il ne rentrera pas dépité.

Deuxième partie: il gagne. Coooool! Il va être vraiment content.

Troisième partie: tu devines?

Pause déjeuner. Il est en forme, il faut dire que les enfants jouent vite, ils ne prennent pas tout le temps accordé. Entre deux parties, ils ont le temps d'aller jouer dans la cour, il y a un ballon et ils font des parties de foot. Ca défoule.

L'homme me dit: "on tente de rester pour la première partie de l'après-midi? Il a l'air en forme".

Cromignon: "oui oui je veux jouer encore, je veux la coupe!"

Moi:"..."

 

J'ai eu un peu peu de sa déception quand il allait perdre et saurait qu'il n'aurait pas la coupe, mais il avait déjà gagné trois parties, c'était son record, alors j'arriverais à le consoler.

 

On reste.

 

Quatrième partie: il gagne.

Je commence à le regarder bizarre. Qui est cet enfant? Cromignon le surexcité qui ne tient pas assis? Cromignon le colérique qui nous a fait découvrir l'éducation respectueuse tant ses violentes crises nous laissaient démunis? Cromignon qui ne dessine et ne colorie que très peu vu qu'il préfère de loin grimper aux arbres?

Cinquième partie: il gagne. Je suis plus crevée que lui. L'homme joue un peu avec d'autres parents mais je n'ai juste plus envie d'échecs là maintenant.

Sixième partie: il gagne. Je le regarde tout à fait bizarre. Des antennes ont du lui pousser, et un troisième oeil. C'est un alien ce gamin.

Septième partie: il gagne.

 

Cromignon est sacré champion départemental dans sa catégorie. On va aller au championnat régional en mars. Pendant 3 jours!

Et il a ramené son trophée.

Mon petit champion, je suis si contente pour lui!

Rendez-vous en mars!

Partager cet article
Repost0

Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie au bout de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 5, Polochon, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, de l'éducation non-punitive, du no-poo, des cosmétiques clean, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Parrainage Le Closet

Pour ta première box Le Closet offerte, c'est par ici!

Recherche Sur Le Blog

Parrainage Igraal

Pour gagner du cashback sur Igraal, c'est par ici!